Naturactive Elusanes millepertuis 30 gélules


Manifestations dépressives légères et transitoires - Adultes
  • Pour qui Pour qui : Adulte
  • Mode d'administration Mode d'administration : Voie orale
  • Femme enceinte Femme enceinte : Non autorisĂ©
  • Allaitement Allaitement : Non autorisĂ©
  • Forme Forme : GĂ©lules
  • Photosensibilisant Photosensibilisant : Oui

8,36 â‚¬
8,36 â‚¬
Elusanes Millepertuis, gélule est un médicament réservé à l'adulte et formulé à partir de plantes. Il est indiqué pour le traitement à court terme des symptômes dépressifs légers. 

Sa substance active est l'extrait sec quantifié de la sommité fleurie de millepertuis (Hypericum perforatum L.) dosé à hauteur de 300 mg pour une gélule. 
Quantifié à :

  • 0,30 à 0,90 mg d’hypéricines totales, exprimées en hypéricine
  • au minimum 18 mg de flavonoïdes, exprimés en rutine
  • au maximum 18 mg d’hyperforine
Solvant d'extraction : méthanol : 80 % V/V
Les autres composants de la formule d'Elusanes Millepertuis, gélule sont les suivants : croscarmellose sodique, stéarate de magnésium, silice colloïdale hydrophobe
Adjuvants de l’extrait : silice colloïdale anhydre, lactose monohydraté
Enveloppe de la gélule : hypromellose, dioxyde de titane (E171).

Posologie d'Elusanes Millepertuis, gélule : 

Vous devez toujours utiliser Elusanes Millepertuis, gélule en suivant rigoureusement les instructions de la notice ou les indications de votre médecin/pharmacien. 

La posologie habituellement recommandée est de 1 à 2 gélules à prendre avec un grand verre d'eau, 1 à 3 fois par jour
Concernant les patients atteints d'insuffisance rénale ou hépatique, c'est le médecin qui doit fixer la posologie. 

La durée du traitement est de 6 semaines. 
L'effet se manifeste généralement dans un délai de 4 semaines. Si toutefois les symptômes persistent durant l'utilisation d'Elusanes Millepertuis, gélule, vous devez consulter un médecin ou un pharmacien. 

Un surdosage est susceptible de provoquer des convulsions et un état de confusion. Consultez immédiatement votre médecin ou pharmacien. 
Après l'ingestion de doses massives d'Elusanes Millepertuis, gélule, il est nécessaire que vous vous protégiez des rayonnements solaires, et de toute autre source de rayonnement UV durant 1 à 2 semaines. 

Vous ne devez pas interrompre une prise de millepertuis brutalement, mais consultez votre médecin. 

Contre-indications d'Elusanes Millepertuis, gélule : 

Vous ne devez pas utiliser ce médicament chez les enfants et adolescents de moins de 18 ans, ou si vous présentez une allergie au millepertuis ou à l'un de ses composants, ou encore si vous prenez : 

  • un médicament anticonvulsivant,
  • un antimycosique (isavuconazole, itraconazole, voriconazole)
  • un médicament qui fluidifie le sang (anticoagulant)
  • un contraceptif oral,
  • de la digoxine (utilisée dans le traitement de problèmes cardiaques)
  • du verapamil (utilisé dans le traitement de l’hypertension et de problèmes cardiaques)
  • un médicament qui diminue les défenses immunitaires (immunosuppresseur),
  • un inhibiteur de protéases utilisé pour traiter l’infection par le VIH,
  • un inhibiteur de protéases utilisé dans le traitement de l’hépatite C.
  • certains médicaments utilisés dans le traitement de certains cancers (inhibiteur des tyrosine kinases, irinotécan, vinca-alcaloïdes)
  • de la théophylline ou de l’aminophylline (utilisés dans le traitement de l’asthme et de certaines maladies respiratoires),
  • du lurasidone,
  • du voxilaprevir,
  • du buspirone,
  • de la méthadone,
  • du vismodegib.
  • Ne prenez pas d’autres antidépresseurs

Si vous avez été informé(e) par votre médecin d'une intolérance à certains sucres, vous devez le contacter avant de prendre Elusanes Millepertuis, gélule.
Consultez votre médecin en cas de persistance ou d'aggravation des symptômes cliniques, ou si des idées suicidaires font leur apparition.

Informez votre médecin si vous êtes atteint d'une maladie hépatique ou rénale. 

Évitez les exposition prolongées au soleil au cours du traitement, car la photosensibilité du traitement favorise un risque de réaction cutanées ressemblant à des coups de soleil. 

En cas d'intervention chirurgicale, informez votre médecin de votre traitement au moyen d'Elusanes Millepertuis, gélule.

Signalez systématiquement à votre médecin ou pharmacien tout autre traitement en cours. 
Vous ne devez pas associer Elusanes Millepertuis, gélule avec les médicaments suivants : 

  • Bédaquiline
  • Carbamazépine
  • Clozapine
  • Dronédarone
  • Ivabradine
  • Lomitapide
  • Macitentan
  • Maraviroc
  • Nintédanib
  • Quétiapine
  • Régorafénib
  • Siméprévir
  • Simvastatine
  • Télithromycine
  • Ulipristal
  • IMAO irréversible (iproniazide)
  • IMAO-réversibles A (y compris bleu de méthylène, oxazolidinones, moclobemide, toloxatone)
  • Inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (citalopram, dapoxétine, escitalopram, fluoxetine, fluvoxamine, paroxetine, sertraline)
  • Propafénone
  • Autres médicaments à l’origine d’un syndrome sérotoninergique
  • Antisécrétoires inhibiteurs de la pompe à protons (dexlansoprazole, ésomeprazole, lansoprazole, oméprazole, pantoprazole, rabéprazole)
  • Midazolam
  • Taxanes (docétaxel, paclitaxel)
Si votre médecin décide de vous prescrire d'autres médicaments contre la dépression, vous devez l'avertir que vous prenez déjà Elusanes Millepertuis, gélule.

