Pevaryl 1% solution 30 g


Traitement des mycoses cutanées - Adultes et enfants
  • Pour qui Pour qui : Adulte et enfant
  • Mode d'administration Mode d'administration : Voie externe
  • Femme enceinte Femme enceinte : Sur avis mĂ©dical
  • Allaitement Allaitement : Sur avis mĂ©dical
  • Forme Forme : Solution cutanĂ©e

5,44 â‚¬
5,44 â‚¬
Le médicament Pevaryl 1% est une solution qui contient un antifongique de la famille des imidazolés. Il est préconisé dans le traitement ou le traitement d'appoint de certaines mycoses cutanées.

Le principe actif est le Nitrate d'éconazole 1%.

Le flacon pulvérisateur est de 30 g.

Posologie de Pevaryl 1%

Pevaryl 1% a une utilisation cutanée uniquement. Il vous faut tout d'abord nettoyer la zone atteinte ainsi que son contour, puis séchez correctement la peau avant application.

Pevaryl peut être appliqué sur la zone atteinte et autour 2 fois par jour.

Massez doucement et régulièrement jusqu'à ce que la solution pénètre complètement.

L'utilisation régulière du produit antifongique pendant toute la durée du traitement est déterminante pour la réussite de celui-ci.

En cas de Pityriasis Versicolor, il faut compter 2 semaines de traitement.

Précautions d'emploi de Pévaryl 1%

Pévaryl 1% vous est contre-indiqué si vous êtes allergique à la substance active ou à l'un des composants contenus dans ce médicament.

Attention dans certains cas, le produit pénètre plus facilement dans la peau : chez les enfants, sur une grande surface de peau, sur une peau lésée, dans les situations où le phénomène d'occlusion locale peut se reproduire (par exemple chez les sujets âgés, en cas d'escarres, ou de lésions sous mammaire). Il faut alors d'autant plus respecter scrupuleusement la méthode d'administration. 

Lors de candidoses il vous est déconseillé d'utiliser un savon à pH acide car il favorise la multiplication du candida.

Le propylèneglycol contenu dans ce médicament peut provoquer des irritations cutanées.

Vous devez prévenir votre médecin si vous prenez un médicament pour fluidifier le sang (les antivitamines K comme acénocoumarol, fluindione, phenindiole, tioclomarol, warfarine) car ce médicament peut modifier l'action de ceux-ci chez certaines personnes.
Par conséquent, vous devrez surveiller fréquemment l'INR.

En cas de grossesse ou d'allaitement, un avis médical est toujours souhaitable. 

Consultez la notice avant administration.
Mis Ă  jour le 13/06/2019