Capstar 11,4mg petit chien 6 comprimés


Anti puce pour chien de 1 à 11 kg
  • Animal Animal : Chien

15,43 â‚¬
15,43 â‚¬
Capstar 11,4 mg petit chien est un médicament à usage vétérinaire sous forme de comprimés indiqué dans le traitement des infestations par les puces (Ctenocephalides felis). Il a été formulé pour traiter les chiens de petit gabarit, pesant entre 1 et 11 kilos. Le principe actif de ce traitement anti puces, le nitenpyram, appartient à la classe des néonicotinoïdes. Il agit en se liant aux récepteurs cholinergiques de type nicotinique spécifiques des insectes en les inhibant. Ce mode d'action a pour effet d'interrompre la conduction nerveuse chez la puce adulte, ce qui entraîne sa mort.

L'effet de Capstar 11,4 mg petit chien sur les puces est observable dans les 15 à 30 minutes qui suivent l'administration du comprimé au chien atteint par l'infestation. Il s'agit d'un traitement anti puces, à utiliser lorsqu'une infestation est clairement identifiée, et non en prévention. La fréquence du traitement dépend essentiellement du degré de l'infestation. Si celle-ci est sévère, il peut être nécessaire de traiter le chien chaque jour ou un jour sur deux, jusqu'à l'élimination totale des parasites. En cas de récidive, le traitement Capstar 11,4 mg peut être répété.

Les comprimés Capstar 11,4 mg doivent être administrés au chien infesté par les puces par voie orale, avec ou sans nourriture. Nous vous recommandons de dissimuler le comprimé dans un aliment apprécié de votre animal afin d'en faciliter l'ingestion.


Conditionnement : Boîte de 6 comprimés
1 comprimé contient :
Substance(s) active(s) :
Nitenpyram............................... 11,4 mg
La dose minimale efficace est de 1 mg/kg avec les recommandations suivantes :
Un comprimé doit être administré aux petits chiens d'un poids de 1 kg à 11 kg lorsqu'une infestation par les puces est identifiée. La fréquence du traitement dépend du degré d'infestation. Dans le cas d'infestation sévère, il peut être nécessaire de traiter les animaux chaque jour ou un jour sur deux, jusqu'à élimination totale des puces.
Le traitement peut être répété en cas de réapparition des puces. Il ne faut pas administrer plus d'un traitement par jour.

Les comprimés doivent être administrés par voie orale avec ou sans nourriture. Pour faciliter l'administration, les comprimés peuvent être cachés dans une petite quantité de nourriture juste avant la prise.
EFFETS INDÉSIRABLES
Au cours de la première heure après l'administration, il est possible que des démangeaisons plus intenses se manifestent chez l'animal hôte. Cela est dû à la réaction des puces au produit. Dans de très rares cas, cela peut se manifester par des signes transitoires d'hyperactivité, d'halètement, de vocalises et de toilettage/léchage excessif.

Des signes neurologiques transitoires tels que des tremblements musculaires, de l'ataxie et des convulsions ont été rapportés dans de très rares cas.

Si vous constatez des effets secondaires, même ceux ne figurant pas sur cette notice ou si vous pensez que le médicament n'a pas été efficace, veuillez en informer votre vétérinaire.

MISE(S) EN GARDE PARTICULIÈRE(S)
Précautions particulières d'utilisation chez l'animal :
Ne pas utiliser chez l'animal âgé de moins de 4 semaines ou pesant moins de 1 kg, aucune étude n'ayant été réalisée pour ces classes d'animaux.

Gestation et lactation :
Le nitenpyram peut être administré aux femelles en gestation ou en lactation. Les études menées sur animaux de laboratoire (rats et lapins) n'ont mis en évidence aucun effet tératogène ou foetotoxique. L'innocuité du produit a été démontrée chez les chiennes gestantes ou allaitantes.

Interactions médicamenteuses ou autres formes d'interactions :
Non connues. Aucun effet indésirable n'a été observé lors de l'administration simultanée de nitenpyram et d'autres médicaments vétérinaires, comme des produits anti-puces d'usage courant, des anthelminthiques, des vaccins ou des antibiotiques.

Surdosage (symptômes, conduite d'urgence, antidote) :
Le nitenpyram est bien toléré par les chiens. Un surdosage allant jusqu'à 70 mg/kg chez le chien est asymptomatique.
Des effets secondaires tels que salivation, nausées, selles molles, convulsions ou baisse d'activité peuvent être observés à des posologies plus fortes, la sévérité augmentant avec la dose. Les symptômes disparaissent rapidement et le retour à la normale est complet en 24 heures grâce à l'élimination rapide du nytenpyram.
Mis Ă  jour le 24/11/2020