Otipax solution auriculaire 15ml


Otite à tympan fermé - Adultes et enfants
  • Pour qui Pour qui : Adulte et enfant
  • Mode d'administration Mode d'administration : Voie auriculaire
  • Femme enceinte Femme enceinte : AutorisĂ©
  • Allaitement Allaitement : AutorisĂ©
  • Forme Forme : Solution auriculaire

2,90 â‚¬
2,90 â‚¬
Otipax, solution pour instillation auriculaire est un médicament préconisé pour le traitement local des douleurs causées par certaines otites à tympan fermé, telles que : l'otite moyenne aiguë congestive, l'otite grippale dite phlycténulaire, ou encore l'otite barotraumatique. 

Ses substances actives sont le phénazone, dosé à 4 g, et le chlorhydrate de lidocaïne dosé à 1 g, pour 100 g de solution pour instillation auriculaire. 
Les autres composants qui entrent dans sa formule sont le thiosulfate de sodium, le glycérol, l'éthanol et de l'eau purifiée. 

Posologie d'Otipax, solution pour instillation auriculaire

La posologie généralement recommandée est de 4 gouttes dans le conduit auditif, et ce, 2 à 3 fois par jour. 

La durée du traitement de l'otite ne doit pas dépasser les 10 jours. Si les symptômes persistent au delà, il est nécessaire de consulter votre médecin. 

Contre-indications de Otipax 

Ce médicament ne doit pas être utilisé en cas de perforation du tympan, mais aussi en cas d'antécédents d'allergie à l'un de ses constituants. 

Si le tympan est ouvert, Otipax, solution pour instillation auriculaire peut être à l'origine d'effets indésirables au niveau de l'oreille moyenne. Par mesure de précaution, il convient de faire vérifier l'intégrité de votre tympan par un médecin avant toute administration de ce type de médicament. 

Signalez systématiquement à votre médecin ou pharmacien la prise récente ou actuelle de tout autre médicament.

Dans les conditions normales d'utilisation, Otipax, solution pour instillation auriculaire peut, en cas de besoin, être administré pendant la grossesse ou au cours de l'allaitement.

Les sportifs doivent être informés que ce médicament contient un principe actif pouvant engendrer une réaction positive des tests pratiqués lors des contrôles anti-dopage. 


Conditionnement : flacon de 16 g

 LE CONSEIL DU PHARMACIEN

Une douleur survenant au niveau de l’oreille signe souvent une otite. Elle est souvent accompagnée de bourdonnement et d’une audition diminuée. La plupart du temps bénignes, il faut toutefois rester vigilant et surtout s’assurer de l’intégrité du tympan.

Les otites

Une otite est une inflammation ou une infection de l’oreille.

On parle d’otite externe quand l’affection touche le conduit externe, elle peut être due à une infection (après les baignades) ou à un bouchon de cérumen.

L’otite moyenne survient au niveau de la partie moyenne de l’oreille, et elle est souvent consécutive à un rhume. En effet la trompe d’eustache située au niveau de l’oreille communique avec les voies nasales. Lorsque celles-ci sont infectées, les germes peuvent gagner l’oreille interne et s’y multiplier.

Une lésion du tympan peut également être à l’origine d’une otite moyenne.

Enfin, on peut également parler de l’otite barotraumatique due à une différence pression de part et d’autre du tympan (voyage en avion).

Lorsque vous avez mal à l’oreille sans autres signes, vous pouvez soulager cette douleur grâce à l’utilisation de gouttes auriculaires.

La difficulté est de savoir si vous pouvez les utiliser. En effet il ne faut jamais utiliser des gouttes auriculaires types Otipax sur un tympan lésé. En effet, les composants peuvent entrer en contact avec les structures de l’oreille moyenne et les endommager.

Pour cette raison, la plupart des douleurs auriculaires nécessitent une consultation médicale, afin de vérifier l’état du tympan. En général, la douleur liée à une perforation du tympan est extrêmement forte.

Ainsi, si vos douleurs sont très intenses, si elles sont accompagnées de fièvre, d’un écoulement au niveau du tympan, de vertiges ou d’une altération de votre état général, vous devez aller consulter un médecin. Lui seul pourra ausculter votre oreille à l’aide d’un otoscope, et établir un diagnostic.

Quelques conseils pour éviter une otite

Évitez l'utilisation de cotons tiges, vous risquez une lésion possible du tympan et vous comprimez le cérumen (risque de bouchon).

En cas de rhume, lavez-vous le nez régulièrement avec une solution nasale, afin d’éviter aux germes de gagner l’oreille.

Après chaque baignade, lavez vos oreilles avec des solutions adaptées pour débarrasser l’oreille d’éventuels agents pathogènes contaminant souvent les eaux de baignades.

Au cours d’un trajet en avion, essayez d’équilibrer les pressions de part et d’autre du tympan en mâchant un chewing-gum par exemple ou en pratiquant la manœuvre de Vasalva, qui consiste à forcer l’expiration de l’air en fermant la bouche et en pinçant le nez.

 Otipax : gouttes auriculaires pour otites bénignes.

Si votre mal d’oreille survient à l’occasion d’un simple rhume (sans fièvre), ou aprègouttes Otipax.s une baignade et si la douleur est modérée, il est possible d’utiliser les 

Les gouttes Otipax sont composées de deux principes actifs : la phénazone qui possède une action analgésique et antiinflammatoire locale et la lidocaïne qui est un anesthésique local.

La posologie habituelle est de 4 gouttes 2 à 3 fois par jour dans l’oreille concernée.

Il est toujours préférable de réchauffer les gouttes auriculaires légèrement avant de les administrer (en les frottant dans la paume de vos mains). En effet, le contact d’un liquide froid peut s’avérer douloureux.

La contre-indication est la perforation tympanique. Bien s’assurer de l’état du tympan avant d’utiliser Otipax gouttes auriculaires.   

Nadine Vignet

Nadine Vignet

Docteur en pharmacie

Mis Ă  jour le 13/11/2019