Déshydratation : les signes qui ne trompent pas

Déshydratation : les signes qui ne trompent pas

Nous sommes nombreux chaque été à subir les effets de la chaleur. Et l'une des conséquences les plus courantes ne vous surprendra pas : il s'agit bien sûr de la déshydratation. Conseils pour l'éviter et y remédier.

Symptômes de la déshydratation

Soif intense, peau sèche qui garde l'emprunte du pli cutané, maux de tête, sueur, pouls rapide... Autant de signes qui traduisent une déshydratation chez la personne concernée. Une fièvre peut aussi survenir lorsque la déshydratation est déjà avancée. 

Lors du phénomène de déshydratation, l'eau présente dans le sang se trouve en quantité réduite, entraînant une baisse de la pression artérielle, des vertiges et une sensation de perte de conscience.

Des lésions graves peuvent survenir au niveau des organes internes (rein, foie et cerveau) si la perte d'eau est beaucoup trop importante et durable. Attention alors : la déshydratation est certes assez courante en période de chaleur, mais n'en est pas moins sérieuse !

A savoir : en cas d'excès de chaleur, le phénomène de thermorégulation s'active : l'organisme transpire pour réguler la température intérieure et la faire redescendre à 37°C.

Comment réagir en cas de déshydratation ?

Un "coup de chaleur" pouvant entraîner une déshydratation et une perte de connaissance, il est important d'agir rapidement pour réhydrater au plus vite la personne.

  • Allonger la personne à l'ombre, si possible dans un endroit ventilé
  • La faire boire
  • La découvrir si elle est trop couverte
  • L'humidifier
  • Prévenir les secours

La déshydratation peut être mortelle, surtout chez les enfants et les personnes âgées.

Chez le nourrisson, la déshydratation peut causer des convulsions ou un coma qui peuvent laisser des séquelles irréversibles. Dans ce cas, prévenir le SAMU (15).

Si la déshydratation est légère, le simple fait de boire de l'eau suffira. La déshydratation peut avoir entraîné une perte en minéraux : il existe des boissons spécialement riches en sel pour réhydrater rapidement.

En revanche, si la déshydratation est sévère, des soins médicaux sont indispensables et cruciaux. Dans certains cas graves, une solution par intraveineuse peut être nécessaire.

Prévenir la déshydratation et le coup de chaleur

  • Porter des vêtements légers et amples
  • Se mouiller régulièrement le front et la nuque.
  • Boire régulièrement.

A ne pas faire :

  • Boire de l'alcool, du thé ou du café en trop grandes quantités.
  • Faire des efforts aux heures les plus chaudes.

Attention : boire frais d'accord, mais pas glacé : ou alors, gare aux maux de ventre !

Chaleur : il n'y a pas que la déshydratation !

Si la déshydratation est l'un des premiers effets de la chaleur, celle-ci peut aussi avoir d'autres conséquences, plus ou moins importantes, sur l'organisme.

  • La fatigue. C'est bien connu, plus il fait chaud, plus la sensation de somnolence est accrue. Une faiblesse musculaire peut aussi s'observer.
  • Le malaise : vertiges, perte de connaissance, troubles de la vision.
  • L'apparition d'oedèmes : avec la chaleur, les vaisseaux sanguins se dilatent, ce qui entraîne un gonflement localisé le plus souvent au niveau des jambes. Les personnes les plus vulnérables sont sans surprise les femmes enceintes, ainsi que les personnes atteintes d'hypertension artérielle, de diabète ou présentant des troubles de la circulation. Pour éviter leur apparition, pensez à surélever les jambes en position allongée.
  • Les crampes : si elles peuvent toucher chacun d'entre nous, leur apparition est accrue chez les sportifs, lors d'un effort intense en pleine chaleur.
  • La dermite : ce sont en réalité de petits boutons rouges situés au niveau des zones de frottement des vêtements. C'est l'excès de transpiration qui favorise leur venue, principalement chez les enfants qui transpirent beaucoup et les sportifs. Eviter le port de vêtements synthétiques réduira l'apparition du phénomène.

A lire aussi : Chaleur : alimentation, hydratation.