Ongle incarné : que faire ?

Ongle incarné : que faire ?
Le pourtour de votre ongle est rouge et gonflé, et vous fait mal en permanence ? Il s’agit probablement d’un ongle incarné. C’est une inflammation pouvant s’infecter, due à une partie de votre ongle qui pénètre dans la peau de l’orteil. Plus fréquents sur le gros orteil, les ongles incarnés sont rarement dangereux mais peuvent s’avérer très douloureux et risquent de causer des complications. Les pharmaciens de Pharma GDD vous apprennent à reconnaître un ongle incarné et à le traiter.

Comment se forme un ongle incarné ?

L’ongle est une tablette de kératine qui repose sur le « lit unguéal » et coincé entre des bourrelets de peau appelés « repli unguéal ». C’est lorsque l’ongle pénètre de façon inconfortable entre ces deux éléments ou dans le repli unguéal qu’apparaît une inflammation et des douleurs : c’est ce qu’on appelle un ongle incarné. Il peut arriver que l’ongle incarné cause également une infection des tissus peri-unguéaux. Ceux-ci sont gonflés et remplis de pus, ce qui est à la fois douloureux et dangereux et nécessite une intervention chirurgicale.

Les facteurs favorisant l’apparition d’un ongle incarné

Les habitudes que l’on entretient vis-à-vis de ses ongles sont les principaux facteurs de la formation d’un ongle incarné. Les ongles doivent être coupés au carré avec une pince ou un sécateur pour laisser le bord net. Une bonne coupe de l’ongle doit laisser trois à quatre millimètres de kératine dépasser du lit unguéal (la partie blanche, au bout de l’ongle). En effet, lorsque l’ongle est coupé trop court, sa croissance n’est plus dirigée et il risque de croître dans la peau en périphérie, devenant un ongle incarné. Il faut également être très soigneux pour ne pas oublier un fragment dans le sillon autour de l’ongle. S’il est recouvert par le derme, il peut être un facteur d’inflammation, comme tout corps étranger.
Les ongles incarnés sont également favorisés par des chocs sur les orteils, qui peuvent advenir à tout moment, on parle de micro-traumatismes. Des chaussures trop serrées, qui ne laisse pas assez de place aux orteils ni à la sudation accroissent les risques de développer un ongle incarné. La transpiration créée une atmosphère moite et chaude, propice aux infections si la chaussure ne respire pas assez. S’il y a un conflit entre le premier et le deuxième orteil, les ongles peuvent être compressés et pénétrer le derme. Il faut donc être particulièrement soigneux sur la coupe de ces ongles pour éviter d’aggraver l’inconfort. En cas d’anomalie anatomique, il est possible d’utiliser des séparateurs d’orteils pour y remédier.

Pathologies

Les ongles incarnés peuvent aussi naître des conséquences de certaines pathologies, notamment osseuses. L’arthrose a dans certains cas des répercussions sur l’agencement des os et peut causer un remodèlement du pied qui risque de créer un ongle incarné. C’est également le cas de Hallux Valgus, qui provoque un écartement du gros orteil vers l’extérieur. Certaines maladies causent des modifications directes de la forme de l’ongle, qui devient plus imposant, et plus susceptible de pénétrer le derme. Par exemple, l’onychomycose, une maladie liée à des champignons microscopiques peut causer une inflammation des tissus sous l’ongle et aboutir à un ongle incarné.
Le diabète affecte les vaisseaux de petit calibre en particulier ceux des orteils. Si vous êtes diabétique, les soins de vos pieds doivent être adaptés notamment si vous avez un panaris. Dans certains cas, votre médecin traitant pourra vous prescrire des séances chez un pédicure-podologue prises en charge par l’Assurance Maladie. En effet, un ongle incarné peut amener des complications particulièrement graves dans le cadre de cette maladie.

Notre sélection :

Comment traiter l’ongle incarné ?

Parfois, même la prévention la plus attentive ne suffit pas, et l’inflammation se déclare. Pour éviter qu’elle ne s’étende, il est important de savoir traiter un ongle incarné.

Traiter l’inflammation et éviter l’infection

On conseille généralement d’éviter les frictions pour ne pas accentuer l’inflammation et réduire au maximum les douleurs, c’est pourquoi il est primordial de maintenir votre pied à l’air libre le plus longtemps possible. Par ailleurs, pour faire dégonfler les tissus inflammés, il est possible de faire des bains de pied. Dans de l’eau chaude et pendant 10 à 20 minutes, trempez votre pied trois fois par jour. Vous pouvez ajouter un antiseptique pour lutter contre l’infection qui risque de se propager sans cela. Séchez l’ongle incarné en tamponnant doucement pour éviter d’irriter la zone, il est important de limiter les microtraumatismes.
Dans le même but, on conseille de glisser une compresse entre l’ongle incarné et la peau pour éviter qu’il ne pénètre plus et ne créé de plaie. Il existe également des dispositifs spécifiques pour lutter contre les ongles incarnés.

