Boiron Rhus toxicodendron dose homéopathique


Dose homéopathique
  • Pour qui Pour qui : Adulte et enfant
  • Mode d'administration Mode d'administration : Voie orale
  • Femme enceinte Femme enceinte : AutorisĂ©
  • Allaitement Allaitement : AutorisĂ©
Fabriqué en France

2,18 â‚¬
2,18 â‚¬
Rhus toxicodendron dose est un médicament homéopathique du laboratoire Boiron.

Dilutions :  5 CH, 7 CH, 9 CH, 15 CH, 30 CH

Conditionnement : Tube unidose (environ 200 globules).

Consulter la notice en cliquant ici si le PDF ne s'affiche pas.

 LES CONSEILS DE PHARMA GDD

Le remède Rhus toxicodendron est un remède homéopathique préparé à partir de jeunes pousses du sumac vénéneux. Cet arbrisseau pousse au Japon et aux Etats-Unis et il appartient à la famille des Anacardiacées. D’autres noms permettent de le désigner comme herbe à puce, ou bois de chien.

Indications de Rhus toxicodendron

Le sumac vénéneux possède un latex irritant et très caustique qui déclenchera de graves irritations cutanées et des dermatites vésiculeuses qui sont semblables à celles prises en charge par la souche homéopathique. C’est le principe des similitudes. Ainsi, le remède Rhus toxicodendron est souvent conseillé lors d’affections cutanées qui provoquent des démangeaisons comme la varicelle, l’herpès, le zona, ou encore eczéma.

On le retrouve aussi prescrit pour soulager les douleurs rhumatismales mais aussi les douleurs articulaires notamment les entorses ou les foulures. Rhus toxicodendron a aussi un effet bénéfique lors de maux de tête et de fatigue nerveuse.

Rhus toxicodendron lors d’herpès ou bouton de fièvre

L’herpès labial est une affection due à un virus : Herpès simplex virus 1 qui est présent dans l’organisme depuis une primo-infection et qui se réactive dans certaines conditions comme la fatigue, le soleil, ou une infection concomitante provoquant une inflammation ou de la fièvre.

Symptômes de l’herpès

Cette affection aussi appelée bouton de fièvre apparaît sur un bord externe d'une lèvre avec des vésicules qui contiennent un liquide clair, et qui sont disposées en bouquet. Celles-ci brûlent et démangent un peu et peuvent suinter avant de former une croûte et de disparaître.

Il existe des signes avant-coureurs de l’affection, avant même que les vésicules ne soient visibles. Le traitement local peut débuter à ce moment-là. Les personnes ressentent une chaleur locale, des picotements ou des démangeaisons.

L'herpès labial est déjà contagieux à l’apparition de ces signes précurseurs et jusqu'à l'apparition des croûtes. Attention à bien se laver les mains après tout contact avec la zone. Ne pas embrasser ses proches ou partager des objets que l’on porte à sa bouche.

L’évolution de l’herpès se fait en une dizaine de jours et sans séquelles.
Mieux vaut consulter en cas de fièvre, de douleurs oculaires et si le bouton n’a pas disparu au bout de 10 jours.

Posologie de Rhus tox en dose

En homéopathie, une dose de Rhus toxicodendron en 9CH ainsi qu’une dose de Vaccinotoxinum en 15CH pourront être administrées dès les premiers symptômes.

Puis une heure après les premières doses, on peut vous conseiller de prendre 3 granules de Rhus Toxicodendron en 9 CH, que l’on peut renouveler 3 fois par jour.

6 à 8 heures plus tard on pourra reprendre une dose de Vaccinotoxinum 15CH.

Et si vos vésicules ont tendance à suinter avec un liquide jaunâtre, on pourra ajouter la prise de Mezereum en 9 CH, 3 granules 4 fois par jour.

On peut prendre en prévention une dose de Vaccinotoxinum en 15 CH tous les 15 jours pendant deux mois.

En aromathérapie, l’huile essentielle d’arbre à thé (tea tree) s'est révélée efficace lors d'études antivirale. On pourra à l’aide d’un coton tige, l’appliquer directement sur les lésions, 3 ou 4 fois par jour.

Un traitement antiviral local à base d’Aciclovir®, peut être appliqué dès l’apparition des signes précurseurs.

Si vous avez des questions sur la prise en charge de votre bouton de fièvre, nos pharmaciens sont à votre écoute et vous répondent par téléphone ou par mail.

Toutes ces informations données le sont à titre indicatif, et ne constituent pas un diagnostic.

Source
Laurain-Mattar D, Couic-Marinier F. Huile essentielle d’Arbre à thé ou de Tea tree. Actualités Pharmaceutiques. févr 2019;58(583):59-61.
Juliette Roulleau. L’infection herpétique : état actuel des connaissances, innovation thérapeutique et conseils à l’officine. Sciences pharmaceutiques. 2014. 
La Materia Medica de William Boericke, 1901.
Alix de Colnet

Alix de Colnet

Docteur en pharmacie

Mis Ă  jour le 24/11/2020