Weleda Pertudoron gouttes 30 ml


Toux d'irritation - Dès 2 ans
  • Pour qui Pour qui : Dès 2 ans
  • Mode d'administration Mode d'administration : Voie orale
  • Femme enceinte Femme enceinte : Sur avis mĂ©dical
  • Allaitement Allaitement : Sur avis mĂ©dical

5,72 â‚¬
5,72 â‚¬
Les gouttes buvables Pertudoron des laboratoires Weleda sont réservées à l'adulte et à l'enfant à partir de 2 ans. Ce médicament homéopathique est traditionnellement utilisé en cas de toux spasmodique ou de toux sèche d'irritation. Pertudoron est disponible sans ordonnance.

Composition des gouttes Pertudoron

Les souches homéopathiques contenues dans Pertudoron sont Belladona 3 DH (10%), China rubra 3 dH (10%), Coccus cacti 8 DH (10%), Drosera rotundifolia 1 DH (5%), Ipecuanha 3 DH (10%), Mephitis putorius 8 DH (10%) et Veratrum album 3 DH (10%).

L'excipient est de l'alcool 50% V/V.

Posologie de ce médicament pour toux sèche

Enfant entre 2 et 6 ans : 1 à 2  gouttes 3 à 6 fois par jour.
Entre 6 et 12 ans : 3 gouttes, 3 à 6 fois par jour.
A partir de 12 ans : 5 gouttes toutes les heures si  nécessaire à espacer dès amélioration des symptômes.

La durée maximale de traitement est de 5 jours. Les gouttes sont à diluer dans un peu d'eau avant d'être administrées.

Précautions d'emploi de Pertudoron

Ne pas prendre ce médicament en cas d'hypersensibilité à l'un des composants.

Au cours de la grossesse ou de l'allaitement, un avis médical est nécessaire avant de prendre le médicament Pertudoron.

Lire attentivement la notice avant de démarrer le traitement.

Conditionnement : Flacon compte-gouttes de 30 ml (700 gouttes).

Composition pour 100g de solution buvable :

Belladona, planta tota 3 DH 10 g
China rubra, cortex 3 DH 10 g
Coccus cacti 8 DH 10 g
Drosera rotundifolia, planta tota. 1 DH 5 g
Ipecacuanha, radix 3 DH 10 g
Mephitis putorius 8 DH 10 g
Veratrum album, rhizoma 3 DH 10 g

Excipients : Alcool 50% V/V.


 

Posologie

  • Adultes et enfants de plus de 12 ans : jusqu'à 5 gouttes toutes les heures, si possible puis espacer dès amélioration, jusqu'à 3 fois par jour.
  • Chez l'enfant de 6 à 12 ans : jusqu'à 3 gouttes, 3 à 6 fois par jour.
  • Enfants de moins de 6 ans : 1 à 2 gouttes, 3 à 6 fois par jour.

Un avis médical est nécessaire chez l'enfant de moins de 2 ans.
La durée du traitement ne doit pas dépasser 5 jours.

Si les symptômes persistent, consulter votre médecin.



Mode et voie d'administration
Voie orale.
Médicament à prendre dans un peu d'eau.
Agiter avant l'emploi.
N'hésitez pas à demander conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.




 

ATTENTION !

DANS QUELS CAS NE PAS UTILISER PERTUDORON, solution buvable en gouttes (CONTRE-INDICATIONS) ?

En cas de doute, il est indispensable de demander l'avis de votre médecin ou de votre pharmacien.


Interactions médicamenteuses et autres interactions :
Signalez systématiquement tout autre traitement en cours à votre médecin ou à votre pharmacien.


Grossesse et allaitement :
D'une façon générale, il convient, au cours de la grossesse et de l'allaitement de toujours demander avis à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre un médicament.


 

Consulter la notice en cliquant ici si le PDF ne s'affiche pas.

