Douleurs aux pieds : 6 problèmes de pieds qui font mal

  • Par Myriam Gorzkowski, mis à jour le 20/05/2022 à 10h05, publié le 26/04/2017 à 12h04
  • Temps de lecture : ~ 0 minutes
Douleurs aux pieds : 6 problèmes de pieds qui font mal
Marche régulière, chaussures inconfortables, manque de soin… Une chose est sûre, nos pieds sont soumis à rude épreuve ! Leur bonne santé est pourtant essentielle à la marche et à la station debout. Toute douleur peut alors vite devenir handicapante. Retour sur 6 principaux maux qui peuvent toucher nos petons et les bons conseils pour s’en protéger. Pharma GDD vous donne les bons réflexes à adopter pour prévenir et traiter ces maux pour des pieds confortables ! 
 

La corne aux pieds

La corne est un épaississement de la peau qui se forme principalement sur la plante des pieds et au pourtour du talon. Sur le long terme, elle provoque fissures et crevasses. Elle peut aussi apparaître sur la face extérieure du gros orteil. 
Elle se forme par le frottement d’une peau saine contre une surface dure ou rugueuse : généralement, elle est liée au port de chaussures inadaptées.
Pour vous en débarrasser, effectuez régulièrement un bain de pieds pour ramollir votre épiderme puis retirez l’amas de peau grâce à une pierre ponce ou une râpe. La râpe électrique permet de réduire efficacement la corne de façon homogène. 


D'autres solutions s'offrent à vous comme le masque pour pieds sous forme de chaussettes à enfiler et à laisser agir, ou encore le gommage des pieds pour éliminer efficacement la peau morte et réduire la corne. Le masque sous forme de chaussettes apporte aux pieds secs une action désquamante éliminant les callosités en seulement 1 heure. 


Après chaque passage de pierre ponce ou de râpe, il est important d’appliquer une crème hydratante pour pieds. Cela a pour effet d’apporter une nutrition et une hydratation à la couche cornée. Elle s’assouplit, ne se sent pas agressée et n’actionne pas la surproduction de peau.


Durant le traitement, il est conseillé de porter des chaussures fermées. Les chaussures ouvertes entrainent une déshydratation cutanée, c’est pour cela qu’un épaississement de peau apparaît, servant de protection aux pieds. 
Pour éviter que la corne ne réapparaisse, il sera peut-être nécessaire de consulter un podologue afin qu’il vous prescrive des semelles ou orthèses plantaires pour modifier le comportement du pied dans la chaussure. Au besoin, il pourra vous orienter vers des chaussures orthopédiques.
 

Le cor et l’œil-de-perdrix

Le cor est un épaississement et un soulèvement de la peau causés par une pression ou une friction excessive et prolongée. Cette affection cutanée entraine de fortes douleurs aux pieds à cause des pressions et frottements récurrents exercés sur le pied. Le cor se manifeste par une petite zone épaissie de la peau au niveau des pieds, plus précisément lorsque les os du pied, en particulier, une phalange, ou un orteil vient frotter contre la chaussure et exerce une pression sur la peau. Ce phénomène va léser la peau qui s'épaissit par réflexe de protection, irritant les tissus inférieurs. Il provoque des douleurs, gène la marche et peut aussi s'infecter.
Il existe 2 types de cors, le cor mou et le cor dur.

Il se manifeste par un noyau arrondi, corné, dense et translucide visible sous la peau. Il se distingue également par une pointe en forme de cône renversé qui pénètre dans les couches profondes de la peau. Il peut apparaître sur toute la surface du pied ainsi qu'entre les orteils. 

