Hygiène bucco-dentaire : des mesures au quotidien

Hygiène bucco-dentaire : des mesures au quotidien
L’hygiène bucco-dentaire est indispensable car elle permet d’éviter bon nombre de désagréments : accumulation de la plaque dentaire, tartre, caries, gingivite, infections dentaires, mauvaise haleine (halitose), sensibilité dentaire, maladie parodontale… Pour qu’elle soit optimale, il faut mettre en place des mesures au quotidien et effectuer des consultations régulières chez un chirurgien-dentiste, spécialiste de tout ce qui touche à la santé bucco-dentaire. Brosse à dents, dentifrice, fil dentaire, brossettes interdentaires, bain de bouche et gratte-langue constituent les principaux éléments nécessaires à une bonne hygiène bucco-dentaire. Pharma GDD vous aide à faire les meilleurs choix et vous rappelle les règles fondamentales qui doivent être suivies tout au long de la vie pour conserver le plus longtemps possible des dents et des gencives saines.

L’importance de la santé bucco-dentaire

Nous n’en avons pas toujours conscience mais notre santé bucco-dentaire est essentielle à notre état général et à notre qualité de vie. Les douleurs buccales, les infections, les lésions ou, plus grave, les cancers buccaux sont la conséquence d’une mauvaise hygiène bucco-dentaire et peuvent avoir un impact très fort sur les dents et les gencives, allant parfois jusqu’à la perte des dents et à la nécessité de porter un appareil dentaire. Les dernières enquêtes menées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ont mis en avant des chiffres qui révèlent que l’hygiène bucco-dentaire n’est pas encore tout à fait optimale :
  • 60 à 90 % des enfants scolarisés et près de 100 % des adultes sont sujets aux caries ;
  • 15 à 20 % des adultes âgés de 35 à 44 ans sont atteints de parodontopathies sévères pouvant provoquer la perte des dents ;
  • près de30 % des personnes âgées de 65 à 74 ans n’ont plus de dents naturelles.


Si l’on pense surtout à prendre soin de nos dents, les gencives jouent elles aussi un rôle très important puisqu’elles constituent le principal soutien des dents et protègent les os de la mâchoire. On estime que 50 % des problèmes bucco-dentaires sont provoqués par des gencives mal entretenues et que près de trois personnes sur quatre souffriront de pathologies gingivales au moins une fois au cours de leur vie. Conserver des dents saines implique donc de préserver au maximum la santé des gencives.

L’une des affections gingivales les plus répandues est la maladie parodontale, aussi appelée parodontite. D’origine infectieuse, elle est liée à l’accumulation des bactéries dans la plaque dentaire, phénomène entraînant une réaction inflammatoire connue sous le terme gingivite. La maladie parodontale se manifeste vers l’âge de 30 ans et atteint les gencives mais aussi les os. Plusieurs stades d’évolution se succèdent et peuvent aller jusqu’au déchaussement et à la perte des dents. Une bonne hygiène bucco-dentaire permet de prévenir cette maladie des gencives et de la stabiliser si elle survient malgré tout.

Le brossage des dents : premier geste d’hygiène bucco-dentaire

Le réflexe le plus important à mettre en place au quotidien pour éliminer la plaque dentaire, prévenir la survenue des caries et éviter les problèmes de gencives est le brossage des dents. Que ce soit avec une brosse à dents manuelle ou électrique, il faut se brosser les dents matin et soir pendant au moins deux minutes. Le choix de la brosse à dents et du dentifrice dépendra de plusieurs critères et pourra être facilité par les recommandations d’un dentiste après un examen approfondi.

Brosse à dents : manuelle ou électrique ?

