Pranarom huile essentielle Encens 5 ml


Boswellia carteri
  • Pour qui Pour qui : Dès 6 ans

8,96 â‚¬
8,96 â‚¬
L’encens, aussi appelé oliban, est un arbre que l’on retrouve dans des contrées montagneuses semi-désertiques, et plus particulièrement au Yémen où il a accompagné des siècles d’histoire. Très souvent sans feuilles, ce qui lui permet de résister à la faible présence d’eau et d’humidité, il libère au travers de son écorce une résine blanchâtre qui se solidifie à l’air libre, qu’on appelle des "larmes". L’huile essentielle d’encens Pranarom est obtenue par distillation à la vapeur d’eau de ces larmes, ce qui n’a rien à voir avec les bâtonnets parfumés à brûler que nous retrouvons dans nos habitations, et qui ne contiennent la majorité du temps aucune trace de ce végétal.

L’huile essentielle d’encens n’est pas du tout conseillée par voie orale, ses effets sont assez peu connus et son usage sous cette forme doit impérativement être soumis aux prescriptions d’un thérapeute ou d’un médecin. Ses premières qualités vont se retrouver en application cutanée, qui nécessite qu’elle soit diluée dans une huile végétale pour ne pas présenter de risques pour l’intégrité de la peau.

Elle serait ainsi une excellente régénérante cutanée, et serait bénéfique pour traiter les cicatrices, les vergetures, les plaies ou encore les peaux matures ou grasses. Des vertus anti-inflammatoires lui seraient également attribuées, car elle ferait aussi effet sur les infections et les inflammations cutanées, ainsi que sur les ulcères. L’huile essentielle d’encens soulagerait également les problèmes musculaires et articulaires, et serait bénéfique en cas d’arthrose, d’arthrite, de sciatique, de tendinite, ou encore pour soulager les rhumatismes.

Cependant, ses principales propriétés se retrouveraient au travers de sa diffusion, puisqu’il serait surtout reconnu comme un puissant antidépresseur, et qu’il favoriserait grandement la méditation. Il serait aussi un très bon stimulant du système nerveux, et apaiserait rapidement les états de nervosité et de tension nerveuse. Au-delà de ses bienfaits sur le plan psycho-émotionnel, l’huile essentielle d’encens Pranarom présenterait des qualités intéressantes pour le système immunitaire, puisqu’elle serait indiquée en cas de convalescence, de déficience immunitaire et de grande fatigue, et qu’elle serait idéale pour bloquer la propagation des épidémies et des infections. Enfin, on lui prêterait des vertus sur la sphère ORL et respiratoire, notamment grâce à son action expectorante, qui aurait un effet positif sur la grande majorité des pathologies que l’on peut retrouver à ce niveau de l’organisme, à savoir la bronchite, la grippe, la rhinopharyngite ou encore la sinusite.
Les indications données sur les effets de cette huile essentielle n’ont aucune valeur médicale ou thérapeutique, il est fortement conseillé de ne pas pratiquer l’automédication sans connaissance du produit, et de se tourner vers un spécialiste du domaine pour obtenir une prescription adaptée, comme un thérapeute, un médecin ou un pharmacien.

L’huile essentielle d’encens est déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes, ainsi qu’aux enfants âgés de moins de 6 ans. Un avis médical est très recommandé pour les personnes asthmatiques ou épileptiques, un risque épileptogène existant notamment à forte dose. Pour une application cutanée, il est nécessaire de mélanger cette huile essentielle à une huile végétale, car elle est irritante et dermocaustique à l’état pur. L’ingestion en est très fortement déconseillée car elle présente également une néphrotoxicité potentielle.
Boswellia carteri
Mis à jour le 29/05/2020

AVIS PRODUITS

VOTRE AVIS