Le cor dur est le plus répandu. Il se forme sur les zones qui subissent les frottements. Il se situe principalement sur le dessus des orteils, au niveau des articulations entre les phalanges des orteils et sur la face extérieure du petit orteil.
Le cor mou également appelé œil-de-perdrix se développe quand deux articulations de deux orteils voisins sont comprimées entre elles. Un œil-de-perdrix est un type particulier de cor mou. Il s’agit d’une excroissance située entre les orteils, généralement entre le 4ème et le 5ème. Il est courant qu’un autre œil-de-perdrix se développe en face du premier, sur l’autre orteil. Ils sont de couleur blanchâtre et ont une consistance spongieuse, conséquentes à la sueur produite entre les orteils. On peut discerner une bordure rouge, voire enflammée avec un point noir au centre du cor, c'est pour cela qu'on le surnomme œil-de-perdrix. Il faut être vigilant quant au risque d'infection pouvant atteindre l'articulation. Cela est dû à l'humidité des espaces interdigitaux offrant une source de macération. La consultation d’un podologue est nécessaire. Il pourra vous prescrire des produits kératolytiques à appliquer directement sur la zone à traiter, ou sous forme de pansement. Dans les cas les plus complexes, une intervention chirurgicale pour retirer l’œil-de-perdrix est nécessaire.

Quels sont les facteurs favorisant la formation d'un cor au pied ?

Le cor apparaît à la suite d'une pression constante, à des frottements excessifs. Cela est lié à une mauvaise démarche ou une chaussure inadaptée ou trop usée. 
Les chaussures trop étroites, à bout pointu et à talons haut augmentent le risque de frottements et de pressions sur l'avant du pied.
La marche prolongée ou la course à pied, entraine fréquemment un cor chez les sportifs. 
Les orteils longs et une peau fine sont davantage exposés aux frictions et aux pressions dans les chaussures.
L'âge est également un facteur, car avec le temps, la peau des pieds s'assèche et s'affine devenant plus sensible aux pressions et aux frottements. 
Les pieds ou les orteils déformés comme les hallux valgus ou les griffes d'orteils sont propices aux cors.

Comment apaiser les douleurs liées à un cor ?

Il est conseillé de prendre rendez-vous chez un pédicure pour enlever un cor au pied à l'aide d'un bistouri ou d'une turbine. Le noyau du cor étant retiré, le soulagement est instantané. Cependant, il faut savoir qu'il peut réapparaître. En cas de persistance, plusieurs séances de pédicure sont nécessaires.

L’apparition de cors est souvent due à un trouble des appuis. C'est pourquoi il est intéressant de consulter un podologue pour effectuer un bilan et identifier la cause de ces hyper appuis. Il sera peut-être nécessaire de porter des semelles orthopédiques pour rétablir une statique harmonieuse. Cela va réduire la formation de cor et surtout stopper les douleurs ressenties lors de la marche. 

L'orthoplastie est un moulage sur-mesure qui se place entre les orteils touchés par les cors. Cela permet de protéger les cors des frottements, de décharger la pression entre les orteils et ainsi rééquilibrer la position des orteils. 

Le port de chaussures de qualité adaptées à la morphologie du pied et à l'activité de la personne. Des chaussures de confort sont conseillées. Elles ont la particularité de laisser de l'espace aux pieds et aux orteils pour éviter tout frottement à l'intérieur de la chaussure.


Il existe des protections et des coussinets pour protéger les zones présentant des cors. Ils n’ont pas pour but de traiter, mais seulement de protéger et d’apporter un confort.

Comment traiter un cor au pied soi-même ?

Des médicaments kératolytiques sous forme de pommade contenant de l'acide salicylique et s'utilisent localement sur la lésion à traiter. Ce type de pommade s'applique après un bain de pied chaud afin de ramollir la peau. Pour cela, il suffit d'enduire la zone à traiter sans déborder sur la peau car, c'est une pommade caustique. Les emplâtres Feuilles de saule contiennent également de l'acide salicylique, de l’extrait de Dammar kauri, de la lanoline, de la cire d'abeille jaune, et du caoutchouc (latex). Il suffit d'en appliquer un chaque soir pendant 3 à 5 jours après la toilette. D’autres médicaments contenant de l'acide salicylique, de l'acide lactique s'appliquent à l'aide de la spatule matin et soir. Ils se présentent sous forme d’une solution pour application locale formulée à base d'acide salicylique, d'acide acétique, d'huile de ricin, d'essence de térébenthine officinale, d'éthanol, de colophane et de collodion. Il est préconisé d'appliquer la solution une à deux fois par jour à l'aide de l'applicateur en faisant attention à ne pas déborder sur la peau saine. Il est important d’appliquer un vernis protecteur au préalable pour isoler la zone à traiter puis d’utiliser un protège-cors fournis. Il faudra éliminer les tissus morts après avoir pris un bain de pieds chaud. Le coupe-cors peut aider à éliminer le cor. Il s'applique sur pieds humides, facilitant le ramollissement du cor. L'appareil se pose à plat, et il suffit de coupe le cor par de légers frottements répétés.

