Livraison express le lendemain, pour toute commande passée avant 18h (Hors week-ends et jours fériés)

Huile essentielle de Coriandre

Huile essentielle de Coriandre
L’huile essentielle de Coriandre est obtenue par distillation des graines de la Coriandre.
La Coriandre, de son nom latin Coriandrum sativum, est une petite plante aromatique d’environ 60 cm de haut, portant des feuilles dentelées et plates, des petites fleurs blanches en ombelle et des fruits, ressemblant à des graines, de couleur beige, portés en grappe sur la tige et contenant de fines graines.
La Coriandre appartient à la famille des Apiacées comme le cumin ou le céleri.
C’est une plante qui est originaire du Proche-Orient et qui est cultivée depuis des temps très anciens. On utilise dans la cuisine méditerranéenne son herbe aromatique et son fruit très parfumé en tant qu’épice. L’huile essentielle de Coriandre peut ainsi être utilisée à la place du grain de coriandre (fruit) pour parfumer les plats de viande, de poisson et de légumes comme les tajines tout en apportant ses propriétés sur la digestion.
Il ne faut pas la confondre avec l’huile essentielle de Coriandre issue de la plante entière avec les fruits qui n’a pas du tout la même composition et les mêmes indications.

La composition de l’huile essentielle de Coriandre

L’huile essentielle de Coriandre est essentiellement riche en alcools monoterpéniques principalement représentés par le linalol (jusqu’à 75 %). Elle contient également des monoterpènes (environ 15 %) avec l’alpha-pinène, le gamma-terpinène, le paracymène et en plus faible quantité, le limonène. On note la présence en moindre quantité d’esters avec l’acétate de géranyle et de cétones avec le camphre.
L’huile essentielle de Coriandre contient une quantité négligeable d’aldéhydes contrairement à l’huile essentielle de Coriandre distillée à partir de la plante entière avec les fruits qui peut en contenir jusqu’à 50 % et qui est, de ce fait, toxique pour la peau et les muqueuses, ainsi que très allergisante et par conséquent difficile à manipuler.

Les propriétés de l’huile essentielle de Coriandre

Les alcools monoterpéniques présents en grande quantité dans l’huile essentielle de Coriandre ont des propriétés antibactériennes, antivirales, antifongiques et antiparasitaires. Ainsi l’huile essentielle de Coriandre peut être utilisée comme anti-infectieux pour de nombreuses infections, notamment au niveau gastrointestinal en cas de microbiote déséquilibré avec colites, fermentation, ballonnements et gaz et aussi au niveau urinaire en cas de cystites.
Ces composés sont également toniques pour le corps, ce qui est favorable en cas de fatigue. Ils sont également toniques pour la digestion.
Les monoterpènes sont des anti-infectieux et ils ont des propriétés toniques par effet corticostimulant. Ce sont, par ailleurs, de bons anti-inflammatoires et antidouleurs.
Les esters, avec l’acétate de géranyl, ont des propriétés antispasmodiques. Ils sont responsables de l’effet calmant de l’huile essentielle de Coriandre sur les spasmes d’ordre digestif en cas de gaz, d’aérophagie et de ballonnements.  Leurs propriétés antidouleurs et anti-inflammatoires sont également utiles en cas de douleurs abdominales spasmodiques.
Les esters ont aussi des propriétés calmantes qui expliquent l’action locale apaisante de l’huile essentielle de Coriandre. Ceci confère à l’huile essentielle de Coriandre une action apaisante pour détendre en l’utilisant lors de massages notamment pour préparer au sommeil.
Le camphre est surtout réputé pour ses propriétés antidouleurs et anti-inflammatoires en usage local, en particulier contre les douleurs musculaires et articulaires.

Utilisation de l’huile essentielle de Coriandre

Digestion lente

Pour favoriser la digestion, on utilise l’huile essentielle de Coriandre par voie orale.  Mettre 1 ou 2 gouttes d’huile essentielle de Coriandre sur un comprimé neutre et avaler 2 fois par jour pendant 5 jours. Si besoin renouveler après 2 jours d’arrêt.

Ballonnements et gaz

En cas de ballonnements douloureux et/ou de gaz, il est possible d’utiliser l’huile essentielle de Coriandre par voie orale ou par voie cutanée.
Par voie orale, diluer 1 goutte d’huile essentielle de Coriandre, associée à 1 goutte d’HE d’estragon et à 1 goutte d'HE de cardamome dans une cuillère à café d’huile d’olive ou sur un comprimé neutre. Ce mélange est à prendre au moment des troubles et jusqu’à 3 fois par jour pendant 5 jours maximum.
Par voie cutanée, dans un flacon roller à bille de 10 ml, verser 10 gouttes d’HE de Coriandre et compléter avec de l’huile d’abricot : appliquer sur l’abdomen et masser 3 fois par jour jusqu’à amélioration.

