Comment traiter l'acné ?

Comment traiter l'acné ?
L’acné est un problème de peau bien connu des adolescents mais qui touche également de plus en plus d’adultes dans des formes tardives. Il s’agit plus précisément d’une maladie du follicule pilo-sébacé qui entraîne un excès de sébum puis des boutons, des points noirs, des lésions inflammatoires, des kystes et un grain de peau irrégulier. L’acné se manifeste généralement par des poussées qui peuvent être contrôlées par des mesures d’hygiène et des réflexes simples au quotidien. Toutefois, les mesures préventives que nous avons pu détailler dans notre fiche conseil « Comment prévenir l’acné ? » ne suffisent pas toujours pour éliminer les imperfections et la maladie peut alors avoir un impact psychologique plus ou moins intense. L’acné est une maladie de la peau qui doit être prise au sérieux et qui doit faire l’objet d’un traitement adapté dès qu’elle s’aggrave ou qu’elle impacte trop fortement la vie de la personne qui y est confrontée. Pharma GDD fait le point sur les différents traitements de l’acné et rappelle quelques conseils pour garantir leur efficacité.

Quand consulter un dermatologue ?

Si l’acné constitue la première cause de consultation chez le dermatologue, ce sont surtout les formes résistantes aux conseils d’hygiène de base et aux traitements locaux disponibles librement en pharmacie et parapharmacie qui feront l’objet d’un traitement anti-acné plus ou moins poussé. Si les lésions d’acné s’étendent, si les kystes et les cicatrices ne se résorbent pas et si des rougeurs persistent autour des boutons (signe d’infection), il est nécessaire de consulter un médecin pour une prise en charge adaptée.

L’impact psychologique de l’acné n’est pas à négliger. Lorsque la personne atteinte se replie sur elle-même, fuit les interactions sociales et présente des signes de souffrance morale à cause de ses problèmes de peau, un traitement contre l’acné peut permettre d’améliorer la situation. Enfin, des symptômes associés comme un cycle menstruel perturbé ou une pilosité excessive chez les jeunes filles peuvent faire suspecter un dérèglement hormonal ou une pathologie particulière (syndrome des ovaires polykystiques par exemple). Le dermatologue peut dans ce cas prescrire des examens complémentaires et orienter vers un spécialiste.

Les critères pris en compte avant la prescription d’un traitement anti-acné

Un traitement contre l’acné n’est pas anodin et c’est au dermatologue d’analyser chaque cas afin de proposer la meilleure option. La consultation permet au médecin d’évaluer différents critères, notamment la gravité et l’ancienneté de l’acné. Il observe l’aspect des lésions et mesure leur étendue en se basant sur l’échelle GEA (Global Acne Evolution) qui va du grade 0 (pas de lésions) au grade 5 (acné sévère). L’âge est également un critère important dans le choix du traitement anti-acné, tout comme les produits déjà utilisés auparavant pour traiter les imperfections. Enfin, le dermatologue questionnera le patient sur le retentissement psychologique de l’acné dans sa vie quotidienne.

Comment se déroule le traitement ?

Quel que soit le traitement contre l’acné prescrit, il se déroule en deux phases : une phase d’attaque suivie d’une phase d’entretien. La phase d’attaque s’étend sur trois mois, période à l’issue de laquelle il est possible d’observer les premiers résultats. En cas d’échec et d’absence d’amélioration de l’état de la peau, un traitement d’attaque de deuxième intention sera privilégié. La phase d’entretien débute lorsque la phase d’attaque a permis une réduction des lésions d’acné et un net recul de la maladie. Cette seconde étape dure en moyenne entre 6 et 8 mois et a pour but de limiter les risques de réapparition de l’acné, un phénomène fréquent en cas d’arrêt précoce du traitement.

A chaque forme d’acné son traitement

Comme nous l’avons précisé plus haut, le traitement anti-acné déterminé par le dermatologue dépend en grande partie de la forme d’acné. Les produits topiques et les éventuels médicaments ne seront pas les mêmes selon qu’il s’agit d’une acné légère à modérée ou d’une acné très sévère. Chaque forme d’acné implique un traitement spécifique.

