Duofilm solution 15 ml


Traitement des verrues - Adultes et enfants
  • Pour qui Pour qui : Dès 4 ans
  • Mode d'administration Mode d'administration : Voie cutanĂ©e
  • Femme enceinte Femme enceinte : Non autorisĂ©
  • Allaitement Allaitement : Non autorisĂ©
  • Forme Forme : Solution cutanĂ©e

7,46 â‚¬
7,46 â‚¬
Duofilm, solution pour application locale est un médicament utilisé pour le traitement des verrues plantaires, des verrues vulgaires de la main et des verrues "mosaïques". 

Ses substances actives sont, pour 100 g de solution, l'acide salicylique dosé à 16,7 g, et l'acide lactique, dosé à 16,7 g également. 
Les autres composants de sa formule sont : collodion souple : fulmicoton, alcool à 90% v/v, éther.

Posologie de Duofilm, solution pour application locale :

Le liquide doit être appliqué sur la verrue à l'aide du pinceau, sans déborder sur la peau saine
Cette application doit être renouvelée tous les jours, le soir de préférence, durant environ 6 à 12 semaines. Si le liquide est appliqué le matin, la verrue traitée doit être protégée avec un petit pansement adhésif. 

Avant toute application, il est nécessaire de savonner et rincer soigneusement la zone à traiter, avant de la sécher. 
Vous devez frotter la surface des verrues tous les 2 ou 3 jours avant l'application de Duofilm, solution pour application locale, au moyen d'une lime en carton ou d'une pierre ponce, sans faire saigner, de manière à supprimer la partie superficielle rugueuse de la verrue. Si toutefois un saignements se produit, le traitement doit être suspendu durant 3 jours. 
Une interruption précoce du traitement peut entraîner des rechutes. 

En cas de surdosage, il existe un risque de brûlures. 

Contre-indications de Duofilm, solution pour application locale : 

Ce médicament ne doit pas être utilisé si vous présentez une intolérance ou une allergie à l'acide salicylique, et ne doit pas être employé pour traiter les verrues du visage et des organes génitaux. 

Vous devez signaler tout autre traitement en cours à votre médecin ou pharmacien de manière systématique, afin d'éviter d'éventuelles interactions médicamenteuses. 

Duofilm, solution pour application locale doit être utilisé avec prudence chez la femme enceinte et allaitante
De manière générale, demandez toujours l'avis de contre médecin/pharmacien avant de prendre un médicament. 


Contenance : Flacon de 15 ml

 LE CONSEIL DU PHARMACIEN

Les verrues se présentent comme des petites tuméfactions à la surface de la peau. Elles sont dues à un virus appelé HPV c'est-à-dire Human Papillomavirus. Elles apparaissent après plusieurs mois d’incubation, et  peuvent disparaître spontanément au bout de quelques mois ou persister plusieurs années. Les récidives de cette affection cutanée sont fréquentes. Les verrues cutanées sont courantes surtout chez les enfants avant 15 ans.

Les différents types de verrues

Les verrues communes ou verrues vulgaires : elles sont rondes, rugueuses, en forme de dôme, et mesurent quelques mm de diamètre. Elles sont généralement localisées au niveau des doigts ou du dos de la main. Quand elles se logent autour ou sous les ongles, elles sont souvent douloureuses  et plus difficiles à traiter.
Sur le visage, elles sont de forme allongée, on parle alors de verrues filiformes.

Les verrues planes, elles sont présentes sur le visage ou le dos des mains. Il s’agit de petites surélévations à sommet plat. Elles ont la même couleur que la peau ou un peu plus foncée. Elles sont regroupées en plaques, formant ainsi des formes géométriques caractéristiques.

Les verrues plantaires comme leur nom l’indique, elles se trouvent sur la plante des pieds. Cette verrue peut être unique dans ce cas, elle est bien délimitée par un anneau de corne et est très profonde. On observe, en son centre, des petits points noirs qui sont des vaisseaux sanguins. Elle est douloureuse à la marche à cause de la pression exercée. Les verrues plantaires peuvent également être multiples : regroupées sous forme de plaques, on parle de mosaïque, elles sont plus superficielles et donc moins douloureuses.

La transmission des verrues

Le virus pénètre sous la peau au niveau d’une lésion (même minime) qui rompt la barrière cutanée. Il peut s’agir d’une transmission directe quand la personne se gratte, elle se contamine elle-même ou son entourage ; ou d’une contamination indirecte quand le virus est présent sur une surface contaminée. C’est souvent le cas pour les verrues plantaires (piscine, salle de sport, douche collective) ou pour certains métiers à risque de coupures répétées comme les bouchers, les poissonniers par exemple.
Pour se protéger, la seule solution est de porter des gants ou de mettre une couche de spray protecteur contre les verrues.

Les traitements contre les verrues

Quelle que soit la méthode utilisée, on détruit la verrue mais pas le virus, c’est pourquoi des récidives sont possibles.
La cryothérapie : le traitement par le froid. Cela consiste à appliquer de l’azote liquide pour geler la verrue, en maintenant un embout plusieurs secondes dessus. Selon la taille, une ou plusieurs applications espacées de 15 jours minimum peuvent être nécessaires.
Le curetage : il consiste en l’ablation par un professionnel de la verrue. Il en restera une cicatrice qui peut être douloureuse.
Les kératolytiques : à base d’acide souvent salicylique comme Duofilm mais aussi d'acide lactique ou trichloroacétique ou encore formique. Ils éliminent la couche superficielle de l’épiderme et décapent petit à petit la verrue. Ils ne doivent pas être utilisés chez le diabétique, les personnes souffrant d’artérite, la femme enceinte et l’enfant avant 2 ans.
Certaines huiles essentielles comme la cannelle ou le citron sont utilisées pures à l’aide d’un coton-tige car elles sont dermo-caustiques. Il faut veiller à ne pas les appliquer sur la peau saine. On renforce leur efficacité en mettant par-dessus un pansement occlusif qui étouffe la verrue.

Précautions à prendre

Ne pas toucher, gratter, ronger vos verrues afin de ne pas favoriser l’auto-contamination.
Ne pas couper ou arracher vos verrues : en les faisant saigner, vous disséminez le virus.
Pour éviter la contamination, protégez vos pieds en portant des sandales ou des chaussons spécifiques au bord de la piscine ou dans les douches collectives, des chaussettes sur les tatamis, etc…
Portez des gants si vous exercez un métier à risque de coupures ou de blessures.
Ne partagez ni linge de toilette, ni vêtements ou chaussures avec votre entourage pour éviter la contamination par le virus et la dispersion des verrues.
Myriam Gorzkowski

Myriam Gorzkowski

Docteur en pharmacie

Mis Ă  jour le 26/06/2019