Quelles huiles essentielles pour affronter l'hiver?

Quelles huiles essentielles pour affronter l'hiver?
Encore trop peu connues du grand public, les huiles essentielles sont de puissants concentrés de bienfaits pour la santé, et bénéficient aussi de vertus reconnues au niveau psycho-émotionnel et cosmétique. Obtenues par distillation de parties précises de plantes, de fleurs ou d’arbres, chacune d’entre elles possède des propriétés qui lui sont spécifiques, et qui peuvent s’exprimer par différentes méthodes d’administration.

Afin de pouvoir traverser la période hivernale avec un système immunitaire des plus résistants, et vous prémunir face aux bactéries et aux virus qui sont monnaie courante à cette période, Pharma GDD a listé pour vous les huiles essentielles indispensables pour conserver une santé de fer, tout en prenant le soin de vérifier leurs précautions d’emploi et la meilleure manière de les utiliser.

Huiles essentielles et précautions d’emploi

Les huiles essentielles nécessitent des précautions d’emploi très strictes, car elles peuvent vite créer des désagréments, voire être nocives. Elles ne doivent d’ailleurs jamais rentrer en contact avec les yeux, le contour des yeux et les oreilles, car ces parties du corps sont trop sensibles.

Aussi, certaines pathologies peuvent considérablement freiner cet usage, puisque les personnes asthmatiques ou épileptiques devront souvent demander impérativement un avis médical avant de pouvoir les utiliser. De manière générale, il n’est pas recommandé aux personnes malades chroniques d’en faire usage. Par précaution, elles sont formellement déconseillées aux femmes enceintes ou allaitantes, ainsi que pour les enfants de moins de 6 ans au minimum. Afin de s’assurer de leur compatibilité, nous vous recommandons fortement de demander une prescription à un médecin traitant ou à un thérapeute, pour écarter tout risque et s’assurer de la bonne posologie, ainsi que de la voie d’administration à privilégier. Au minimum, un pharmacien spécialisé sera en mesure de vous donner certaines indications sans danger pour pouvoir les utiliser. L’automédication, sans connaissance précise du produit, est strictement à bannir.

Notre Top 10 des huiles essentielles pour l’hiver

Nous avons établi pour vous un classement des huiles essentielles qui présentent le plus d’intérêt pour la période hivernale. Vous pourrez y retrouver leurs propriétés et indications, mais aussi leurs précautions d’emploi et les contre-indications auxquelles elles sont sujettes, ainsi que leur composition.

Les usages mentionnés dans ce tableau n’ont pas de valeur thérapeutique, et ne sont en aucun cas une prescription médicale. Ils sont basés sur les utilisations traditionnelles de ces huiles essentielles, et nous vous rappelons une nouvelle fois qu’il est indispensable de demander l’avis d’un thérapeute, d’un médecin ou d’un pharmacien spécialisé.


Huile essentielle Propriétés et indications Précautions d'emploi
et contre-indications
Composition
Tea Tree
(Arbre à Thé)

Melaleuca Alternifolia
• Stimulante immunitaire
• Anti-infectieuse à large spectre
• Anti-asthénique

Usage externe:
• fatigue
• infection virale ou bactérienne
• otite

Diffusion:
• bronchite, grippe, mal de gorge, rhinopharyngite, sinusite
• Contre-indiquée en cas de pathologie dépendante de la cortisone
• Avis médical nécessaire pour les épileptiques
• Irritante pour la peau, diluer dans une huile végétale
Composés principaux:
• Monoterpènes (35 à 50%)
• Monoterpénols (30 à 50%)

Composants allergènes:
• Limonène (<2%)
• Linalol (<1%)
Ravintsara

Cinnamomum Camphora
• Stimulante immunitaire
• Anti-infectieuse (très puissante anti-virale)
• Expectorante
• Fluidifiante

Usage externe:
• fatigue, convalescence
• infection virale ou bactérienne
• otite

Diffusion:
• bronchite, encombrement ORL, mucosités, grippe, infection ORL et respiratoire, nez bouché, rhinopharyngite, sinusite, toux grasse
• Avis médical nécessaire pour les asthmatiques et les épileptiques Composé principal:
• Oxydes (Cinéole : 50 à 60%) 

Composants allergènes:
• Limonène (<2%)
• Linalol (<0,5%)
• Géraniol (<0,5%)
Eucalyptus radié

Eucalyptus Radiata
• Stimulante immunitaire
• Anti-infectieuse (virus et bactéries)
• Antiseptique aérienne
• Expectorante
• Fluidifiante 

Usage externe:
• fatigue
• infection bactérienne ou virale
• otite

Diffusion:
• bronchite, encombrement ORL, mucosités, grippe, infection ORL et respiratoire, nez bouché, rhinopharyngite, sinusite, toux grasse
• Avis médical nécessaire pour les asthmatiques et les épileptiques
• Irritante pour la peau, diluer dans une huile végétale
• Ne pas confondre eucalyptus radiata avec les autres eucalyptus
Composés principaux:
• Oxydes (Cinéole : 60 à 70%)
• Monoterpénols (10 à 20%)

