Le guide d'utilisation des huiles végétales

Le guide d'utilisation des huiles végétales
Essentiellement utilisées en cuisine pour l’assaisonnement des préparations et des plats chauds ou froids, les huiles végétales regorgent de bienfaits pour la santé. Mais saviez-vous que vous pouvez aussi les employer pour prendre soin de votre peau et de vos cheveux ? Il existe un très grand nombre d’huiles végétales. Certaines ont vite acquis le statut d’incontournable, d’autres sont plus confidentielles. Dans cette fiche conseil, Pharma GDD vous propose de découvrir les origines des huiles végétales, leurs propriétés et leurs différentes indications beauté.

D’où viennent les huiles végétales ?

Les huiles végétales proviennent essentiellement de plantes oléagineuses (du latin « oleago » : « qui contient de l’huile »). Elles se distinguent ainsi des huiles essentielles, qui sont obtenues à partir de plantes aromatiques et beaucoup plus concentrées en composés actifs. Plusieurs parties des plantes peuvent être utilisées pour fabriquer les huiles végétales : les fruits, les graines, les fleurs, les feuilles ou encore les racines.

Le processus de fabrication privilégié par la majorité des laboratoires spécialisés en huiles végétales est la pression à froid. Cette méthode est considérée comme la plus efficace et surtout la plus naturelle pour extraire et préserver les acides gras, les vitamines et les antioxydants qui font la richesse et la qualité des huiles végétales.

La deuxième technique utilisée est la macération. Cela consiste à mettre en contact un corps gras et une plante ou une partie de plante pendant une durée précise afin de la conserver et d’en extraire les principes actifs. La macération est généralement réservée aux plantes pour lesquelles la pression à froid n’est pas possible. Le résultat de ce processus est appelé « macérat huileux ».

Beauté : les 6 huiles végétales cosmétiques incontournables

En cosmétique, les huiles végétales peuvent être appliquées sur le visage, le corps et les cheveux, ou utilisées comme ingrédients dans des produits de beauté faits maison. Pures, associées entre elles ou renforcées par des huiles essentielles, elles sont réputées pour leurs multiples propriétés. Vous aimeriez vous lancer mais ne savez pas par laquelle commencer ? Nous vous présentons les six huiles végétales indispensables pour bien débuter.

L’huile de coco

Exotique et gourmande, l’huile de coco est issue de la pulpe de la noix de coco, fruit du cocotier. Sa texture est solide et redevient liquide au-dessus de 20 °C environ. Elle convient à tous les types de peaux et de cheveux. Toutefois, cette huile végétale peut s’avérer comédogène. Nous recommandons donc aux personnes ayant la peau grasse ou sujette aux imperfections de l’utiliser ponctuellement. En revanche, l’huile de coco est particulièrement adaptée aux besoins des peaux sèches, fines et sensibles. Nourrissante et hydratante, elle laisse la peau douce, souple et protégée des agressions. C’est un démaquillant 100 % naturel et une base idéale pour fabriquer un gommage maison.

L’huile de coco est très intéressante en soin capillaire, notamment pour les cheveux ternes, secs, abîmés, crépus ou frisés. Elle contient une grande quantité d’acide laurique, ce qui lui permet de pénétrer facilement et profondément, au cœur de la fibre capillaire. L’huile de coco favorise également la pousse des cheveux.

L’acide laurique présent dans cette huile végétale est bénéfique pour l’hygiène bucco-dentaire. En effet, il est à la fois antimicrobien et antitartre. En médecine ayurvédique, l’huile de coco est utilisée en bain de bouche dès le lever. Cette pratique consiste à prendre une cuillère à soupe d’huile de coco préalablement liquéfiée et d’effectuer un bain de bouche pendant dix à vingt minutes. Cette durée permet à l’acide laurique de faire effet et vous garantit un nettoyage en douceur des dents et des gencives. Les résultats sont en général perceptibles après deux à quatre semaines.

L’huile d’amande douce

Parmi les huiles végétales les plus connues figure l’huile d’amande douce. Gorgée d’acides gras insaturés, cette huile est idéale pour les peaux sèches, fragiles et irritées, sujettes à des dermatoses telles que l’eczéma ou le psoriasis. Elle apaise les sensations d’inconfort (rougeurs, tiraillements, démangeaisons), assouplit l’épiderme et améliore la cicatrisation grâce à sa teneur en vitamines A et E et en zinc, qui favorisent le renouvellement cellulaire. L’huile d’amande douce est aussi réputée pour son utilisation chez la femme enceinte : elle prévient l’apparition des vergetures en stimulant la production de collagène. Chez les bébés à partir de trois mois, cette huile végétale est conseillée en cas d’irritations, d’érythème fessier, de croûtes de lait, ou tout simplement pour faire un massage.

