Rejoignez-nous !
Livraison prévue demain !

Transpiration des pieds : que faire contre l'hyperhidrose plantaire ?

  • Temps de lecture : ~ 0 minutes
Transpiration des pieds : que faire contre l'hyperhidrose plantaire ?
La transpiration est un mécanisme essentiel pour le corps. Chaque jour, nous produisons environ 1 litre de sueur. Toutefois, certaines personnes peuvent être confrontées à une transpiration excessive, que ce soit de manière ponctuelle ou permanente. Lorsque cette problématique est localisée au niveau des pieds, on parle d’hyperhidrose plantaire. Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine d’une forte transpiration des pieds. Celle-ci doit être régulée afin d’éviter la survenue de complications telles que des infections bactériennes ou des mycoses. Pharma GDD vous propose d’en savoir plus et vous présente les causes et les traitements de la transpiration des pieds.

Quelles sont les causes de la transpiration des pieds ?

Sollicités en permanence et enfermés dans des chaussures durant une bonne partie de l’année, les pieds transpirent naturellement. En revanche, sous l’influence de différents facteurs, cette transpiration peut s’intensifier, occasionnant une gêne, voire un complexe.

Quelques rappels sur la transpiration

L’équilibre du corps humain est assuré grâce à de nombreux phénomènes physiologiques. La transpiration en fait partie. Son rôle principal est de réguler et maintenir la température corporelle à 37 °C. Transpirer est donc à la fois normal et essentiel.

La sueur est produite par les glandes sudoripares situées dans les couches profondes de la peau. Plus de 2 millions de glandes eccrines sont réparties sur l’ensemble du corps. Fonctionnelles dès la naissance, elles produisent une sueur inodore et sont particulièrement nombreuses au niveau du crâne et des paumes des mains, mais c’est la plante des pieds qui présente la plus forte concentration, avec plus de 600 glandes eccrines par centimètre carré. Les glandes apocrines, plus rares, sont liées aux follicules pileux des régions axillaires et génitales. Elles s’activent à partir de la puberté.

Si la transpiration est si peu appréciée, cela s’explique par la sensation désagréable d’humidité qui y est associée, ainsi que par les traces qu’elle peut laisser sur les vêtements. Les mauvaises odeurs, quant à elles, ne sont pas directement dues à la sueur, mais à la présence de bactéries issues du microbiome cutané. Ces bactéries se nourrissent de substances organiques présentes dans la sueur, et libèrent ensuite des composés chimiques malodorants.

Les facteurs favorisant l’hyperhidrose plantaire

Une transpiration excessive des pieds est la conséquence d’une hyperactivité des glandes eccrines, dont l’origine n’est pas toujours identifiée. Elle peut par exemple être liée à l’hérédité, au surpoids et à l’obésité, au tabagisme, à une consommation trop importante d’alcool ou à une alimentation déséquilibrée. Les glandes eccrines étant reliées au système nerveux, la transpiration des pieds peut aussi faire suite à un stress ou des émotions fortes. Enfin, il n’est pas rare d’observer une hyperhidrose plantaire lors des périodes de bouleversement hormonal comme la puberté ou la ménopause, ou chez les personnes souffrant d’un dysfonctionnement hormonal tel qu’une hyperthyroïdie.

D’autres causes peuvent expliquer une transpiration des pieds très intense, à l’image d’une hygiène insuffisante ou, au contraire, excessive. Le port de chaussettes en matière synthétique et de chaussures serrées, les activités physiques et la chaleur augmentent aussi la quantité de sueur au niveau des pieds.

Les conséquences de la transpiration des pieds

Le plus souvent, l’hyperhidrose plantaire se développe sur la plante des pieds et dans les espaces interdigitaux (entre les orteils), qui subissent des frottements et des irritations. Elle entraîne également de la macération, un environnement propice au développement des bactéries et des champignons. C’est pourquoi les personnes sujettes à une transpiration des pieds excessive ont plus de risques que les autres de voir apparaître des infections, une mycose des pieds ou des ongles (onychomycose), un eczéma, des ampoules ou des engelures (surtout pendant l’hiver).

Comment prévenir la transpiration des pieds ?

Plusieurs réflexes et astuces permettent de prévenir l’hyperhidrose plantaire et de garder les pieds au sec. Ainsi, après les avoir lavés avec un savon doux, il est important de bien sécher les pieds, en insistant sur les espaces entre les orteils. Si besoin, n’hésitez pas à utiliser un sèche-cheveux pour éliminer toute trace d’humidité. Au quotidien, privilégiez les chaussettes en coton, portez des chaussures ouvertes dès que possible et évitez les chaussures dont l’intérieur est composé d’une matière synthétique. Choisissez bien vos chaussures, qui ne doivent pas être trop serrées pour éviter de comprimer les pieds. N’oubliez pas de changer chaque jour de chaussettes, plusieurs fois par jour si votre transpiration des pieds est importante. Alternez les paires de chaussures et stockez-les dans un espace bien ventilé. Si vous avez besoin de semelles, préférez les modèles avec des aérations intégrées. Pour les sportifs, souvent confrontés à l’hyperhidrose plantaire, nous recommandons d’opter pour des chaussettes et des chaussures dont les matières assurent l’aération des pieds et absorbent l’humidité liée à la transpiration.

