Qu'est-ce que la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) ?

Qu'est-ce que la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) ?
La bronchopneumopathie chronique obstructive, plus communément appelée BPCO, est l'une des insuffisances respiratoires les plus courantes, mais aussi les plus handicapantes à terme. De quoi s'agit-il ? Quelle est l'évolution de la maladie ? Quels sont les traitements ? Les pharmaciens de Pharma GDD répondent à toutes ces questions pour vous aider à mieux comprendre cette pathologie.

Quelles sont les causes de la BPCO ?

La BPCO une maladie chronique inflammatoire touchant les bronches. Son évolution est lente et irréversible. Il s'agit d'une inflammation des bronchioles : celles-ci se rétrécissent et une accumulation de sécrétions se forme. La BPCO touche particulièrement les fumeurs. En effet, dans près de 90 % des cas, la principale cause de la BPCO est le tabac, qui favorise les infections bronchiques. Le milieu professionnel peut aussi être à l'origine de l'apparition de la maladie, en particulier chez les personnes exposées à des produits chimiques ou irritants comme la poussière ou les solvants.

Symptômes de la BPCO et diagnostic

La BPCO se traduit par différents symptômes. Une toux accompagnée de crachats se manifeste surtout le matin. On observe également un essoufflement à l'effort, lié à un surplus de sécrétions dans les bronchioles. Certains malades présentent parfois un essoufflement au repos. Lorsque les alvéoles, siège des échanges gazeux, se dilatent, c'est l'apparition de l'emphysème pulmonaire. L'oxygène passe alors moins bien dans le sang et la respiration devient difficile.

Le diagnostic de la BPCO est réalisé par un examen clinique incluant la mesure du début expiratoire à l'aide d'un débimètre de pointe. Le médecin procède également à une exploration fonctionnelle respiratoire (EFR), un test qui a pour but d'évaluer la qualité des échanges gazeux entre l'air et le sang au niveau des poumons. Enfin, une radiographie des poumons est souvent demandée pour confirmer le diagnostic.

On peut distinguer quatre stades de BPCO :
  • stade 0 : broncho-pneumopathie non obstructive, absence de dyspnée (difficulté respiratoire) ;
  • stade 1 : BPCO peu sévère ;
  • stade 2 : BPCO moyennement sévère (dyspnée d'effort) ;
  • stade 3 : BPCO sévère (dyspnée au repos).
Les principales complications possibles en cas de BPCO sont l'emphysème pulmonaire et l'insuffisance respiratoire chronique, nécessitant le recours à l'oxygénothérapie.

Les traitements de la BPCO

La principale mesure à prendre pour freiner l'évolution de la BPCO est d'arrêter de fumer. Pour cela, les fumeurs peuvent se faire aider par un tabacologue et s'appuyer sur les substituts nicotiniques. Le suivi de certaines règles hygiéno-diététiques est également indispensable. Cela passe par une alimentation variée et équilibrée et la pratique d'une activité physique régulière. La kiné respiratoire participe au traitement de la BPCO et permet d'en atténuer les symptômes. En cas d'insuffisance respiratoire chronique, les spécialistes préconisent l'oxygénothérapie. Le but de ce traitement est de maintenir un taux d'oxygène suffisant pour les besoins de l'organisme. En dernier lieu, une greffe de poumon pourra éventuellement être envisagée. Il est essentiel de garder un rythme de vie « normal », et de pratiquer une activité physique, selon son état de santé.

Prévenir l'apparition d'une BPCO

Afin de prévenir la survenue d'une BPCO, il est primordial de ne pas fumer et d'éviter de s'exposer au tabagisme passif ainsi qu'à la pollution. Pratiquez régulièrement une activité physique afin d'entretenir la santé de vos voies respiratoires et portez des vêtements amples et confortables pour pouvoir respirer profondément.