Buccotherm spray dentaire à l'eau thermale 200 ml


Aide au nettoyage des dents
  • Forme Forme : Spray buccal
Fabriqué en France

6,16 â‚¬
6,16 â‚¬
Le spray dentaire à l’eau thermale de Buccotherm est un produit d’hygiène bucco-dentaire destiné à apaiser les bouches sèches et à nettoyer les espaces interdentaires.

Composé exclusivement d’eau thermale de Castéra-Verduzan, ce spray est riche en sels minéraux. Cela lui confère des propriétés apaisantes et lui permet de prévenir la déminéralisation des dents.

Il vient en aide aux muqueuses fragilisées et calme les irritations. Saturée en oxygène, l’eau limite aussi la présence des bactéries. 

Selon l’action voulue, humidifier ou nettoyer, il existe respectivement deux embouts : un nébulisateur et un hydrojet.

Ce spray dentaire à l'eau thermale respecte l’écosystème buccal et peut être utilisé à tout moment de la journée.
Il est souvent utile après les repas pour lutter contre les attaques acides et l’apparition de la plaque dentaire.

Cette eau dentaire en spray diminue les saignements liés à une hypersensibilité gingivale (gingivite) et peut être avalée.

Le spray peut être utilisé par les femmes enceintes.

C'est un dispositif médical.  

Créée par le laboratoire ODOST, Buccotherm est la contraction des mots buccal et thermal. C’est une marque qui est née suite à la découverte des vertus de l’eau thermale de Castéra-Verduzan. Elle propose des gammes de produits reconnus pour répondre aux problèmes rencontrés par les muqueuses buccales.

Contenance : un flacon de 200 ml.
Embout nébuliseur : 1 pulvérisation de 2 à 3 secondes dans la bouche. Laisser agir quelques secondes avant de recracher. 

Embout hydrojet : positionner la tige au niveau des espaces interdentaires, et presser 1 à 2 secondes pour ôter les débris alimentaires. Recracher. (Pour les enfants de 3 ans et plus).
Aqua (Castéra-Verduzan thermal water).

Gaz propulseur : air comprimé.
Mis à jour le 21/01/2021

AVIS PRODUITS

5,0
Moyenne de 5,0 sur 1 avis
Je l'utilise depuis longtemps. J'en suis très satisfaite.
Par Michèle
le
VOTRE AVIS