Comment traiter une dermite séborrhéique ?

Comment traiter une dermite séborrhéique ?
La dermite séborrhéique est une affection dermatologique inflammatoire chronique qui se manifeste par des plaques rouges recouvertes de squames blanchâtres, se développant au niveau des zones riches en sébum du visage et du cuir chevelu, comme les ailes du nez ou les sourcils. Évoluant par poussées, ces plaques rouges sont particulièrement visibles et peuvent impacter la qualité de la vie. Il est possible de traiter efficacement votre dermite séborrhéique afin d’atténuer les plaques, soulager et prévenir l’inconfort. Retrouvez sur pharma GDD nos solutions afin de mieux vivre avec votre dermatite séborrhéique.

Comment se manifeste la dermite séborrhéique ?

La dermite séborrhéique se caractérise par des plaques érythémateuses qui apparaissent au moment des poussées, parfois accompagnées de démangeaisons d’intensité variable. Elles sont recouvertes de squames sèches ou grasses, qui vont généralement se détacher pour laisser apparaître une plaque rouge et irritée. En période de rémissions, ces zones sont souvent très sensibles et facilement irritables.
Certaines situations sont susceptibles de favoriser la survenue des récidives, comme le stress, la fatigue, ou encore le surmenage. A contrario, on constate une amélioration significative des symptômes pendant l’été.

Les atteintes du cuir chevelu et du visage

Au niveau du visage, ce sont principalement les régions des sillons nasaux, des sourcils et de l’espace entre les sourcils qui sont les plus concernées. Toutefois, la zone arrière de l’oreille, ainsi que le conduit auditif peuvent être touchés, ainsi que les régions pileuses de la barbe et de la moustache chez l’homme.
Le cuir chevelu constitue une des atteintes les plus fréquentes de la dermatite séborrhéique. Elle se manifeste en général au niveau des tempes, et du sommet du crâne. Elle peut parfois s’étendre, et atteindre toute la surface du cuir chevelu, et se développer jusqu’au front et au cou. Les squames prennent l’aspect de plaques de pellicules grasses qui se détachent. Les démangeaisons sont très souvent présentes, entraînant des lésions de grattages aggravant davantage la situation.
Enfin, il existe une forme sévère, dite en « casque », se caractérisant par des plaques qui recouvrent des touffes entières de cheveux.

Les formes étendues

Une atteinte du tronc est également possible. Les formes étendues se manifestent généralement au niveau des zones pileuses et des régions génitales. Relativement rares, elles sont souvent associées à d’autres pathologies : Maladie de Parkinson, Éthylisme chronique, infections par le VIH.

La dermite séborrhéique du nourrisson

Le nourrisson peut développer une dermite séborrhéique. Elle se manifeste par des plaques squameuses jaunes qui apparaissent sur le haut du cuir chevelu, au niveau de la fontanelle. C’est ce qu’on appelle les croûtes de lait. Elles touchent environ 10 % des bébés et surviennent au cours des premiers mois pour disparaître naturellement aux environs du 9e mois. Particulièrement adhérentes, ces croûtes de lait n'entraînent aucune gêne pour bébé, et ne laisseront pas de séquelles ni de traces. Des solutions adaptées sont disponibles sur notre site, pour faciliter l’élimination des croûtes de laits et prévenir leur apparition.

Quelles sont les causes de la dermite séborrhéique ?

Les causes de cette pathologie ne sont pas toutes clairement identifiées, et son origine est certainement multifactorielle, impliquant le sébum, un champignon microscopique lipophile (la levure Malassezia furfur), et peut être un dérèglement du système immunitaire.

Le sébum

Bien que le sébum ne semble pas en être la cause, l’apparition des plaques au niveau des zones riches en glandes sébacées laisse supposer le rôle majeur exercé par le sébum dans cette pathologie. S’il n’est pas l’agent responsable, il favorise son développement.

Les levures Malassezia

Les levures Malassezia sont présentes naturellement au sein de la flore cutanée, et leur densité est nettement plus élevée dans les zones où se développe la maladie. L’analyse bactériologique des plaques a permis de mettre en évidence une concentration accrue de cette levure au niveau des lésions. Il semble donc qu’elle soit impliquée dans la dermite séborrhéique, bien que le mécanisme lié à sa prolifération exagérée ne soit pas totalement élucidé.
Ainsi, l’excès de sébum combiné à la prolifération de la levure va induire une réaction inflammatoire, provoquant un renouvellement accéléré des cellules, à l’origine des plaques de squames caractéristiques de la dermite séborrhéique.

L’immunité en cause ?

Un trouble de l’immunité est également évoqué comme cause possible de cette dermatose, impliquant une réponse immunitaire exagérée de certaines personnes face au développement de la levure Malassezia. La prévalence de la dermite séborrhéique au sein des patients atteints de VIH semble corroborer cette hypothèse.


Quels sont les traitements de la dermite séborrhéique ?

Les traitements de la dermite séborrhéique ont pour objectifs de diminuer la prolifération de la levure Malassezia, de lutter contre l’inflammation, et de réduire l’excès de sébum. Ils font appel à des produits de soins locaux pour nettoyer en douceur, éliminer les squames et calmer les irritations. Pour les poussées et les formes plus sévères un traitement médicamenteux à base d’actifs antifongiques peut s’avérer nécessaire.