L’acné légère à modérée

On parle d’acné légère à modérée lorsque des lésions rétentionnelles légèrement inflammatoires (comédons ouverts ou fermés) se développent sur la moitié du visage. Le traitement est le plus souvent local et se présente sous la forme d’une crème contre l’acné ou d’un gel à base de peroxyde de benzoyle dosé entre 2,5 et 5 %. Cet actif a un effet antibactérien qui permet de lutter contre la prolifération de P. acnes, la bactérie responsable de l’acné. Moins fréquemment, un produit contre l’acné contenant de l’acide rétinoïque ou de l’acide azélaïque peut être prescrit. Dotés de propriétés kératolytiques, ils éliminent les comédons et les microkystes et lissent le grain de peau pour éviter les cicatrices résiduelles.

Pour les formes d’acné plus étendues, une solution ou un gel antibiotique (érythromycine ou clindamycine) sera proposé en association avec un autre produit à application locale. Dans certains cas, le médecin peut compléter le traitement local par un traitement anti-acné par voie orale, notamment en cas de lésions résistantes et de fort excès de sébum. Les antibiotiques de la famille des cyclines (doxycycline, limécycline) sont privilégiés. Le gluconate de zinc dosé à 15 mg permet aussi de réduire l’inflammation et est utile en cas de contre-indication aux cyclines, en période estivale (il n’est pas photosensibilisant) et pendant la grossesse.


Notre sélection :

L’acné sévère à très sévère

Lorsque l’acné atteint la totalité du visage et que les lésions sont très importantes (nodules, papules, pustules, kystes) et résistantes aux traitements locaux, le dermatologue prescrit de l’isotrétinoïne (dérivé de la vitamine A) par voie orale. Ce médicament n’est recommandé qu’en deuxième intention pour les formes d’acné modérées. La première prescription est faite systématiquement par un dermatologue et les renouvellements d’ordonnance peuvent être assurés par le médecin traitant. Les doses sont progressives afin d’éviter une aggravation brutale de l’acné. L’isotrétinoïne combat à la fois les lésions rétentionnelles et inflammatoires et permet de réduire la sécrétion de sébum.

Le traitement de l’acné par isotrétinoïne comporte un certain nombre de contraintes. Les jeunes femmes sont particulièrement concernées et font l’objet d’un suivi très cadré en raison de l’effet tératogène du médicament. Les tératogènes sont des agents qui peuvent entraîner le développement de masses cellulaires anormales durant la croissance du fœtus en cas de grossesse et conduire à des malformations physiques. Les jeunes femmes qui se voient prescrire un traitement contre l’acné à base d’isotrétinoïne signent un accord de soin et de contraception avec le dermatologue. Elles doivent tenir un carnet de suivi afin d’assurer la liaison avec le médecin et le pharmacien. Ce carnet est présenté à chaque rendez-vous et est indispensable pour obtenir le traitement en pharmacie. Des prises de sang sont réalisées tous les mois afin de s’assurer de l’absence de grossesse et de contrôler le taux de lipides dans le sang. Pour en savoir plus, consultez notre fiche conseil : « Acné chez la femme : quelles précautions lors d’un traitement à l’isotrétinoïne ? ».

Les personnes qui prennent de l’isotrétinoïne pour traiter l’acné doivent également surveiller l’apparition de troubles psychiques. Des cas d’anxiété, de changements d’humeur, de dépression et de pensées suicidaires ont ainsi été rapportés. Il est donc nécessaire de signaler au dermatologue les éventuelles difficultés psychologiques avant et au cours du traitement. Il pourra alors adapter les doses pour réduire ces effets secondaires ou orienter vers un psychologue ou un psychiatre.

Certains médecins peuvent prescrire aux jeunes femmes et aux femmes adultes qui souffrent d’une acné sévère le médicament Diane 35® ou l’un de ses génériques. Ce traitement anti-acné est généralement privilégié en cas de poussées associées au cycle menstruel. Toutefois, en raison des effets secondaires qu’il comporte, il ne peut pas être pris pendant une période trop longue.

