Artelac collyre 1,6 mg / 0,5 ml 60 unidoses


Sécheresse oculaire - Adultes et enfants
  • Pour qui Pour qui : Adulte et enfant
  • Mode d'administration Mode d'administration : Voie oculaire
  • Femme enceinte Femme enceinte : AutorisĂ©
  • Allaitement Allaitement : AutorisĂ©
  • Conditionnement Conditionnement : Unidose(s)

6,68 â‚¬
6,68 â‚¬
Le collyre Artelac 1,6 mg/0,5 ml est autorisé dans le traitement symptomatique de la sécheresse oculaire.

Le principe actif est l'hypromellose 1.6 mg. 

Les autres composants sont : Sorbitol, phosphate disodique dodécahydraté, phosphate monosodique dihydraté, eau pour préparations injectables.

Le boîte contient 60 unidoses. 

Posologie du collyre Artelac

La posologie recommandée en cas de sécheresse oculaire est de mettre 4 à 6 gouttes par jour dans l’œil en fonction des symptômes : sécheresse oculaire, brûlure, démangeaisons.

Il vous est conseillé de mettre une goutte de collyre dans le coin interne inférieur de l'œil en regardant vers le haut et en tirant légèrement la paupière inférieure vers le bas.

Si les troubles persistent, vous devez consulter un médecin. Et en cas de surdosage, il vous faut rincer abondement au sérum physiologique. 

L'unidose doit être jetée après utilisation. 

Précautions d'emploi d'Artelac 

Si vous prenez ou avez pris récemment un autre médicament, même si vous l'avez obtenu sans ordonnance, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien.

En cas de traitement concomitant par un autre collyre, il vous faudra attendre 15 minutes entre les deux instillations.

dans les conditions normales d’utilisation, ce médicament, peut être utilisé pendant la grossesse et l’allaitement. L'avis de votre médecin ou pharmacien au préalable est préférable. 

Après avoir mis de l'Artelac, la vision peut être brouillée pendant quelques minutes.

Il vous est recommander de bien consulter la notice avant utilisation ou de demander conseil à votre pharmacien ou médecin.

 LE CONSEIL DU PHARMACIEN

La sécheresse oculaire est un défaut de quantité et/ou de qualité de larmes chez un individu.

En effet, normalement les glandes lacrymales produisent en permanence des larmes qui sont étalées sur toute la surface de l’œil grâce au clignement des paupières. Les larmes sont principalement composées d’eau et de corps gras et agissent comme une fine barrière protectrice de la cornée.

Les yeux secs provoquent un inconfort visuel et peuvent, dans certains cas, entraîner des irritations de la cornée et même des infections oculaires. Un adulte sur trois est concerné de nos jours, en effet, nos conditions de vie, avec notamment la climatisation, la pollution n’arrangent pas le phénomène.

Les symptômes de la sécheresse oculaire

Si vous avez les yeux secs, vous avez certains symptômes comme une sensation de sable dans les yeux, des paupières collées, des picotements, des démangeaisons, une sensation de brûlure.
Votre sensibilité à la lumière, à la fumée de tabac ou au vent est accrue. Des larmoiements seront présents au vent, au froid, ou à la lecture.
Vous avez une gêne à l’ouverture des yeux le matin, une sensation de paupières collées. Votre besoin de cligner des paupières est augmenté. Vous avez la sensation d’avoir les yeux fatigués, l’impression de voir moins bien, et des difficultés à porter des lentilles de contact.
Ces symptômes peuvent aussi être ceux d’un surmenage ou d’une exposition à un produit irritant. Une consultation chez votre ophtalmologiste est donc conseillée.

Les causes de la sécheresse oculaire

Plusieurs facteurs vont favoriser la sécheresse oculaire :
  • l’âge : les glandes lacrymales s’atrophient avec l’âge. La baisse de sécrétions lacrymales s’aggrave avec les modifications hormonales liées à la ménopause chez la femme et à l’andropause chez l’homme.
  • l’environnement : en effet, la pollution, l’air sec ou climatisé, l’usage prolongé de l’ordinateur, la fumée de cigarette, le vent, la haute altitude... peuvent assécher les yeux, surtout lorsque ces facteurs se cumulent.
  • certains médicaments peuvent réduire les larmes, voire modifier leur composition. Par exemple des antidépresseurs, des antalgiques, des somnifères, des antihistaminiques, des anti-acnéiques isotrétinoïne...
  • le port de lentilles de contact.
  • après une intervention au laser 
  • une carence en vitamine A.
  • des maladies avec atteinte inflammatoire des paupières (blépharite)
  • des maladies auto-immunes : polyarthrite rhumatoïde, une maladie de Crohn

Traitements de la sécheresse oculaire

Il est indispensable avant toute chose de traiter ou de supprimer la cause de la sécheresse oculaire. Si celle-ci est due à des médicaments, il faudra consulter votre médecin pour modifier votre traitement. Il faudra aussi traiter vos problèmes d’allergies, si il sont à l’origine de votre sécheresse oculaire.

Des conseils du quotidien vont permettre d’éviter les yeux secs comme par exemple le fait de faire régulièrement des pauses de quelques minutes toutes les demi-heures si vous passez votre journée devant un ordinateur. Penser à cligner des yeux, ou à les fermer régulièrement. Ne pas être dans une atmosphère trop chaude ou ne pas recevoir par une climatisation mal entretenue de l’air sec. Il faut également penser à bien s’hydrater en buvant au moins 1,5 litre d’eau par jour. Vous devez également protéger vos yeux du vent, du froid, de la pollution et des pollens. Il est également conseillé de ne pas porter en permanence ses lentilles de contact et d’avoir une bonne hygiène des yeux.
Vous pouvez mettre un gant chaud 5 à 10 minutes sur vos paupières, puis les masser.

Le traitement symptomatique d’une sécheresse oculaire, consiste à humidifier l’œil grâce à des larmes artificielles comme Artelac. Ce collyre devra être appliqué plusieurs fois par jour suivant l’importance de la gêne.
Alix de Colnet

Alix de Colnet

Docteur en pharmacie

Mis Ă  jour le 02/07/2019