Notre sélection :

Lorsque vous êtes obligés de porter une chaussure, choisissez une paire qui laisse de l’espace au niveau des orteils, dont le toit et la largeur conviennent aux mouvements de ceux-ci. Il existe des modèles pensés pour remplir ces conditions, appelés chaussure de confort. Dans le cas des pathologies susnommées, elles requièrent parfois des bas de compression veineuse. Il faut ici opter pour des bas de contention à bouts ouverts pour ne pas comprimer l’ongle incarné et aggravé l’inflammation.
La pédicure intervient lorsque l’origine de l’ongle incarné est un fragment ayant été recouvert par la peau, mais elle ne peut agir que si l’infection ne s’est pas déclarée. Si l’infection est déjà installée, que c’est purulent, la consultation chez le généraliste est obligatoire. Ce dernier pourra vous prescrire des antibiotiques par voie orale et locale.

S’occuper de l’ongle incarné

Pendant le temps nécessaire pour que l’ongle incarné se résorbe, il est important de continuer à s’en occuper, pour qui ne pénètre pas dans la peau à nouveau. Il faut donc le couper droit pour que la peau ne vienne pas en recouvrir le bord, et lui laisser toujours quelques millimètres de longueur. En maintenant ce soin, ainsi que par l’application d’antiseptique et la prise d’antibiotiques prescrits par votre médecin, vous pourrez éviter que l’inflammation ne s’étende et ne requiert une intervention chirurgicale.
Il est important de surveiller l’état de l’ongle incarné jusqu’à sa guérison complète, particulièrement s’il était très inflammatoire. Palpez donc doucement l’ongle, en évaluant la sensibilité de l’orteil jusqu’à ce que la douleur diminue petit à petit.

Quand consulter votre médecin ?

Certaines situations particulières comme le diabète ou des problèmes vasculaires, nécessitent de consulter un médecin, parfois un spécialiste, notamment à partir de la phase infectieuse de l’ongle incarné.

Complications de l’ongle incarné

Si malgré toutes vos précautions, l’ongle incarné ne paraît pas se résorber et que l’inflammation s’aggrave, il se peut que des complications apparaissent. La fièvre est le symptôme d’une infection plus importante contre laquelle votre organisme lutte. Il est donc primordial, si vous êtes pris de vertiges et de fièvre de consulter rapidement, car cela signifie que l’infection s’est propagée.
L’infection peut également se propager aux vaisseaux sanguins, mais aussi à ceux conduisant la lymphe, le liquide transportant les globules blancs. On parle alors de lymphangite. Elle requiert un traitement immédiat car si la lymphe transporte l’infection vers d’autres centres, les conséquences peuvent être graves.

Chirurgie

Lorsqu’autour de l’ongle incarné apparaissent des bourgeons rouges et purulents, il faut alors les retirer par chirurgie. Les méthodes les plus communément utilisées sont la chirurgie avec une lame froide, et celle utilisant un laser. La première est pratiquée par un chirurgien orthopédiste et consiste à retirer un quartier d’ongle et de chair infectée. Cette méthode comporte souvent des suites douloureuses et donne lieu à un arrêt de travail d’une à trois semaines après l’opération de l’ongle incarné.
A l’inverse, la destruction de la racine de l’ongle au laser ne provoque pas nécessairement des suites opératoires complexes ou douloureuses. Cependant, avant de procéder à la destruction, elle nécessite une incision au bistouri et une suture par la suite. En revanche l’arrêt de travail est rarement nécessaire si vous portez des chaussures adaptées.

Notre sélection :

Si les ongles incarnés peuvent s’avérer très douloureux, les éviter est assez simple si tant est que l’on est attentif à la coupe des ongles et aux signes avant-coureurs. Choisissez des chaussures amples qui laissent de la place aux orteils pour éviter les ongles incarnés. Le traitement passant principalement par un traitement de l’inflammation et de la possible infection, il est important d’éviter les complications pouvant conduire à la chirurgie. N’hésitez pas à consulter un médecin si vous avez des antécédents diabétiques ou cardiaques pour traiter un ongle incarné.