Chez certaines femmes, la pilule contraceptive peut également avoir un effet bénéfique sur l’acné et être proposée comme traitement. Cette option conviendra surtout aux jeunes femmes qui ont besoin d’une contraception et qui ne présentent pas de contre-indications. Un suivi particulier devra également être assuré soit par le médecin traitant soit par un gynécologue pour s’assurer que la pilule est bien tolérée.

Le traitement de l’acné chez la femme enceinte ou allaitante

La grossesse et l’allaitement sont des périodes qui peuvent induire un retour de l’acné, surtout chez les femmes qui en ont souffert durant leur adolescence. Cependant, elles impliquent aussi une grande prudence et une adaptation du traitement contre l’acné. Le peroxyde de benzoyle en local est généralement conseillé. Il est possible de prescrire du zinc à partir du deuxième trimestre de grossesse en vérifiant au préalable les risques d’interactions avec un autre traitement ou un éventuel supplément alimentaire.


Notre sélection :

Nos conseils pour optimiser l’efficacité du traitement

Si vous suivez un traitement contre l’acné, votre motivation à suivre la prescription et les recommandations du médecin constitue l’un des éléments indispensables à son efficacité. Il faut veiller à respecter la posologie et les doses qui ont été établies pour votre situation et être régulier dans l’application des soins anti-acné locaux. N’arrêtez jamais votre traitement de votre propre initiative, même si vous constatez des signes d’amélioration. Prenez rendez-vous avec votre médecin et échangez avec lui pour éviter toute déconvenue.

Durant toute la durée du traitement, ne vous exposez pas au soleil sans être parfaitement protégé. En effet, certains médicaments contre l’acné présentent un risque de photosensibilisation et d’hyperpigmentation de la peau avec l’apparition de cicatrices qui peuvent être irréversibles. Ce risque est d’autant plus important si vous avez la peau mate ou foncée. Appliquez donc chaque jour une protection solaire ou un soin traitant doté d’un SPF 50+ (le plus haut niveau de protection) et d’une texture non comédogène, adaptée aux peaux acnéiques. Portez un chapeau à bords larges, des lunettes de soleil et restez autant à l’ombre que possible. Évitez également les UV artificiels et la chaleur humide (hammam par exemple) qui peuvent accentuer les irritations, fréquentes lors des traitements anti-acné.

Si votre peau présente des signes d’inconfort comme des démangeaisons, des tiraillements ou un dessèchement intense, tournez-vous vers une crème hydratante apaisante et un nettoyant spécialement conçu pour accompagner les traitements contre l’acné. Lorsque la peau est fragilisée et particulièrement asséchée, il est conseillé d’éviter les gommages et les nettoyages trop agressifs. Enfin, même si cela peut être tentant, ne touchez pas vos boutons ! Vous risquez en effet de favoriser la prolifération des bactéries à l’origine de l’acné ainsi que les marques résiduelles.


Notre sélection :

L’essentiel à retenir

L’acné est une maladie de la peau qui concerne surtout les adolescents mais qui touche aussi de plus en plus d’adultes. Elle entraîne des imperfections parfois sévères qui altèrent la qualité de la peau : points noirs, points blancs, kystes… Dans certains cas, l’acné peut être très gênante au quotidien et entraîner une baisse de l’estime de soi. Il existe différents traitements contre l’acné qui permettent d’éliminer les imperfections et de retrouver une belle peau. Le choix du traitement dépend de la gravité de l’acné et de son impact psycho-social. Cela peut passer par des soins anti-acné à appliquer localement sur les boutons, par la prise d’antibiotiques par voie orale ou par un traitement plus poussé à base d’isotrétinoïne, généralement réservé aux formes d’acné les plus sévères. Pour être efficace, le traitement doit être bien suivi et encadré, surtout lorsqu’il entraîne des effets secondaires. Si vous souffrez d’acné et que les produits conventionnels disponibles librement en pharmacie ne parviennent pas à améliorer l’état de votre peau, n’hésitez pas à consulter un dermatologue. Il analysera votre peau pour vous proposer le traitement anti-acné le plus adapté à votre situation.