Allaitement : accessoires et conseils

Allaitement : accessoires et conseils
En France, environ 65 % des jeunes mamans font le choix d’allaiter leur bébé. Une décision saluée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui recommande l’allaitement maternel exclusif pendant les premiers mois de vie de l’enfant, et même jusqu’à ses deux ans. En effet, le lait maternel se distingue par sa composition sur-mesure, qui s’ajuste en fonction de l’évolution du nourrisson et de ses besoins. Toutefois, la volonté d’allaiter ne suffit pas toujours et différents éléments peuvent rendre l’allaitement plus compliqué. Outre le temps d’adaptation nécessaire à maman et bébé lors des premières semaines, il est fréquent d’être confrontée à de la fatigue, des doutes, une certaine appréhension, des petites complications ou une variation de la production de lait maternel. La reprise du travail est également perçue comme un frein à l’allaitement, alors que l’un et l’autre ne sont pas forcément incompatibles. Afin de vous aider à vivre sereinement votre allaitement, Pharma GDD fait le point sur les accessoires dont vous pouvez avoir besoin et vous donne quelques astuces simples à appliquer au quotidien.

Préparer les seins à l’allaitement

À l’instar d’une épreuve sportive, allaiter est une démarche qui se prépare en amont, avant même la naissance de votre bébé, tant sur le plan psychologique que physique. En effet, les seins seront sur-sollicités tout au long de l’allaitement, surtout au moment des pics de croissance. Il est donc primordial d’y accorder le plus grand soin et de les préparer avant l’accouchement. Profitez de votre dernier mois de grossesse pour effectuer un massage quotidien de votre poitrine avec un produit prêt à l’emploi comme un baume ou une pommade, ou une huile végétale pure, comme l’huile d’amande douce, idéale pour hydrater, assouplir et préparer les mamelons à la succion de bébé. Après la grossesse, vous pourrez même réutiliser cette huile pour prendre soin de la peau de votre nouveau-né.


Notre sélection :

Vêtements, soutien gorge et coussin d’allaitement

Le soutien gorge, les vêtements et le coussin d’allaitement sont des accessoires souvent indispensables pour les mamans qui donnent le sein à leur bébé. Le coussin d’allaitement se présente sous la forme d’un traversin en forme de croissant de lune. Très utile pendant la grossesse et le séjour à la maternité, il le reste ensuite pour l’allaitement. Il permet en effet de créer un appui pour bébé et aide à trouver une position confortable pour les tétées. Du côté de la maman, le coussin d’allaitement contribue à soulager les douleurs et les tensions au niveau du dos, du cou et des épaules, très fréquentes lors des premiers jours. En outre, ce type de coussin est idéal pour les mamans de jumeaux ainsi que pour les femmes qui ont accouché par césarienne et doivent préserver leur cicatrice une fois rentrées à la maison. Dans l’idéal, le coussin d’allaitement ne doit être ni trop dur ni trop mou.

Essentiel pour soutenir la poitrine, le soutien gorge d’allaitement est très pratique grâce à son ouverture par l’avant qui facilite l’accès au sein pour la tétée et ne nécessite pas de se dévêtir complètement. Il est important de le choisir à la bonne taille afin qu’il ne comprime pas les seins ni la zone sous les aisselles. Un soutien gorge d’allaitement trop serré induit un risque d’engorgement et des douleurs parfois décourageantes.

En complément, vous pouvez choisir de porter des vêtements d’allaitement, bien qu’ils ne soient pas obligatoires pour allaiter dans de bonnes conditions. Robe à fermeture cache-cœur, t-shirt ou débardeur d’allaitement sont proposés par des marques de prêt-à-porter qui développent des gammes Maternité, ainsi que par des marques plus confidentielles telles que Tajinebanane ou Envie de fraise. Ces vêtements sont idéals pour allaiter en extérieur. Pour les plus pudiques, les langes sont les compagnons parfaits pour pouvoir se couvrir la poitrine en cas de tétée dans un lieu public.

Coussinets d’allaitement, tire lait, bouts de sein : quelles indications ?

Il existe une multitude d’accessoires destinés à l’allaitement, à tel point que les jeunes mamans sont bien souvent perdues face aux rayons de puériculture. S’il n’est pas obligatoire de les avoir chez soi dès le début de l’allaitement, ils peuvent apporter une aide précieuse, notamment lorsque des complications surviennent.

Les coussinets et coquilles d’allaitement

Qu’ils soient lavables ou jetables, les coussinets d’allaitement ont toujours la même forme de petit disque. Ils se placent dans le soutien gorge et ont pour but d’absorber les éventuels écoulements et fuites intempestives de lait maternel qui se manifestent entre deux tétées. Ils peuvent aussi être utilisés en cas de Réflexe d’éjection fort (REF) et au moment de la montée de lait, seuls ou en alternance avec des coquilles d’allaitement visant à recueillir le lait maternel. La montée de lait a lieu généralement deux à quatre jours après l’accouchement. Il s’agit d’un phénomène naturel lié à la stimulation de la lactation. Pendant deux à trois jours, la production de lait est très importante et les écoulements sont fréquents. Un autre avantage des coussinets et des coquilles d’allaitement réside dans le fait qu’ils préviennent les crevasses et protègent les mamelons. Il faut veiller à les changer régulièrement afin de garder des seins propres et secs et d’éviter les irritations.


