Eductyl suppositoires adultes 12 suppositoires effervescents


Constipation - Adultes
  • Pour qui Pour qui : Adulte
  • Mode d'administration Mode d'administration : Voie rectale
  • Femme enceinte Femme enceinte : AutorisĂ©
  • Allaitement Allaitement : AutorisĂ©
  • Forme Forme : Suppositoire(s)

2,64 â‚¬
2,64 â‚¬
Eductyl est un médicament contre la constipation sans ordonnance. Ce laxatif pour adulte est un laxatif qui se présente sous forme de suppositoires effervescents destinés à être administré par voie rectale.

Eductyl fonctionne en déclenchant le réflexe de défécation en augmentant le volume de l'ampoule rectale. Ce médicament est utilisé dans certaines constipations terminales et comme préparation aux examens du rectum (rectoscopie).

La formule des suppositoires Eductyl

Principes actifs : Tartrate acide de potassium 1,150 g et Bicarbonate de sodium 0,700 g

Excipients : Lécithine de soja, talc, glycérides hémisynthétiques solides

Posologie d'Eductyl

Ce médicament est réservé à l'adulte. On utilisera de façon occasionnelle un suppositoire Eductyl par jour, quelques minutes avant le moment choisi pour aller à la selle.

Une utilisation prolongée risquerait de provoquer des irritations anales ou une inflammation du rectum.

Le traitement de la constipation surtout si elle est chronique passe aussi par des mesures hygiéno-diététiques comme bouger plus (sport, marche), boire davantage d'eau, augmenter sa consommation de fibres (légumes verts, fruits cuits, céréales complètes, etc...).

Précautions d'emploi d'Eductyl

Ces suppositoires contre la constipation ne seront pas employés en cas d'allergie à l'arachide ou au soja ou à l'un des constituants présents dans la formule.

Ce médicament est à éviter en cas de fissure anale et/ou de douleurs abdominales non déterminées.

De façon occasionnelle, les suppositoires Eductyl peuvent être utilisés pendant la grossesse ou l'allaitement.

A conserver à une température inférieure à 30°c.

Conditionnement : boîte de 12 suppositoires effervescents

 LES CONSEILS DE PHARMA GDD

Une personne constipée va à la selle moins de trois fois par semaine, les selles sont dures et leur évacuation est difficile et douloureuse. En plus de la diminution de la fréquence des selles, la personne constipée est souvent ballonnée, et a une sensation d’inconfort au niveau du ventre.

Cette constipation peut être ponctuelle ou durer dans le temps c’est-à-dire plus de six mois et donc être chronique. Un avis médical est alors conseillé.

Quelles sont les causes de la constipation occasionnelle ?


La constipation occasionnelle peut avoir plusieurs origines. Elle peut être liée à un changement de mode de vie. La personne devient constipée à la suite d’un voyage, d’un stress, d’une hospitalisation, d’une sédentarité qui s’installe. La prise de nouveaux médicaments tels que des antidouleurs morphiniques, des antidépresseurs (Laroxyl), des médicaments anti-hypertenseurs contenant de la Vérapamil, du propanolol, le furosémide, les suppléments de fer et de calcium peuvent induire une constipation. Parlez-en à votre médecin.

Chez la femme, certaines périodes du cycle menstruel, la grossesse ou la ménopause peuvent aussi être à l’origine d’une constipation ponctuelle et passagère.

La personne peut bloquer l’émission de selles et faire un blocage psychologique. Elle veut éviter la douleur que l’expulsion de selles engendrait car elle a des hémorroïdes ou des fissures anales.

La constipation a un lien fort avec le régime alimentaire et le mode de vie de la personne qui peuvent évoluer. L’alimentation de la personne constipée n’est pas assez riche en fibres, souvent elle ne boit pas assez et son activité physique est réduite.

Prise en charge de la constipation


Les mesures hygiéno-diététiques comme premier traitement


La première chose à faire lors d’une constipation est d’adapter son régime alimentaire et d’avoir une activité physique régulière. L’alimentation doit contenir des fibres. Mais il est conseillé de les apporter progressivement pour éviter les ballonnements. Il vous faut manger plus de fruits, des fruits rouges, des kiwis, des oranges, des poires, des figues, prunes et pruneaux, augmenter aussi la prise de légumes lentilles, pois chiches, les épinards, la betterave.

Les fibres ainsi obtenues dans votre alimentation sont essentielles car ce sont elles qui régulent votre transit. Elles retiennent l’eau, augmentent le volume de vos selles et stimulent les contractions de l’intestin.

Un apport hydrique suffisant est fondamental. Au moins 1.5 litre par jour que ce soit de l’eau (riche en magnésium de préférence), des soupes, des jus de fruits, des tisanes ou autre. Limitez votre consommation d’alcool, de nourriture épicée ou grasse. Il vous est conseillé d’aller aux toilettes dès que l’envie se fait sentir.

Une activité physique quotidienne est fortement recommandée, marche, vélo...

Traitement laxatif de la constipation occasionnelle


Si les mesures hygiéno-diététiques n’ont rien donné, une aide ponctuelle par un traitement laxatif peut être envisagé. Les laxatifs sont classés suivant leur mécanisme d’action : les laxatifs locaux, stimulants, osmotiques, de lests, et lubrifiants.

Il vous est conseillé de demander l’avis de votre pharmacien ou de votre médecin.

Ces médicaments ne sont pas à prendre à la légère, attention à bien respecter la notice, ce traitement doit être de courte durée pour éviter les effets délétères. Une fois que la constipation est régulée, ne prolongez pas la prise de laxatifs.


Les laxatifs locaux sont des suppositoires ou des micro-lavements. Ce sont des laxatifs express car ils agissent rapidement en moins d’une heure.

Mais leur utilisation doit rester ponctuelle. Le risque est de perdre le réflexe normal d’évacuation des selles et que la personne devienne incontinente, des sensations de brûlures peuvent aussi apparaître à long terme.

Ces traitements provoquent par réflexe, une contraction du rectum ce qui évacue les selles.

Ces laxatifs locaux ne sont pas conseillés aux personnes sujettes aux hémorroïdes, aux fissures anales, qui ont une maladie inflammatoire du côlon.

On peut citer comme suppositoires laxatifs les suppositoires à la glycérine ou éductyl.
Les micro lavements sont le Microlax.


Les laxatifs stimulants augmentent la motricité de l’intestin, leur action est rapide. On peut citer Pursennide, les dragées Fuca, le Contalax et Dulcolax. Leur utilisation doit être courte 8 à 10 jours maximum, à long terme ces traitements peuvent être responsables de dépendance, de pertes électrolytiques (potassium).

Les laxatifs lubrifiants comme l’huile de paraffine, le lansoyl, le lubentyl favorisent le glissement des selles pour les évacuer. Eux aussi sont à utiliser occasionnellement car ces laxatifs diminuent à long terme l’absorption de vitamines liposolubles A, D, E ou K.

D’autres laxatifs peuvent être employés : les laxatifs osmotiques à base de lactulose ou de macrogol attirent l’eau dans l’intestin ce qui facilite l’évacuation des selles.

Des laxatifs de lest à base de psyllium et d’ispaghul gonflent au contact de l’eau, ils augmentent ainsi la masse et le volume des selles. Ils ont un effet plus doux et ne sont pas irritants.
Alix de Colnet

Alix de Colnet

Docteur en pharmacie

Mis Ă  jour le 04/07/2019