Insuffisance rénale du chat

  • Par Myriam Gorzkowski, mis à jour le 22/08/2022 à 14h08, publié le 28/07/2022 à 08h07
  • Temps de lecture : ~ 0 minutes
Insuffisance rénale du chat
L'insuffisance rénale est une pathologie qui peut toucher les humains, mais également les animaux, comme le chat. Il existe plusieurs causes à cette maladie qui peut se soigner, mais certains symptômes doivent être décelés rapidement pour apporter le traitement au plus vite. Pharma GDD vous informe des symptômes de l'insuffisance rénale du chat et vous conseille sur les traitements et la prévention pour préserver la santé de votre animal de compagnie.

Qu’est-ce que l’insuffisance rénale du chat ? 

L'insuffisance rénale est un dysfonctionnement des reins qui entraîne une mauvaise élimination des toxines, entre autres l'urée dans le sang et touche plus particulièrement les chats vieillissants. 
Il existe deux types d'insuffisance rénale :
  • Une insuffisance rénale aiguë est un dysfonctionnement transitoire et réversible des reins provoqué par une hémorragie, une infection générale, appelée septicémie, une intoxication médicamenteuse, une obstruction des voies urinaires comme des calculs.
  • L'insuffisance rénale chronique correspond à une destruction progressive et irréversible des reins. La majorité des cas d'insuffisance rénale chronique chez le chat est liée à l’âge et s’avère incurable. 

Les causes de l’insuffisance rénale chez le chat

L'insuffisance rénale du chat peut être causée par l’ingestion de substances toxiques et vénéneuses. Parmi ces substances, on retrouve les liliacées, l'antigel et de nombreux médicaments. 
Le lys faisant partie des liliacées se révèle très toxiques pour le chat. De plus, il faut savoir que cette plante les attire particulièrement. L'intoxication de produit lorsque le chat mâchonne n'importe quelle partie de la plante. L'ingestion d'une seule feuille peut être mortelle pour le chat. L'insuffisance rénale concernant la toxicité du lys ne semble survenir que chez le chat. 
L'antigel est composé d'éthylène glycol, extrêmement toxique pour les humains et les animaux. Son goût sucré attire les animaux. Très brutale et rapidement mortelle, il suffit de moins d'une cuillère à thé d'antigel pour provoquer une insuffisance rénale aigue sévère chez le chat. 
Certains médicaments de types anti-inflammatoires ou chimiothérapiques peuvent entraîner des effets secondaires et amener à une insuffisance rénale. L'insuffisance rénale du chat peut aussi apparaître en cas d'infection ayant touché les reins et d'un cancer. Enfin, une malformation congénitale des reins ou un facteur génétique sont aussi possibles. Une mauvaise élimination des urines à la suite de calculs rénaux ou une inflammation des reins (néphrite) peuvent être également en cause. 
Certaines maladies infectieuses d'origine parasitaire comme la maladie de Lyme peuvent causer une insuffisance rénale chez le chat. La leptospirose, la leishmaniose, la piroplasmose, également appelée babésiose véhiculée par une morsure de tique. Lorsque le parasite se diffuse dans le système sanguin du chat, il va se multiplier et provoquer une infection pouvant être mortelle si elle n'est pas soignée en temps. Cette infection se développe dans l'organisme provoquant une lyse des globules rouges, c'est-à-dire leur destruction et l'augmentation du taux de bilirubine dans le sang. 

Les symptômes de l’insuffisance rénale chez le chat

Il est important de surveiller le comportement de votre chat, car l'insuffisance rénale survient rapidement. Cette pathologie peut cependant passer inaperçue un bon moment au début et se révéler brutalement. Tant qu'au moins un tiers du rein fonctionne normalement, le comportement du chat n'est pas affecté. 
Le chat s'affaiblit et semble neurasthénique et fatigué. Il est victime, d’hypersalivation, parfois d’un œdème facial, de vomissements et de diarrhée. Le chat peut souffrir d'une perte d'appétit, voire refuser de s'alimenter. Les premiers symptômes de l’insuffisance rénale se traduisent par une soif abondante suivit d'un besoin d'uriner plus que fréquent, remplacé brutalement par l'absence de l'envie d'uriner. Des douleurs apparaissent lors de la miction, c'est-à-dire lorsqu'il urine. Il va soit se retenir ou bien uriner davantage. Cette pathologie entraine une déshydratation due au mauvais filtrage des toxines qui l'amène à boire énormément, ce qui provoque une incontinence dans certains cas. En fin d'évolution, des signes neurologiques apparaissent comme des troubles de la démarche et des convulsions.

Le diagnostic de l’insuffisance rénale du chat

Si vous suspectez un éventuel empoisonnement ou dès que votre chat change de comportement et présentes les symptômes précédemment évoqués, il est urgent de consulter un vétérinaire. Après l'avoir ausculté, il effectue une analyse du sang afin de détecter un problème rénal et mesurer la gravité. Des échantillons d'urine sont également analysés pour détecter une infection et vérifier la présence de cristaux ou d'autres éléments.
Une échographie des reins apporte une grande source d'informations pour vérifier leur fonctionnement et la présence ou non d'un empoisonnement.