L’huile de jojoba

L’huile de jojoba est plus précisément une cire liquide qui provient des graines de l’arbre du même nom. Sa particularité réside dans le fait que sa composition chimique est très proche du sébum humain. Elle est ainsi adaptée à tous les types de peau, sans exception. L’huile de jojoba est capable de réguler le pH cutané ainsi que la production de sébum. Non occlusive, elle permet aux peaux grasses de rester hydratées sans pour autant être confrontées aux brillances liées à l’excès de sébum. Sur les peaux sèches, l’huile de jojoba renforce le film hydrolipidique, nourrit et protège l’épiderme des agressions extérieures. Ses effets sont similaires sur les cheveux. Enfin, cette huile végétale est très prisée en cosmétique maison, car elle améliore la conservation des produits en les rendant plus stables face à l’oxydation et aux fortes températures.

L’huile d’argan

L’arganier est un arbre millénaire du Maroc. Il produit des fruits dont est extraite l’huile d’argan. Celle-ci est particulièrement réputée pour ses vertus anti-âge et anti-rides. Ainsi, elle va raffermir les tissus, assouplir et revitaliser la peau. L’huile d’argan assure également la protection contre les radicaux libres et le stress oxydatif, des éléments qui accélèrent le vieillissement cutané et l’apparition précoce de rides et de taches brunes. Les peaux sèches et matures pourront l’utiliser comme soin au quotidien. L’huile d’argan est également indiquée en prévention des vergetures, en traitement des irritations ou encore en cas de cheveux secs et cassants. Non comédogène, elle peut convenir aux peaux grasses, qui retrouveront grâce à elle un certain équilibre cutané. Sachez que vous pouvez trouver des alternatives à l’huile d’argan, comme l’huile d’inca inchi ou l’huile d’onagre par exemple, qui répondent aux besoins des peaux matures.

L’huile de ricin

L’huile de ricin est issue des graines d’un arbrisseau aux feuilles imposantes originaire des Tropiques. Elle est obtenue par pression à froid, puis subit une filtration afin d’en retirer un composé toxique, la ricine. L’huile de ricin est surtout connue pour ses effets sur les cheveux, les cils et les sourcils, ainsi que les ongles, qu’elle nourrit et renforce en profondeur. Grâce à sa teneur en acide ricinoléique, elle favorise la pousse et rend les phanères (nom scientifique donné aux cheveux, poils, ongles, etc.) plus épais et résistants. Vous pouvez ainsi utiliser l’huile de ricin en cas de chute de cheveux, pour faire pousser vos cils et les fortifier, ou si vous avez les ongles mous, cassants. Sa texture visqueuse exerce une action gainante et protectrice. Les hommes qui portent la barbe pourront y appliquer quelques gouttes d’huile de ricin afin de l’entretenir et la rendre douce et soyeuse. Enfin, sachez que vous pouvez vous servir de cette huile végétale sur le cuir chevelu, et pas seulement sur les longueurs et pointes des cheveux. En effet, elle va apporter ses propriétés assainissantes et stimuler la microcirculation, ce qui va se traduire par un meilleur apport des nutriments jusqu’au bulbe pileux. Ainsi, vos cheveux seront en pleine santé. Si vous avez les cheveux frisés, crépus ou défrisés, tournez-vous vers l’huile de ricin noire, aussi appelée huile de carapate. Elle provient des graines de ricin qui ont été séchées au soleil ou grillées, puis bouillies. Elle contient jusqu’à trente fois plus de polyphénols (agents antioxydants) que l’huile de ricin traditionnelle.

L’huile d’abricot

L’huile d’abricot provient plus précisément des noyaux du fruit. Elle est naturellement riche en acide oléique et linoléique, en acides gras (oméga 6) et en caroténoïdes. C’est une huile végétale qui convient aux peaux mixtes, sèches, matures et sensibles. Elle est raffermissante, nourrissante et antioxydante. L’huile d’abricot contribue également à redonner de l’éclat et du tonus aux peaux fatiguées et ternes. Elle est idéale pour préparer la peau au bronzage et prolonger celui-ci après l’été. Elle peut être associée à l’huile de carotte, qui donne un teint hâlé.