Les traitements de la transpiration des pieds

Parfois, les mesures de prévention ne suffisent pas à éviter l’apparition d’une hyperhidrose plantaire. Dans ce cas, différentes solutions existent pour réguler la transpiration des pieds et retrouver du confort. Il peut s’agir de produits à appliquer sur les pieds ou, dans les cas les plus extrêmes, d’interventions médicales, voire chirurgicales.

Les déodorants et anti-transpirants pour les pieds

Face à une transpiration des pieds légère à modérée, il est possible de se tourner vers un déodorant pour les pieds. Ce type de produit, le plus souvent en format spray, agit essentiellement sur les odeurs liées à la transpiration des pieds. Il est à pulvériser sur les zones sujettes à la transpiration, notamment la plante des pieds et les espaces entre les orteils. Certains déodorants pour les pieds peuvent aussi être pulvérisés dans les chaussures, pour une action complète. Afin de réduire la sensation d’humidité, vous pouvez appliquer une poudre absorbante sur la plante des pieds et entre les orteils.

Ensuite, les anti-transpirants pour les pieds fonctionnent en resserrant les pores de la peau, ce qui a pour effet de bloquer l’écoulement naturel de la sueur. Finalement, lorsque la transpiration des pieds est très intense, il est plutôt conseillé de se tourner vers un détranspirant, dont l’action consiste à mettre au repos les glandes sudoripares.

Les solutions naturelles pour la transpiration des pieds

Si vous souhaitez atténuer votre transpiration des pieds, vous pouvez aussi vous diriger vers des alternatives naturelles. La pierre d’alun, par exemple, agit comme un détranspirant sans pénétrer dans la peau. Elle s’applique sur les zones sujettes à la transpiration après avoir été humidifiée. Ensuite, le talc et le bicarbonate de soude peuvent être employés dans le but d’absorber la sueur au niveau des pieds, notamment lorsqu’ils sont enfermés dans les chaussures. Cela aide à éviter la macération. Du côté de l’aromathérapie, les huiles essentielles de sauge sclarée, de palmarosa et de ciste sont les plus réputées pour leur effet sur la transpiration excessive. Elles s’utilisent en application cutanée, diluées dans une huile végétale non grasse comme l’huile de jojoba par exemple. Il existe également des galets aux huiles essentielles destinés à la réalisation de bains de pieds contre la transpiration. Attention, les huiles essentielles ne conviennent pas à tout le monde, demandez toujours conseil à un médecin ou un pharmacien avant d’y avoir recours.

Ionophorèse, injections de botox et chirurgie

Lorsque les options présentées ci-dessus ne montrent pas d’efficacité sur la transpiration des pieds, des solutions médicales et chirurgicales sont envisagées. Dans le cas de l’ionophorèse, les pieds sont plongés dans un récipient rempli d’eau et soumis à un courant électrique. Cette méthode, dont le mécanisme reste mal connu, réduirait le diamètre des pores et donc l’hyperhidrose plantaire. Une séance d’ionophorèse dure 20 minutes, le protocole le plus courant consistant en 10 à 15 séances durant 15 jours, puis 1 à 2 fois par semaine en entretien. L’efficacité de cette méthode sur la transpiration des pieds est de 60 à 80 %, à condition de respecter une régularité dans les séances. Attention, l’ionophorèse est contre-indiquée pour les femmes enceintes et pour les personnes portant un pacemaker ou une prothèse métallique.

Ensuite, l’hyperhidrose plantaire peut être traitée par des injections de toxine botulique, plus communément appelée botox. Ce traitement de la transpiration des pieds agit sur et autour des glandes sudoripares pour réduire la sudation. Les injections sont effectuées par un dermatologue. Elles peuvent être douloureuses, justifiant l’administration d’un anesthésique local. La durée de diminution de l’hyperhidrose plantaire varie de quelques mois à 2 ans selon les individus.

Lorsque les traitements précédemment cités n’ont pas fonctionné, la dernière option est le recours à la sympathectomie. Ce terme désigne l’ensemble des interventions chirurgicales visant à couper ou comprimer les nerfs à l’origine de la transpiration des pieds. Cette technique n’est pas sans risque : dans 50 % des cas, on observe une hypersudation compensatoire au niveau des cuisses, du thorax et du dos.

Ce qu’il faut retenir

La transpiration des pieds est une problématique courante. Lorsqu’elle atteint un stade sévère, au point de perturber la vie quotidienne, on parle d’hyperhidrose plantaire. Ce phénomène est lié à une hyperactivité des glandes sudoripares, dont l’origine peut être héréditaire ou à d’autres facteurs comme le surpoids, une alimentation déséquilibrée, le stress, les émotions fortes et les bouleversements hormonaux. La transpiration des pieds s’accompagne souvent d’une sensation d’humidité et de mauvaises odeurs. Elle peut aussi être responsable d’une macération favorisant les mycoses. Pour traiter l’hyperhidrose plantaire, il faut d’abord se tourner vers des produits topiques comme un déodorant, un anti-transpirant ou une poudre absorbante. Des solutions naturelles telles que la pierre d’alun, le talc ou les huiles essentielles peuvent également aider à réduire la transpiration des pieds. Finalement, si cela n’a pas l’effet escompté, il faudra se tourner vers des méthodes médicales ou chirurgicales : ionophorèse, botox, sympathectomie. Dans tous les cas, il est important d’avoir une bonne hygiène des pieds au quotidien et de limiter le port de chaussures fermées, ainsi que de chaussettes en matière synthétique.
expand_less