Deux options s’offrent à vous en matière de brosse à dents : le format manuel ou électrique. Dotée d’un minuteur intégré et de fonctionnalités diverses, la brosse à dents électrique est très recommandée par les chirurgiens-dentistes car elle élimine plus de plaque dentaire et atteint plus facilement certaines zones délaissées par la brosse à dents manuelle. Si vous choisissez une brosse à dents électrique, tournez-vous de préférence vers les modèles soniques ou oscillo-pulsatifs et pensez à changer la tête de la brosse tous les trois mois. Pour une brosse à dents manuelle, choisissez un modèle avec une petite tête et des poils synthétiques souples qui n’abîmeront pas l’émail. Pour les enfants, préférez les modèles qui offrent une bonne prise en main et qui sont adaptés à leur âge. Là encore, changez votre brosse à dents tous les trois mois ou plus régulièrement si elle présente des signes d’usure. Cela permet de limiter la prolifération des bactéries ainsi que les problèmes bucco-dentaires qui en découlent.


Notre sélection de brosse à dents :

Un dentifrice adapté aux besoins de chacun

Pour choisir votre dentifrice, veillez à ce qu’il contienne du fluor, un oligo-élément qui se fixe sur les dents pour les renforcer et prévenir les caries. Le dosage évolue en fonction de l’âge et doit être respecté pour éviter les risques de fluorose dentaire, une pathologie due à un excès de fluor qui peut provoquer des taches irréversibles sur l’émail des dents. Le tableau ci-dessous présente les doses recommandées à chaque tranche d’âge.

2 - 3 ans 250 - 500 ppm
3 - 6 ans 500 - 1 000 ppm
6 ans et plus 1 000 - 1 500 ppm


Si vous rencontrez des problématiques bucco-dentaires ou si vous avez des besoins particuliers, votre dentiste pourra vous conseiller un dentifrice qui répond à vos attentes. Les laboratoires proposent en effet de nombreuses solutions pour soulager la sensibilité dentaire, protéger les gencives et l’émail, renforcer la protection contre les caries, lutter contre la mauvaise haleine ou blanchir les dents. Les dentifrices pour enfants sont quant à eux souvent dotés de goûts fruités pour faciliter et rendre plus agréable l’étape du brossage.


Notre sélection de dentifrices :

Comment se brosser les dents correctement ?

Le brossage des dents est une habitude à prendre dès l’enfance et l’apparition des premières dents. Jusqu’à l’âge de deux ans, un seul brossage le soir et uniquement à l’eau ou au sérum physiologique est indiqué. A deux ans, âge moyen auquel l’enfant acquiert la capacité de cracher, il est possible d’ajouter une petite dose de dentifrice. Le deuxième brossage journalier est introduit à l’âge de trois ans. L’enfant est alors beaucoup plus autonome et peut se brosser les dents avec une technique simple dite « horizontale ».

La fameuse technique B.R.O.S. préconisée par l’Union française pour la santé bucco-dentaire (UFSBD) peut ensuite être mise en place à partir de six ans et sera conservée tout au long de la vie. Cette technique englobe plusieurs gestes :
  • Brosser séparément le haut et le bas de la dentition ;
  • faire un mouvement de Rouleau pour brosser les dents et les gencives en allant du rose vers le blanc ;
  • incliner la brosse à dents en Oblique (à environ 45 °) sur les gencives pour ne pas les abîmer ;
  • Suivre un trajet faisant le tour de toutes les dents sans oublier le dessus.

Comment parfaire le brossage ?

Bien souvent, se brosser les dents quotidiennement ne suffit pas pour retirer toute la plaque dentaire, les bactéries et les résidus alimentaires qui s’y accumulent. L’usage de produits complémentaires est alors indiqué pour avoir une hygiène bucco-dentaire optimale.

Immédiatement après le brossage, vous pouvez utiliser un bain de bouche. Pur ou dilué dans un peu d’eau, il permet d’éliminer davantage de bactéries. C’est un produit particulièrement indiqué pour éviter les infections, prévenir la parodontite et la mauvaise haleine. Les bains de bouche antiseptiques ne doivent toutefois pas être utilisés sur une trop longue durée afin de ne pas déséquilibrer la flore buccale. En cas de saignements des gencives, d’irritations liées au port d’une prothèse ou d’un appareil dentaire, privilégiez un bain de bouche anti-inflammatoire. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre fiche conseil : « Quel bain de bouche choisir ? ».

