Troubles des règles : symptômes et causes des problèmes menstruels

Troubles des règles : symptômes et causes des problèmes menstruels
Les troubles des règles sont fréquents et peuvent apparaître à tous les âges. Si certains sont bénins, d'autres, au contraire, peuvent vous indiquer que votre corps ou votre état de santé a changé. Pour éviter de s'alarmer à chaque changement, mieux vaut apprendre à faire la différence entre ces différentes irrégularités ou absences de règles. Pharma GDD vous éclaire sur les circonstances de ces perturbations.

L'irrégularité des règles : hypoménorrhée ou spanioménorrhée

2% à 5% des femmes sont touchées par l'aménorrhée, signifiant absence de règles venant du grec, « a » pour privation, « mên » pour mois et « rhein » pour couler.

L’irrégularité bénigne

L'irrégularité des menstruations est très fréquente chez la femme. Pour certaines femmes, le cycle est naturellement. C'est notamment vrai pour les adolescentes : il est possible que le cycle mette plusieurs années à se réguler. On peut également être confronté à des règles peu abondantes, phénomène appelé hypoménorrhée. Dans ce cas, il est inutile de s'inquiéter.

Il faut tout de même savoir qu'un cycle menstruel naturel varie de 28 à 45 jours. Au-delà et lorsque ce délai est fréquent voire habituel, il est nécessaire de consulter un professionnel de santé afin de faire un bilan pour détecter une éventuelle anomalie.

Des facteurs extérieurs, comme le stress ou la prise d'un médicament, peuvent venir perturber un cycle menstruel et provoquer la diminution de la fréquence des cycles, également appelé spanioménorrhée. Certains facteurs extérieurs dits bénins peuvent engendrer un retard ou une irrégularité. Le stress, un choc émotionnel, le décès d'un proche, des soucis divers peuvent dérégler le cycle menstruel de la femme. Dès le cycle suivant, si les menstruations sont normales, il n'y a pas de raison de s'inquiéter.

L’irrégularité des règles due à un changement

Un retard de règles répété peut indiquer une grossesse. Un test de grossesse ou un rendez-vous chez un gynécologue pourra le confirmer.

Si le test s’avère négatif et que les irrégularités persistent, il s'agit peut-être d'un souci de santé. Une absence de règles de plus de trois mois (phénomène d'aménorrhée) ou un cycle très irrégulier, de quelques jours à quelques semaines, peuvent vous alerter. Ces irrégularités sont, parfois, le signe d'une maladie : problème thyroïdien, insuffisance lutéale, obésité, hyperprolactinémie ou encore ovaires polykystiques.

Différents problèmes hormonaux peuvent provoquer des troubles menstruels.
  • L'obésité associée au diabète de type II en est un exemple. Un retour au poids normal permet de rééquilibrer le diabète et de régulariser le cycle.
  • La glande thyroïde peut subir un dérèglement entraînant de ce fait une hyperthyroïdie, c'est à dire une activité trop forte ou au contraire trop faible en cas d'hypothyroïdie. Il faudra consulter un endocrinologue afin d'équilibrer le fonctionnement de la glande.
  • Le mauvais fonctionnement de la glande surrénale peut entraîner une fabrication trop importante d'hormones masculines, causant aussi un hirsutisme chez la femme.
  • L'augmentation de la prolactine est également un facteur d'irrégularité des règles. Cette modification est due également à la glande hypophyse qui contrôle le fonctionnement des diverses hormones reproductrices.
Pour les femmes de plus de 40 ans, un cycle irrégulier ou un retard de règles répété peuvent indiquer une préménopause. La plupart du temps, cette période de transition dure plusieurs années. Bien que ce ne soit pas toujours le cas, cette perturbation du cycle est souvent accompagnée de bouffées de chaleur, de douleur au niveau des seins, de migraine et d'une prise de poids.

Un désir d'enfant peut être une conséquence d'irrégularité menstruelle. Le facteur psychologique joue des tours. Un désir très fort de devenir maman peut « bloquer » les règles tant attendues pour celles qui souhaitent effectuer des tests d'ovulation et pouvoir concevoir.

Le désir de concevoir un bébé peut provoquer un blocage des règles, laissant croire une éventuelle grossesse associée à des pseudo-symptômes.

Des compléments alimentaires pour favoriser la conception sont conseillés pour apporter tout ce dont une femme a besoin. Ces minéraux et vitamines vont apporter un équilibre que ce soit physique, hormonal et psychologique afin d’aider la femme à se relaxer sans se mettre la pression. La présence de magnésium et d’oméga 3 permet d’assurer le bon fonctionnement nerveux.

