EllaOne 30 mg 1 comprimé


Contraceptif d'urgence : pilule du surlendemain
  • Pour qui Pour qui : Femme adulte
  • Mode d'administration Mode d'administration : Voie orale
  • Femme enceinte Femme enceinte : Non autorisĂ©
  • Allaitement Allaitement : Sur avis mĂ©dical
  • Forme Forme : ComprimĂ©s

18,25 â‚¬
18,25 â‚¬
EllaOne 30 mg contient un comprimé de 30 mg d’ulipristal acétate. C’est un contraceptif d'urgence oral. C’est pourquoi il pourra être utilisé pour éviter une grossesse après un rapport sexuel non protégé ou si échec de la méthode de contraception utilisée donc en cas d’oubli de préservatif ou de préservatif déchiré, déplacé ou qui a glissé. On pourra la prendre aussi par exemple si vous avez oublié de prendre votre pilule dans les temps.

EllaOne peut être pris en cas d’échec d’une méthode contraceptive jusqu'à 120 heures soit 5 jours après un rapport sexuel non protégé.

EllaOne en modifiant l'activité de la progestérone, une hormone naturelle a pour but d’empêcher la libération d’ovules par les ovaires mais EllaOne n'est pas efficace dans tous les cas. Sur 100 femmes recevant EllaOne moins de 5 jours après un rapport sexuel non protégé, environ 2 seront enceintes.

EllaOne ne peut être utilisé comme méthode contraceptive régulière.

Les autres composants sont les suivants : lactose, povidone k30, croscarmellose sodium, stéarate de magnésium.

Posologie d’EllaOne


Il vous faut prendre en cas de rapport sexuel non protégé ou après l'échec de votre méthode contraceptive, un comprimé par voie orale le plus tôt possible et moins de 120 heures ou 5 jours après le rapport.

Vous pouvez prendre EllaOne à n'importe quel moment de votre cycle menstruel et de la journée.

Vous devez consulter votre médecin si vous vomissez moins de 3 heures après avoir pris un comprimé d'EllaOne, ou si vous vous trouvez enceinte.

Si vous prenez plus d’un comprimé à la fois aucun effet nocif grave a été rapporté mais vous devez demander conseil à votre médecin, au professionnel de santé qui vous suit ou à votre pharmacien.

Précautions d’emploi d’EllaOne 


Vous ne devez pas prendre d’EllaOne si vous pensez qu'il y a une possibilité que vous soyez enceinte, ou évidemment si vous êtes allergique à l'ulipristal acétate ou à l'un des autres composants contenus dans ce médicament.

Vous devez consulter votre médecin au préalable si vous avez une maladie du foie ou de l’asthme sévère.

Si vous prenez ou si vous avez pris récemment un autre médicament, vous devez en parler à votre médecin, au professionnel de santé qui vous suit ou à votre pharmacien. En effet, EllaOne va interagir avec certains médicaments utilisés dans le traitement de l'épilepsie (phénytoïne, fosphénytoïne, primidone, phénobarbital, carbamazépine, oxcarbazépine), avec certains médicaments utilisés dans le traitement du SIDA (ritonavir, éfavirenz, névirapine), avec certains médicaments utilisés dans le traitement de certains infections bactériennes (comme la rifampicine, la rifabutine), et avec des produits à base de plantes contenant du millepertuis (Hypericum perforatum) utilisés pour la dépression ou l'anxiété.

Ellaone peut également diminuer l'efficacité des contraceptifs hormonaux réguliers. C’est pourquoi il vous faut utiliser une méthode contraceptive barrière fiable comme un préservatif jusqu'à vos prochaines règles. Mais cela ne vous empêche pas de continuer votre plaquette de pilules.

Après avoir pris EllaOne, si vous souhaitez avoir un rapport sexuel, la première prise de pilule n’aura aucun effet sur le rapport sexuel non protégé suivant, vous devez utiliser une méthode contraceptive barrière fiable, comme un préservatif. Après avoir pris EllaOne, l'ovulation peut revenir au cours du même cycle menstruel. Il est donc important d'utiliser une méthode de contraception fiable.

EllaOne ne doit pas être utilisé avec des contraceptifs d'urgence contenant du lévonorgestrel.

La contraception d'urgence est une méthode de secours pour éviter une grossesse et doit être utilisée de manière occasionnelle.
Il est conseillé de d’utiliser EllaOne une seule fois au cours d'un même cycle menstruel. Vous devez voir votre médecin ou le professionnel de santé qui vous suit pour qu’il vous informe sur les méthodes de contraception régulière à long terme les plus appropriées à votre cas.