Notre sélection :

Le tire lait

Le tire lait fait souvent l’objet d’une ordonnance à la sortie de la maternité, mais toutes les mamans allaitantes n’en auront pas nécessairement l’utilité. Manuel ou électrique, il est indiqué dans plusieurs situations et, tout d’abord, en cas d’engorgement. Divers facteurs favorisent ce phénomène : production de lait maternel très forte, espacement des tétées, arrêt brutal de l’allaitement… Tirer son lait permet alors de retrouver du confort tout en faisant des réserves de lait maternel en prévision d’une séparation (sortie sans bébé, reprise du travail). Le tire lait vous aidera aussi si votre bébé ne tète qu’un sein sur deux, s’il a du mal à téter ou si vous souhaitez amorcer le sevrage en douceur.

Sachez que vous pouvez parfaitement conjuguer vie professionnelle et allaitement, en particulier grâce au tire lait. En effet, le Code du travail prévoit différentes dispositions pour faciliter l’allaitement par les mères qui reprennent le travail à l’issue de leur congé maternité. Dans le secteur privé, les employeurs doivent pouvoir proposer à leurs salariées un local spécialement dédié, séparé des espaces de travail, meublé et équipé d’un point d’eau pour faciliter le tirage du lait maternel. Le temps d’allaitement pendant le travail est prévu par le Code du travail et s’applique à tout type d’entreprise, quel que soit l’effectif. Ainsi, les femmes qui souhaitent tirer leur lait disposent d’une heure par jour pour le faire, répartie en deux périodes de trente minutes (matin et après-midi). Ces dispositions ne sont pas toujours connues des employeurs. Aussi, si vous souhaitez en savoir plus, référez-vous aux articles L. 1225-30 à L. 1225-33 du Code du travail (refonte 2007).

Pour aller plus loin et savoir quel tire lait vous correspond, reportez-vous à notre fiche conseil : « Bien choisir son tire-lait ».


Notre sélection :

Les bouts de sein et protège mamelons

Fabriqués en silicone, les bouts de sein et protège mamelons visent à préserver les mamelons pendant l’allaitement. Ils créent une sorte de bouclier autour des mamelons, sans pour autant altérer le lien entre la maman et son bébé lors de la tétée. Ces accessoires sont également recommandés en cas de crevasses, de mamelons ombiliqués ou, plus simplement, de mamelons douloureux. Ils conviennent aussi pour l’allaitement des bébés prématurés, le temps que le réflexe de succion se déclenche, ou en tant que transition vers le biberon, pour habituer le bébé à la tétine. Les protège mamelons peuvent également être portés en dehors des tétées pour limiter les frottements avec les vêtements, les irritations et l’aggravation des crevasses, complication très fréquente de l’allaitement. Si vous devez utiliser des bouts de sein ou des protège mamelons, nous vous recommandons de choisir une taille adaptée à la fois aux mamelons et à la bouche de votre nourrisson. Ils doivent ensuite être lavés à l’eau et au savon avant d’être réutilisés.

En prévention des crevasses, appliquez un peu de votre lait sur vos mamelons en fin de tétée. Riche en anticorps et en facteurs de croissance, le lait maternel évite la surinfection et favorise la cicatrisation. Pensez aussi à corriger la position de votre bébé quand il prend le sein et, si besoin, faites-vous aider par une conseillère en lactation. Il existe aussi des crèmes dédiées à la problématique des crevasses, dont les ingrédients vont optimiser l’hydratation et la régénération de la peau.


Notre sélection :

Baisse de la lactation : que faire ?

Certaines femmes qui allaitent leur bébé sont sujettes à ce que l’on appelle une baisse de la lactation. Des raisons diverses peuvent expliquer cette production de lait maternel moins importante : fatigue, tétées moins fréquentes, prise de certains médicaments, dépression post-partum, régime alimentaire strict, mastite, etc. Pour stimuler la lactation, rapprochez-vous dans un premier temps d’un professionnel de santé pour identifier les origines du problème. Différentes solutions existent, telles que les tisanes et infusions d’allaitement à base de plantes (fenugrec, anis, fenouil) ou les compléments alimentaires enrichis en vitamines et minéraux. L’allaitement à la demande et la mise au sein de bébé dès qu’il en a besoin permet aussi d’éviter une baisse de la lactation. En effet, plus les seins sont stimulés, plus la production de lait sera satisfaisante.


Notre sélection :

À retenir

Allaiter est une démarche qui demande une grande implication de la part des jeunes mamans. Il n’est pas toujours simple pour elles de faire face aux complications les plus courantes (crevasses, mamelons douloureux, engorgement), qui deviennent alors des obstacles au bon déroulement de l’allaitement. Afin d’accompagner les femmes allaitantes, de nombreux accessoires ont été créés, comme le coussin et le soutien gorge d’allaitement, les coussinets et coquilles d’allaitement, le tire lait, les bouts de sein ou encore les protège mamelons. Loin d’être indispensables, ils apportent une aide précieuse et contribuent à encourager les jeunes mères à poursuivre l’allaitement malgré les difficultés. Pour faire les bons choix, n’hésitez pas à vous rapprocher d’organismes comme la Leche League. Notre fiche conseil « Allaiter son bébé » vous donnera également plus de détails et d’informations.