Composants allergènes:
• Limonène (<7%)
• Citral (Géranial + Néral) (<2%)
• Géraniol (<2%)
• Linalol (<1%)
• Citronellol (<1%)
Niaouli

Melaleuca Quinquenervia
• Stimulante immunitaire
• Anti-infectieuse (virus, bactéries, champignons, levures)
• Expectorante

Usage externe:
• fatigue
• infection bactérienne ou virale
• otite

Diffusion:
• bronchite, grippe, infection ORL et respiratoire avec mucosités, rhinopharyngite, sinusite, toux grasse
• Contre-indiquée en cas de maladie hormono-dépendante
• Avis médical nécessaire pour les asthmatiques et les épileptiques
• Irritante pour la peau, diluer dans une huile végétale
Composés principaux:
• Oxydes (Cinéole : 50 à 65%)
• Monoterpènes (15 à 20%)
• Sesquiterpénols (5 à 20%, dont Viridiflorol 2 à 10%)

Composants allergènes:
• Limonène (5 à 10%)
• Géraniol (<1%)
• Linalol (<1%)
Thym à linalol

Thymus Vulgaris ct Linalol
• Stimulante immunitaire
• Anti-infectieuse
• Antiseptique aérienne
• Stimulante du système nerveux
• Antispasmodique respiratoire

Usage externe:
• infection bactérienne ou virale
• otite

Diffusion:
• fatigue intellectuelle et physique
• bronchite, grippe, sinusite, rhinopharyngite, toux spasmodique
• Doit être mélangée à une huile végétale pour application cutanée
• Mélanger avec d’autres huiles essentielles pour pouvoir la diffuser
• Ne pas confondre thymus vulgaris ct linalol avec les autres thyms
Composé principal:
• Monoterpénols (60 à 80%)

Composants allergènes:
• Linalol (30 à 50%)
• Limonène (<4%)
• Citral (Géranial + Néral) (<1%)
• Géraniol (<0,5%)
Pin sylvestre

Pinus Sylvestris
• Stimulante immunitaire
• Anti-infectieuse
• Antiseptique aérienne
• Expectorante
• Décongestionnante

Usage externe:
• fatigue, convalescence
• infection bactérienne ou virale

Diffusion:
• asthme, encombrement ORL, mucosités, infection ORL et respiratoire, nez bouché, rhinite allergique, sinusite, toux
• Contre-indiquée en cas d’insuffisance fonctionnelle rénale ou de pathologie dépendante de la cortisone
• Déconseillée en cas d’hypertension
• Avis médical nécessaire pour les asthmatiques et les épileptiques
• Irritante pour la peau et dermocaustique à l’état pur, diluer dans une huile végétale
Composé principal:
• Monoterpènes (75 à 90%)

Composant allergène:
• Limonène (2 à 10%)
Citron

Citrus Limonum
• Antiseptique aérienne
• Antiseptique des voies respiratoires
• Revitalisante générale

Diffusion:
• fatigue de fin d’hiver, fatigue intellectuelle et physique, convalescence
• épidémie, infection virale ou bactérienne
• gastro-entérite
• Contre-indiquée en cas de pathologie dépendante de la cortisone
• Déconseillée en cas de calculs biliaires
• Avis médical nécessaire pour les épileptiques
• Allergisante
• Irritante pour la peau et dermocaustique à l’état pur, diluer dans une huile végétale
• Photosensibilisante, pas d’exposition au soleil et aux ultraviolets dans les 3 heures suivant l’application.
Composé principal:
• Monoterpènes (75 à 95%) (Limonène, Pinène, Terpinène)

Composants allergènes:
• Limonène (56 à 78%)
• Citral (Néral + Géranial) (<4%)
• Linalol (<0,2%)
• Géraniol (<0,1%)
Menthe poivrée

Mentha Piperita
• Antispasmodique
• Antibactérienne
• Antivirale
• Antifongique
• Antiparasitaire
• Antalgique
• Stimulante générale

Diffusion:
• nez bouché
• fatigue intellectuelle et physique

Usage externe:
• champignons responsables d’infections pulmonaires
• streptocoques responsables de maladies pulmonaires
• Contre-indiquée en cas de troubles biliaires, de maladie hormono-dépendante, d’hypertension ou d’épilepsie
• Neurotoxique, doit être mélangée à d’autres huiles essentielles pour diffusion
• Irritante pour la peau, diluer dans une huile végétale
Composés principaux:
• Monoterpénols (38 à 50%) (Menthol)
• Cétones (20 à 30%) (Menthone)

Composants allergènes:
• Limonène (5%)
• Linalol (0,5%)
Eucalyptus globuleux

Eucalyptus Globulus
• Stimulante immunitaire
• Anti-infectieuse
• Antiseptique aérienne
• Expectorante
• Asséchante des voies basses
• Décongestionnante respiratoire

