Traitement et prévention des engelures aux pieds et aux mains

Traitement et prévention des engelures aux pieds et aux mains
L’engelure est une manifestation cutanée liée à une exposition prolongée au froid. Touchant principalement les extrémités des doigts et des orteils, elle survient dès les prémices de l’hiver chez les personnes particulièrement sensibles, comme celles travaillant en extérieur ou en basse température. C’est une pathologie bénigne qui se traite facilement, mais qui peut malgré tout se compliquer si elle n’est pas prise en charge. Particulièrement désagréable et inconfortable, le moyen le plus efficace de traiter une engelure est de prévenir son apparition, en protégeant correctement du froid les extrémités du corps.

Qu’est-ce qu’une engelure ?

Les engelures se manifestent par des lésions cutanées inflammatoires principalement localisées au niveau des extrémités. Les orteils et les doigts sont le plus souvent touchés, mais chez les personnes les plus exposées elles peuvent se localiser au niveau du nez ou des oreilles. Elles sont provoquées par une exposition prolongée et répétée au froid et à l’humidité. Elles sont dues à la contraction des petits vaisseaux de la peau, un mécanisme naturel de défense de l’organisme face au froid.

Symptômes d’une engelure

L’engelure se manifeste dans un premier temps par une petite plaque rouge, qui peut prendre une teinte violacée. Ces petites lésions se mettent ensuite à gonfler, et sont souvent accompagnées de picotements, de sensations de brûlure, mais surtout de fortes démangeaisons qui ont tendance à s’amplifier au moment du réchauffement.
Au niveau des doigts, les symptômes apparaissent principalement sur la face dorsale et les articulations, tandis qu’au niveau du pied, c’est la totalité de l’orteil qui est rouge et gonflé. On constate fréquemment qu’un seul orteil est atteint, en lien avec son exposition au froid et le frottement sur la chaussure.
Les symptômes surviennent généralement au début de l’hiver et disparaissent au printemps quand les températures remontent. Les personnes vivant dans les climats froids sont les plus exposées.

Causes des engelures

Les processus impliqués dans la survenue des engelures ne sont pas complètement élucidés. La contraction répétée des petits vaisseaux de la peau provoquée par le froid serait à l’origine de leur apparition. En effet, lors d’expositions régulières aux températures basses, ces contractions pourraient entraîner un manque d’oxygénation des tissus, conduisant à leur inflammation et aux lésions. Des biopsies réalisées ont mis en évidence les atteintes des cellules du derme et de l’épiderme sans lésions vasculaires et capillaires de nécrose.
Il a été observé que les patients atteints de maladie auto-immune, ou d’affections sanguines, seraient plus impactés. Les engelures sont relativement fréquentes, par exemple chez les personnes présentant un lupus. C’est également le cas chez celles souffrant de troubles de la circulation sanguine périphérique.

Complications des engelures

La principale complication de l’engelure survient lorsque celle-ci n’est pas prise en charge à ses débuts. La lésion peut alors ne plus rester superficielle et les tissus plus profonds sont endommagés, une cloque apparaît signant l’aggravation de l’engelure. Non traitée, elle peut s’ulcérer et se crevasser. Une surinfection microbienne peut également se produire. Dans ce cas, une consultation médicale est à envisager.
Les gelures ne sont pas réellement une complication des engelures. Provoquée également par le froid, une gelure est due au gel des tissus, contrairement à l’engelure. Elle apparaît après une exposition prolongée à des températures très basses. La vasoconstriction importante des vaisseaux provoque alors une cristallisation de l’eau au sein des tissus conduisant à leur destruction. Les gelures surviennent principalement chez les alpinistes, lors d’expéditions en zones très froides, ou chez les personnes sans domicile fixe lors d’hivers très rigoureux.

Quels sont les facteurs de risques ?

Certaines personnes sont susceptibles d’être beaucoup plus sensibles aux effets du froid sur la peau :

  • Les engelures touchent davantage les femmes que les hommes.
  • Les enfants, les personnes âgées et les sujets minces sont particulièrement sensibles à ce phénomène.
  • Les personnes atteintes de la maladie Raynaud seront davantage exposées au risque d’engelures.
  • Les personnes atteintes de pathologies chroniques comme le diabète, l’asthme, l’insuffisance cardiaque
  • Les sujets exposés au froid : travail à l’extérieur ou en chambre froide.
  • La prise de certains médicaments peut favoriser l’apparition de gelures, particulièrement ceux touchant la microcirculation comme les vasoconstricteurs et les bétabloquants.
  • La consommation de tabac, de caféine et d’alcool augmentent également le risque d’apparition des engelures.

Quels sont les traitements des engelures ?