 LE CONSEIL DU PHARMACIEN

Le phénomène de toux bloque la circulation de l’air dans les voies aériennes par fermeture de la glotte et augmente la pression intra-thoracique par contraction des muscles respiratoires. La pression piégée dans les voies aériennes est ainsi plus forte et le relâchement de la glotte permet d’expulser l’air présent dans ces voies.

Mécanisme de la toux sèche

La toux est un acte reflexe partant du centre de la toux (système nerveux central), en réaction à une irritation des voies respiratoires, afin d’expulser les agents irritants pour protéger les voies aériennes.  Elle ne présente aucune mucosité à évacuer contrairement à la toux grasse et n’est pas dangereuse mais nécessite des précautions lorsqu’elle survient au cours d’une fièvre, ou d’autres signes de gravité (difficulté à respirer, toux sous traitement..). La toux sèche est épuisante et douloureuse à force et perturbe le plus souvent le sommeil lors des quintes de toux nocturnes. Elle est considérée comme étant un symptôme et non une maladie car elle est observée lors de différentes infections respiratoires : grippe, coqueluche, rhume ; mais aussi peuvent provenir de différentes affections type reflux gastro-œsophagien, asthme ou encore provenir de la présence d’un corps étranger. Dans les cas de suite d’infections respiratoires, la toux peut persister jusqu’à 3 semaines après la guérison.

Les antitussifs

Les médicaments indiqués pour traiter la toux sèche sont des antitussifs, ce sont des suppresseurs de la toux qui agiront au niveau central ou périphérique, en effet ils vont s’opposer au réflexe de toux.  Parmi ces antitussifs, il y a tout d’abord les opiacés contenant de la codéine, du dextrométorphane, de la codéthyline ou encore de la pholcodine qui stoppe la toux en agissant sur le centre nerveux de la toux. Ces sirops sont maintenant disponibles uniquement sur ordonnance due à l’augmentation du détournement autour de ces spécialités et disponibles sans sucres pour permettre aux personnes diabétiques de les prendre.
Les autres antitussifs disponibles sont les sirops antihistaminiques indiqués dans les toux nocturnes en raison de leurs pouvoirs sédatifs mais présentent des effets atropiniques, c’est pour cela qu’ils restent contre-indiqués dans certaines affections (glaucome, adénome de la prostate).

Les gouttes Pertudoron sont une alternative homéopathique à ces traitements contre la toux sèche. Elles ont l'avantage de ne pas avoir d'effet sédatif et d'être très bien tolérées. Pertudoron peut être utilisé chez l'adulte et chez les enfants dès l'âge de 2 ans.

Effets secondaires des antitussifs

Le risque de somnolence avec ces deux sortes d’antitussifs est important car la plupart des molécules présentes dans ces sirops ont souvent des propriétés sédatives et provoquent ainsi des troubles de la vigilance. C’est pourquoi il faut faire attention lors de la conduite de machines ou de véhicules.
D’autres antitussifs possédants sont disponibles comme les sirops homéopathiques.

Les conseils en cas de toux sèche

Surélever la tête du lit ou encore rehausser le buste à l’aide d’oreillers.
Pensez à humidifier l’environnement comme la chambre à coucher avec un linge humide sur le radiateur ou l’utilisation d’un humidificateur.
Il ne faut pas dépasser une semaine de traitement médicamenteux, si les symptômes persistent il faut plutôt aller consulter son médecin.
De plus, il faut toujours vérifier que la prise à côté d’autres médicaments n’interfère pas avec l’antitussif en question. En aucun cas il ne faut associer un antitussif à une spécialité indiquée dans la toux grasse, car ils ont des mécanismes d’action différente, l’un stoppe le réflexe de toux et l’autre favorise l’expectoration des bronches.

Enfin, l’éviction de la cigarette reste très recommandée tout comme l’exposition au tabagisme passif.
Myriam Gorzkowski

Myriam Gorzkowski

Docteur en pharmacie

Mis Ă  jour le 11/07/2019