Fatigue et stress

Grâce à ses propriétés sédatives, relaxantes et tonifiantes, l’huile essentielle de Coriandre peut être utilisée pour détendre par massage ou par inhalation.
En cas de fatigue liée à une longue période de stress, dans un flacon pompe, diluer 3 ml d’huile essentielle de Coriandre et 3 ml d’huile essentielle de marjolaine à coquilles dans 60 ml d’huile d’amande douce et effectuer un massage le long de la colonne vertébrale.
Dès que le besoin se fait sentir, imbiber un stick inhalateur de 5 gouttes d’huile essentielle de Coriandre, 5 gouttes d’huile essentielle de camomille romaine et 5 gouttes de bois de Hô et respirer dès les premiers signes de stress.

Détente et sommeil

Pour détendre et favoriser le sommeil, il est possible d’utiliser l’huile essentielle de Coriandre par balnéothérapie. Diluez dans l’eau chaude de votre bain un bouchon de base neutre dans lequel vous aurez dilué 10 gouttes d’huile essentielle de Coriandre.

Douleurs et contractures musculaires

Les propriétés antispasmodiques et apaisantes des esters et les propriétés anti-inflammatoires et antidouleurs du camphre de l’huile essentielle de Coriandre en font une huile essentielle intéressante pour diminuer l’inflammation des muscles et des articulations, relaxer les muscles et diminuer les crampes.  
Par voie cutanée, l’huile essentielle de Coriandre, peut être ajoutée à une huile de massage à raison de 2 gouttes d’huile essentielle pour 8 gouttes d’huile de massage de façon à détendre le muscle en cas de crampe. On utilisera ce soin 3 fois par jour jusqu’à amélioration.
En cas de douleurs résistantes, on l’associe à une huile essentielle comme la gaulthérie anti inflammatoire et à l’huile essentielle de lavandin. Ces huiles essentielles sont à mélanger dans un flacon, à raison de 30 gouttes d’huile essentielle de Coriandre et de lavandin et 10 gouttes d’HE de gaulthérie, dans 10 ml d’huile d’arnica. On utilise cette huile de massage plusieurs fois par jour jusqu’à disparition de la contracture en faisant des pauses de 15 minutes entre chaque massage.

Précautions d’emploi

L’huile essentielle de Coriandre est déconseillée chez la femme enceinte ou allaitante et chez les enfants de moins de 7 ans.
Elle peut entraîner un risque de sensibilisation en raison de la présence d’allergènes (linalol, limonène, géraniol, citronellol). Toujours réaliser un test d’allergie au pli du coude au moins 48 heures avant de l’utiliser.
Il existe un risque d’irritation cutanée : il est donc nécessaire de la diluer dans une huile végétale à une dilution d’au moins 20 %.
Ne pas utiliser cette huile essentielle de façon prolongée.
Ne pas utiliser cette huile essentielle en cas d’insuffisance rénale, d’asthme ou d’épilepsie.
En cas de prise de médicaments, demander l’avis de votre médecin ou de nos pharmaciens.

Contre-indications

L’huile essentielle de Coriandre est contre-indiquée en cas d’allergie aux plantes de la famille des Apiacées et au linalol, limonène, géraniol et citronellol.

Notre sélection d’huiles essentielles de Coriandre :


Les informations données sont tirées de la littérature et ne tiennent pas lieu de diagnostic. Si vous avez le moindre doute ou que vous souffrez d'une pathologie, demandez un avis médical avant d'entamer le traitement.
Si les symptômes persistent, consultez votre médecin.
Les soins d'aromathérapie par voie orale ne dispensent pas du traitement médical mis en place par votre médecin.
Ces soins par les huiles essentielles permettent d’apporter une aide supplémentaire dans la prise en charge de votre trouble. Ils ne s’opposent en aucune façon à la prise de votre traitement médical.
Avant toute prise d’huile essentielle par voie orale dans la prise en charge d’un trouble, il est recommandé d’éliminer toute cause physiologique, métabolique ou biologique pouvant être responsable du trouble (par exemple l’anémie en cas de fatigue). Pour cela un bilan médical est nécessaire.

