Combantrin 125 mg 6 comprimés


vermifuge - Adultes et enfants à partir de 12 Kg
  • Pour qui Pour qui : Dès 6 ans
  • Mode d'administration Mode d'administration : Voie orale
  • Femme enceinte Femme enceinte : Sur avis médical
  • Allaitement Allaitement : Sur avis médical
  • Forme Forme : Comprimés

2,97 €
2,97 €

Le combantrin est un médicament composé de pyranthel. C'est un antiparasitaire préconisé dans le traitement des parasitoses telles que l'ascaridiose, de l'oxyurose et de l'ankylostomiase.

Conditionnement : boite de 6 comprimés

La substance active est :

Embonate de phyrantel 360,20 mg,
Quantité correspondant à PYRANTEL base 125,00 mg.

Les autres composants sont : acide alginique, amidon de maïs (quantité exprimée en produit séché), laurylsulfate de sodium, stéarate de magnésium, laque aluminique de jaune orangé S (E100).
 

Posologie :

Réservé à l'adulte et l'enfant de plus de 12 kg.

Oxyures :
La posologie usuelle est de 10 mg/kg à 12 mg/kg en prise unique chez l'adulte et chez l'enfant, soit :

  • chez l'enfant : 1 comprimé par 10 kg de poids
  • chez l'adulte de moins de 75 kg : 6 comprimés
  • chez l'adulte de plus de 75 kg : 8 comprimés

Dans l'oxyurose, respecter des mesures d'hygiène rigoureuses et traiter également l'entourage.
Pour éviter une réinfection, prescrire une 2ème prise 2 à 3 semaines après la prise initiale.

Ascaridose et ankylostomiase :
Se conformer à la prescription de votre médecin.

Ce médicament vous a été personnellement délivré dans une situation précise :

  • Il peut ne pas être adapté à un autre cas.
  • Ne pas le conseiller à une autre personne.
Mode et voie d'administration :

Voie orale.

Durée du traitement :

En cas d'oxyurose, le traitement se fait en une seule prise. Répéter la prise 3 semaines après.
En cas d'ascaridiose et d'ankylostomiase, suivre les recommandations de votre médecin.
 

Ne prenez jamais COMBANTRIN 125 mg, comprimé :

  • en cas d'allergie à l'un des composants.
En cas de doute, il est indispensable de demander l'avis de votre médecin ou de votre pharmacien.

Faites attention avec COMBANTRIN 125 mg, comprimé :

Précautions d'emploi :

A utiliser AVEC PRECAUTION en cas de maladie du foie.

Oxyurose :
Pour empêcher la réinfestation, il faut pratiquer une hygiène rigoureuse ; toilette quotidienne de la région anale, brossage des ongles plusieurs fois par jour. Chez l'enfant, couper les ongles très court. Changer régulièrement de sous-vêtements et de vêtements de nuit. Eviter de se gratter. Traiter tous les membres de la famille en même temps car il est fréquent que l'infestation ne s'accompagne d'aucun symptôme.

Ce médicament contient un agent colorant azoïque (E110) et peut provoquer des réactions allergiques.

En cas de doute, ne pas hésiter à demander l'avis de votre médecin ou de votre pharmacien.

Prise ou utilisation d'autres médicaments :

Si vous prenez ou avez pris récemment un autre médicament, y compris un médicament obtenu sans ordonnance, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien.

Grossesse et allaitement :

Ce médicament ne sera utilisé pendant la grossesse qu'en cas de nécessité.
Si vous découvrez que vous êtes enceinte pendant le traitement, consultez votre médecin car lui seul peut juger de la nécessité de poursuivre le traitement.
Par prudence, éviter l'administration de ce médicament pendant l'allaitement.
Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre un médicament.

Liste des excipients à effet notoire : laque aluminique de jaune orangé S (E110).
 

 LE CONSEIL DU PHARMACIEN

Combantrin pour éliminer les vers intestinaux

Combantrin est un antiparasitaire, indiqué pour éliminer les vers intestinaux. Le traitement de Combantrin se fait en une prise unique, à répéter quelques semaines après suivant l’indication.

Combantrin est un vermifuge antihelminthes pour l’adulte et l’enfant, actif contre des parasites de l’intestin qui comprennent les oxyures, les ascaris et les ankylostomes. La molécule active est le pyrantel, qui va paralyser les vers à l’intérieur du tube digestif et faciliter ainsi leur élimination.

La posologie dépend du type de vers et du poids de la personne concernée, mais toute la famille doit être traitée, car l’infestation peut être asymptomatique chez les adultes. Pour les enfants de moins de 6 ans, la forme comprimé ne convient pas, c’est pourquoi la forme sirop est plus adaptée pour éviter le risque de fausse route.

Les oxyures chez les enfants

Les oxyures sont très fréquents chez les enfants et facilement reconnaissables, tandis qu’ils sont parfois invisibles chez les adultes.

Les symptômes chez l’enfant sont donc caractéristiques, la femelle oxyure pond ses œufs au niveau de la marge anale, ce qui provoque une irritation locale qui provoque donc le prurit le soir au moment du coucher. Ce symptôme est souvent associé à des changements de comportements de l’enfant comme une excitabilité, des pleurs ou encore une difficulté à dormir. 

Chez les adultes, les manifestions sont moins prononcées, mais il peut y avoir apparition de trouble du sommeil, d’affections ORL et de troubles digestifs.

La contamination débute par ingestion des œufs présents sur les mains, aliments et vêtements ou encore suite au grattage anal.

Comment éviter une réinfestation ?

Les enfants, principalement visés par cette affection, vivent souvent en collectivité, ce qui constitue un mode de transmission assez rapide entre eux.

Les oxyures se transmettent principalement par les mains, c’est pourquoi on recommande aux enfants de se laver les mains et de se les brosser plusieurs fois par jour pour éviter que l’enfant se réinfeste. Les ongles doivent être coupés court. Les enfants doivent adopter une bonne toilette anale et il faut changer régulièrement de sous-vêtements et de vêtements de nuit.

En parallèle, pour éviter la ré-infestation, il faut procéder au nettoyage de la maison, changer la literie, laver tous les vêtements de la personne infectée, procéder au nettoyage de sa chambre et passez l’aspirateur partout dans la maison. Il faut aussi laver les serviettes de toilette.

Un nouveau traitement par Combantrin devra être effectué 2 à 3 semaines après, en raison du cycle de développement parasitaire.
On recommande ainsi de vermifuger régulièrement les membres de la famille. Penser aussi à vermifuger les animaux domestiques !
Justine Lebreton

Justine Lebreton

Docteur en pharmacie

Mis à jour le 23/05/2019