Vers intestinaux : comment s’en débarrasser ?

Vers intestinaux : comment s’en débarrasser ?

Ténia, oxyures, ascaris, douves... Il existe des dizaines de vers intestinaux, de toutes formes et de toutes tailles, de quelques millimètres à plusieurs mètres. Certains de ces vers vivent dans l'intestin (comme le ver solitaire) alors que d'autres passent par l'intestin mais s'installent dans d'autres endroits de l'organisme. La plupart du temps, ils sont bénins et des solutions simples suffisent à les éliminer.

 

Vers intestinaux

  • Les oxyures sont les vers les plus courants en France : ce sont des petits vers blancs ronds de quelques millimètres. Ils sont notamment fréquents chez les enfants et sont très contagieux. Les femelles pondent des œufs qui vont se loger autour de l'anus, ce qui peut provoquer des démangeaisons anales.

 

  • Le ténia, plus connu sous le nom de ver solitaire, est un ver plat blanchâtre de la forme d’un ruban dont la longueur peut dépasser 1 mètre. Il est généralement dû à la consommation de viande peu ou pas cuite.

 

  • La douve du foie est transmise par les bovins ou ovins souillant des végétaux, comme le cresson sauvage, ingérés par des humains et fait éclore les parasites dans l’intestin pour qu’ils cheminent ensuite vers le foie où ils s’installent.

 

  • L'ascaridiose est due à un ver rond de couleur rosée, l’ascaris, d’une dizaine de centimètres de longueur. Ce vers infecte uniquement l’être humain, la contamination se fait par voie digestive. Elle peut être à l’origine de toux, de vomissements et de diarrhées.

 

  • L’ascaris du chien (toxocara canis) est aussi un ver rond de 10 à 20 cm de longueur qui parasite l’intestin du chiot et du chat et qui peut aussi se développer chez l’homme, surtout chez l’enfant.


Causes


Tous ces parasites pénètrent dans l’organisme par la bouche. Les œufs peuvent être présents sur de la nourriture ou dans de l’eau souillée. Ils peuvent aussi être ingérés en touchant un objet puis en mettant les mains à la bouche. L’ascaris du chien, par exemple, est surnommée la « maladie des bacs à sable » car les enfants, en portant leurs mains à la bouche, peuvent attraper cette parasitose transmise par les déjections d’animaux.


Symptômes


Le diagnostic d’oxyuroses est le plus facile : ces petits vers se retrouvent à la surface des selles, dans les sous-vêtements et/ou autour de l’anus. Ils provoquent des démangeaisons anales, notamment la nuit. Dans certains cas, une diarrhée et des douleurs abdominales peuvent aussi intervenir. Le ténia est généralement évident quand des anneaux (souvent comparés à des tagliatelles) sont retrouvés dans les selles, les draps ou les sous-vêtements. L’oxyurose et le ver solitaire sont des affections bénignes. Les complications telles que l’appendicite ou l’occlusion intestinale sont rares.


Les autres vers nécessitent généralement l’intervention d’un médecin pour être diagnostiqués. Le professionnel de santé réalise alors un examen des selles, une prise de sang et/ou une échographie.


Solutions


Pour se débarrasser des vers, le traitement est généralement basé sur la prise de médicaments antiparasitaires par voie orale. Pour accompagner le traitement, des mesures d’hygiène doivent être prises par toute la famille : pensez à laver les draps, les vêtements, les sous-vêtements, les pyjamas, le linge de bain ainsi que tous les objets ayant pu être contaminés par les œufs. Veillez aussi à bien vous laver les mains et à couper vos ongles courts, car en se grattant l’anus, les enfants notamment, peuvent se contaminer à nouveau ou transmettre le parasite à une autre personne.