Le fil dentaire et les brossettes interdentaires sont également de très bons compléments au brossage des dents. Ils permettent en effet d’éliminer les résidus alimentaires et la plaque dentaire qui restent coincés dans les espaces interdentaires et ne peuvent être retirés avec une brosse à dents. Ces accessoires s’utilisent généralement le soir après le brossage, seuls ou avec une solution révélatrice de plaque, de l’eau oxygénée ou du bicarbonate de soude pour une action renforcée. Ils nécessitent de la douceur pour ne pas entraîner de blessures au niveau des gencives. Le fil dentaire est indiqué pour les espaces interdentaires très étroits. Le fil non ciré est plus efficace que le fil ciré mais glisse moins bien, ce qui nécessite d’avoir de la pratique. Les brossettes interdentaires sont conçues pour les espaces plus larges, en cas de maladie parodontale ou de port de prothèse. Elles sont aussi conseillées aux personnes qui suivent un traitement orthodontique (adolescents ou adultes) et portent un appareil dentaire à bagues dans lequel les résidus alimentaires restent souvent coincés. Retrouvez plus d’informations sur les brossettes dans notre fiche conseil : « Brossettes interdentaires : comment et pourquoi les utiliser ? ».

Exceptionnellement, vous pouvez mâcher des chewing-gums sans sucres, en particulier après le repas du midi si vous ne pouvez pas vous brosser les dents. Cela permet de lutter contre le phénomène de la mauvaise haleine et stimule la production de salive, élément qui participe à la protection contre les attaques acides, très néfastes pour l’émail des dents.


Notre sélection :

Conserver des dents saines : le rôle de l’alimentation

L’équilibre alimentaire tient un rôle important dans le maintien de dents et de gencives saines. Il est important d’intégrer tous les nutriments : protéines, lipides, glucides, vitamines, sels minéraux, eau… En effet, tous ces éléments participent à différents mécanismes en lien avec la santé bucco-dentaire :
  • renouvellement tissulaire des os, des gencives et de la pulpe ;
  • fonctions métaboliques de la salive ;
  • constitution des membranes cellulaires ;
  • protection des gencives ;
  • métabolisme du calcium ;
  • minéralisation et croissance osseuse.

Les besoins peuvent être accrus chez certaines personnes, notamment les enfants, les adolescents, les femmes enceintes et les personnes âgées. Dans tous les cas, les chirurgiens-dentistes recommandent de ne pas prendre plus de quatre repas par jour et d’éviter au maximum le grignotage qui accentue l’accumulation de la plaque dentaire et des bactéries. Certains aliments sont particulièrement déconseillés pour leur effet néfaste sur les dents et les gencives. Au quotidien, limitez votre consommation de boissons sucrées, sodas, boissons énergisantes, eaux minérales parfumées et boissons dites « light » qui contiennent des édulcorants. Évitez également les bonbons, les aliments acides. Le café et le thé sont à consommer avec modération car ils favorisent l’apparition de taches sur les dents. Enfin, le tabac et l’alcool sont de véritables ennemis pour la santé bucco-dentaire car ils attaquent à la fois l’émail, la flore buccale et les gencives.

La consultation chez le dentiste : dès le plus jeune âge !

Consulter régulièrement son dentiste est une étape fondamentale pour s’assurer d’avoir une bonne hygiène bucco-dentaire. Il est conseillé de s’y rendre au moins une fois par an pour détecter les éventuelles caries et autres pathologies, notamment la parodontite. La consultation est aussi l’occasion de procéder à un détartrage et de faire le point sur les règles de base de l’hygiène bucco-dentaire. Le passage chez le dentiste doit être initié dès l’âge de 1 an pour adopter de bonnes habitudes le plus tôt possible. Par la suite, des rendez-vous clés se succèdent à différentes périodes et permettent d’établir un plan de suivi et de prévention personnalisé en fonction de plusieurs critères : forme, position, fragilité des dents, alimentation, flore bactérienne présente dans la bouche, activité physique, risques professionnels, etc.

