MycoHydralin 200 mg 3 comprimés vaginaux


Traitement local des mycoses vaginales
  • Pour qui Pour qui : Adulte
  • Mode d'administration Mode d'administration : Voie vaginale
  • Femme enceinte Femme enceinte : Sur avis mĂ©dical
  • Allaitement Allaitement : Sur avis mĂ©dical
  • Forme Forme : ComprimĂ©s

6,17 â‚¬
6,17 â‚¬
MycoHydralin 200mg est un traitement du laboratoire Bayer que l'on va conseiller lors de mycoses vaginales à levures sensibles. Ce médicament se présente sous forme de comprimés vaginaux associés à un applicateur pour faciliter leur mise en place au niveau vaginal. 
La mycose peut aussi être présente au niveau de la vulve, il faudra dans ce cas associer au traitement interne, un traitement externe. C'est une crème qui sera à appliquer sur le vulve et qui contient du clotrimazole dosé à 1%. 

Comme la crème, le principe actif des comprimés vaginaux est un anti-mycosique, le clotrimazole dosé à 200 mg. Les autres composants sont le lactose, l'amidon de maïs, l'acide lactique, le stéarate de magnésium, la silice colloidale anhydre, le crospovidone, l'hypromellose, la cellulose microcristalline, le lactate de calcium.

Posologie des comprimés vaginaux Mycohydralin

Ce médicament anti mycose va être utilisé chez l'adulte à raison de un comprimé à placer au fond du vagin durant trois soirs de suite, de préférence au coucher. On peut recommencer la cure en cas d’échec du premier traitement. 

L'utilisation d'un applicateur n'est pas obligatoire. Il vous est conseillé si vous n'utiliser pas l'applicateur de bien se laver les mains, d'être de préférence en position allongé sur le dos, les genoux repliés et écartés ce qui facilitera l'introduction et le positionnement du comprimé vaginal. 

Pour utiliser l'applicateur, il faut le sortir de son emballage, tirer le piston jusqu'à la butée. Le comprimé vaginal sorti du blister doit être mis dans l'applicateur avec la partie arrondie qui en sort. 
L'applicateur doit être introduit profondément dans le vagin en position allongée et il faut presser le piston pour que le comprimé sorte. L'applicateur peut être retiré du vagin. 
L'applicateur doit ensuite être démonté et soigneusement nettoyé à l'eau chaude. Ne pas le jeter dans les toilettes.

Contre-indication de Mycohydralin comprimé vaginal

Mycohydralin comprimé vaginal ne doit pas être utilisé si vous êtes allergique à un constituant de ce médicament. 
Ce traitement ne doit pas être administré avec un préservatif masculin ou un diaphragme en latex.

Il faut bien respecter les conseils d'utilisation, ce médicament ne doit pas être avalé mais placé au fond du vagin. 

Une consultation chez votre médecin vous est indispensable avant ou au cours du traitement par Mycohydralin si vous présentez les symptômes suivants :  fièvre, nausée, vomissement, douleurs abdominales basses, douleur au dos ou aux épaules, sécrétions vaginales avec des mauvaises odeurs ou des hémorragies vaginales. 

En cas de mycoses vaginales il vous est déconseillé de faire des douches vaginales ou d'utiliser un savon à pH acide car il favorisera la multiplication du Candida. 

Il est déconseillé aussi pendant le traitement par Mycohydralin d'utiliser des tampons internes.

Les rapports sexuels lors d'une mycose vulvo-vaginale ne sont pas recommandés car ils peuvent contaminer votre partenaire. Votre médecin pourra aussi traiter votre partenaire sexuel pour éviter qu'il ne vous recontamine. 

Le traitement par Mycohydralin comprimé vaginal peut entraîner des sensation de brûlures locales ou une augmentation des démangeaisons. Ces symptômes vont céder à la poursuite du traitement. Si ce n'est pas le cas et que les symptômes persistent au delà de 24 à 48 heures, il faudra consulter votre médecin.  
Il faudra indiquer à votre médecin ou pharmacien si vous prenez ou avez pris récemment un autre traitement même si celui-ci est sans ordonnance. 

Attention des spermicides ne doivent pas être utilisés pendant le traitement, cela risquerait de les inactiver. C'est la même chose pour les préservatifs, ou les diaphragmes en latex car il y a un risque de rupture de ceux-ci. 
Comme le clotrimazole peut interagir avec le métabolisme de Tacrolimus et de Sirolimus, pour éviter tout surdosage de ces deux molécules, il faudra bien en informer votre médecin ou votre pharmacien avant d'utiliser Mycohydralin. 

Les femmes enceintes ou allaitantes doivent demander conseil avant de prendre tout médicament.

Par mesure de précaution, il faut mieux éviter d'utiliser Mycohydralin pendant le premier trimestre de grossesse. Sinon c'est possible pendant le reste de la grossesse mais l'utilisation de l'applicateur est déconseillé. 

Comme le clotrimazole pourrait passer dans le lait maternel il faudra arrêter l'allaitement pendant la durée du traitement.
Mis Ă  jour le 29/05/2019