Comment soigner un rhume naturellement ?

Comment soigner un rhume naturellement ?
Nez bouché ou nez qui coule, fièvre modérée, sont les manifestations fréquemment rencontrées lorsque l’on a un rhume. Ce dernier survient de manière épidémique et souvent au moment des changements de saisons (automne, hiver). Les symptômes apparaissent de façon graduelle et persistent durant 5 à 7 jours.

Le rhume fait régulièrement l’objet d’auto-médication et nombreux sont les médicaments utilisés par les patients atteints de cette infection virale. Mais, aujourd’hui, la tendance est aussi au naturel. Beaucoup de remèdes sont mis à contribution pour apaiser les désagréments du rhume.

Découvrez les meilleures solutions naturelles pour faire un lavage de nez, décongestionner un nez bouché et soigner un nez qui coule !

Prévention du rhume : les bons réflexes

Le rhume est une infection virale très contagieuse qui affecte la partie supérieure du système respiratoire. Afin d’éviter les risques de contamination de son environnement familial ou professionnel, il est important de respecter quelques règles d’hygiène simples.

La première mesure d’hygiène du rhume est de se laver les mains. Nos mains représentent un véritable nid à microbes et doivent être fréquemment nettoyées afin d’empêcher les risques de transmission manuelle de ces derniers. Si vous n’êtes pas à votre domicile, des solutions pratiques existent pour avoir des mains toujours propres : les gels hydroalcooliques. Ce sont des désinfectants et antiseptiques qui tuent ou préviennent l’apparition des micro-organismes comme les bactéries ou les virus, par exemple. Ils s’utilisent par friction, sans eau et sèchent tous seuls. Ils représentent un réel atout dans la prévention de la transmission du rhume.
Notre sélection :

Fumer ou boire lorsque l’on ressent les premiers symptômes du rhume est vivement déconseillé. Les produits nocifs contenus dans la fumée de tabac vont perturber le fonctionnement des bronches et celles-ci auront du mal à évacuer les déchets. Le tabac est ainsi un facteur aggravant le rhume. L’alcool fragilise également l'organisme et entraîne une baisse des défenses immunitaires. Les muqueuses nasales risquent d’être déshydratées et elles ne pourront plus jouer leur rôle de protection face aux microbes.

Les changements climatiques peuvent affaiblir votre système de défense immunitaire. Pour soigner le rhume, il est possible de le booster grâce à la nutrithérapie. La nutrithérapie consiste à diminuer les symptômes d’une maladie par l'intermédiaire d'une alimentation équilibrée en micro-nutriments. Elle redonne à votre organisme ce dont il a besoin pour combattre les virus et évite les carences à l’origine d’une baisse de tonus (et d’un possible rhume!). On peut consommer des aliments anti-bactériens comme le citron ou des compléments alimentaires à base de vitamines pour renforcer ses défenses immunitaires. Retrouvez, par exemple, des solutions riches en vitamines C ou à base de probiotiques. 
Notre sélection :


Les mouchoirs en papier sont des accessoires hygiéniques indispensables lorsqu’il est nécessaire de se moucher. Ils ont l’avantage de pouvoir être immédiatement jetés après usage sans que personne d’autre ne puisse les manipuler (contrairement aux mouchoirs en tissus qui, conservés dans une poche, favorisent le développement des microbes, par exemple).

Faire un lavage de nez

Le nez subit des agressions quotidiennes alors le lavage de nez va aider à la restauration de l’activité physiologique nasale. Lors d’un rhume, le lavage est une pratique à adopter afin d’améliorer le bien-être respiratoire. Divers produits et méthodes existent selon le besoin et l’âge du patient enrhumé.

Laver le nez d’un bébé ou d’un enfant

Chez les bébés, certains signes du rhume ne trompent pas : il est énervé, il mange peu car il est en apné quand il prend son biberon, ne supporte plus sa sucette et respire par la bouche. Les produits employés doivent diluer les sécrétions et vos gestes devront être adaptés à la situation. Même si l’opération est parfois délicate, cela n’est pas douloureux pour l’enfant, au contraire, après il retrouve un confort respiratoire. Il existe plusieurs solutions :
  • le sérum physiologique. C’est une solution de lavage composée d’eau purifiée qui désobstrue et évacue les agents infectieux du nez du nourrisson. Il suffit de mettre un peu de sérum physiologique sur une fusette de coton et de l’ introduire délicatement dans la narine.
  • les sprays isotoniques et hypertoniques adaptés pour les nourrissons et enfants en bas âge. Un spray est isotonique lorsque la concentration en sel est identique à celle du corps. C’est ce type de spray qui est utilisé le plus fréquemment pour évacuer les mucosités. Un spray est hypertonique lorsque sa concentration en sel est supérieure à celle de l’organisme. Il est particulièrement efficace lorsque le nez est bouché et les muqueuses inflammées.
  • les mouches bébés. Ils permettent d’évacuer les sécrétions nasales gênantes et leurs formes est spécialement étudiée pour correspondre à la morphologie du nez de bébé. Ils l’aident à se sentir mieux et à respirer correctement.  Les mouches bébés viennent après la fluidification apportée par les deux précédentes solutions. 
Notre sélection :