Sources :
Al-Khayri JM, Banadka A, Nandhini M, Nagella P, Al-Mssallem MQ, Alessa FM. Essential Oil from Coriandrum sativum: A review on Its Phytochemistry and Biological Activity. Molecules. 2023 Jan 10;28(2):696.
Ramadan, M., Mörsel, JT. Oil composition of coriander (Coriandrum sativum L.) fruit-seeds. Eur Food Res Technol 215, 204–209 (2002).
Pietro Lo Cantore, Nicola S. Iacobellis, Adriana De Marco, Francesco Capasso, Felice Senatore. Antibacterial Activity of Coriandrum sativum L. and Foeniculum vulgare Miller Var. vulgare (Miller) Essential Oils. J. Agric. Food Chem., 2004, 52 (26), pp 7862–7866.
J.C. Matasyoh, Z.C. Maiyo, R.M. Ngure, R. Chepkorir. Chemical composition and antimicrobial activity of the essential oil of Coriandrum sativum. Food Chemistry, Volume 113, Issue 2, 2009, Pages 526-529.
Silva F, Ferreira S, Queiroz JA, Domingues FC. Coriander (Coriandrum sativum L.) essential oil: its antibacterial activity and mode of action evaluated by flow cytometry. J Med Microbiol. 2011 Oct;60(Pt 10):1479-86.
Freires Ide A, Murata RM, Furletti VF, Sartoratto A, Alencar SM, Figueira GM, de Oliveira Rodrigues JA, Duarte MC, Rosalen PL. Coriandrum sativum L. (Coriander) essential oil: antifungal activity and mode of action on Candida spp., and molecular targets affected in human whole-genome expression. PLoS One. 2014 Jun 5;9(6):e99086. 
Silva F, Ferreira S, Duarte A, Mendonça DI, Domingues FC. Antifungal activity of Coriandrum sativum essential oil, its mode of action against Candida species and potential synergism with amphotericin B. Phytomedicine. 2011 Dec 15;19(1):42-7. 
Thompson A, Meah D, Ahmed N, Conniff-Jenkins R, Chileshe E, Phillips CO, Claypole TC, Forman DW, Row PE. Comparison of the antibacterial activity of essential oils and extracts of medicinal and culinary herbs to investigate potential new treatments for irritable bowel syndrome. BMC Complementary and Alternative Medicine 2013, 13:338 (28 November 2013) 
Reuter, J., Huyke, C., Casetti, F., Theek, C., Frank, U., Augustin, M., and Schempp, C. Anti-inflammatory potential of a lipolotion containing coriander oil in the ultraviolet erythema test. J Dtsch.Dermatol.Ges. 2008;6(10):847-851.
Peana Alessandra T, De Montis M. Graziella, Sechi Silvia, Sircana Gabriella, D'Aquila Paolo S, Pippia Proto. Effects of (−)-linalool in the acute hyperalgesia induced by carrageenan, -glutamate and prostaglandin E2. European Journal of Pharmacology, Volume 497, Issue 3, 30 August 2004, Pages 279-284
Peana AT, D'Aquila PS, Chessa ML, Moretti MD, Serra G, Pippia P. (-)-Linalool produces antinociception in two experimental models of pain. Eur J Pharmacol. 2003 Jan 26;460(1):37-41.
Peana AT, De Montis MG, Nieddu E, Spano MT, D'Aquila PS, Pippia P. Profile of spinal and supra-spinal antinociception of (-)-linalool. Eur J Pharmacol. 2004 Feb 6;485(1-3):165-74.
Huo M, Cui X, Xue J, Chi G, Gao R, Deng X, Guan S, Wei J, Soromou LW, Feng H, Wang D. Anti-inflammatory effects of linalool in RAW 264.7 macrophages and lipopolysaccharide-induced lung injury model. J Surg Res. 2013 Mar;180(1):e47-54.
G. Xie, N. Chen, L.W. Soromou, F. Liu, Y. Xiong, Q. Wu, H. Li, H. Feng, G. Liu. p-Cymene protects mice against lipopolysaccharide-induced acute lung injury by inhibiting inflammatory cell activation. Molecules, 17 (2012), pp. 8159–8173
Umezu T, Nagano K, Ito H, Kosakai K, Sakaniwa M, Morita M. Anticonflict effects of lavender oil and identification of its active constituents. Pharmacol Biochem Behav. 2006 Dec;85(4):713-21
Lima NG, De Sousa DP, Pimenta FC, Alves MF, De Souza FS, Macedo RO, Cardoso RB, de Morais LC, Melo Diniz Mde F, de Almeida RN. Anxiolytic-like activity and GC-MS analysis of (R)-(+)-limonene fragrance, a natural compound found in foods and plants. Pharmacol Biochem Behav. 2013 Jan;103(3):450-4
T Gurgel do Vale, E Couto Furtado, JG Santos Jr, GSB Viana. Central effects of citral, myrcene and limonene, constituents of essential oil chemotypes from Lippia alba (Mill.) N.E. Brown. Phytomedicine, Volume 9, Issue 8, 2002, Pages 709-714
d'Alessio, P. A., Bisson, J. F., & Béné, M. C. (2014). Anti-stress effects of d-limonene and its metabolite perillyl alcohol. Rejuvenation research, 17(2), 145-149.