Allaitement : comment sevrer son enfant ?

Allaitement : comment sevrer son enfant ?
L’allaitement est le mode d’alimentation le plus naturel que l’on peut donner à son enfant. Il se met en place rapidement, mais doit également demander une adaptation lorsque l’on souhaite sevrer son enfant, pour diverses raisons. Pour vous aider à réussir cette transition sans problèmes, il faut choisir le bon moment et connaître les différentes étapes à suivre. L’utilisation de biberons, de tire-lait et de laits infantiles relais sont nécessaires au bon déroulement d'un sevrage. Grâce à ce astuces, maman et bébé seront rassurés et vivront sans souci cette nouvelle étape.

Le sevrage

L’allaitement

Pour la plupart des mamans, l'allaitement apporte tous les bienfaits à bébé et s’avère être un fabuleux moyen d'établir une relation privilégiée avec leur enfant. Mais de multiples raisons amènent un jour une mère à sevrer son bébé. En effet, certains bébés se désintéressent du sein maternel et la diversification alimentaire les stimule davantage. Certains bébés ne prennent pas suffisamment de poids et nécessitent un lait adapté à certains besoins. La fatigue de la maman peut engendrer une réduction de la production de lait, ce qui nécessite l’utilisation d’un lait infantile afin d’apporter suffisamment de nutriments et de vitamines à l’enfant. Il arrive également que les mamans aient besoin de suivre un traitement d’antibiotiques. L’allaitement ne peut se faire pendant la prise de certains médicaments, car les molécules passent dans le lait et sont absorbées par le bébé. Enfin, lorsque les mamans reprennent le chemin du travail, il est important d’anticiper et de proposer une alternance entre le lait maternel et le lait infantile tout en conservant encore quelques tétées pour un réconfort lors des retrouvailles avec bébé. Le sevrage consiste à arrêter partiellement ou totalement d'allaiter un enfant au sein pour lui donner un lait infantile ou commencer à lui proposer d'autres aliments. C'est une transition inévitable qui peut être particulièrement compliquée pour une mère et son enfant.

Le bon moment pour le sevrage

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande l'allaitement exclusif au sein jusqu'à l'âge de 6 mois. Cependant, sa durée peut être allongée jusqu'à 2 ans et même au-delà à condition d'être complétée par une alimentation solide.
Il n'y a donc pas, à proprement parler, de bon moment pour sevrer son enfant. Le sevrage doit être envisagé lorsque la mère et l'enfant sont prêts ou lorsque les circonstances l'obligent. En aucun cas, la maman ne doit culpabiliser ou hésiter au risque de transmettre son angoisse à l'enfant et de rendre le sevrage plus difficile.
Sachez cependant qu'un sevrage précoce va permettre d'habituer bébé à alterner biberons et allaitement au sein.
Au contraire, plus le sevrage est tardif, plus l'enfant a du mal à se faire au contact de la tétine, moins rassurant que le mamelon de sa maman.
Évitez également de commencer le sevrage lors d'un grand changement dans la vie de bébé comme lors d’un déménagement, ou d’une modification de garde. Lorsque bébé est enrhumé ou a une otite, il est nécessaire de ne pas le perturber et d’attendre sa guérison pour ensuite le sevrer tout en douceur.

Les différentes étapes du sevrage

Réduire les tétées

Dans l'idéal, le sevrage doit être commencé un mois avant la date à laquelle vous souhaitez que votre enfant ne soit plus allaité.
Il faut également penser à choisir un lait infantile relais pour les biberons.
Le sevrage doit se faire sur un rythme de 7 jours. Ainsi, la production lactée de la maman s'adapte à la diminution des tétées et la transition se fait en douceur pour l'enfant.
La première semaine, un biberon remplace une tétée qui doit de préférence être celle où la production de lait est la moins abondante comme celle de la fin d'après-midi en général.
Une deuxième tétée est remplacée et doit être choisie pour que le bébé alterne tétée et biberon. Enfin, une troisième tétée est substituée quelques jours après.
La tétée du matin et celle du soir doivent être conservées, ce seront les dernières à être remplacées.