La dermite séborrhéique est une maladie chronique qui évolue par poussée. Cela implique inévitablement des alternances de rechutes et de rémissions, qui fragilisent la peau à long terme. C’est pour cette raison que les soins pour la dermite séborrhéique associe des produits spécifiques aux poussées, mais également une hygiène quotidienne adaptée, à base d’actifs doux, pour le visage et les cheveux afin de limiter les récidives et les poussées.

Les traitements médicamenteux

Les traitements antifongiques locaux les plus utilisés font appel aux médicaments à base de kétoconazole et de ciclopirox olamine.
Le kétoconazole est un actif antifongique qui détruit les champignons en agissant sur leur membrane. Il est disponible sur ordonnance uniquement sous forme de crème ou de shampooing.
Le ciclopirox d’olamine est également une substance antifongique qui agit sur le métabolisme des champignons pour les détruire. Il bénéficie également d’une action antiinflammatoire et est largement utilisé, notamment sous forme de shampooing. De plus, il a l’avantage d’être disponible sans ordonnance.

Notre sélection :




D’autres traitements à base de sels de lithium et de disulfures de sélénium sont également utilisés.
L’utilisation des dermocorticoïdes peut parfois être envisagée dans les formes les plus sévères, afin de réduire rapidement les lésions inflammatoires. Toutefois, leur utilisation sera de courte durée, et toujours en association avec un antifongique.

La photothérapie

La dermite séborrhéique est améliorée par une exposition aux rayons ultraviolets. Les personnes atteintes de cette pathologie ont souvent constaté que leur état s’améliorait à la belle saison. Une photothérapie peut éventuellement être envisagée dans certaines conditions.

Les solutions pour la dermite séborrhéique du visage

En cas de dermite séborrhéique du visage, les produits de soins proposés sont destinés à apaiser la peau irritée et à l’assainir. Pour la toilette, les gels nettoyants vont laver en douceur, tout en limitant la prolifération de la levure. Les crèmes traitantes vont atténuer les rougeurs et réduire la formation de squames, tout en apportant des actifs nourrissants afin de réparer la barrière hydrolipidique de la peau.

Notre sélection :




Entre les poussées, votre peau étant particulièrement sensibilisée, il est essentiel d’avoir recours à des produits les plus neutres possible et dénués de toutes substances susceptibles de l’irriter. Pour la toilette nous vous recommandons une base lavante très douce. Vous devez privilégier par exemple les formes mousses ou les lotions micellaires. Il est important également d’éviter l’utilisation de produits alcoolisés ou parfumés.
Pour protéger votre peau, utilisez des crèmes hydratantes et apaisantes, et qui réguleront la production de sébum. Les eaux thermales en spray grâce à leur richesse en sels minéraux contribueront également à apaiser et réparer votre peau.

Notre sélection :



Les traitements de la dermite séborrhéique du cuir chevelu

Pour traiter la dermatite séborrhéique du cuir chevelu, différents shampoings sont disponibles sur notre site. Ils associent une action kératolytique, pour décoller et éliminer les squames, une action antifongique, afin de limiter la prolifération de la levure Malassezia, ainsi qu’un effet anti-inflammatoire afin d’apaiser les irritations, diminuer les rougeurs et calmer les démangeaisons.
Ces shampooings très actifs doivent être utilisés au départ 2 à 3 fois par semaine. Puis, dès amélioration, vous devrez espacer leur application (une fois par semaine puis toutes les deux semaines). Pour leur utilisation, il est recommandé d’appliquer le shampooing, et de masser doucement le cuir chevelu en respectant le temps d’application indiqué.
Votre cuir chevelu étant irrité, il est nécessaire d’alterner l’usage de ces shampoings traitants avec des shampoings doux et apaisants.
De même, il est déconseillé d’utiliser des produits de coiffage tels que laques ou gels afin de limiter tout risque d’irritation. L’usage d’un sèche-cheveux est également à éviter.

Notre sélection :




Les solutions pour les croûtes de lait chez un bébé

Bien que totalement inoffensive, et sans aucune gêne pour bébé, les croûtes de lait du nourrisson sont particulièrement inesthétiques, et les parents voudront les faire disparaître. Surtout, vous ne devez pas gratter les plaques lorsqu’elles sont sèches.
Pour faciliter l’élimination des croûtes de lait de bébé, des crèmes émollientes sont disponibles, afin de ramollir les petites plaques pour qu’elles puissent se détacher facilement. Il suffit de les appliquer avant le shampoing, et de masser délicatement le cuir chevelu de votre bébé.
Enfin, afin d’éviter l’apparition des croûtes de lait, nous vous recommandons l’utilisation des shampoings doux spécifiquement adaptés aux nourrissons. Veillez à rincer correctement les cheveux pour éviter le dépôt de résidus, et à brosser les cheveux de votre nourrisson après son shampoing.

Notre sélection :



Conclusion 

La dermatite séborrhéique est caractérisée par l’apparition de plaques rouges et de squames sur les zones grasses du cuir chevelu et du visage. Particulièrement inesthétiques des traitements spécifiques vont contribuer à faire disparaître ces lésions, calmer les démangeaisons et soulager les irritations. Cependant, afin de limiter les poussées et prévenir les récidives, il est indispensable de prendre soin de sa peau grâce à une hygiène quotidienne adaptée.