 

Les verrues plantaires

La verrue est une infection cutanée contagieuse causée par un virus de la famille des papillomavirus humains (HPV). La verrue plantaire est souvent sans danger et peut disparaître spontanément sans traitement dans un intervalle allant de quelques mois à deux ans. Néanmoins, elle est contagieuse et être source de douleurs aux pieds.

Les verrues plantaires sont de petites excroissances qui poussent sur la plante des pieds. On les reconnait par leur surface rugueuse avec un surplus de peau épaisse et de petits points noirs, le résultat de vaisseaux sanguins qui ont éclaté. Les verrues peuvent être douloureuse lorsqu'elles se trouvent sur un point de pression de la plante du pied. 

Comment soulager les pieds en cas de verrue plantaire ?

Il existe plusieurs solutions pour protéger les verrues et apporter un confort de marche. Des protections auto-adhésives se posent directement sur la verrue et se fixent grâce au silicone qui les recouvre. Ce type de protection est muni d'un gel qui recouvre la face intérieure qui répartit les zones de pressions et réduit la sensation de douleur aux pieds.

Comment éviter les verrues ?

Les verrues sont contagieuses et la contamination entre individus se fait par les objets ou les sols. Il est fortement conseillé de porter des tongs ou des chaussons de piscine en caoutchouc, dans les douches communes, à la piscine ou tous lieux publics humides. Il faut bien entendu ne pas partager sa serviette de bain, son gant de toilette, ses chaussettes et ses chaussures.

Comment traiter une verrue ?

En pharmacie, il est possible de se procurer des soins appelés verrucides à base d’acide salicylique ou des solutions conçues pour se débarrasser d’une verrue à domicile, par la technique de cryothérapie (par le froid). Le traitement par cryothérapie provoque un choc thermique qui vient geler la verrue jusqu'à la racine.


Si la verrue persiste, il est conseillé de consulter un dermatologue. Il sera en mesure de vous débarrasser de la verrue par ablation, traitement à l’azote liquide ou au laser.
 

L'ongle incarné

L’ongle incarné est provoqué par une partie de l’ongle qui pénètre la peau et provoque une inflammation et des douleurs. Il est important de savoir réagir, car le problème peut s’aggraver et mener à une infection.
Cet enfoncement de l'ongle dans la peau entraine un inconfort et une rougeur au niveau de l'orteil. 

Quelles sont les causes d'un ongle incarné ?

La coupe des ongles est la cause la plus fréquente, car si elle est mal réalisée, cela les empêche de repousser correctement. 
Un traumatisme, un choc sur un orteil ou l'utilisation de chaussures trop serrées sont également en cause. 
Certaines personnes ont des ongles bien spécifiques. Ils peuvent être courbés, dits en volute, trop plats en éventail, trop épais, multipliant le risque qu'ils s'incarnent. Des orteils déformés et une mauvaise position peuvent entrainer des ongles incarnés. Un ongle incarné se caractérise par le pourtour de l'ongle qui commence à rougir, présentant une petite inflammation ou provoquant un inconfort. 

La transpiration des pieds va créer une atmosphère moite et chaude, propice aux infections. L'ongle incarné peut entraîner un panari, c'est-à-dire une infection des tissus autour de l'ongle, voire une infection plus grave du pied ou des os du pied. Il faut à tout prix être vigilant et prendre soin de ses pieds en cas de diabète car, cette maladie altère la circulation sanguine et interfère avec la guérison des plaies. Le diabète diminue la capacité à combattre les infections et atténue la sensibilité à la douleur.

Que faire en cas d’ongle incarné ?

Il est important d'agir rapidement en effectuant des bains de pieds avec un désinfectant pour désenflammer les tissus et soulager la douleur. Certains produits sous forme d'huile vernis aux vertus antibactériennes et anti-inflammatoires assainissent l'ongles et soulagent la zone. Ce type de soin peut être appliqué en action préventive d'un ongle incarné ou pour éviter une récidive. Il est également possible de tremper l'orteil dans une solution antiseptique local à base chlore comme le Dakin. Employé pur en bain de pieds, il va aseptiser la zone lésée. 