L’absence de règles ou aménorrhée

L'absence de règles peut révéler des pathologies telles que le syndrome des ovaires polykystiques. Ce syndrome est un dérèglement hormonal d'origine ovarienne et centrale, c’est à dire au niveau du cerveau, entraînant une production excessive d'androgènes comme la testostérone habituellement produite en petite quantité chez la femme.

90 % des femmes souffrant d'anorexie n'ont pas de règles. Ce phénomène est dû à une hypo-oestrogénie centrale, une carence en oestrogènes due à une baisse des hormones hypophysaires (FSH, LH), qui n'ont plus la capacité de stimuler la fonction ovarienne entraînant l'aménorrhée. D'autres pathologies peuvent en découler. Si la carence oestrogénique est prolongée, ce phénomène engendre une diminution de la masse osseuse entraînant l'ostéoporose. Enfin, ce manque d'oestrogènes engendre également une sécheresse vaginale causant des douleurs lors des rapports sexuels.

Seule la guérison de la maladie peut amener à retrouver des cycles menstruels réguliers et permettre de concevoir un enfant. L'IMC est déterminant, c’est-à-dire qu’il faut une prise de poids suffisante pour que l’indice de masse corporelle soit normal pour rééquilibrer le système hormonal.

Une hypersécrétion de prolactine peut signifier la présence d'un adénome hypophysaire, engendrant une possible infertilité et une irrégularité voire une absence des règles.

La ménopause est dû à un épuisement du capital folliculaire ovarien. Cette étape inévitable dans la vie d’une femme est tout à fait normale et se conclut par l’arrêt définitif des règles.

Les règles abondantes ou ménorragie

La ménorragie signifie une durée des règles plus longue et une quantité des écoulements plus importante.

Les règles abondantes sont souvent accompagnées de violentes douleurs qui peuvent également survenir quelques jours avant lors du syndrome prémenstruel.

Ce trouble peut est dû à un dérèglement hormonal, à un développement important de l'endomètre, lié à l'âge, un fibrome ou des polypes.

Le port d'un stérilet au cuivre peut provoquer des règles hémorragiques.

Une endométriose peut également être la cause de ces douleurs et de cet écoulement abondant.

Des saignements hors des règles peuvent survenir, signe d'une ovulation se caractérisant par de légères traces de sang. Cela peut arriver occasionnellement. Si ce phénomène est récurrent voire présent à chaque cycle, il est important de consulter car cela peut être le signe de l'existence d'un fibrome.

Les solutions pour régulariser le cycle menstruel

Dans le cas des irrégularités bénignes, la prise d'un traitement hormonal (pilule contraceptive), prescrit par un professionnel de santé, permettra de réguler les cycles menstruels.

Dans les autres cas, la prise de rendez-vous chez un gynécologue est conseillée. Après avoir effectué un bilan de santé, le professionnel sera capable de déterminer la cause précise de ces irrégularités et d'y apporter des solutions adaptées.

En cas de cycles irréguliers impactant la fertilité, un praticien pourra procéder à une stimulation ovarienne afin d'augmenter les chances de concevoir.

Comment mieux vivre la période des règles ?

Lors de la période des menstruations, les femmes ne sont pas toujours dans leur assiette. Cet état se manifeste par une humeur en dents de scie, des douleurs, des spasmes utérins, une fatigue et les hormones qui vacillent n’aident pas les femmes à se sentir bien et fraîches.

Des compléments alimentaires contribuent à réduire les symptômes du syndrome prémenstruel. L’onagre aide à équilibrer le cycle menstruel tout en apaisant les règles douloureuses et irrégulières, absentes ou abondantes.

Notre sélection
:

Des dispositifs pour réduire les douleurs sont conseillés pour aider les femmes à traverser cette période sensible. Des poches ou des patchs offrant une chaleur vont permettre de détendre les muscles de l'utérus qui se contractent pendant les règles.

Notre sélection
:

Des produits d’hygiène sont également élaborés spécialement pour prendre soin de la zone intime. La gêne occasionnée par l’écoulement de sang, les odeurs qui peuvent gêner et le port d’une protection hygiénique n’apportent ni confort, ni fraîcheur. Les soins lavants à base de menthol, de thym, de sauge, de lavande, d'aloe vera et de camomille vont assainir, rafraîchir et apporter un confort aux femmes pendant leurs règles. Il existe également des protections hygiéniques sous forme de serviettes enrichies en thym et au calendula pour assurer une action antibactérienne et une douceur pour préserver les muqueuses.

Notre sélection
:

Vous l’aurez compris, les règles peuvent ne pas apparaître pour diverses raisons physiques ou bien psychologiques. Un stress, un traumatisme, une fatigue, un déséquilibre hormonal ou bien la présence d’une pathologie peuvent provoquer une irrégularité ou même les stopper. Pour comprendre et agir au plus vite, la meilleure solution est de consulter un professionnel de santé qui saura établir un diagnostic.