Rejoignez-nous !
Commandez maintenant, livraison mardi !

La toxocarose canine

  • Temps de lecture : ~ 0 minutes
La toxocarose canine
La toxocarose canine est une maladie causée par un parasite ingéré par le chien qui est affaibli, le rendant asthénique. Pharma GDD vous informe sur cette zoonose qui peut contaminer les humains, en particulier les tout-petits et les personnes fragiles. Nous vous expliquons le mode de contamination, les symptômes et les conséquences sur la santé du chien mais également sur celle de l’humain. Enfin, nous verrons quelles solutions existent pour traiter et prévenir cette maladie.
 

Qu’est-ce que la toxocarose canine ?

La toxocarose est une maladie parasitaire canine très courante due à l'infestation par des vers ronds de la famille des ascarides et appelés Toxocara canis. Elle existe également sous le nom de Toxocara cati, la toxocarose des chats.

La toxocarose également appelée larva migrans viscérale est une zoonose vermineuse, c’est-à-dire une maladie causée par un parasite touchant le chien, le chat et le raton laveur. Cette pathologie est liée à la présence de larves d'ascarides dans l’intestin grêle qui évolue vers le stade adulte.

Ce parasite est un nématode long de couleur blanche à rosée dont l'hôte définitif est le chien. Ce ver peut mesurer jusqu'à 20 cm. Il aime se loger à l’intérieur de l’intestin grêle de l'animal où il se nourrit de chyme, c'est à dire du contenu intestinal. Les œufs du vers sont éliminés dans les selles de l'animal et contaminent l'environnement.
L'ascaris lombricoïde est un parasite intestinal présent chez les chiens en particulier chez les chiots et les chiens non vermifugés.
 

La contamination du chien

Le mode de contamination le plus fréquent chez le chien adulte est l'ingestion d'un rongeur qui, lors de la digestion libère les larves donnant des vers adultes dans l'intestin du prédateur.

La contamination du chien se fait par ingestion d'œufs embryonnés, par ingestion de larves enkystées provenant les rongeurs, oiseaux, alimentations carnée mal cuites mais également par le lait maternel et par voie intra-utérine chez le chiot.
En effet, les chiots d'une mère contaminée ont près de 100% de risques d'être infestés par cette voie.

Les larves matures se propagent rapidement au sein de l'intestin du chiot en l'espace de 3 à 4 semaines puis une multitude d'œufs se développent.
Les larves infectantes peuvent errer dans le corps pendant plusieurs mois, voire plusieurs années causant des dommages progressifs aux organes et aux tissus.
Les larves ingérées se transforment en adultes dans les voies digestives et comme hôtes paraténiques, des larves pouvant s'accumuler et survivre dans les tissus.

La contamination par les ascaris est la plupart du temps sans conséquence visible. Cependant, il ne faut pas pour autant la négliger, les porteurs de vers peuvent être à l'origine de la contamination de l'environnement. Les œufs qui sont rejetés par les chiens dans leurs selles, deviennent des embryons pouvant être infestants en 10 ou 15 jours, si la température est comprise entre 15 et 30 °C et si le taux d'humidité et d'oxygénation sont optimales comme dans les bacs à sables. Il faut savoir que les œufs présents dans le sol et l’environnement peuvent rester infestants dans une durée de 2 ans si les conditions sont propices.

Une fois ingérés les œufs éclosent dans le duodénum qui est la première partie de l'intestin grêle. Les larves passent dans la circulation sanguine par l'intermédiaire de la paroi de l'intestin grêle et atteignent le foie, le cœur et les poumons. Elles vont pouvoir remonter vers le pharynx après avoir passé la barrière pulmonaire. C'est à ce moment-là qu'elles sont dégluties et retournent dans l'intestin grêle se développant pour devenir adultes. Ce type de cycle nécessite environ deux mois et il faut savoir que les vers matures peuvent vivre entre 6 et 12 mois. Les femelles pondent à ce moment-là des œufs qui sont rejetés dans les selles.

