Lehning Phapax gouttes 30ml


Migraines - Dès 2 ans
  • Mode d'administration Mode d'administration : Voie orale
  • Femme enceinte Femme enceinte : Non autorisĂ©
  • Allaitement Allaitement : Non autorisĂ©
Fabriqué en France

9,96 â‚¬
9,96 â‚¬
La solution buvable Phapax en gouttes est un médicament homéopathique des laboratoires Lehning. Phapax est traditionnellement utilisé dans les migraines chez l'adulte et l'enfant à partir de 2 ans.

Composition des gouttes Phapax

Chaque flacon de cette solution buvable contient à doses égales (3 ml) les souches homéopathiques suivantes : Cyclamen europaeum 3 DH, Gelsemium 4 DH, Chelidonium majus 3 DH, Ruta graveolens 8 DH, Iris versicolor 3 DH, Sanguinaria canadensis 4 DH, Argentum nitricum 6 DH, Cimicifuga 4 DH, Digitalis purpurea 2 DH et Melilotus officinalis 2 DH. 

Les excipients de Phapax sont l'éthanol et l'eau purifiée.

Posologie de ce médicament contre la migraine

La posologie usuelle est de 20 gouttes 3 fois par jour. En cas de crise aiguë, une ou deux prises supplémentaires sont possibles.

Chez l'enfant à partir de 2 ans, réduire la posologie de la moitié ou du quart selon l'âge.

Les gouttes sont à diluer dans un peu d'eau puis les laisser sous la langue avant de les avaler. Phapax doit être pris de préférence à distance des repas.

Précautions d'emploi de Phapax

Ce médicament est contre-indiqué en cas d'hypersensibilité à l'un de ces constituants.

Les gouttes Phapax contiennent de l'alcool : 20 gouttes de Phapax correspondent à 3.9 ml de bière ou 1.6 ml de vin. C'est pourquoi il faut en tenir compte en cas d'épilepsie, de patient alcoolique ou en sevrage, en cas de maladie hépatique, chez la femme allaitante ou enceinte et chez les enfants.

Lire attentivement la notice avant d'utiliser ce médicament contre la migraine.

Conditionnement : flacon de 30 ml.

Consulter la notice en cliquant ici si le PDF ne s'affiche pas.

 LE CONSEIL DU PHARMACIEN

Plus de la moitié de la population a déjà souffert ou souffre de maux de têtes. On peut distinguer deux sortes de maux de têtes : la céphalée de tension et la migraine.

Qu'est ce que la migraine ?

La céphalée se différencie de la migraine par une douleur au front ou nuque, avec sensation de pression ou de serrement sur plusieurs heures voire jours... La migraine se définit quant à elle par l’apparition d’une douleur lancinante, pulsatile d’un seul côté de la tête, elle a très souvent un fort impact sur l’effort physique contrairement aux céphalées.
Certaines personnes ressentent les prémices de l’arrivée d’une crise de migraine : ces sensations peuvent être physiques (vertiges, fourmillements...) ou alors visuelles (voile noir, éclair ou point scintillant...). Elles durent en moyenne 20 à 30 minutes.
On parle dans ce dernier cas d’une migraine avec aura ou encore appelée migraine ophtalmique.

Les causes d’une migraine

Certains facteurs peuvent favoriser la survenue d’une crise de migraine chez les personnes prédisposées. Néanmoins ce n’est pas systématique.
Parmi eux, on retrouve : le changement de rythme (activités professionnelles, personnelles) le manque ou l’excès de sommeil, un changement des heures de repas, le jeun, prise d’un repas riche.

L’environnement qui entoure la personne joue aussi un rôle important dans l’apparition des maux de tête (odeurs, luminosité, bruit..) ainsi que le côté émotionnel de la personne (environnement agréable ou non).

Chez les femmes, les crises migraineuses sont liées dans beaucoup de cas au cycle hormonal et apparaissent lors des règles.

Médicaments contre la migraine

Le traitement est à prendre le plus vite possible et est fonction de l’intensité des crises et de l’efficacité des médicaments utilisés lors des crises précédentes. On peut distinguer les traitements spécifiques de la crise de migraine et les traitements de fond à prendre quotidiennement.

• Si la crise est légère à modérée, les antalgiques classiques sont utilisés comme avec l’anti-inflammatoire non stéroïdien (ibuprofène). L’aspirine et le paracétamol sont aussi préconisés pour soulager les maux de tête. Ces antalgiques peuvent être associés ou non à des anti-nauséeux ou à de la caféine.

• Lorsque les crises de migraine sont intenses et non soulagées par les antalgiques vu précédemment, une de ces familles sont prescrites :

- Les Triptans : vasoconstricteurs agissant sur la douleur et les symptômes associés. Ils doivent être pris le plus tôt possible et la posologie ne doit pas excéder 2 comprimés / 24 h.
- Les Dérivés de l’ergot de seigle : ceux-ci sont utilisés lorsque les précédents traitements ne fonctionnent pas.

Les traitements de fond de la migraine sont instaurés lorsque les traitements des crises se relèvent inefficaces ou bien lorsque les crises ont une forte répercussion sur la vie quotidienne ou encore lors d’apparition de céphalées chroniques. L’objectif est de réduire la fréquence des crises, il ne s’agit en aucun cas d’un traitement curatif.

Ce traitement est mis en place sur une durée de 6 mois pour ensuite être arrêté et repris si besoin. Les principales familles de médicaments utilisés sont les Bêtabloquants, les antidépresseurs, et les antiépileptiques.

Les gouttes buvables Phapax peuvent être prises en complément des thérapeutiques classiques ou seules si le patient ne répond pas à ces traitement ou qu'il présente une contre-indication à leur utilisation.

Solutions pour soulager un mal de tête

- Lors d’une crise : il est important de s’allonger dans le calme et dans une pièce sombre, avec si besoin une compresse froide sur la nuque, un masque. Un bain chaud permet aussi à la personne de se relaxer.

- L'application d’huile essentielle de Menthe poivrée sur les tempes et sur la plante des pieds (ne pas utiliser chez les femmes enceintes, allaitantes, enfants de moins de 6 ans, personnes épileptiques ; l’usage sur la peau doit être localisé)
- Des aliments peuvent aussi favoriser la crise : ceux riches en tyramine (chocolat, noix, fromage vieillis..) en histamine (produits fermentés) en glutamate (plats chinois). On peut aussi rajouter les sodas et vins (présence de sulfites). Il sont donc à éviter.
- La phytothérapie : le saule blanc, la reine des prés (grâce à leurs composées flavonoïdes et salicylés), la grande camomille a aussi une efficacité prouvée dans la migraine. Les plantes riches en caféine auront un effet sur les crises : café, maté, thé.

Il est souvent recommandé de tenir un agenda de la migraine sur plusieurs mois : pour noter les dates, l’intensité, les circonstances de survenue, la durée et le ou les médicaments utilisés pour soulager la crise migraineuse.

D’autres méthodes peuvent être efficaces pour certaines personnes : la relaxation, la sophrologie ou encore l’acupuncture.
Myriam Gorzkowski

Myriam Gorzkowski

Docteur en pharmacie

Mis Ă  jour le 29/06/2020