Néosynéphrine 2,5% Faure 20 unidoses de 0,4ml
Néosynéphrine 2,5% Faure 20 unidoses de 0,4ml
Néosynéphrine 2,5% Faure 20 unidoses de 0,4ml
Néosynéphrine 2,5% Faure 20 unidoses de 0,4ml

Néosynéphrine 2,5% Faure 20 unidoses de 0,4ml

Europhta

Dilatation des pupilles
27,09 €
check_circleEn stock
error_outline
close
Référence : 3400927893162

Produits associés

check_circleEn stock
Stérilux compresse ophtalmique 56mmx70mm 10 unités
Hartmann
Stérilux compresse ophtalmique
Soins oculaires et pansements ophtalmiques
check_circleEn stock
Medicomp compresse non tissée stérile 7,5x7,5cm
Hartmann
Medicomp compresse non tissée stérile 7,5x7,5cm
Nettoie et recouvre les plaies faiblement exsudatives
Contenance
10 x 2 compresses 50 x 2 compresses
check_circleEn stock
Couvre-oeil perforé
check_circleEn stock
Borax / acide borique Biogaran solution ophtalmique unidoses
Biogaran
Biogaran Borax / acide borique solution ophtalmique unidoses
Irritation de l'oeil - Adultes et enfants
Contenance
20 unidoses 15 unidoses
check_circleEn stock
Isopto-pilocarpine 2% collyre 10ml
Alcon
Collyre Isoptopilocarpine 2 pour cent
Glaucome et Diagnostic
check_circleEn stock
Néosynéphrine Faure 5% collyre 5ml
Europhta
Néosynéphrine Faure 5% collyre
Dilatation de la pupille
check_circleEn stock
Neosynéphrine Faure 10% collyre 5ml
Europhta
Neosynéphrine Faure 10% collyre
Dilatation de la pupille pour un examen
  • PRÉSENTATION

  • CARACTÉRISTIQUES

  • NOTICE

Le collyre Neosynephrine 2,5% du laboratoire Faure est une solution en récipients unidoses qui agit au niveau de l’œil en augmentant la taille de la pupille c’est-à-dire qu’il est mydriatique.

Ce collyre sera prescrit lors d’un diagnostic, d’un traitement de l’œil ou d’une chirurgie de l’œil.

Le principe actif est la phényléphrine.
 

Posologie de Neosynéphrine 2,5% en unidoses

Pour les adultes on instillera une goutte de produit qui pourra être renouvelée si besoin par votre médecin, en ne dépassant pas 3 gouttes. Sachant que la mydriase est obtenue après 15 à 20 minutes.

Chez les adolescents 12 à 18 ans il ne faut pas dépasser 2 gouttes.

Et pour les bébés et les enfants de moins de 12 ans, une seule goutte suffira.

Pour administrer les unidoses, veillez bien à vous laver les mains au préalable, l’embout de l’unidose ne doit pas toucher l’œil ou les paupières, l’unidose ne doit pas être réutilisée et doit être jetée après chaque utilisation.
 

Contre-indications de Neosynephrine 2,5% en unidoses

Le Néosynéphrine 2,5% en unidoses vous est contre-indiqué si vous êtes allergique à la substance ou à l’un des autres composants contenus dans ce médicament, si vous avez un risque d’augmentation brutale de la pression à l’intérieur de l’œil, si vous prenez déjà des médicaments qui diminuent le diamètre des vaisseaux sanguins (pseudoéphédrine, l’éphédrine et le méthylphénidate..), si vous prenez des IMAO non sélectifs pour la dépression ou si vous avez plus de 60 ans et souffrez de maladies artériosclérotiques, cardiovasculaires ou cérébrovasculaires graves.

Il faut donc prévenir votre médecin si vous avez une pression artérielle élevée, un épaississement de la paroi des artères, une maladie du cœur, une maladie du système nerveux central, ou une activité exagérée de la thyroïde.

Sauf avis contraire du médecin, ce médicament ne doit pas être utilisé si vous êtes enceinte ou allaitante ou en association avec les alcaloïdes de l’ergot de seigle dopaminergiques ou vasoconstricteurs, avec les IMAO-A sélectifs et le linézolide.

Comme ce collyre provoque des troubles visuels tels que des éblouissements plusieurs heures après administration, il vous est conseillé de ne pas conduire et de ne pas utiliser de machines.