Notre sélection :

Les huiles végétales spécifiques

Plusieurs huiles végétales possèdent des propriétés très particulières. Elles s’utilisent donc dans des conditions bien précises : acné, taches brunes, après soleil, soin capillaire, soin post épilation, raffermissement de la poitrine… Découvrez ces huiles spécifiques et leurs indications.

Karanja et neem pour les peaux à imperfections

L’acné et les imperfections sont des problématiques qui concernent essentiellement les adolescents, mais les adultes peuvent également être concernés. Contrairement à une idée reçue encore trop répandue, les huiles végétales aident à lutter contre les problèmes de peau, à condition de bien les choisir. L’huile de karanja et l’huile de neem sont, par exemple, recommandées. En effet, elles sont dotées de propriétés antiseptiques, antibactériennes, antifongiques et assainissantes qui s’avèrent très intéressantes pour combattre l’acné.

L’huile de karanja est aussi cicatrisante et permet de limiter les marques résiduelles sur la peau. Enfin, elle contient des molécules qui assurent une bonne protection contre les UVA et UVB. L’acné étant aggravée par l’exposition au soleil, cette caractéristique de l’huile de karanja est particulièrement avantageuse. L’huile de karanja doit être mélangée à une autre huile végétale pour être utilisée sans risque. Nous vous recommandons donc de l’associer à l’huile de nigelle, qui est, elle aussi, purifiante. Dans un autre registre, notez que l’huile de neem est un répulsif naturel contre les insectes piqueurs, en particulier les moustiques.

Rose musquée et lys contre les taches brunes

Qu’elles soient dues au soleil, à l’âge ou à des cicatrices d’acné, les taches brunes altèrent l’homogénéité du teint et peuvent être source de complexes. Pour les atténuer, voire les faire disparaître, plusieurs solutions s’offrent à vous. Les huiles végétales en font partie. L’huile de rose musquée est la plus réputée pour cette problématique cutanée. Issue des graines du rosier muscat, elle est composée à plus de 80 % d’acides gras polyinsaturés. Elle contient aussi de l’acide transrétinoïque, un dérivé naturel de la vitamine A. L’huile de rose musquée possède de nombreuses vertus. Elle est régénérante, cicatrisante, raffermissante et antioxydante. Elle favorise le renouvellement cellulaire ainsi que la synthèse de collagène, à l’origine de l’élasticité de la peau. Ces propriétés expliquent la capacité de l’huile de rose musquée à atténuer les taches brunes, les cicatrices en relief et les vergetures récentes. Ses effets peuvent être décuplés lorsqu’elle est associée au macérat huileux de lys, connu pour son action éclaircissante.

Notre sélection :

Cheveux frisés et crépus : les bienfaits du macadamia et du karité

Les cheveux bouclés, frisés et crépus se caractérisent par une tendance à la sécheresse plus ou moins intense. Afin d’en prendre soin au quotidien, rien de tel que les huiles végétales ! Parmi les plus efficaces, nous pouvons citer l’huile de macadamia et l’huile de karité, toutes deux extraites de noix pressées à froid. L’huile de macadamia a des propriétés proches de celles de l’amande douce. Elle contient de l’acide palmitoélique qui la rend hautement nourrissante et hydratante. Cette huile va former un film protecteur sur les cheveux secs et abîmés afin de limiter les dommages causés par les éléments extérieurs (vent, froid, pollution, poussière, soleil, etc.). L’huile de macadamia est aussi indiquée pour le soin des cheveux colorés, car elle les répare en profondeur après la coloration et prolonge la tenue des pigments.

L’huile de karité est issue des noix d’un arbre emblématique d’Afrique de l’Ouest. Grâce à sa richesse en acides gras essentiels, en vitamines A et E, elle est nourrissante, hydratante et protectrice. Les personnes ayant les cheveux frisés et crépus pourront l’utiliser au quotidien en appliquant quelques gouttes sur les longueurs et pointes. L’huile de karité a une texture liquide, contrairement au beurre qui est solide.

