Premières rides : les soins adaptés

Premières rides : les soins adaptés
La peau évolue de jour en jour. Le facteur génétique, les diverses agressions extérieures et nos habitudes de vie jouent un rôle crucial sur notre peau.
Pour savoir adapter les soins en fonction de sa peau, il faut tout d’abord en connaître le type et lui apporter ce dont elle a besoin pour l’équilibrer et ainsi retarder l’apparition des rides. Pour préserver sa peau, il est important de l’entretenir dès l’adolescence. Ce rituel à adopter au quotidien permettre de préserver votre peau face au temps qui passe. Pour vous aider à faire le bon choix, Pharma-GDD a sélectionné pour vous des soins cosmétiques adaptés à votre type de peau.

La peau, pourquoi se ride-t-elle ?

La peau est en perpétuel mouvement car elle se renouvelle tous les 28 jours environ. Durant la vie, la peau connaît de nombreux changements en commençant par l’adolescence où la puberté dévoile des imperfections et un excès de sébum pour certains.
Dès 20 ans, la production d’acide hyaluronique commence à ralentir et le phénomène s’accentue vers 40 ans. Le cumul d’une faible production et d’une diminution rapide conduit à un déficit d’acide hyaluronique provoquant par la suite une installation des signes du vieillissement. Au fil des années, la peau s’affine et laisse apparaître de fines ridules, conséquence d’un manque d’hydratation ou bien d’un appauvrissement en collagène et en élastine.

Les différents types de peau

Nous ne sommes pas tous égaux concernant le type de peau. En effet, il faut savoir que le phénomène de rides est étroitement lié à la nature de la peau. Une peau mixte ou grasse ne ridera pas aussi vite qu’une peau sèche. Une peau grasse est plus épaisse et moins fragile qu’une peau sèche. Les régions cutanées où les glandes sont plus nombreuses sont généralement plus épaisses et plus élastiques, deux points primordiaux pour empêcher l’apparition des rides. La peau sécrète, via les glandes sébacées, une quantité plus importante de sébum, ce qui participe à la formation du film hydrolipidique. Cette protection naturelle de la peau préserve du dessèchement, ce qui ne dispense pas d’une bonne hydratation. Bien sûr, plus les années passent, moins la peau fabrique de sébum et de collagène. Enfin, il faut savoir qu’une personne maigre aura davantage de rides et de ridules qu’une personne de forte corpulence car l’épaisseur de la peau et la réserve de graisse jouent également un rôle déterminant.

Qu’appelle-t-on premières rides ?

On appelle les premières rides, les petits sillons qui se créent petit à petit au niveau des zones les plus fragiles et les plus fines, c’est-à-dire au niveau du contour des yeux, puis au niveau du front. La peau du contour des yeux est 3 fois plus fine que le reste du visage. Elle ne possède pas de glandes sébacées, ce qui la fragilise d’autant plus.

Vers 25/30 ans, les premières rides commencent à apparaître. Elles sont appelées « rides d’expression ». Il s’agit des rides autour des yeux quand on sourit, de la ride du lion entre les sourcils lorsqu’on les fronce et les rides horizontales sur le front, signes de préoccupation. Pour le moment, ces rides restent superficielles, en particulier les ridules qui sont très fines et peu profondes. Elles sont le signe d’un manque d’hydratation de la peau engendrant les rides dites de déshydratation.

Les facteurs aggravants

La peau fait partie du patrimoine génétique de chacun mais peut être davantage altérée par divers facteurs extérieurs. Les habitudes alimentaires, la surexposition solaire, le manque d’oxygénation, la consommation de tabac et d’alcool accentuent considérablement les premières rides.

L’alcool est également un facteur aggravant. La raison en est simple, ce produit accélère la déshydratation de la peau favorisant ainsi la formation des rides.
Le tabagisme provoque un stress oxydatif, c’est-à-dire une oxydation des cellules provoquant une surproduction de radicaux libres. Ces derniers sont responsables d’une altération de l’épiderme entraînant la formation de rides. Les protéines de soutien du derme en sont altérées et les fibres d’élastine se relâchent progressivement. Enfin, le tabagisme accélère la dégradation des capillaires sanguins engendrant une mauvaise oxygénation des tissus et donc une mauvaise production cellulaire.

Le soleil est également un facteur aggravant car il va oxyder la peau et accélérer le processus des radicaux libres tout en desséchant la peau, provoquant le vieillissement prématuré. Pour prévenir ce phénomène, il est conseillé d’appliquer une protection solaire au quotidien et de la renouveler régulièrement lors d’une exposition aux UV.

Notre sélection :

Les différentes rides

Il existe différents types de rides lorsque l’on parle de premières rides. On les nomme rides d’expression et rides de déshydratation qu’il est nécessaire d’apprendre à différencier afin de bien les traiter. Bien qu’elles soient différentes, elles ne sont pour autant pas toujours dissociables.