Consultez la notice avant administration ou demandez conseil à votre médecin.
Mis à jour le : 10/05/2022

info Les conseils de Pharma GDD

Les collyres mydriatiques

Les collyres mydriatiques permettent une dilatation de la pupille (cycloplégie) et sont utilisés en prévention ou en traitement chirurgical ou lors d’examens ophtalmiques.
On distingue deux types de collyres permettant cette cycloplégie :

- Les collyres anticholinergiques et antimuscariniques qui sont des collyres atropiniques :
La molécule majoritairement représentée dans ces collyres est l’Atropine qui est réservée aux adultes et enfants de plus de 12 ans.
Les autres molécules dérivées de l’atropine sont le cyclopentolate, le tropicamide et l’homatropine.

- Les collyres alpha-mimétiques représentés par la phényléphrine comme le collyre unidoses Neosynephrine 2,5% 

La durée d’obtention de la mydriase (15 min à 60 min) et sa durée d’action (5 heures à 12 jours comme avec le collyre Alcon atropine 1%) vont varier d’une molécule à une autre.

Dans quelles circonstances les utiliser ?

Les collyres mydriatiques sont utilisés en examen (en pré-opératoire, pour effectuer un fond d’œil, une mesure de cornée, de la myopie..) pour permettre l’étude objective et subjective de la réfraction et la mise en place d’une correction optique. 
Le collyre va supprimer tous les influx accommodatifs de l’œil pour permettre une stabilisation des milieux traversés par les rayons lumineux lors des tests. 
En chirurgie de la partie postérieure de l’œil, ils permettent de mettre au repos le corps ciliaire et ainsi de diminuer l’inflammation et la douleur (en cas d’inflammation intraoculaire : uvéite, traumatologique, chirurgicale…).

Leurs effets indésirables

Lors de l’instillation d’une goutte de collyre, une petite partie de celle-ci atteint la chambre antérieure de l’œil, alors que le reste (évalué à 90%) est rapidement évacué par les canaux lacrymaux qui débouchent dans la circulation systémique.
Chez les enfants, le risque de passage systémique est plus important, c’est pour cela que les effets indésirables généraux seront fréquents et plus importants que chez les adultes. Les prématurés, nourrissons, enfants sont donc plus sujets aux effets neuropsychiatriques (convulsions, délires, agitation...) et digestifs (occlusion intestinale, entéro-colite...)

Les collyres atropiniques ont les mêmes effets indésirables que les anti-cholinergiques : mydriase (effet thérapeutique en ophtalmologie), tachycardie, diminution des sécrétions (salivaire, digestive, bronchique, lacrymale et sudoripare), constipation.
La phényléphrine induit une mydriase ainsi qu’une puissante action vasoconstrictrice (hypertension artérielle et diminution du débit cardiaque). Les enfants, nouveau-nés ou encore les prématurés pourront avoir comme effets secondaires à des malaises, de l’hypertension, des bradycardies ...

Les règles de bon usage des collyres mydriatiques

- Chez les enfants : il est important de connaitre le délai entre deux instillations ; ne pas doubler la dose à moins que la goutte ait été mise complètement à coté de l’œil ; surveiller l’enfant après administration du collyre (dans les 30 min) ; ne pas s’inquiéter lors de l’installation sur des iris foncées car il faut savoir que celles-ci se dilatent moins rapidement que les iris claires.
- Pour limiter le passage systémique penser à appuyer après instillation, sur l’angle interne de l’œil pendant une minute afin de boucher les canaux lacrymaux et essuyer le restant de goutte sur le visage de l’enfant.

Il est important de signaler qu’après instillation du collyre, la pupille dilatée sera plus sensible à la lumière (ouverture de la pupille) qu’en temps normal et qu’un trouble de la vision de près est souvent observé (paralysie du muscle ciliaire qui permet de voir de près). Ces effets sont normaux et durent de quelques heures à quelques jours selon la sensibilité de chacun et la molécule instillée.
Alix de Colnet
Docteur en pharmacie

Fiches conseils

04/05/2022

Les maladies oculaires liées à l'âge

Avec l'âge, l'ensemble du corps connaît un vieillissement naturel. Il en est de même pour les yeux, qui peuvent être affectés par des maladies comme le glaucome, la DMLA ou la cataracte. Chacune de ces...

04/05/2022

Le diabète et ses complications

Le diabète est une pathologie incurable qui se caractérise par un taux de sucre dans le sang élevé. Il en existe différents types et ses complications peuvent toucher plusieurs organes et fonctions de...

30/09/2021

DMLA : causes, symptômes et traitements

Touchant près d'1 million de personnes, la DMLA se manifeste par des troubles visuels parfois très handicapants. Pharma GDD vous aide à comprendre la dégénérescence maculaire liée à l’âge, une pathologie...

contact_support expand_less