Teigne du chat : causes et traitements

Teigne du chat : causes et traitements
Tout comme l’Homme, les animaux peuvent être atteints par des maladies de la peau. La teigne en fait partie. Aussi appelée dermatophytose, elle touche surtout les chats et doit être traitée rapidement afin d’éviter la contamination des autres animaux du foyer ainsi que la transmission aux maîtres. Quels sont les symptômes de la teigne du chat ? Comment la soigner ? Quels réflexes adopter pour l’éviter ? Les pharmaciens de Pharma GDD répondent aux questions les plus fréquentes sur la teigne pour vous aider à y voir plus clair.

Qu’est-ce que la teigne du chat ?

La teigne est une maladie qui suscite de nombreuses interrogations auprès des propriétaires de chats. Elle est due à la présence d’un champignon parasite microscopique (dermatophyte) qui se loge à la surface de la peau, autour et sur les poils, et parfois au niveau des griffes. Ce champignon peut être transmis par le biais d’une piqûre de puce ou d’un autre insecte. Il peut aussi avoir été rapporté par les maîtres dans l’environnement du chat via les chaussures ou les vêtements.  Les champignons les plus fréquemment responsables de la teigne du chat sont Microsporum canis et Trichophyton mentagrophytes.

Dans 10 à 30 % des cas, les chats ne présentent pas de symptôme particulier de la teigne. Certaines races sont prédisposées, comme les persans par exemple. Les vétérinaires ont pu observer que la maladie est particulièrement virulente sur les chats sujets au stress ou affaiblis par des carences, bien qu’elle ne présente pas de réel danger pour leur santé. Toutefois, la teigne du chat peut gâcher la cohabitation et les relations avec les maîtres, notamment si ceux-ci sont contaminés. En effet, il s’agit d’une maladie très contagieuse, transmissible à d’autres animaux et à l’Homme par contacts directs ou par projection des spores dans l’espace de vie. Les enfants, les personnes âgées ou immunodéprimées sont les plus fragiles face à la teigne du chat.

Comment reconnaître la teigne ?

Plusieurs signes peuvent vous amener à suspecter que votre chat est atteint de la teigne. Si vous constatez leur apparition, il est important de consulter rapidement votre vétérinaire afin de confirmer le diagnostic et mettre en place un traitement adapté.

Les symptômes de la teigne

Le champignon responsable de la teigne du chat provoque une mycose. Il est friand de kératine, une protéine présente en grande quantité dans le poil. Ce champignon a la particularité de pousser en cercles. Cela occasionne une perte de poils sur des zones rondes, bien délimitées, pouvant mesurer de un à huit centimètres de diamètre. On parle de « tonte en pièces de monnaie ». Les plaques sont parfois recouvertes de pellicules blanches et bordées de rouge, en raison de l’inflammation locale de la peau. Elles apparaissent surtout au niveau du dos et de la tête, près des oreilles et du museau du chat. Dans certains cas, les lésions de la teigne sont plus étendues, concernent l’ensemble du corps et s’accompagnent de croûtes. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la teigne du chat n’entraîne pas forcément de démangeaisons, dont l’animal ne se gratte pas, ce qui retarde parfois le diagnostic.

Teigne du chat : comment est-elle diagnostiquée ?

Si votre chat présente des lésions qui vous font penser à la teigne, nous vous recommandons de prendre rendez-vous au plus vite chez votre vétérinaire. Celui-ci pourra procéder à différentes opérations au cours de la consultation, dans le but de poser le diagnostic.

Dans un premier temps, le vétérinaire observe les poils et la peau du chat à travers une lampe à rayons ultra-violets appelée lampe de Wood. Cet instrument permet de mettre en évidence la teigne par fluorescence : les zones infestées deviennent vertes sous la lampe. Cette observation peut être consolidée par un prélèvement et une analyse des poils au microscope. En effet, les poils infestés par la teigne ont un aspect caractéristique : ils sont rongés et entourés d’un manchon de spores.

Pour aller plus loin, le vétérinaire peut effectuer des prélèvements de poils et de peau qui sont ensuite mis en culture pendant environ deux semaines. Cela permet d’identifier précisément le champignon responsable de la maladie, et de prescrire un traitement de la teigne adapté. Enfin, en cas de lésions atypiques, une biopsie cutanée pourra être envisagée afin d’en déterminer la cause.