Ridules de déshydratation

Les rides de déshydratation sont un cas particulier de ridules. Elles peuvent apparaître chez de très jeunes filles, avant 20 ans. Les rides de déshydratation parlent d’elles-mêmes… Les signes ne trompent pas, la peau manque d’eau et le film hydrolipidique est altéré et pauvre en sébum. En effet, on peut les apercevoir aux abords des commissures labiales et du pourtour des lèvres mais surtout au niveau du contour des yeux.
Certaines personnes en présentent également au niveau du front et des joues. On parlera de peau sèche lorsqu’elle est fine et présente des stries minces sur l’ensemble du visage. Ces ridules peuvent prendre de l’ampleur au fil des années et former à leur tour des rides profondes si aucun soin n’est apporté.

Notre sélection :

Rides d’expression

Les rides d’expressions sont le miroir de votre personnalité et des événements de la vie. Les plus courantes sont les pattes d’oie (rides du sourire), les rides du souci (sur le front), la ride du lion (entre les sourcils, qui se marque lorsque l’on prend un air sévère) ou encore les rides du sillon nasogénien (qui partent des coins du nez et descendent vers les commissures labiales). Plus on accentue ces traits, plus les rides sont marquées. C’est le type de ridules le plus courant. Au fil des années, les différentes émotions (joie, tristesse, colère, …) entraînent la contraction des muscles faciaux. La répétition de ces contractions est à l’origine des rides d’expression qui demeurent également superficielles et peuvent encore être traitées grâce à des produits cosmétiques.

À la longue, ces ridules se creusent et deviennent marquées. On les appelle rides profondes (fiche conseil peaux matures). Pour éviter ce phénomène, il faut choisir un soin « premières rides » lissant, qui va venir atténuer les ridules et ralentir leur progression.

Les solutions pour traiter les premières rides

L’apparition des premières rides ne doit pas être une fatalité. Il est toujours possible de traiter les rides surtout lorsqu’elles sont superficielles. Pour cela, il est important de procéder à un rituel complet qu’on adapte à son type de peau mais également au fil des années. Il faudra préalablement nettoyer sa peau puis lui apporter un traitement et ensuite une protection confortable. L’utilisation d’un sérum ne dispense pas celle de la crème et inversement. Ces deux produits sont indissociables et travaillent en synergie. Le sérum est le traitement en profondeur et la crème le soin en surface.

Le rituel à adopter

Le nettoyage de la peau est un geste à effectuer matin et soir. Une peau peu entretenue occasionne des imperfections et une asphyxie cutanée.
Le premier geste de beauté au saut du lit est l’application d’une brume d’eau suivie d’une lotion de réveil.
Nous vous conseillons d’utiliser un soin démaquillant le soir puis de procéder au nettoyage à l’aide d’un gel ou d’une mousse. Il suffira de parfaire le rituel en vaporisant une brume d’eau thermale ou d’eau florale et de tamponner avec un linge ou un mouchoir en papier.

Notre sélection :

Le sérum, le traitement en profondeur

Le sérum est l’ultime produit de beauté qui va avoir pour but de corriger et de traiter les premières rides et les ridules de déshydratation. Ce type de produit est ultra concentré en principes actifs capables de pénétrer profondément à la jonction dermo-épidermique comme l’acide hyaluronique qui, telle une éponge, peut attirer et retenir jusqu’à 1000 fois son poids en eau. Il est indispensable d’utiliser des soins riches en acide hyaluronique et en actifs anti-oxydants afin de booster la fabrication de collagène et d’éviter l’apparition des radicaux libres qui, tels un château de carte, font écrouler la structure cellulaire et engendrent au fil des années un affaissement de la peau et des rides prononcées. Le sérum anti-âge va stimuler les cellules profondes pour redensifier le derme et donner un effet repulpé à la surface de la peau.

Notre sélection :

La crème anti ride de jour et de nuit

L’application de la crème anti âge est une étape cruciale car elle va travailler en synergie avec le sérum. Les principes actifs vont pénétrer mais également rester dans les premières couches de l’épiderme afin d’hydrater, de protéger et de régénérer la peau. Les ridules et les rides superficielles sont lissées et leur sillon comblé. Il faudra malgré tout différencier l’action d‘une crème de jour de celle de nuit.

La crème anti ride de jour a pour but d’hydrater, de protéger la peau face aux diverses agressions extérieures et de sublimer le visage tout en facilitant l’application du maquillage.

La nuit, la crème anti-âge sera le traitement jouant un rôle dans le renouvellement cellulaire car, c’est à ce moment précis que les cellules se régénèrent.

Notre sélection :

Vous l’aurez compris, mieux vaut prévenir que guérir ! En effet, il est primordial de prendre soin de sa peau dès le plus jeune âge pour retarder l’apparition des premières rides. Cependant, le monde de la cosmétique propose de nombreux soins dignes de la médecine esthétique, capables de traiter les premiers signes de l’âge.