1 an : familiariser

Lorsque l’enfant atteint l’âge de 1 an, l’objectif de la consultation chez le dentiste est de le familiariser avec l’environnement du cabinet dentaire. Les premières visites se font avec l’enfant assis sur les genoux de ses parents puis sur le fauteuil de consultation. Le dentiste montre les instruments qu’il utilisera lors des prochains rendez-vous et rappelle aux parents les gestes d’hygiène à effectuer pour prendre soin des premières dents.

6 ans : premières molaires définitives

L’examen effectué par le dentiste chez les enfants de 6 ans vise à écarter les éventuelles caries et à contrôler différentes fonctions comme la respiration, la phonation et la déglutition. Un premier bilan orthodontique est réalisé et le dentiste explique à l’enfant le principe de la technique B.R.O.S. et de l’utilisation du fil dentaire. Il oriente également vers un dentifrice adapté aux besoins et à l’âge.

9 et 12 ans : deuxièmes molaires définitives

L’adolescence est une période où le brossage des dents et l’hygiène buco-dentaire peuvent devenir difficiles en raison de la cohabitation des dents de lait et des dents définitives. Le dentiste vérifie l’implantation des molaires et réalise un deuxième bilan orthodontique pouvant aboutir au début d’un traitement et au port d’un appareil dentaire.

15 et 18 ans : évaluer la présence de dents de sagesse

Les consultations à 15 et 18 ans permettent au dentiste de rappeler les principes fondamentaux d’une bonne hygiène bucco-dentaire, parfois moins minutieuse à l’adolescence, ainsi que les risques liés aux piercings buccaux, à la drogue, au tabac et à l’alcool. C’est aussi la dernière occasion de lancer un traitement orthodontique qui sera pris en charge par l’Assurance maladie. Enfin, une radiographie est réalisée afin de vérifier si des dents de sagesse sont présentes et si elles ont la place de pousser ou non.

35 et 55 ans : dépister la parodontite

Les consultations chez le dentiste à 35 et 55 ans sont destinées à dépister la maladie parodontale et à mettre en place un traitement si cela est nécessaire. La prévention des cancers buccaux et le rappel des règles de base de l’hygiène bucco-dentaire sont également au programme de ces rendez-vous.

Après 60 ans : assurer un vieillissement de qualité

Chez les personnes âgées de 60 ans et plus, l’accent est mis sur la prévention et la prise en charge des problèmes gingivaux et parodontaux. Le dentiste évalue l’impact des éventuels traitements médicamenteux sur l’hygiène et la santé bucco-dentaire. L’objectif principal est d’assurer un vieillissement de qualité, avec une surveillance plus poussée chez les personnes souffrant de diabète, de maladies cardio-vasculaires et de cancers.

Femmes enceintes : un suivi plus rigoureux

Les consultations chez un chirurgien-dentiste sont très importantes au cours de la grossesse car une mauvaise santé dentaire et gingivale peut être à l’origine de complications comme un accouchement prématuré. Si cela est nécessaire, le dentiste effectuera des soins rigoureux et sensibilisera la maman à l’hygiène bucco-dentaire et à l’alimentation du futur bébé ainsi qu’à la nécessité de consulter dès l’âge de 1 an.

Ce qu’il faut retenir

L’hygiène bucco-dentaire est essentielle pour conserver le plus longtemps possible des dents et des gencives saines et éviter des désagréments comme les caries, la gingivite, la maladie parodontale, la mauvaise haleine ou le déchaussement des dents. Une bonne hygiène bucco-dentaire passe par un brossage des dents minutieux, réalisé avec une brosse à dents et un dentifrice adaptés à la fois aux besoins et à l’âge. Pour parfaire le brossage, les dentistes recommandent d’utiliser un bain de bouche, du fil dentaire, des brossettes interdentaires et, de temps en temps, des chewing-gums sans sucres. Pour vous assurer que votre hygiène bucco-dentaire est optimale, consultez votre dentiste régulièrement, au moins une fois par an. Il saura vous rappeler les bons gestes et effectuera si besoin des soins pour traiter les problématiques auxquelles vous êtes confrontés.