Pour les enfants en bas âge, il est aussi intéressant de leur apprendre les bons gestes de manière ludique. Il vous est possible de les amener à comprendre comment se moucher en les laissant vous imiter. Des jeux simples peuvent être mis en place comme faire de la buée sur une fenêtre avec son nez, par exemple. L’enfant apprendra ainsi à souffler avec son nez et il ne restera plus qu’à lui apprendre à s’essuyer avec un mouchoir.

Laver le nez d’un adulte

Les adultes ont aussi le droit à leurs produits pour se laver le nez au quotidien. Les sécrétions peuvent être expulsées selon différents moyens dont les deux principaux sont : le lavage à l’aide d’un spray isotonique ou hypertonique et le lavage grâce à un pot de Neti.
Comme nous l’avons vu précédemment chez les bébés et les enfants, les sprays sont une solution classique mais très utile pour améliorer le confort respiratoire. Quelques pulvérisations quotidiennes accéléreront la guérison du rhume. 

Le pot de Neti, quant à lui, est un accessoire conçu pour nettoyer la cavité nasale avec une solution saline. Il évite que les mucosités ne descendent dans la gorge et n’aillent dans les bronches, ce qui accroîtrait les risques d’infections. Il consiste à faire circuler l’eau salée à travers la voie nasale afin d’hydrater la muqueuse et d’expulser le mucus. Pour l’utiliser, il suffit de pencher la tête, de placer le bec dans une narine et de laisser l’eau couler et redescendre vers l’autre narine. 
Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre fiche Lavage de nez : comment nettoyer son nez ?.

Notre sélection :

Décongestionner un nez bouché

Le nez bouché aussi appelé congestion nasale est un symptôme causé par une inflammation des membranes du nez. Le gonflement de la cavité nasale conduit à une accumulation de mucus qui rend la respiration difficile.

Plusieurs solutions naturelles permettent de remédier à ces désagréments. D’ailleurs certains ingrédients cotoyés régulièrement dans votre cuisine peuvent vous aider. C’est le cas de l’oignon ou de l’ail qui ont respectivement des composés stimulant les sécrétions et des propriétés antivirales et antifongiques.

Selon les remèdes de grand-mères, l’oignon est à croquer cru ou à déposer (une rondelle suffit!) près de son oreiller la nuit pour mieux respirer.

L’ail frais peut aussi être mangé cru afin de soulager la congestion même s’il peut causer une mauvaise haleine. Il est également possible de faire bouillir deux à trois gousses d’ail dans une tasse d’eau et de boire jusqu’à ce que la congestion s’estompe.

D’autres remèdes issus de la médecine naturelle sont aussi efficaces.

L’aromathérapie

Certaines huiles essentielles sont reconnues pour leurs bienfaits en cas de rhume et plus particulièrement quand le nez est bouché. Elles s’emploient notamment sous forme d’inhalations avec de l’eau chaude.

L’inhalation est un procédé qui consiste à respirer la vapeur d'huiles essentielles grâce à un inhalateur plastique. Elle va venir soulager les voies respiratoires, éliminer l’infection nasale et expulser le mucus.

Parmi les huiles essentielles dédiées au décongestionnement du nez on retrouve :
  • l’eucalyptus. C’est une huile qui disposerait de propriétés anti-inflammatoires et qui aurait des bénéfices intéressants sur le système immunitaire. 
  • le pin sylvestre. Il est indiqué comme antiseptique respiratoire car il aurait des effets positifs sur les infections virales et bactériennes. Il permettrait de déboucher le nez tout en éliminant les éléments pathogènes responsables du rhume. 
  • la menthe poivrée. C’est une huile essentielle particulièrement intéressante pour lutter contre le nez bouché. Les effluves de menthe poivrée dégagent efficacement le nez et traiteraient par la même occasion l’inflammation des voies respiratoires. 
  • l’arbre à thé. Il aurait une action antivirale et protégerait contre les surinfections. Les voies respiratoires seraient rapidement libérées de l’excès de mucus. 
Pour toute utilisation d’huiles essentielles, il convient de rester prudent et de tester sa réaction avant un traitement plus complet.

Notre sélection :

La phytothérapie

Les plantes ne sont pas écartées dans le traitement de la congestion nasale. Elles offrent autant de bénéfices que les huiles essentielles et les sprays aux solutions salines.

Deux plantes sont d’ailleurs particulièrement recommandées pour vous aider à combattre le problème du nez bouché : ce sont l’échinacée et le sureau.