Le traitement de l’insuffisance rénale du chat

Le traitement principal d'une insuffisance rénale s'effectue via une perfusion par intraveineuse. Dans un deuxième temps, la prise de certains médicaments diurétiques et anti-vomitifs est prescrite pour soulager l'animal.
La production d'urine et les valeurs rénales sont mesurées en permanence afin de contrôler la fonction de filtre des reins et s'assurer qu'ils retrouvent toutes leurs capacités. 
Le chat est donc gardé sous surveillance vétérinaire jusqu'à ce que les toxines soient éliminées. Au retour à la maison, l'alimentation du chat doit être modifiée afin de soulager les reins. Il faudra l'adapter en privilégiant un apport pauvre en protéines et en phosphore. Il faudra rester attentif au moindre symptôme évocateur dans les jours, voire les semaines qui suivent l'insuffisance rénale aigue.

En présence d'une insuffisance rénale chronique, le traitement est plus lourd, car il consiste à ralentir la destruction du rein tout en sachant que les dommages déjà constatés sont irréversibles. 
Cependant, malgré la fatalité, le traitement et le suivi adaptés permettent au chat de vivre encore quelques années dans des conditions correctes.
L'alimentation du chat doit être ajustée tout au long de sa vie. L'apport contrôlé en minéraux et en protéines permet de soulager les reins et de les aider à mieux fonctionner. Le vétérinaire prescrit un aliment spécialement conçu pour les chats atteints de troubles rénaux. Il est important que le chat couvre ses besoins nutritionnels quotidiens même si son appétit est très diminué. Dans ce cas de figure, des pâtées, des nourritures dites humides tout comme les croquettes sont disponibles chez le vétérinaire. Lorsque son état est stabilisé, le chat peut quand même avoir besoin de dialyses et de perfusions régulières afin d'aider à éliminer les toxines et favoriser la réhydratation.

Prévenir l’insuffisance rénale du chat

Il n'existe pas de traitement préventif contre l’insuffisance rénale. Cependant, une bonne hygiène, des vaccins à jour et une alimentation saine vont aider à limiter les facteurs aggravants. Il est important de mettre à disposition suffisamment d'eau propre et fraîche à son animal et de la renouveler régulièrement.
Votre chat nécessite un traitement antiparasitaire et vermifuge à jour pour garantir une bonne santé et garder un système immunitaire efficace. 
Les insectes tels que les puces et les tiques peuvent infecter les animaux, c'est pour cela qu'il est important de traiter régulièrement son chat grâce à des pipettes antipuces ou à un collier antipuces. Ils ont la capacité de repousser les insectes indésirables grâce à l’insectifuge ou de les neutraliser à l'aide d'un insecticide. Il est conseillé d'appliquer la pipette sur la peau toutes 2 à 4 semaines. Concernant le collier antipuces, il est préconisé de changer le collier tous les 4 à 6 mois.



Le vermifuge est un traitement médicamenteux sous forme de comprimés ou de solutions buvables. Ils permettent d'éliminer tous les parasites et les vers intestinaux du chat. Il évite toute infestation dans l'organisme et en limite les conséquences comme les ballonnements, les vomissements, les diarrhées, la perte de poids, le pelage terne et même le décès de l'animal. Il faut savoir que le chat comme tout autre animal domestique peut transmettre des maladies aux humains par leurs déjections, leur morsure ou leurs griffures. C'est le cas de la toxoplasmose. Les comprimés sont pratiques, car de petite taille, ils peuvent être astucieusement dissimulés dans la nourriture et facilement avalés. 
Les solutions buvables ou sirops sont administrés en doses précises, une manière peut-être plus simple lorsque l'animal ne se fait pas berner par un comprimé caché dans sa gamelle. Il est important de vermifuger son chaton de 2 à 6 mois, 1 fois par mois puis 4 fois par an à l’âge adulte.


Certains aliments complémentaires à l'image de Sofcanis Félin Rénal visent à soutenir la fonction rénale des chats. En effet, avec l'âge la fonction de filtration des reins peut être affectée surtout en cas d'insuffisance rénale chronique. Ces aliments complémentaires sont enrichis pour certains en Lespedeza Capitata, une plante qui renferme des flavones, aidant à soutenir l'élimination des déchets azotés. Ils favorisent la vasodilatation de l'artère rénale, soutiennent la résistance des capillaires et réduisent leur perméabilité.

Conséquences d'une insuffisance rénale chez le chat

Lorsqu'un chat souffre d'insuffisance rénale, il doit être pris en charge très rapidement pour garantir une guérison la plus efficace qu'il soit. Il faut savoir qu’à la suite d’une insuffisance rénale dite aiguë, le chat risque de développer une insuffisance rénale chronique.
Concernant le traitement de l'insuffisance rénale chronique, des séquelles peuvent survenir au cas où le traitement n'a pas été effectué assez rapidement. Cette pathologie fragilise les reins et un suivi est mis en place par le vétérinaire afin de contrôler régulièrement l'évolution.

À retenir

L’insuffisance rénale du chat est une maladie relativement fréquente, car il existe de nombreuses causes pouvant provoquer ce dysfonctionnement des reins, voire leur destruction. Une hygiène, des vaccins à jour, un traitement anti-puce et vermifuge régulier ainsi qu’une alimentation saine peuvent aider à réduire le risque de présenter une insuffisance rénale. Dès l’apparition des symptômes vous faisant penser à une insuffisance rénale chez votre chat, rendez-vous en urgence chez votre vétérinaire pour un diagnostic et auquel cas, un traitement.