Prévention et traitement de la teigne du chat

La teigne est une maladie qui peut se révéler difficile à éradiquer, car les champignons qui en sont responsables résistent très bien dans l’environnement. Le traitement de la teigne doit concerner l’animal atteint, mais aussi son espace de vie, afin d’éviter toute récidive.

Comment prévenir la teigne ?

La meilleure façon d’éviter la teigne du chat consiste à administrer régulièrement à votre animal de compagnie un traitement antiparasitaire. Celui-ci peut prendre différentes formes : comprimés à mélanger à l’alimentation, pipettes, collier ou spray à pulvériser sur le pelage. Avec un traitement antiparasitaire, votre chat sera protégé contre les principaux vecteurs de maladie, dont la teigne. N’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire afin de trouver la méthode la plus adaptée à votre compagnon à quatre pattes.

Notre sélection :

Traitement contre la teigne du chat

Le traitement de la teigne du chat s’avère long et, parfois, fastidieux. Cela s’explique par la grande résistance des champignons, dont les spores peuvent survivre et rester actives dans l’environnement pendant un an.

L’utilisation d’une pommade ou d’une lotion antimycosique permet d’atténuer les lésions provoquées par la teigne, de réduire l’inflammation de la peau et de favoriser la repousse des poils. Le produit peut être appliqué localement lorsque les lésions sont peu étendues, ou sur l’ensemble du corps, à l’aide d’une éponge par exemple, en cas de lésions multiples touchant tout le corps. En parallèle, il faut donner au chat un médicament antifongique sous forme de comprimés. La fréquence d’administration est en général d’une fois par jour. Les molécules actuellement utilisées dans le traitement de la teigne sont efficaces et bien tolérées par les chats. L’animal est considéré comme guéri lorsque deux cultures fongiques réalisées à deux semaines d’intervalle sont négatives.

Chez l’Homme, les manifestations de la teigne sont appelées « herpès circiné » ou « roues de Sainte Catherine ». Elles se caractérisent par des lésions rondes au pourtour rouge et au centre rosé. La peau peut peler et présenter des croûtes en périphérie de la lésion. Si votre chat est atteint de la teigne et que vous n’avez pas de symptômes, nous vous recommandons de rester vigilant et de ne pas trop manipuler votre animal tant qu’il n’est pas complètement guéri. Il est également conseillé de se laver les mains soigneusement après l’avoir touché. En revanche, si vous présentez des lésions, prenez rendez-vous avec votre médecin généraliste ou votre dermatologue.

Traiter l’environnement

Le traitement de l’animal atteint n’est pas suffisant pour éradiquer complètement la teigne. S’il y a plusieurs animaux dans le foyer, ils doivent également être traités, même s’ils ne présentent pas de symptômes de la maladie. Le panier du chat, son collier et le matériel de toilettage doivent être minutieusement désinfectés et stérilisés à l’eau bouillante. Il en va de même pour les coussins, les draps ou encore les couvertures qui ont été en contact avec le chat. Les champignons de la teigne peuvent aussi s’installer dans les tapis et les moquettes. Ceux-ci ne doivent donc pas échapper à un nettoyage approfondi. Si vous utilisez un aspirateur, pensez à jeter le sac après chaque utilisation pour ne pas conserver les spores dans la maison. Pour les sols et les surfaces, privilégiez un produit désinfectant. Vous pouvez aussi réaliser un mélange de savon noir et d’huile essentielle d’arbre à thé, que vous ajoutez ensuite à l’eau de lavage. Les bombes ou fumigènes (fogger) antiparasitaires sont envisagés en dernier recours ou en cas de récidive de la teigne.

Notre sélection :

En conclusion

La teigne est une maladie de la peau qui touche essentiellement les animaux, notamment les chats. Elle est liée à la présence d’un champignon qui se nourrit des poils, entraînant des lésions rondes et une inflammation de la peau. Très contagieuse, la teigne doit être traitée le plus tôt possible afin d’éviter la transmission à l’Homme et à d’autres animaux. Le traitement de la teigne se fait à la fois par voie locale et générale. L’environnement doit également être traité afin d’éliminer toute trace des champignons. En guise de prévention, il est vivement recommandé d’utiliser régulièrement des produits antiparasitaires sur votre animal de compagnie et dans son espace de vie.