Sésame, carotte, monoï : les huiles végétales avant et après soleil

Les huiles végétales peuvent être très utiles pour préparer la peau au soleil, puis réparer, apaiser et régénérer la peau et les cheveux fragilisés par l’exposition aux rayons UV. Avant l’été, vous pouvez employer l’huile de carotte, qui fera office d’autobronzant naturel en apportant un effet bonne mine et un hâle lumineux grâce à sa teneur en vitamine A.

L’huile de sésame et le monoï sont plutôt indiqués après l’exposition au soleil. En effet, ces deux huiles sont anti-inflammatoires, apaisantes, régénérantes et antioxydantes. Elles luttent contre le dessèchement et la déshydratation et laissent la peau et les cheveux doux et soyeux. Le monoï permet aussi de sublimer et prolonger le bronzage.

Notre sélection :

Freiner la repousse des poils avec le souchet

L’huile de souchet est le résultat de la pression à froid des tubercules de la plante, qui est aussi appelée « noix tigrée », « amande de terre » ou « pois sucré ». Cette huile végétale est réputée pour son action contre la repousse des poils, bien que le mécanisme en jeu n’ait pas encore été étudié. Appliquée sur les zones souhaitées après l’épilation à la cire ou à l’épilateur, l’huile de souchet ralentit la pousse et affine le poil. Il est recommandé de l’utiliser quotidiennement pendant au moins un mois avant de voir des résultats.

La pâquerette pour le décolleté

Avec l’âge et les variations hormonales, la poitrine et le décolleté peuvent être confrontés à un relâchement et à une distension de la peau. Si c’est votre cas, sachez qu’il existe une huile végétale dédiée à ce problème : l’huile de pâquerette. Naturellement riche en vitamine A, elle stimule la production de collagène et d’élastine, ce qui se traduit par une peau plus ferme et tonique. L’huile de pâquerette a un effet tenseur et galbant qui s’observe dès l’application sur le buste. Antioxydante, elle prévient l’apparition des rides et des taches brunes, qui sont des signes de vieillissement cutané fréquents sur le décolleté.

Sport et problèmes de circulation : calophylle et arnica

Deux huiles végétales sont recommandées si vous êtes sportifs ou si vous souffrez de problèmes de circulation sanguine. Tout d’abord, l’huile de calophylle (aussi appelée huile de tamanu) est obtenue par la pression à froid des amandes de l’arbre Takamaka. Elle contient différents actifs, dont l’acide calophyllique, l’inophylline, la calaustraline et des polyphénols qui sont à l’origine de ses propriétés fluidifiantes et tonifiantes sur la circulation, et de son effet antalgique. De par sa composition, l’huile de calophylle inhibe certains facteurs et médiateurs responsables du phénomène de l’inflammation. Elle permet de soulager les jambes lourdes, ainsi que les petits maux des sportifs comme les douleurs musculaires, les crampes ou les courbatures. Elle agit aussi sur les articulations affectées par des pathologies telles que l’arthrose et les rhumatismes.

L’arnica pousse dans les zones montagneuses d’Europe. Ses fleurs sont utilisées depuis des siècles en phytothérapie. On trouve dans la composition de l’huile d’arnica des lactones sesquiterpéniques (hélénaline et dihydrohélénaline) qui ont la capacité d’inhiber la production de prostaglandine, une molécule à l’origine de l’inflammation. Cette huile végétale est également apaisante. Nous vous conseillons de l’utiliser en cas de tensions musculaires, de contusions, d’entorses ou de douleurs musculaires localisées.

Notre sélection :

À retenir

Les huiles végétales sont des produits naturels qui présentent de nombreux bienfaits dans le domaine de la santé, mais également dans celui de la beauté. Elles sont notamment utilisées en application sur la peau et les cheveux en raison de leurs propriétés hydratantes et nourrissantes. Si vous êtes adepte du fait maison, vous pourrez aussi vous en servir pour fabriquer vous-même vos produits de beauté. Certaines huiles sont très réputées et considérées comme des basiques à avoir pour débuter : coco, amande douce, jojoba, argan, ricin et abricot. D’autres sont plus confidentielles et réservées à des besoins très spécifiques. Dans tous les cas, nous vous recommandons de choisir des huiles végétales bio, dont l’origine est facilement identifiable et vérifiable. Les huiles vierges et de première pression à froid sont un gage de qualité. Enfin, veillez à bien respecter les indications relatives à la conservation des huiles végétales. Vous aurez ainsi la garantie de profiter pleinement de leurs bienfaits.