Normacol lavement adulte 130ml


Préparation pour lavement - Adultes
  • Pour qui Pour qui : Adulte
  • Mode d'administration Mode d'administration : Voie rectale
  • Femme enceinte Femme enceinte : Sur avis mĂ©dical
  • Allaitement Allaitement : Sur avis mĂ©dical
  • Forme Forme : Solution rectale

2,57 â‚¬
2,57 â‚¬
Le Normacol lavement adultes est un laxatif utilisé pour la préparation aux examens radiologiques et endoscopiques du rectosigmoïde et dans le traitement symptomatique de la constipation basse. C'est un traitement à utiliser de façon occasionnelle. 

Le substances actives sont le dihydrogénophosphate de sodium dihydraté (23,66 g) et l'hydrogénophosphate de sodium dodécahydraté (10,40 g).

Les excipients à effet notoire de Normacol lavement sont le parahydroxybenzoate de méthyle sodé (E219), et l'acide sorbique.

Les autres composants sont : la gomme de sterculia hydrolysée, l'acide sorbique, le parahydroxybenzoate de méthyle sodé (E219), l'eau purifiée.

La posologie de Normacol lavement adulte

En cas de constipation, on conseillera de faire un lavement cinq à vingt minutes avant le moment choisi pour l'exonération.

En préparation d'examens endoscopiques ou radiologiques vous devrez effectuer un lavement la veille au soir et un le jour de l'examen.

La solution est présentée sous forme de flacon unidose de 130 ml, c'est un récipient plastique souple servant de poire et muni d'une canule rectale lubrifiée. Le produit est à administrer par voie rectale. 

Pour administrer le Normacol lavement, il vous faut enlever par simple pression le capuchon protecteur teinté recouvrant la canule lubrifiée. Puis introduire doucement la canule dans l'orifice anal et injecter le liquide dans l'ampoule rectale en comprimant progressivement le corps du récipient. Lors de l'administration du lavement, le sujet peut être couché sur le dos ou sur le côté et il doit garder la même position jusqu'à l'apparition d'un besoin d'évacuer, soit durant 2 à 5 minutes plus tard.

Contre-indications de Normacol lavement 

Normacol lavement vous est contre-indiqué en cas d'hypersensibilité connue à ce médicament ou à l'un de ses composants, pour les enfant de moins de 15 ans, en cas de désordres hydroélectrolytiques avec rétention sodée,chez les patients qui ont une occlusion intestinale ou une insuffisance rénale sévère, ou en cas de mégacôlon (congénital ou acquis).

Ce médicament ne vous est pas conseillé en cas de poussées hémorroïdaires, de fissures anales, de rectocolite hémorragique.

Le Normacol lavement doit être utilisé avec précaution chez les patients âgés ou fragilisés, souffrant d'une insuffisance rénale chronique légère à modérée, ou d'une insuffisance cardiaque ou soumis à un régime désodé strict, car il existe un risque de troubles électrolytiques. Ces patients doivent bien boire pendant le traitement.

SI vous prenez ou avez pris récemment un autre médicament, même si celui-ci est  obtenu sans ordonnance, il vous faut informer votre médecin ou votre pharmacien.

Normacol lavement adulte doit être utilisé avec précaution chez les patients qui sont sous d'autres médicaments hypokaliémiants, des digitaliques ou des médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes ou autres médicaments pouvant affecter les taux d'électrolytes car une hyperphosphatémie, une hypocalcémie, une déshydratation hypernatrémique et une acidose pourraient apparaître.

Une utilisation prolongée ou répétée est déconseillée. Car ce médicament contient du parahydroxybenzoate de méthyle sodé (E219) et peut provoquer des réactions allergiques. Il contient aussi de l'acide sorbique ou l'un de ses sels et peut provoquer des réactions cutanées locales comme de l'eczéma.

On l'utilise donc lors de constipation occasionnelle qui sera alors liée à une modification récente du mode de vie comme un voyage. Le médicament peut être une aide en traitement court. Toute constipation récente inexpliquée par le changement du mode de vie, toute constipation accompagnée de douleurs, de fièvre, de gonflement du ventre doit faire l'objet d'une consultation chez le médecin.

Des conseils hygiéno-diététiques sont importants comme le fait de privilégier une alimentation riche en produits d'origine végétale (légumes verts, crudités, pain complet, fruits...), une augmentation de la consommation d'eau et de jus de fruits, une augmentation des activités physiques (sport, marche...), une rééducation du réflexe de défécation, et parfois, l'adjonction de son à l'alimentation.