L’échinacée est idéale pour aider votre organisme à se défendre contre les virus du rhume. Cette plante aurait en effet des vertus immuno-stimulantes et antivirales très utiles pour lutter contre le rhume. Le symptôme du nez bouché est considérablement réduit après quelques jours d’utilisation seulement ! Vous pouvez compter sur un large choix de compléments alimentaires à base d’échinacée. 

Le sureau est l’autre plante phare dans la diminution du gonflement de la membrane nasale et du décongestionnement. Elle fortifierait l’immunité face aux agressions extérieures de l’hiver. Elle aurait des propriétés anti-inflammatoires et agirait sur d’autres symptômes du rhume comme la fièvre, par exemple. Anti-microbienne, cette plante que l’on retrouve notamment sous forme de gélules est alors idéale pour le nez bouché et le rhume en général.

La nutrithérapie

La nutrithérapie n’est pas exclusivement réservée à la prévention du rhume. Elle permet aussi de soigner un nez bouché en adoptant les bons ingrédients.
De nombreuses recettes sont disponibles pour faire soi-même son grog. Le grog est une boisson qui regroupe des aliments agissant directement sur les symptômes du rhume dont la congestion nasale. La cannelle, le citron, le miel ou encore le gingembre sont tous susceptibles d’être employés dans vos préparations car ils contiennent beaucoup de bienfaits.

Pour celles et ceux qui souhaiteraient réaliser des grogs rapides et efficaces sans perdre de temps à rassembler les ingrédients, vous pouvez utiliser des préparations pour grog.

Les extraits de pépins de pamplemousse agissent aussi comme un antibiotique naturel contre le nez bouché. Ils fonctionnent comme un anti-bactérien et un antiviral et peuvent être consommés comme compléments alimentaires. 

Notre sélection :

Soigner un nez qui coule

Le rhume n’est pas toujours synonyme de nez bouché. Il peut aussi se caractériser par un nez qui coule et des éternuements. Les traitements naturels dans ce cas là sont sensiblement les mêmes que pour la congestion nasale.

Les solutions isotoniques et hypertoniques sont toujours nécessaires afin de nettoyer la cavité nasale.

Globalement, la meilleure façon de gérer un nez qui coule est d'en éliminer le liquide dont il est rempli. Pour cela, rien de tel que d’utiliser des mouchoirs en papier doux (pour éviter les irritations)  pour libérer le nez et diminuer les écoulements.

Même si se moucher et laver son nez sont les premiers gestes à réaliser, les huiles essentielles et les plantes sont toutes aussi efficaces pour apaiser ce symptôme désagréable du rhume.

Parmi les huiles essentielles soignant le rhume et plus précisément les écoulements nasaux, on retrouve :
  • le thym.Il est reconnu pour ses propriétés antiseptiques et antibactériennes. Il aurait un pouvoir intéressant sur la sphère ORL. 
  • la lavande. Elle aurait le pouvoir de liquéfier et de dissoudre le mucus et à termes de stopper les écoulements de sécrétions nasales. 
  • le ravintsara. C’est une huile essentielle virucide qui stimulerait aussi vos défenses immunitaires pour combattre plus facilement le rhume. 
Notre sélection :


Des inhalations sèches, à l’aide de ses huiles essentielles, peuvent aussi être réalisées avec vos mouchoirs en papier. Pour rappel, l’utilisation des huiles essentielles doit se faire avec une grande prudence.

En ce qui concerne les plantes, le thym est un élément phare dans l’apaisement du nez qui coule. Il est souvent consommé sous forme d’infusion et considéré comme un remède miracle. Il aide instantanément à mieux respirer et, parce qu’il est riche en phénol, il a des vertus antiseptiques et antivirales qui sont très efficaces contre les affections des voies respiratoires.  

Pour soigner de manière naturelle le nez qui coule, les tisanes de plantes peuvent vite devenir vos alliées. En effet, deux plantes sont très intéressantes pour soulager les voies respiratoires : le plantain et le gingembre.

Les tisanes de plantain sont très efficaces pour combattre le nez qui coule. Une tisane pleine de principes actifs va permettre non seulement de vous hydrater mais aussi de diminuer les symptômes du rhume. Le plantain est un véritable concentré de vitamines. Il a la réputation de stopper le rhume et agit contre les inflammations des voies respiratoires.

Les racines de gingembre sont reconnues depuis longtemps pour leurs bienfaits. Elles sont d’ailleurs utilisées avec succès en médecine chinoise pour guérir du rhume ou de la toux. Prises en infusion, les racines de gingembre vont apaiser les écoulements nasaux.


Les manifestations fréquentes du rhume peuvent toutes être minimisées par des remèdes naturels. La prévention reste aussi essentielle pour limiter l’apparition des symptômes du rhume. Avec les changements climatiques, et surtout avec l’arrivée de l’hiver, vos muqueuses respiratoires deviennent plus fragiles face aux agressions des virus. Nez bouché ou nez qui coule ne seront bientôt plus une fatalité avec les solutions que vous venez de découvrir !