Les engelures guérissent généralement facilement grâce à certaines mesures locales, mais surtout, en évitant et en limitant l’exposition au froid :

  • Réchauffer progressivement la zone concernée : la première action à entreprendre est de réchauffer graduellement l’engelure. Attention, un réchauffement trop rapide peut aggraver une engelure. Par contact direct, vous pouvez placer les doigts dans la paume d’une main chaude, ou tremper la zone concernée dans de l’eau tiède. Les huiles essentielles peuvent apporter un soulagement : vous pouvez par exemple mélanger à l’huile végétale de calophylle, quelques gouttes de cyprès et d’hélichryse. L’hélichryse pour son action antiinflammatoire, et le cyprès pour stimuler la circulation. (Attention aux contre-indications concernant ces huiles essentielles).
  • Soins locaux : en cas de lésions plus profondes, l’applications de compresses, type pansement interface, favorisera la réparation cellulaire. Des crèmes cicatrisantes enrichies en vitamine A ou en principes actifs réhydratants seront également bénéfiques.
  • Ne jamais gratter ou frotter une engelure.
  • En cas de récidive, avec un impact important sur la qualité de vie, un traitement médicamenteux préventif peut être instauré par votre médecin. Il fait généralement appel à des vasodilatateurs inhibiteurs calciques et ne se délivre que sur prescription médicale.
  • Si une engelure n’est pas correctement traitée, elle peut sensibiliser au froid la zone concernée pendant plusieurs années.


Notre sélection :




Comment prévenir une engelure du pied ou de la main ?

Se protéger correctement du froid pendant l’automne et l’hiver est la meilleure façon d’éviter les engelures. Un seul mot d'ordre : couvrez-vous

Quelques astuces :

  • Pour une engelure du pied ou de la main, le principe est d’éviter absolument de bloquer la circulation de l’air et du sang : ne jamais utiliser de gants ni de chaussettes serrés. Optez pour des chaussures larges et confortables. L’utilisation de semelles adaptées peut également éviter les frottements et prévenir la formation des engelures. Elles peuvent également isoler efficacement du froid.
  • Vous pouvez également adopter la technique de superposition des couches, comme en utilisant des sous-gants en microfibres, ou une première paire de chaussettes très fines. Il est indispensable de bien choisir la matière, afin de permettre une bonne respiration et une aération des surfaces. Il faut être à l’aise et confortable. La chaufferette à usage unique est également un excellent moyen de réchauffer les extrémités.
  • À titre préventif, pour éviter la survenue d’engelure au niveau des pieds, vous pouvez effectuer le matin, avant l’exposition au froid, une friction afin de stimuler localement la circulation sanguine. Vous pouvez par exemple pratiquer un massage avec une crème chauffante ou une préparation à base d’huiles essentielles. Quelques gouttes d’huile essentielle de thym au thujanol dans votre crème pour les mains ou les pieds activera la circulation localement.
  • Évitez l’utilisation de médicaments vasoconstricteurs si vous êtes sensibles aux engelures, en particulier ceux contenus dans les médicaments contre le rhume.
  • Attention également à la température ressentie ! En effet, le risque d’engelure est fonction de celle-ci. Lorsqu’il y a du vent, la température ressentie sur la peau exposée au froid est beaucoup plus froide que la température réelle. Couvrez-vous d’avantage lorsque le vent souffle !


Notre sélection :



Quelles sont les autres maladies de peau dues au froid ?

Si les engelures représentent une des pathologies liées au froid, plusieurs autres maladies peuvent également entraîner des manifestations cutanées lorsque le mercure se met à baisser :

La maladie de Raynaud

Déclenché le plus souvent par le froid, le syndrome de Raynaud est un trouble de la circulation artérielle périphérique, qui se manifeste également au niveau des extrémités des doigts. Ces derniers deviennent blancs et douloureux et perdent leur sensibilité, car le sang ne circule plus.

L’urticaire lié au froid

Dans certains cas le froid peut provoquer l’apparition de poussées d’urticaire. On parle alors d’allergie au froid. Il est provoqué par tout contact avec le froid et se manifeste par des plaques rouges localisées, et souvent très prurigineuses. L’urticaire au froid est une des manifestations des urticaires physiques.
Enfin, le froid n’est pas un grand ami de votre peau. En hiver, celle-ci s’assèche et se fragilise. La barrière hydrolipidique est altérée provoquant une aggravation de certaines situations, comme l’eczéma. Les rougeurs et Les tiraillements sont également plus intenses. Pour éviter toutes ces manifestations, il est important de protéger sa peau l’hiver.

Conclusion

Se manifestant principalement aux extrémités des doigts ou des orteils, les engelures surviennent à la suite d’une exposition prolongée au froid. Lorsque les températures diminuent, il est impératif de bien se couvrir pour protéger notre organisme. Si des mécanismes naturels de thermorégulations se mettent en place, porter des vêtements chauds, mettre un bonnet, et protéger correctement les mains et les pieds sont autant de précautions à prendre, afin de se prémunir des effets du froid sur notre santé, et ainsi, éviter la formation d’engelure.