Le délai moyen entre l'ingestion d'un œuf embryonné et l'excrétion d'œufs dans les selles est de 4 à 5 semaines chez le chien.
Dès l'ingestion des œufs par le chien, les larves qui y sont présentes passent dans le foie, les poumons et la trachée pour finir dans le tube digestif. Certaines larves peuvent également enkyster le tissu mammaire, l'utérus ou les muscles pour reprendre leur cycle plus tard.
 

Les symptômes et conséquences de la toxocarose canine

L'infestation du ver va provoquer une série de symptômes comme :
  • Un amaigrissement, une anomalie de la courbe de croissance,
  • Un pelage terne
  • Une asthénie, une distension abdominale
  • Des vomissements
  • Un transit irrégulier alternant diarrhée et constipation
  • Une perte de l'appétit directement lié au parasite ou augmentation de l'appétit pour compenser le déficit nutritionnel causé par l'infection.
Les ascaris provoquent un ralentissement de la croissance, des troubles digestifs ou respiratoires chez les chiots et les chiens adultes.
Dans certains cas graves, en présence d'une infestation massive, le parasite de grande taille peut former de véritables pelotes dans le tube digestif du chien, ce qui crée une obstruction intestinale.
 

Traitements de la toxocara canis

En cas de suspicion de toxocarose, il sera conseillé de consulter un vétérinaire qui effectuera une coproscopie parasitaire. Il va recueillir une partie des selles de l'animal pour observer au microscope dans le but de vérifier la présence des œufs du parasite voire d'un ver adulte.
 

Vermifuger son chien

La meilleure solution pour protéger vos animaux est de traiter les chiens contre les vers. Il est conseillé d’utiliser un vermifuge pour animaux de compagnie dès leur plus jeune âge et de renouveler le traitement régulièrement.

Il est important d'être très rigoureux car les chiennes peuvent transmettre des ascaris à leurs petits pendant la gestation ou la lactation. De plus les œufs de parasite peuvent être très nombreux dans l'environnement, ce qui laisse un risque élevé de réinfestation.

Il est conseillé de vermifuger des chiots dès l'âge de 2 semaines, puis à 4, 6 et 8 semaines, puis tous les mois jusqu' à 6 mois.

Concernant un chien adulte, il faudra le vermifuger 4 fois par an, tous les 3 mois. Il sera nécessaire de réitérer en cas de contact avec des jeunes enfants ou avec des personnes fragiles en effectuant une vermifugation tous les 4 à 6 semaines car cela réduit considérablement le risque de contamination de l'environnement par des œufs parasites.

Il faudra traiter la mère et les petits simultanément. Les femelles pourront également être vermifugées en fin de gestation avec un vermifuge larvicide.

Notre sélection :
 

Prendre soin de son chien

Il sera conseillé de prendre soin du pelage de votre animal, lui apporter une supplémentation de vitamines pour pallier la fatigue, les troubles digestifs et la perte de poids.
 

La toxocarose chez l’humain

La contamination chez l’humain

La contamination par la toxocarose canine peut également atteindre l'homme, plus précisément les enfants en bas âge. En effet, le chien infecté va contaminer l'environnement lors de l'excrétion de ses selles. L'humain se voit contaminé par voie oro-fécale. Les enfants jouant dans un bac à sable ou dans l'herbe sont amenés à mettre à la bouche du sable ou tout objet souillé. Cette géophagie va engendrer un portage main-bouche susceptible de contaminer les jeunes enfants. De plus, le fait de ne pas nettoyer systématiquement leurs mains et leurs ongles favorise le potentiel de contamination.

L'homme peut également s'infester en ingérant des œufs embryonnés présents sur les légumes, en particulier les salades qui ont poussé dans un sol contaminé par les excréments d'animaux et pas suffisamment nettoyées.
 

Symptômes et conséquences chez l'humain

La larva migrans viscérale touche principalement les poumons et le foie. Elle concerne les enfants de 2 à 7 ans. Cette maladie peut également toucher les personnes dont les défenses naturelles sont affaiblies par une maladie ou un traitement médical.

L'intensité dépend de la quantité d'œufs ingérés et de la répartition des infestations associée à un terrain atopique chez le sujet infecté.

