Boiron Cuprum metallicum granules


Granules homéopathiques
  • Pour qui Pour qui : Adulte et enfant
  • Mode d'administration Mode d'administration : Voie orale
  • Femme enceinte Femme enceinte : AutorisĂ©
  • Allaitement Allaitement : AutorisĂ©
Fabriqué en France

2,35 â‚¬
2,35 â‚¬
Le médicament homéopathique Cuprum metallicum granules développé par le laboratoire Boiron a été obtenu à partir d'une souche métallique de cuivre qui, à très faible dose, fait office d'oligo-élément essentiel à la synthèse de l'hémoglobine, le pigment respiratoire responsable du transport de l'oxygène dans le sang. Il est utilisé par l'homéopathie dans le traitement de nombreuses pathologies diverses selon le dosage choisi et la posologie prescrite. C'est la raison pour laquelle, un avis médical préalable est vivement recommandé avant toute utilisation de Cuprum metallicum en granule.

Fondé au milieu du 19e siècle par un médecin allemand de la région de Saxe, l'homéopathie prend sa source aux origines mêmes de la médecine antique développée par Hippocrate. Samuel Hahnemann, son principal pionnier à l'ère moderne, a établit un protocole précis quant à l'élaboration de chaque médicament qui passe par une première étape de macération de la souche, extraite du monde animal, végétal, chimique ou minéral, dans une solution aqueuse avant d'être par la suite diluée de manière successive au centième, à raison d'une goutte de macérat pour 99 gouttes de solvant, en grande majorité de l'eau purifiée. Chaque dilution fait peut faire office de médicamentation, sachant que plus le nombre de CH est important, plus la souche a été diluée.

Dilutions : 5 CH, 7 CH, 9 CH, 15 CH, 30 CH

Conditionnement : Tube de 80 granules.

Consulter la notice en cliquant ici si le PDF ne s'affiche pas.

 LES CONSEILS DE PHARMA GDD

Le remède Cuprum metallicum est une souche homéopathique obtenue à partir du cuivre métallique. A faible dose, c’est un oligo-élément indispensable car il est nécessaire à la formation de l’hémoglobine qui a pour rôle de transporter l’oxygène.
Le cuivre et ses sels sont utilisés comme insecticides, mais aussi en agriculture contre les champignons microscopiques, comme désinfectant de la peau car il est anti-infectieux et anti-inflammatoire.

Cuprum metallicum lors de pathologies spasmodiques

Le remède homéopathique a pour objectif de soulager plusieurs pathologies d’ordre spasmodique.

Au niveau respiratoire, Cuprum metallicum va limiter les spasmes de contraction involontaire des muscles respiratoires, ce qui entraîne hoquet, difficultés respiratoires ou la toux.

Au niveau digestif, les contractions des muscles entraînent des crampes d’estomac, le hoquet ou des coliques abdominales.

En neurologie, Cuprum metallicum sera administré lors de tétanie, de spasmophilie qui débute par une atteinte du pouce puis de la main puis de tout le membre ou en cas de spasmes des muscles faciaux entraînant des tics.

En gynécologie, cette souche homéopathique peut aussi être administrée lors de règles douloureuses avec des douleurs spasmodiques.

Au niveau musculaire, Cuprum metallicum est connu des sportifs qui l’utilisent pour soulager leurs crampes.

Comment prévenir les crampes ?

Une crampe est secondaire à une hyperexcitabilité des nerfs des muscles ce qui conduit à une contraction involontaire et brutale sans symptômes avant-coureur. Cette contraction est visible, très douloureuse : à la palpation le muscle est tout dur. Elle disparaît au bout de quelques minutes.

Le mécanisme de survenue des crampes est mal connu, elles sont certainement dues à un déséquilibre en eau et minéraux des cellules musculaires ou à une hyperexcitabilité neuromusculaire.

En homéopathie, la souche Cuprum metallicum peut être administrée en prévention des crampes, à raison de 5 granules de 5 CH tous les soirs avant de se coucher.

Il ne faut pas oublier de bien s’hydrater en buvant 1,5 litres d’eau par jour et d’avoir un régime alimentaire équilibré riche en minéraux. Mieux vaut éviter le tabac, l’alcool, le thé ou le café. Pour les sportifs, l’échauffement est primordial avant l’effort et il faudra aussi bien s’étirer après.
En prévention des crampes nocturnes, on peut favoriser la circulation veineuse en faisant un mouvement de rétropédalage avant de se coucher et on peut surélever les pieds du lit.

Les sportifs pourront masser les muscles les plus sensibles aux crampes avec une goutte d’huile essentielle de gaulthérie diluée dans de l’huile végétale de calendula.

Que faire en cas de crampes ?

Cuprum metallicum peut aussi être utilisé à titre curatif, si vous être atteint par une crampe, il faudra prendre immédiatement 5 granules de 9CH toutes les 10 minutes à six reprises.

Pour soulager votre crampe existante, il vous est conseillé d’étirer et de masser du bas vers le haut le muscle en question.

L’application de froid va vous soulager car il ralentit l’influx nerveux et est donc antalgique. Pour cela une bombe de froid peut être très pratique pour vous soulager rapidement et efficacement.

Un mélange sera réalisé à base d’huiles essentielles avec une goutte de gaulthérie, une de lavandin super et une autre de romain à camphre diluée dans 10ml d’huile végétale à l’arnica. Ce mélange a des propriétés antalgiques et anti-inflammatoires. Le massage peut être renouvelé tous les quarts d’heure pendant une heure. Attention, ce mélange est à proscrire en cas de grossesse, d’allaitement, d’allergie à l’aspirine, d’asthme ou d’hypertension.

Nos pharmaciens sont disponible pour toute question sur les crampes ou la souche Cuprum metallicum

Toutes ces informations données le sont à titre indicatif, et ne constituent pas un diagnostic.

Source
La Materia Medica d'Adolf zur Lippe, 1854.
Adrien Thomas. L’utilisation des huiles essentielles chez le sportif. Sciences pharmaceutiques. 2016.
Alix de Colnet

Alix de Colnet

Docteur en pharmacie

Mis Ă  jour le 09/11/2020