Allaitement : tirer et conserver son lait

Allaitement : tirer et conserver son lait

Engorgement, faible sécrétion lactée, enfant qui boit peu, préparation au sevrage…, plusieurs situations peuvent amener une femme à tirer son lait au cours de l'allaitement. Le plus souvent, une maman tire son lait lorsqu'elle va être séparée de son enfant quelques temps. Ainsi, en conservant son lait, elle passe le relais à une autre personne (papa, nourrice) pour nourrir le bébé. 

Le moment et l'environnement

Une femme peut tirer son lait à tout moment de la journée. Mais pour recueillir le maximum de lait, l'idéal est de le faire le matin lorsque ses seins contiennent la plus grande réserve de lait. Choisir un horaire régulier permet de rythmer son corps et offre une meilleure lactation.

Pour exprimer son lait avec moins de difficultés et de douleurs, une mère doit s'installer dans un endroit calme sans risque d'être dérangée et prévoir suffisamment de temps pour être détendue.

Une fois ces conditions réunies, certaines précautions d'hygiène doivent être prises pour ne pas altérer la qualité du lait. La maman doit donc se laver les mains et nettoyer les récipients de conservation et le tire-lait avant de commencer.

La méthode

Une femme allaitante peut ensuite choisir de tirer son lait avec un tire-lait manuel, un tire-lait électrique ou à la main.

Tirer son lait à la main demande un peu d'entraînement. Pour réussir, il faut presser et masser les glandes qui entourent l'aréole du sein avec un mouvement circulaire. Néanmoins, lorsque la technique est adoptée, cette méthode est économique et pratique.

Le tire-lait manuel est une manière d'exprimer son lait plus facilement. Muni d'un piston pour pomper le lait, il permet de créer soi-même la source d'aspiration. Pratique à transporter, il est silencieux et ne nécessite pas de source d'électricité. Cependant, la méthode manuelle peut être fatigante. Elle est donc conseillée pour une utilisation occasionnelle. Pour un usage fréquent, mieux vaut choisir un tire-lait électrique. Son utilisation permet de bénéficier d'une action plus physiologique, proche du mécanisme de tétée de bébé. Plus rapide que le tire-lait manuel, il dispose d'un réglage de la force d'aspiration.

Certains tire-laits électriques possèdent également la faculté de tirer le lait des deux seins simultanément (double pompage). Cette méthode nécessite néanmoins des piles ou une source d'électricité. Très coûteux, les tire-lait électriques sont disponibles en location dans les pharmacies. 

Quelque soit la méthode, la quantité de lait tirée doit être la même que celle qui est prise par bébé à chaque tétée. Si une mère doit s'absenter plusieurs jours, il lui faudra tirer autant de lait que l'enfant en a besoin sur toute la durée de la séparation.

La conservation

Le lait doit être stocké dans des pots et des sachets spécialement conçus pour la conservation de lait maternel. Pour une meilleure conservation et un calcul plus rapide de la quantité, la mère doit privilégier de multiples récipients plutôt qu'un seul. Sous l'effet de la congélation, le volume de lait augmente. Les biberons ne doivent donc être remplis qu'aux ¾.

Congeler du lait maternel demande une certaine organisation : sur chaque contenant, il faut noter la date, la quantité tirée et éventuellement le nom de l'enfant, s'il va à la crèche par exemple.

Suivant le temps de conservation voulu, le lait peut être conservé à température ambiante, au réfrigérateur ou au congélateur. Les tableaux suivants associent le temps de conservation en fonction de la température et du lieu de conservation.


A température ambiante
A 15 °C 24 heures
Entre 19 et 22 °C 10 heures
A 25 °C Entre 4 et 6 heures


Au réfrigérateur
Entre 0 et 4 °C 2 jours


Au congélateur
Dans la case congélation d'un réfrigérateur 2 semaines
Au congélateur 3 mois


Si vous apercevez un changement de volume, d'aspect ou d'odeur, jetez le lait immédiatement.


Les biberons de lait maternel permettent également à une maman de débuter le sevrage de bébé en douceur. Pour arrêter progressivement l'allaitement, n'hésitez pas à consulter notre fiche conseils « Sevrer son enfant ».