En cas d'ongle incarné, il est préférable de consulter un professionnel de santé pour éviter l'infection et obtenir une cicatrisation rapide. Le Pédicure-podologue coupe l'éperon qui créé la douleur et pose une mèche en coton qu'il contrôlera dans les jours qui suivent.

Pour connaître les soins à apporter à un ongle incarné, nous vous invitons à consulter notre fiche conseil Ongle incarné : que faire ?
 

L'Hallux Valgus

L’Hallux Valgus, aussi appelé « oignon », est une déviation du gros orteil vers les autres orteils, formant alors une bosse sur le bord interne de l’avant-pied. Cette déformation provoque des douleurs aux pieds et peut gêner le port des chaussures.
Cette déviation peut être héréditaire, liée au port de chaussures à talons hauts et à bout étroits comprimant l'articulation des doigts de pieds et empêchant un appui normal. Les talons hauts vont entrainer une déportation du poids du corps vers l'avant du pied appuyant sur l'articulation métatarso-phalangienne. Il est possible de soulager les pieds grâce à des pansements, des protections ou encore des attelles pour hallux valgus dites correctrices qui vont être articulées pour être portées la journée ou fixes thermoformables pour immobiliser et corriger la déformation la nuit.


Il est conseillé de consulter un podologue : il sera en mesure de vous prescrire des semelles ou orthèses et des séances de rééducation pour soulager le pied. Le port de chaussures larges et adaptées à la marche est également recommandé. En cas d'échec de ces traitements, et de complications, une intervention chirurgicale est nécessaire. 
 

La Fasciite plantaire

La fasciite plantaire est une inflammation causée par un étirement du fascia plantaire. Cette douleur provient de l'épaisse bande de tissu conjonctif appelée aponévrose plantaire qui s'étend du talon à la base des orteils. Cette partie inférieure reliant l'os du talon à l'avant-pied est essentielle à la marche, à la course et à l'élasticité du pied. Ce phénomène peut apparaître chez les personnes sédentaires qui ont l'habitude de porter des talons hauts, ayant des pieds creux ou plats et qui augmentent leur niveau d'activité physique soudainement. L'obésité, la polyarthrite rhumatoïde ou l'arthrite sont des affections qui peuvent causer ou aggraver la fasciite plantaire.

Comment soulager la fasciite plantaire ?

Il est absolument nécessaire de consulter un professionnel de santé. La guérison passe généralement par l’arrêt de l’activité physique, un bandage, des séances de rééducation via la kinésithérapie et des massages. Les étirements du mollet et du pied favorisent la guérison. Il faudra éviter de marcher pieds nus et d'effectuer de grandes enjambées. L'utilisation d'une attelle la nuit va aider à étirer les muscles du mollet et l’aponévrose lors du repos. Les strappings adhésifs ou les bandages soutenant la voûte, tout comme l'application de poche de froid vont aider à calmer la douleur et favoriser la guérison. 
Le port d’orthèses plantaires ou de chaussures orthopédiques permet de soulager les symptômes. Des orthèses placées dans la chaussure aident à amortir, à soutenir et à réhausser le talon. Le port de semelles antichoc anatomiques apporte un confort, aide à répartir les chocs et à les absorber. 

Les traitements médicamenteux

Dans les cas les plus graves, il sera possible d'effectuer des infiltrations de corticoïdes dans le talon. Une intervention chirurgicale peut soulager en partie la pression sur l'aponévrose et procéder à l'ablation des épines calcanéennes. Le traitement par onde de choc de pression au talon stimule la circulation sanguine et peut aider à la guérison.

À retenir

Les pieds nous portent toute la journée et tout au long de notre vie. Nous les sollicitons sans cesse alors, il est important d’en prendre soin et de surveiller régulièrement leur bonne santé. Une hygiène quotidienne, une coupe des ongles carrée, un ponçage régulier des talons et le port de chaussures adaptées à vo pieds vous aideront à prévenir les divers maux pouvant apparaître à vos pieds ! 
contact_support expand_less