La constipation chronique, elle est liée soit une maladie de l'intestin qui nécessite une prise en charge par le médecin, soit à un déséquilibre de la fonction intestinale dû aux habitudes alimentaires et au mode de vie. Il faudra dans ce cas consulter votre médecin.

En cas de grossesse ou d'allaitement demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre tout médicament.

Consultez la notice du médicament sur notre site PharmaGDD, ou demandez conseil à votre médecin ou pharmacien avant administration.

 LES CONSEILS DE PHARMA GDD

Le fécalome est une accumulation de matières fécales déshydratées donc dures dans le rectum autrement appelé l’ampoule rectale. C’est le segment terminal du tube digestif entre le côlon sigmoïde et l’anus qui a pour but de stocker les matières fécales en attente de défécation.

Origine du fécalome


Le fécalome est la conséquence d’une constipation chronique (qui dure plus de six mois).

La constipation est la combinaison de plusieurs symptômes : le fait d’avoir moins de deux selles par semaine, des selles dures, un effort de défécation et une sensation d’exonération incomplète.

Cette pathologie touche principalement les personnes âgées alitées. Car la constipation est dans ce cas favorisée par la sédentarité, un apport hydrique insuffisant (les personnes âgées perdent la sensation de soif), une alimentation pauvre en fibres, elles sont bien souvent polymédicamentées et certains médicaments comme les morphiniques, certains anti-hypertenseurs ou anti-dépresseurs constipent. Un changement d’habitudes de vie peut être aussi à l’origine de la constipation.

Le fécalome est la conséquence d'une motricité colique défaillante, d'une absorption colique qui fonctionne mal et/ou d'un trouble de l'évacuation ano-rectale avec des réflexes de défécation délétères. 

Diagnostic d'un fécalome


Le diagnostic du fécalome n’est pas toujours simple car il peut se manifester par de nombreux symptômes variés. La personne va souffrir de nausées et de vomissements, d’anorexie, de fausses diarrhées, de maux de ventre, d'une rétention ou d'une incontinence urinaire, d'une agitation, d'une confusion, d'une incontinence urinaire, d'une occlusion intestinale, ou des possibles thromboses veineuses pelviennes.

Vous devez consulter votre médecin qui s’assurera que vous n’êtes pas en train de faire une complication du fécalome. En effet, le fécalome peut entraîner une péritonite par perforation rectale, un infarctus du côlon par compression artériel ou une décompensation respiratoire par distension abdominale chez des patients fragiles.

Afin de diagnostiquer ce fécalome votre médecin va faire un toucher rectal associé ou non à une radiographie abdominale sans préparation.

Traitement d'un fécalome


Un traitement médicamenteux normalement suffit, une intervention chirurgicale est envisagée lors d’une altération de l’état général du patient.

Le traitement médical consiste en une lavement huileux contenant un tiers d'huile de paraffine pour deux tiers d'eau suivi d'un lavement évacuateur comme le Normacol.

On peut administrer si besoin du Movicol à raison de 8 sachets à boire dans la journée.

Une extraction au doigt peut être envisagée mais elle est délicate car une lésion du sphincter anal est possible.

Evidemment, le mieux est de prévenir la constipation, de mettre en place des mesures hygiéno-diététiques et bien souvent un traitement au long court pour ramollir les selles. Les personnes qui ont une constipation chronique doivent être suivies par leur médecin et/ou de leur gastro-entérologue.

Les règles hygiéno-diététiques de prévention de la constipation sont de boire au moins 1.5 L d'eau par jour, d’avoir une alimentation riche en fibres (légumes verts, fruits frais, pruneaux et céréales complètes), il faut éviter d’être sédentaire et avoir une activité physique journalière (marche), vous devez aller aux toilettes à heures régulières (dans l’heure qui soit le repas), et faire le point sur votre traitement médicamenteux afin d’identifier des traitements constipant.

Ensuite quand toutes ces mesures sont mises en place mais qu’elles sont insuffisantes il faudra consulter votre médecin afin d’éventuellement avoir recours à des laxatifs doux pour éviter la constitution d'un fécalome. Ce sont des laxatifs osmotiques tels que Forlax, Movicol, Duphalac ou des laxatifs locaux comme les suppositoires et micro-lavements.
Alix de Colnet

Alix de Colnet

Docteur en pharmacie

Mis Ă  jour le 05/07/2019