Ce médicament est déconseillé au cours de la grossesse, et ce, quel qu'en soit le terme.
Il est également déconseillé chez la femme en âge de procréer qui n'utilise pas de mesure contraceptive durant la période d'allaitement (en raison du manque de données sur l'administration dans ce contexte). 
Demandez toujours conseil à votre médecin ou pharmacien avant de prendre tout médicament. 


Conditionnement : Flacon de 30 gélules

 LES CONSEILS DE PHARMA GDD

La dépression est une maladie qui peut toucher tous les âges. En France, on estime qu’une personne sur cinq a déjà eu ou présentera un épisode dépressif dans sa vie. La dépression se définit par des troubles de l’humeur où peuvent être observés plusieurs symptômes : humeur dépressive (tristesse, vide, sans motif précis), désintérêt général, prise de poids, trouble du sommeil, fatigue, idées noires...

Traitement de la dépression

La dépression est considérée comme une maladie, il est donc important de la traiter au plus vite. Les différentes solutions, associées ou non, sont la prise en charge sous forme de psychothérapies, de traitement médicamenteux ou encore la luminothérapie de plus en plus utilisée (dépression saisonnière, dépression post-partum).

La psychothérapie

Cette méthode permet d’agir sur les facteurs psychologiques alors que le traitement médicamenteux, eux, agissent sur les facteurs biologiques de la dépression.
Pour aller vers la voie de la guérison, il faut qu’il se crée une relation de confiance entre le patient et le professionnel.
La psychothérapie se base sur l’écoute, aucun sujet ne doit être tabou, cela sert à créer un cadre sécurisant pour permettre au patient d’aborder ses problèmes en profondeur.
- Les thérapies psychanalytiques : permet d’entrevoir le lien qui existe entre la dépression et la vie actuelle ou passée et acquérir une meilleure connaissance de soi.
- Les thérapies cognitivo-comportementales : le thérapeute ici se concentre sur les symptômes pour aider le patient à mieux gérer sa vie quotidienne : stress, sommeil...

Les antidépresseurs

Toutes les dépressions ne nécessitent pas la mise en place d’un traitement, c’est la décision du médecin en concertation avec le patient. Le traitement est instauré sur une durée d’environ 6 mois.
On peut commencer pour traiter les manifestations légères par prendre du Millepertuis, cette plante est traditionnellement utilisée dans la dépression. Les extraits secs de millepertuis inhibent la capture des neurotransmetteurs noradrénaline, sérotonine et dopamine par les neurones. Le traitement chronique entraine une diminution de la régulation des récepteurs β-adrénergiques. Le Millepertuis modifie le comportement des animaux dans plusieurs modèles expérimentaux antidépresseurs. Cependant le millepertuis interagit avec de nombreux médicaments et est photosensibilisant : un avis médical est nécessaire avant de démarrer le traitement.
 
Lors d’une dépression, on observe au niveau du système nerveux un déficit en neuromédiateurs : sérotonine, noradrénaline et dopamine. L’utilisation des antidépresseurs va permettre de rééquilibrer ce déficit. Il existe plusieurs classes de médicaments :
- Les inhibiteurs de la recapture de la sérotonine (IRS) : cible la sérotonine, ils sont prescrits en 1re intention.
- Les inhibiteurs de la recapture de la Noradrénaline et sérotonine (IRSNa)
- Les inhibiteurs de la monoamine oxygénase (IMAO) et les imipraminiques prescrits à la suite des échecs de traitement avec les précédentes familles.
- Les autres antidépresseurs

Conseils avec les antidépresseurs

Lors de l’instauration du traitement de la dépression, il faut que le patient soit correctement informé pour un bon suivi de sa prescription.
Tout d’abord, les effets indésirables des antidépresseurs (sécheresse de la bouche, constipation, hypotension, tachycardie..) peuvent apparaître en début de traitement et disparaissent assez rapidement, c’est pourquoi il ne faut pas stopper son traitement. Bien sûr si les symptômes apparaissent très gênants tant sur l’impact sur le patient que sur la durée, il faut en informer son médecin traitant.

Il faut prévenir tout professionnel de santé de la prise de Naturactive Millepertuis à cause des possibilités d’interactions médicamenteuses.
Pas d’arrêt brutal de son traitement même si la personne se sent mieux, c’est l’un des principaux facteurs de rechutes. Les effets des antidépresseurs agissent généralement en quelques semaines (2 à 4 semaines).
Eviter l’alcool et tout produit entraînant une somnolence et attention lors de la conduite en début de traitement.

La luminothérapie

La luminothérapie est utilisée en cas de déprime saisonnière avec l’arrivée de l’automne/hiver ou en association au traitement médicamenteux dans une dépression sans rapport avec la saison.
En effet, certaines personnes sont sensibles au manque de lumière qui se caractérise par une baisse d’énergie, de la morosité, une tendance à somnoler. Cette dépression se traite grâce à l’aide d’une lampe de luminothérapie.

Myriam Gorzkowski

Myriam Gorzkowski

Docteur en pharmacie

Mis Ă  jour le 11/09/2020