Après avoir pris EllaOne, la majorité des femmes ont leurs règles au moment prévu, mais certaines peuvent avoir leurs règles plus tôt ou plus tard que d’habitude.
Des données iraient dans le sens qu'EllaOne serait moins efficace avec une augmentation du poids corporel ou de l'indice de masse corporelle (IMC), mais elles sont limitées et non concluantes. Donc EllaOne est toujours recommandé pour toutes les femmes quel que soit leur poids ou leur IMC.

N’hésitez pas à contacter un professionnel de santé si vous êtes inquiète. Si vous avez le moindre doute sur le fait que vous puissiez être enceinte, vous devez faire un test de grossesse. Donc si vos règles ont plus de 7 jours de retard, ou si elles sont moins ou plus abondantes que d'habitude, ou si vous ressentez des symptômes comme des douleurs abdominales, des nausées, des vomissements ou des douleurs mammaires.

Si vous vous trouvez enceinte après avoir pris EllaOne, vous devez consulter votre médecin. Il peut souhaiter vérifier que votre grossesse n'est pas extra-utérine notamment si vous ressentez des douleurs abdominales sévères ou si vous avez des saignements, ou si vous avez déjà eu une grossesse extra-utérine, une intervention chirurgicale des trompes de Fallope ou une infection génitale au long cours (chronique) (infection génitale haute).

EllaOne ne vous protègera d’aucune infection sexuellement transmissible que ce soit d’une infection par le VIH (SIDA), le chlamydia, l’herpès génital, les verrues génitales, la gonorrhée, l’hépatite B ou la syphillis. En effet, seuls les préservatifs peuvent vous protéger de ces maladies. Consultez votre médecin ou le professionnel de santé qui vous suit si vous avez des inquiétudes à ce sujet.

Vous ne devez pas prendre EllaOne si vous êtes déjà enceinte. Cette pilule pourrait affecter votre grossesse. En cas de doute, vous devez faire un test de grossesse.

N'allaitez pas votre bébé pendant une semaine après avoir pris EllaOne. Il est recommandé durant ce laps de temps de pomper votre lait et de le jeter afin de stimuler et maintenir la lactation.

Après la prise d’Ellaone, certaines femmes ressentent des sensations vertigineuses, de la somnolence, une vision floue et/ou troubles de l'attention alors ne conduisez pas de véhicules, ou n'utilisez pas de machines si vous ressentez ces symptômes.

Comme EllaOne contient du lactose, si votre médecin vous a informé(e) que vous avez une intolérance à certains sucres, contactez-le avant de prendre ce médicament.

Ce que contient EllaOne

La substance active est l'ulipristal acétate. Un comprimé contient 30 milligrammes d'ulipristal acétate. 

Les autres composants sont les suivants : lactose, povidone k30, croscarmellose sodium, stéarate de magnésium. 

Comment utiliser EllaOne

Respectez toujours la posologie indiquée par votre médecin, le professionnel de santé qui vous suit ou votre pharmacien. Si vous avez un doute, interrogez votre médecin, le professionnel de santé qui vous suit ou votre pharmacien. 

Prendre un comprimé par voie orale le plus tôt possible et moins de 120 heures (5 jours) après avoir eu un rapport sexuel non protégé ou après l'échec de votre méthode contraceptive. N'attendez pas pour prendre le comprimé. 

Vous pouvez prendre EllaOne avant, pendant ou après un repas.

Vous pouvez prendre EllaOne à n'importe quel moment de votre cycle menstruel. 

Si vous vomissez moins de 3 heures après avoir pris un comprimé d'EllaOne, vous devez consulter votre médecin ou le professionnel de santé qui vous suit pour prendre un autre comprimé.

Si vous vous trouvez enceinte après avoir pris EllaOne, il est important de contacter votre médecin, le personnel de santé qui vous suit ou votre pharmacien.


Si vous avez utilisé plus d'EllaOne que vous n'auriez dû : 
il n'a été rapporté aucun effet nocif grave après la prise en une fois de plusieurs doses de ce médicament. Toutefois, si vous prenez accidentellement plus d'un comprimé, vous pouvez demander conseil à votre médecin, au professionnel de santé qui vous suit ou à votre pharmacien. 

Si vous avez d'autres questions sur l'utilisation de ce médicament, demandez plus d'informations à votre médecin, au professionnel de santé qui vous suit ou à votre pharmacien.

Ne prenez jamais EllaOne :

  • si vous pensez qu'il y a une possibilité que vous soyez enceinte,
  • si vous êtes allergique à l'ulipristal acétate ou à l'un des autres composants contenus dans ce médicament.



