Boiron Thuya occidentalis dose


dose homéopathique
  • Pour qui Pour qui : Adulte et enfant
  • Femme enceinte Femme enceinte : AutorisĂ©
  • Allaitement Allaitement : AutorisĂ©
Fabriqué en France

2,69 â‚¬
2,69 â‚¬
Thuya occidentalis dose est un médicament homéopathique du laboratoire Boiron.

Dilutions : 5 CH, 7 CH, 9 CH, 15 CH, 30 CH

Conditionnement : Tube unidose (environ 200 globules).

Consulter la notice en cliquant ici si le PDF ne s'affiche pas.

 LES CONSEILS DE PHARMA GDD

Thuya occidentalis est un remède homéopathique obtenu à partir du thuya, un arbre conifère que l’on retrouve fréquemment pour agrémenter les haies des jardins en Europe, aux Etats-Unis et au Canada. Ce sont les rameaux en début de floraison qui sont utilisés pour obtenir la teinture mère à la base des traitements homéopathiques de Thuya occidentalis.

Indications traditionnelles de Thuya occidentalis

Thuya occidentalis est un médicament homéopathique très largement utilisé. En effet, cette souche est indiquée dans de nombreux domaines pour soulager des pathologies aiguës ou chroniques comme lors de :

  • pathologies ORL et bronchiques : les otites, les rhino-pharyngites, les sinusites.
  • infections urinaires chroniques ou leucorrhée (écoulement vaginal irritant)
  • conjonctivites ou chalazion
  • rhumatismes
  • verrues
  • troubles d’ordre digestifs, gargouillement

Les verrues

Six millions, c’est le nombre de Français qui souffrent de verrues. Les verrues sont des petites excroissances cutanées dues à un virus, le Papillomavirus.

Elles sont principalement présentes au niveau des mains et des pieds. Un simple contact permet la transmission du virus, donc de peau à peau. Il peut aussi se transmettre indirectement, c’est-à-dire par des objets qui ont été en contact avec une peau infectée.

Différents traitements naturels sont envisageables à administrer oralement ou localement.

Thuya occidentalis contre les verrues par voie orale

Thuya occidentalis est une souche importante pour lutter contre les verrues des mains, des pieds, annales ou génitales.
Il vous sera conseillé de prendre une dose par semaine de Thuya occidentalis 15 CH pendant trois mois.

Cette souche peut aussi être administrée en prévention chez les personnes qui sont sujet régulièrement aux verrues. Dans ce cas il faudra prendre par exemple une dose de Thuya occidentalis 7CH par semaine pendant un mois puis une dose par mois pendant trois mois.

Traitement local avec la teinture de thuya

La teinture de thuya peut s’appliquer directement à l’aide d’un coton tige sur les verrues planes ou vulgaires. Elle a un effet antiviral et kératolytique.
On prendra soin de le faire une à deux fois par jour jusqu’à la disparition des verrues.

Cette teinture ne doit pas être utilisée chez les femmes enceintes ou allaitantes ou encore chez les jeunes enfants de mois de quatre ans.

Traitement local avec les huiles essentielles

On peut utiliser des huiles essentielles en association pour une action locale sur les verrues après avis médical.

L’huile essentielle de tea tree ayant une action antivirale, va pouvoir être associée à l’huile essentielle de laurier noble et de menthe poivrée dans une préparation à appliquer localement deux fois par jour quatre à six semaines avec un coton tige. 

Afin de faire votre mélange, il vous faut 50 gouttes d'huile essentielle de tea tree, avec 25 gouttes de laurier noble et 25 gouttes de menthe poivrée. 

Cryothérapie, brûler la verrue par le froid

La cryothérapie permet de nécroser les kératinocytes. Le froid appliqué à -50°C va geler, brûler la verrue et la faire disparaître. On va laisser agir dix à vingt secondes suivant la taille de la verrue et on pourra éventuellement recommencer quinze jours plus tard si la verrue est encore là.

Cette technique s’applique sur les verrues des mains et des pieds.

Elle ne doit pas être utilisée chez la femme enceinte ou allaitante, chez l’enfant de mois de quatre ans, chez les diabétiques ou les personnes ayant des troubles circulatoires ou sur une lésion ou grain de beauté.

Toutes ces informations données le sont à titre indicatif, et ne constituent pas un diagnostic.

Sources :
Keynotes Materia Medica par Henry C. Allen, 1899
Le guide familial de l'homéopathie, Alain Horvilleur, édition hachette, 2013
Homéopathie et dermatologie, thèse de docteur en pharmacie de Melle Gwenola Jolivel, 2004
L’aromathérapie adaptée aux pathologies dermatologiques de comptoir, thèse de docteur en pharmacie d'Alexis Pierre. 2016.
Alix de Colnet

Alix de Colnet

Docteur en pharmacie

Mis Ă  jour le 01/12/2020