Les diverses possibilités de sevrage et les conseils

Il vous est possible d’opter pour divers sevrages. Vous pouvez choisir un sevrage partiel en conservant les tétées du matin et du soir, tout en tirant votre lait la journée au travail. De plus en plus d’entreprises mettent en place des lieux intimes et tranquilles pour que vous puissiez vous servir de votre tire-lait sereinement et en toute discretion.
Le sevrage partiel peut également contenir qu’une tétée le matin afin de rassurer votre enfant et que vous puissiez apprécier ce moment agréable.
Enfin, le sevrage complet s’effectuera lorsque la tétée du matin sera remplacée par un biberon.

Pour que le sevrage se fasse plus facilement, nous vous conseillons de confier l’enfant à son papa lors des premières introductions au biberon que vous aurez rempli de lait maternel à l’aide du tire-lait. Les bébés dont sensibles aux odeurs et tout particulièrement à la vôtre, c’est pour cela qu’il est important que votre enfant puisse se nourrir sans être avec vous pour qu’il puisse se détacher tout doucement.
Pensez à donner un biberon de lait tiède à une température la plus proche du lait maternel. N’attendez pas que votre enfant soit affamé, car il pourrait s’énerver et ne pas avoir la patience et l’envie de prendre un biberon. L’alimentation doit rester un plaisir et un moment de détente et d’échange. Ne le forcez pas, mieux vaut attendre et réitérer plus tard. N’hésitez à changer de lieu dans la maison et prenez une position différente de l’allaitement.
L’allaitement est un échange pour vous, mais également pour lui, c’est pourquoi un sevrage peut être synonyme de séparation pour votre enfant comme pour vous. Si le sevrage se fait un peu avant la reprise du travail, il est conseillé de communiquer avec votre bébé, même s’il est tout petit. Lui parler tendrement le rassure. Prenez le plus souvent dans votre bras et expliquez-lui que vous devez vous séparer un petit moment, mais que vous revenez vite et que vous serez toujours là pour lui.
Le passage de l'allaitement aux biberons est une grande transition pour l'enfant. C'est également l'occasion, si ce n'est déjà fait, de démarrer la diversification alimentaire.

Le matériel nécessaire pour réussir un sevrage

Le tire lait

Le tire-lait est un appareil qui permet d’extraire le lait sans l’aide de bébé. Il permet d’augmenter la production de lait par la stimulation de succion. Il aide à mettre l’allaitement en place, mais également à instaurer un sevrage doux. En effet, le tire-lait aide la maman à faire des réserves de lait dans le but d’en congeler ou bien d’en conserver en vue de faire garder momentanément le bébé. Il est intéressant d’utiliser un tire-lait pour laisser une place au père pour qu’il puisse donner le biberon au bébé et créer un lien aussi fort que la maman. Cet appareil va permettre d’habituer le nourrisson à alterner entre le sein de sa mère et le biberon. Nous vous conseillons d’utiliser un tire-lait afin d’extraire le lait tout en réduisant la quantité et d’en tirer de moins en moins afin d‘éviter les engorgements et ainsi calmer la production de lait petit à petit.


Notre sélection :

Le biberon et la tétine

Pour réussir une transition parfaite et même habituer bébé dès le début à l’alternance, des biberons sont spécialement élaborés pour imiter la forme du sein de la maman avec des tétines spéciales qui offrent la même succion et la même prise en bouche à l’enfant. Il sera possible de continuer à allaiter son enfant tout en lui proposant régulièrement ce genre de biberon avec du lait maternel afin de ne pas le perturber et que le sevrage se fasse en douceur.


Notre sélection :

Le lait relais

Le choix d’un lait infantile n’est pas une mince affaire lorsqu’on est habitué à allaiter son enfant. Il est important de demander l’avis de votre pédiatre afin qu’il vous éclaire. Une large variété de lait relais vous est proposée afin de se rapprocher au mieux du lait maternel, ce qui évitera de mauvaises réactions au cours de la digestion.


Notre sélection :

Pour réussir un sevrage sans complication, nous vous conseillons d’anticiper avec des accessoires afin d’habituer tout doucement votre enfant à se nourrir sans vous, avec son papa par exemple et lui donner régulièrement votre lait dans un biberon ayant la forme et une succion se rapprochant du sein maternel. Il vous faudra avancer par étape pour que vous et votre enfant soyez près et rassurés. Il vous suffira d’espacer les tétées en nourrissant votre bébé à l’aide d’un lait infantile relais, de choisir un sevrage partiel dans un premier temps puis sevrer totalement votre enfant quelque temps après tout en douceur.