Avertissements et précautions : 

La contraception d'urgence est une méthode de secours pour éviter une grossesse et ne doit être utilisée que de manière occasionnelle. On ne dispose que d'informations limitées sur la tolérance et l'efficacité d'une utilisation répétée d'EllaOne ; il est par conséquent conseillé de ne pas utiliser EllaOne plus d'une fois au cous d'un même cycle menstruel. Votre médecin ou le professionnel de santé qui vous suit peut vous informer sur les méthodes de contraception régulière à long terme les plus appropriées ) votre cas.

Informez votre médecin, le professionnel de santé qui vous suit ou votre pharmacien si vous avez une maladie du foie. L'utilisation d'EllaOne n'est pas recommandée en cas de maladie sévère du foie.

Informez votre médecin, le professionnel de santé qui vous suit ou votre pharmacien si vous souffrez d'asthme sévère.

Après avoir pris EllaOne, si vous souhaitez avoir un rapport sexuel, vous devez utiliser une méthode contraceptive barrière fiable, comme un préservatif. EllaOne sera en effet inefficace si vous avez à nouveau un rapport sexuel non protégé. 

Après avoir utilisé EllaOne, si vous souhaitez commencer une méthode de contraception hormonale comme la pilule contraceptive immédiatement au cours du même cycle, vous pouvez le faire mais vous devez toujours continuer à utiliser une méthode de contraception barrière fiable comme les préservatifs jusqu'à vos règles suivantes. 

Si vous prenez actuellement une contraception hormonale (comme une pilule contraceptive), vous pouvez continuer la plaquette en cours immédiatement après avoir pris EllaOne mais vous devez utiliser une méthode contraceptive barrière fiable comme un préservatif, jusqu'à vos prochaines règles.

Après avoir pris EllaOne, la plupart des femmes ont leurs règles au moment prévu, mais certaines peuvent avoir leurs règles plus tôt ou plus tard que prévu. Chez toutes les femmes, le contraceptif d'urgence doit être pris le plus rapidement possible après le rapport sexuel non protégé. Il existe certains signes selon lesquels il semblerait qu'EllaOne soit moins efficace avec une augmentation du poids corporel ou de l'indice de masse corporelle (IMC), mais ces données étaient limitées et non concluantes. Donc EllaOne est toujours recommandé pour toutes les femmes quelque soit leur poids ou leur IMC. 

Il vous est recommandé de vous adresser à un professionnel de santé si vous vous inquiétez quant à des problèmes associés à la prise d'un contraceptif d'urgence. Si vos règles ont plus de 7 jours de retard, ou si elles sont moins ou plus abondantes que d'habitude, ou si vous ressentez des symptômes comme des douleurs abdominales, des nausées, des vomissements ou des douleurs mammaires, ou si vous avez le moindre doute sur le fait que vous puissiez être enceinte, vous devez faire un test de grossesse pour vous assurer que vous n'êtes pas enceinte.

Si vous vous trouvez enceinte après avoir pris EllaOne, il est important de contacter votre médecin. Votre médecin peut souhaiter vérifier que votre grossesse n'est pas extra-utérine (cas où le bébé se développe à l'extérieur de l'utérus). Cela est particulièrement important si, après avoir pris EllaOne, vous ressentez des douleurs abdominales sévères ou si vous avez des saignements, ou si vous avez déjà eu une grossesse extra-utérine, une intervention chirurgicale des trompes de Fallope ou une infection génitale au long cours (chronique) (infection génitale haute). 

Si vous avez des inquiétudes à propos des maladies sexuellement transmissibles, sachez qu'EllaOne ne vous protègera ni d'une infection par le VIH (SIDA), ni d'aucune autre maladie sexuellement transmissible (telle que chlamydia, herpès génital, verrues génitales, gonorrhée, hépatite B ou syphillis). Seuls les préservatifs peuvent vous protéger de ces maladies. Consultez votre médecin ou le professionnel de santé qui vous suit si vous avez des inquiétudes à ce sujet. 


Autres médicaments et EllaOne

Si vous prenez ou avez pris récemment un autre médicament, parlez-en à votre médecin, au professionnel de santé qui vous suit ou à votre pharmacien. 

Informez impérativement votre médecin, le professionnel de santé qui vous suit ou votre pharmacien si vous prenez l'un des médicaments suivants : 

  • certains médicaments utilisés dans le traitement de l'épilepsie (phénytoïne, fosphénytoïne, primidone, phénobarbital, carbamazépine, oxcarbazépine),
  • certains médicaments utilisés dans le traitement du SIDA (ritonavir, éfavirenz, névirapine),
  • certains médicaments utilisés dans le traitement de certains infections bactériennes (comme la rifampicine, la rifabutine),
  • des produits à base de plantes contenant du millepertuis (Hypericum perforatum) utilisés pour la dépression ou l'anxiété.