La toxocarose est une infection bénigne, asymptomatique qui guérit spontanément. Cependant, la migration des larves engendre des dommages mécaniques et inflammatoires liés à la réaction immunitaire de l'hôte contre les protéines larvaires solubles.

Lors d'ingestion massive par un enfant géophage, on constate la présence de fièvre, une toux rauque comme de l'asthme et une hépatomégalie, c'est à dire une augmentation du volume du foie palpable sous le rebord costal droit.

D’autres symptômes vont accompagner cet état :
  • Des troubles respiratoires
  • Des douleurs articulaires et musculaires
  • Des troubles digestifs avec malnutrition
  • Une hypertrophie de la rate
  • Une fatigue chronique
  • Un amaigrissement
  • Une augmentation des globules blancs.
Une asthénie traînante, des douleurs digestives, des réactions allergiques, une prédominance des éruptions prurigineuses et de la conjonctivite sont les symptômes les plus courants.
 

La toxocarose oculaire

Concernant la toxocarose oculaire, il suffit d'une seule larve qui pénètre dans la paroi de l'œil pour déclencher une réaction inflammatoire locale provoquant une baisse de la vision et un strabisme.
 

La toxocarose neurologique

Cette maladie apparaît quand les larves se fixent au niveau du système nerveux central ou périphérique. Il y a présence de fièvre et de maux de tête. L'infection peut aussi engendrer des manifestations neurologiques graves comme l'épilepsie, la vascularite cérébrale ou une méningoencéphalite.
 

Les examens et les diagnostics

La recherche des parasites dans les selles humaines n'est pas utile car les larves n'arrivent pas au stade adulte chez l'hôte humain. De ce fait, les œufs ne sont pas produits et n'apparaissent pas dans les fèces.
Un diagnostic sera évoqué par le médecin qui demandera un bilan sanguin pour contrôler le taux de globules blancs.
 

Les traitements contre la toxocarose humaine

Afin de se débarrasser des vers intestinaux comme la larva migrans viscérale, il sera prescrit des corticoïdes, des antihistaminiques et des bêtamimétiques lors d’une phase respiratoire aiguë.

Concernant le traitement de la toxocarose oculaire, il sera nécessaire d'injecter des corticoïdes en milieu hospitalier.
La guérison spontanée peut demander des semaines voire des mois entre 6 et 18 mois en l'absence de réinfestation.
Des anthelminthiques classiques peuvent être prescrits en cas d'hyperéosinophilie (augmentation de globules blancs) persistante.

Notre sélection :
 

Comment prévenir la toxocarose canine ?

Il est possible de prévenir cette infestation en adoptant diverses règles simples :
Traiter les animaux de compagnie par un vermifuge et par un suivi de vaccination adéquat via le vaccin contre la Toxocara.

Le lavage des mains doit être effectué après avoir joué avec l'animal de compagnie ou après une caresse. Il en va de même lorsqu'un enfant joue dehors et enfin, avant de manger. Il est bon de sensibiliser les enfants sur l'apprentissage de la dangerosité de porter des objets sales à la bouche.

Notre sélection :
 
Il ne faudra pas laisser les enfants jouer dans des endroits souillés par des excréments animaliers ou tout simplement éviter les bacs à sable. Si vous en possédez un, placez-y un couvercle afin de le protéger des déjections animales.
Un nettoyage hebdomadaire des litières et des niches est indispensable pour maintenir une hygiène dans le foyer.
Pensez à bien rincer les légumes avant de les manger.
Cuisez la viande à cœur surtout les abats. Des nombreuses viandes peuvent abriter des larves de toxocara comme le porc, le poulet, le pigeon, le lapin, l'agneau ou encore le veau.
 

À retenir

Cette maladie parasitaire est très fréquente en Europe et à travers le monde. Il est important d’être très vigilant quant à votre animal de compagnie et d’adopter une habitude de vermifugation tout en nettoyant régulièrement son espace de vie. Il faudra également surveiller les enfants en veillant à ce qu’ils ne portent pas à leur bouche des objets souillés et qu’ils prennent l’habitude de se laver régulièrement les mains surtout avant de manger. Enfin, prenez l’habitude de bien laver les légumes provenant du jardin et de bien cuire votre viande avant de la manger.
expand_less