La contraception barrière

La contraception barrière

La contraception barrière permet d'éviter la grossesse en empêchant les spermatozoïdes de passer dans l'utérus. Préservatif, diaphragme, spermicides... : difficile de faire un choix. Pour vous aider, notre pharmacie vous présente les avantages et les inconvénients de ces contraceptifs.

Le préservatif (masculin ou féminin)

 Le préservatif empêche le passage des spermatozoïdes dans le vagin lors des rapports sexuels et prévient ainsi la grossesse. En latex ou en polyuréthane, le préservatif masculin se déroule sur le pénis en érection avant la pénétration. En nitrile ou en polyuréthane, le préservatif pour femme est très résistant. Il peut être placé au fond du vagin plusieurs heures avant le rapport sexuel. Le préservatif doit être changé à chaque rapport. Pour un produit de qualité, optez pour des marques portant les sigles NF (Norme Française) ou CE (Communauté Européenne).

Avantages : Très efficace, le préservatif est la seule contraception qui protège également des infections sexuellement transmissibles (IST). Il peut être associé à un autre moyen de contraception (pilule, spermicides) pour une double protection. Faciles d'accès, les préservatifs sont disponibles sans prescription médicale dans les pharmacies, les supermarchés et les distributeurs.

Inconvénients : Les préservatifs masculins ou féminins doivent être mis avant chaque rapport sexuel. Le préservatif masculin oblige également l'homme à se retirer après éjaculation. Avec une utilisation peu soigneuse, les risques de grossesse augmentent pour les deux types de préservatifs.

Le DIU au cuivre

Le dispositif intra-utérin (DIU) au cuivre est posé rapidement et sans douleur par un médecin, une sage-femme ou un gynécologue et peut être retiré à tout moment. Inséré dans l'utérus, il inactive les spermatozoïdes et empêche la conception d'un embryon. Sa durée d'efficacité peut varier de 3 à 10 ans. Le DIU au cuivre peut être utilisé comme contraception d'urgence sous réserve d'être posé dans les 5 jours qui suivent le rapport sexuel à risque.

Avantages : Le dispositif au cuivre permet de conserver un cycle menstruel naturel. Sa durée d'utilisation (3 à 10 ans) permet également une plus grande liberté.

Inconvénients : Le DIU au cuivre peut être responsable d'un allongement des règles.

Les spermicides

Les spermicides (crèmes, gels, ovules, éponges) inactivent ou détruisent les spermatozoïdes. Insérés au fond du vagin, on peut les utiliser seul ou en complément d'un autre contraceptif (préservatif, diaphragme, cape cervicale). La durée d'action varie : 60 minutes pour les ovules, 10 heures pour les crèmes et 24 heures pour les éponges.

Avantages : Discrets et sans ordonnance, les spermicides jouent également un rôle de lubrifiant.

Inconvénients : L'efficacité des spermicides est aléatoire. Il est fortement conseillé de les accompagner d'un autre moyen de contraception (préservatif). Les spermicides sont également coûteux et non remboursés par la Sécurité Social

Le diaphragme et la cape cervicale

Le diaphragme et la cape cervicale sont des moyens contraceptifs glissés dans le vagin, au contact du col de l'utérus pour empêcher le passage des spermatozoïdes vers l'intérieur de l'utérus. Ils peuvent être posés au moment du rapport et jusqu'à 2 heures avant. Pour une meilleure efficacité, le diaphragme et la cape cervicale doivent être associés à des spermicides.

Avantages : Ces deux moyens de contraception ont l'avantage de pouvoir être placés jusqu'à 2 heures avant le rapport sexuel et d'être réutilisables plusieurs fois.

Inconvénients : La manipulation du diaphragme et de la cape cervicale est délicate, entraînant parfois une mauvaise utilisation et un taux d'échec élevé. Ils doivent être laissé dans le vagin 8 heures après le rapport. Tous deux constituent une contraception insuffisante pour les jeunes filles. La cape cervicale n'est pas remboursée par la Sécurité Sociale.

Pour toute utilisation ou changement de moyen de contraception, consultez votre médecin ou votre gynécologue

A lire aussi :

La contraception hormonale

La contraception d'urgence