Ellaone peut également diminuer l'efficacité des contraceptifs hormonaux réguliers. Vous devez par conséquent utiliser une méthode contraceptive barrière fiable comme un préservatif jusqu'à vos prochaines règles. 

EllaOne ne doit pas être utilisé avec des contraceptifs d'urgence contenant du lévonorgestrel.


Grossesse, allaitement et fécondité

Grossesse
Vous ne devez pas prendre EllaOne si vous êtes déjà enceinte. L'utilisation d'EllaOne alors que vous êtes enceinte pourrait affecter votre grossesse. En cas de doute, vous devez faire un test de grossesse. Si vous vous trouvez enceinte après avoir pris ce médicament, il est important de contacter votre médecin, le professionnel de santé qui vous suit ou votre pharmacien. 

Si vous allaitez
N'allaitez pas votre bébé pendant une semaine après avoir pris EllaOne. Pendant cette période, il est recommandé de pomper votre lait et de le jeter afin de stimuler et maintenir la lactation. 

Fécondité
Après avoir pris EllaOne, l'ovulation peut revenir au cours du même cycle menstruel. Il est donc important d'utiliser une méthode de contraception fiable. 


Conduite de véhicules et utilisation de machines
après avoir pris Ellaone, certaines femmes ressentent sensations vertigineuses, somnolence, vision floue et/ou troubles de l'attention : ne conduisez pas de véhicules, ou n'utilisez pas de machines si vous ressentez ces symptômes.


EllaOne continent du lactose
Si votre médecin vous a informé(e) que vous avez une intolérance à certains sucres, contactez-le avant de prendre ce médicament. 

Consulter la notice en cliquant ici si le PDF ne s'affiche pas.

 LE CONSEIL DU PHARMACIEN

La pilule est un moyen de contraception fiable, à condition d’être correctement prise. En cas d’oubli, il faut agir vite et bien, c’est pourquoi il est important de comprendre ses modalités de prise car chaque pilule contraceptive agit selon un mode d’action différent.

Que faire en cas de vomissements ?

Si les vomissements interviennent 3 à 4 heures après la prise de la pilule, il faudra reprendre le comprimé (de la même couleur sur la plaquette si possible).

Pilule et décalage horaire

Lors d’un décalage horaire, il faut continuer de prendre votre pilule à l’heure française, il vaut mieux d’ailleurs avancer la prise de pilule plutôt que de la reculer (si le moment de prise se situe en pleine nuit).
Il est aussi préférable de penser à programmer une alarme pour la prise, de ramener une plaquette supplémentaire, d’emmener des préservatifs et si besoin une pilule contraceptive d’urgence.

Que faire suite à un rapport à risque ?

Il faut savoir qu’il existe un délai de prise à ne pas dépasser en fonction du type de pilule : pour la plupart des pilules, le délai est de 12 heures, excepté pour les pilules microprogestatives contenant du Levonorgestrel, ici le délai à respecter lors d’un oubli est de 3 heures.

La contraception d'urgence

Lors de rapports sexuels à risques (oubli de pilule, préservatif déchiré...), il existe une solution de rattrapage pour éviter une grossesse non désirée après le rapport sexuel non ou mal protégé : la contraception d’urgence hormonale (Ulipristal =EllaOne, Levonorgestrel = Norlevo) à prendre dans les heures qui suivent le rapport.

Cette contraception est de 2 types :
- Une pilule du lendemain à prendre dans les 72 heures (3 jours) après le rapport pour le Lévonorgestrel
- Une pilule du surlendemain à prendre dans les 120 heures (5 jours) qui suivent le rapport pour la prise d'EllaOne.

Les effets indésirables qui peuvent survenir suite à la prise de cette contraception d’urgence sont des troubles des règles (retard ou avance des règles, saignements..), des nausées, des vomissements, des douleurs..

Un test de grossesse peut être effectué dans les 3 semaines qui suivent la prise de la contraception d’urgence pour s’assurer de son efficacité.

Le site suivant permet d’obtenir la marche à suivre en fonction de sa propre pilule.

Si vous oubliez souvent de prendre votre pilule, il existe d’autres moyens de contraception plus adaptés à votre situation (implants, stérilet, anneaux, patchs..). Pensez à en parler avec votre médecin.

Les préservatifs masculins ou féminins restent la seule possibilité de se protéger contre les MST et une grossesse non désirée.
Myriam Gorzkowski

Myriam Gorzkowski

Docteur en pharmacie

Mis Ă  jour le 10/07/2019