Usage externe:
• infection bactérienne ou virale
• fatigue
• bronchite, encombrement bronchique, mucosités, grippe, infection ORL et respiratoire avec hypersécrétions ou surinfection, rhinopharyngite
• Contre-indiquée en cas de pathologie dépendante de la cortisone, de maladie hormono-dépendante, de diabète, d’asthme ou d’épilepsie
• Neurotoxique et irritante des voies respiratoires, doit être mélangée à d’autres huiles essentielles pour diffusion
• Irritante pour la peau, diluer dans une huile végétale
• Ne pas confondre eucalyptus globulus avec les autres eucalyptus
Composé principal:
• Oxydes terpéniques (75 à 85%)

Composants allergènes:
• Limonène (<11%)
• Géraniol (<0,5%)
• Linalol (<0,1%)
Lavande vraie

Lavandula Officinalis
• Antispasmodique respiratoire
• Anti-infectieuse
• Anti-fongique
• Anti-protozoaire
• Anti-parasitaire

Usage externe:
• otite

Diffusion:
• asthme, bronchite, laryngite, rhinopharyngite, rhinite, toux spasmodique, sinusite, spasmophilie, oppression
• Contre-indiquée en cas de problèmes cardiovasculaires importants
• Avis médical nécessaire pour les asthmatiques
• Ne pas confondre lavandula officinalis avec les autres lavandes
Composés principaux:
• Esters (30 à 50%) (Acétate de linalyle)
• Monoterpénols (30 à 45%) 

Composants allergènes:
• Linalol (20 à 45%)
• Géraniol (<1,5%)
• Limonène (<1%)
• Coumarine (<0,2%)
Notre sélection :

Comment bien utiliser les huiles essentielles ?

Comme indiqué dans le tableau ci-dessus, il existe plusieurs voies d’administration possibles pour les huiles essentielles. Les plus traditionnelles sont la diffusion, l’application cutanée et la voie orale. L’usage interne étant réservé à la prescription d’un thérapeute ou d’un médecin, nous avons simplement pris en compte les deux autres méthodes existantes.

Pour la diffusion, des diffuseurs d'huiles essentielles utilisant différentes technologies existent, pour propager rapidement et efficacement les principes actifs à travers la pièce, que les essences soient utilisées seules ou en synergie. Au-delà du simple aspect olfactif, les bénéfices des huiles essentielles sont alors absorbés par les voies respiratoires, ce qui les propage à travers l’organisme et est très souvent vecteur de bienfaits sur la sphère ORL, ainsi qu’au niveau psycho-émotionnel. Une bonne partie d’entre elles possédant aussi des vertus antiseptiques, anti-bactériennes, anti-virales ou anti-fongiques, elles conviennent souvent à assainir une pièce en la débarrassant des potentiels agents pathogènes qui peuvent s’y trouver.

En usage externe, certaines huiles essentielles pourraient s’appliquer pures et sans risques sur la peau, mais il est recommandé de les diluer dans une huile végétale pour enlever tout danger pour la peau. Pour s’assurer de leur bonne tolérance, un test simple peut être effectué, en déposant 2 gouttes sur le pli du coude et en les laissant agir pendant au moins 24 heures, ce qui permet de vérifier que cela n’entraîne pas le développement d’une allergie ou d’un désagrément cutané. Il existe également des solutions spécialement élaborées pour y intégrer directement les huiles essentielles, à savoir les bases pour bain et les bases pour massage du Docteur Valnet.

Enfin, pour vous assurer de les conserver le plus longtemps possible et dans les meilleures conditions, il est important de stocker les huiles essentielles à l’abri de la lumière, de la chaleur et de l’humidité, par exemple dans une aromathèque prévue spécialement à cet effet.

Complexes d’huiles essentielles prêts à l’emploi

Il existe également des complexes d’aromathérapie, élaborés par les plus grandes marques du domaine, qui agissent en prévention ou qui permettent de soigner les différents maux qui peuvent se former pendant l’hiver.

Renforcer ses défenses naturelles est la meilleure manière de prévenir l’apparition des pathologies hivernales, et permet dans le même temps d’entretenir son tonus et sa vitalité. Différentes solutions existent sous forme d'huiles de diffusion, de gélules ou de capsules.

D’autres produits sont pour leur part directement concentrés sur les voies respiratoires, ayant pour but de les désencombrer et de cibler les pathologies qui peuvent s’y développer. 

Enfin, il existe également des complexes qui ciblent directement les parties infectées pour aider à guérir plus facilement la pathologie qui s’y est développée. 

Notre sélection : 

Les huiles essentielles peuvent donc être des alliées de poids pour lutter contre les aléas que peut apporter l’hiver, notamment grâce à leurs capacités à endiguer la fatigue, à combattre les infections bactériennes ou virales, et pour leurs bienfaits sur les voies respiratoires et la sphère ORL. Toutefois, il faut impérativement rester vigilant quant à leurs précautions d’emploi et à leurs contre-indications.

Pour obtenir davantage d’informations sur le sujet, nous vous conseillons de vous tourner vers votre médecin, votre pharmacien ou un thérapeute, qui sauront vous donner des indications précises sur ces concentrés naturels au regard de votre besoin.