Boiron Gelsemium sempervirens dose


Dose homéopathique
  • Pour qui Pour qui : Adulte et enfant
  • Mode d'administration Mode d'administration : Voie orale
  • Femme enceinte Femme enceinte : AutorisĂ©
  • Allaitement Allaitement : AutorisĂ©
Fabriqué en France

2,18 â‚¬
2,18 â‚¬

Gelsemium sempervirens dose est un médicament homéopathique du laboratoire Boiron.

 Dilutions : 5 CH, 7 CH, 9 CH, 15 CH, 30 CH

Conditionnement : Tube unidose (environ 200 globules).

Consulter la notice en cliquant ici si le PDF ne s'affiche pas.

 LE CONSEIL DU PHARMACIEN

Origine de Gelsemium sempervirens ?

Gelsemium sempervirens est un remède qui est obtenu à partir de la racine du jasmin jaune ou jasmin de Californie. Cette plante appartient à la famille des oléacées, c’est une vivace grimpante présente aux Etats-Unis et au Mexique. On utilise le principe des similitudes en homéopathie. En effet, le jasmin de Californie est une plante hautement toxique, elle va induire lors de sa consommation des troubles du système nerveux, des vertiges, un état de paralysie, des céphalées, une vision double, ou une fatigue musculaire. Ce sont ces symptômes, qui, à doses infinitésimales sont apaisés par la prise de Gelsemium sempervirens.

Gelsemium sempervirens peut aussi être utilisée en infectiologie, pour atténuer les symptômes de la grippe par exemple. En neurologie, elle peut être prescrite lors de céphalées ou de migraines accompagnées de troubles de la vision.

Gelsemium : l’homéopathie contre le stress des examens

Tous les étudiants à l’approche d’un examen pensent être logés à la même enseigne mais ce n’est pas le cas. Le niveau de stress varie selon les individus ainsi que nos capacités à le surmonter.

Le stress à l’approche d’une épreuve n’est pas forcément négatif. Il peut être motivant et pousser à se dépasser, à relever le défi. En cas de réussite, il apportera une certaine confiance en soi. En effet, à l’inverse un élève qui n’a pas de stress, peut ressentir une certaine forme d’apathie et ne pas avoir le tonus dont il aurait besoin pour réussir.

Les symptômes de cette appréhension peuvent s’installer bien avant l’épreuve ou les heures précédentes. La peur est croissante, et des signes de tension nerveuses apparaissent mais s’arrêteront dès l’épreuve commencée. On peut citer les palpitations, la boule à la gorge ou au ventre, des palpitations, des bouffées de chaleur, ou l’envie d’aller aux toilettes.

Le mauvais stress peut être paralysant chez les plus fragiles et déclencher des bégaiements, des tremblements, une incapacité à se concentrer, des insomnies.

Comment faire à l’approche d’un examen ?

Les granules homéopathiques de Gelsemium peuvent se prendre en cas de trac, au moment des examens. Dans ce cas, on conseillera de prendre une dose 30CH la veille au soir et une autre dose une heure avant l’épreuve redoutée.

Des conseils hygiéno-diététiques sont importants. Le corps a besoin d’arriver en forme à l’épreuve.

Il faudra ne pas sacrifier son sommeil, d’éviter l’abus de café, de tabac ou d’alcool et avoir une alimentation équilibrée.

La pratique d’une activité physique va permettre de relâcher la pression et d’aérer son cerveau.

Des exercices simples de relaxation peuvent être effectués.

Le rôle des parents dans cette préparation est essentiel. Ils veilleront à ce que leur enfant ait le meilleur environnement possible, à ne pas leur mettre la pression mais être disponibles si besoin en étant discrets.
Alix de Colnet

Alix de Colnet

Docteur en pharmacie

Mis Ă  jour le 03/08/2020