Maternité : bien choisir son tire-lait

Maternité : bien choisir son tire-lait
Tire-lait manuel ? Tire-lait électrique ? Pour une utilisation occasionnelle ou régulière ? Téterelle simple ou double ? Choisir le tire-lait qui convient le mieux à vos besoins n'est pas chose aisée, qui plus est face à la multitude de modèles présents sur le marché. Pharma GDD vous livre quelques conseils pour y voir plus clair et faire le bon choix.

La physiologie de la lactation

Pendant la grossesse, les hormones placentaires ont une action sur la mammogénèse, car les oestrogènes favorisent le développement des canaux galactophores. La progestérone, quant à elle, stimule le développement les cellules sécrétrices de la débouchant dans la glande mammaire. Lors de la grossesse les seins évoluent et le tissu adipeux présent en grande quantité en temps normal va laisser place à un tissu épithélial formant une cavité engendrant également une tension mammaire ressentie les deux premiers mois de la grossesse.

Tout au long de la grossesse, le développement du tissu épithélial se poursuit régulièrement et l’augmentation moyenne du volume du sein pendant la grossesse est de 200 ml. En fin de grossesse, le tissu graisseux a presque disparu et le tissu glandulaire se présente sous forme de lobes durs et tendus. La pression douce fait perler un peu de colostrum et la peau des seins devient fine et le réseau veineux de Haller est visible. Pendant la grossesse, la sécrétion de lait est freinée par le double rôle inhibiteur de la progestérone et de l’oestrogène.
La progestérone freine la sécrétion de prolactine. Le premier stade de la lactation est appelé la phase colostrale. Elle débute pendant la grossesse et se termine 2 ou 3 jours après la naissance au moment de la montée de lait. Le colostrum est la première phase du lait sécrété en fin de gestation qui est ingéré après l'accouchement. Il est de couleur jaune et très riche en protéines, en anticorps indispensables à l'immunisation du nouveau-né et pauvre en sucre.

La lactogénèse de stade II appelée la phase lactée est déclenchée par la chute du taux d’hormones placentaires dont la progestérone qui est observée juste après l’accouchement. Elle ferme les jonctions intercellulaires, entraîne une modification de la sécrétion lactée et une augmentation du volume de lait produit et ce d’autant plus lorsque l’extraction de lait intervient rapidement. Le lait est fabriqué par les cellules sécrétrices de l’épithélium mammaire, produit en continu dans les acini puis stocké dans les glandes sacculaires en attendant d’être extrait. Cette production va augmenter afin de s’adapter aux besoins nutritionnels de l’enfant, de 30 à 50 ml au 2e jour de vie de l’enfant et 100 à 150 ml au 3e jour. Au bout de 2 semaines, la production quotidienne est environ de 600 ml.

Pourquoi utiliser un tire-lait ?

Pour les mamans désireuses d'allaiter leur bébé, le tire-lait est parfois un accessoire indispensable. En effet, son rôle majeur consiste à stimuler les glandes mammaires et donc la production de lait maternel, en d’autres termes la lactation. Le tire-lait fonctionne comme une pompe et permet d'extraire et de recueillir le lait pour le donner ensuite au nourrisson. Il existe deux grands types de tire-lait : le tire-lait manuel et le tire-lait électrique.

Le tire-lait manuel s'actionne grâce à une poignée qui crée une aspiration. Il est généralement destiné à une utilisation occasionnelle, et non pour un usage intensif, car il demande plus de manipulation et d'effort que le tire-lait électrique. Certains tire-lait manuels ont des fonctionnalités communes avec le tire-lait électrique et proposent notamment d'ajuster la force de la succion. Le principal atout du tire-lait manuel réside dans sa légèreté et son faible encombrement, qui le rend très facile à transporter. Il s’utilise sans courant électrique facilitant ainsi les déplacements en voiture, au bureau et également lors de vacances ou de week-end en camping.

Le tire-lait électrique est souvent jugé plus confortable par les mamans qui allaitent. En effet, il a été conçu de façon à ce que la stimulation exercée sur les seins soit la plus proche possible du rythme de succion du bébé. Le tire-lait électrique propose généralement deux phases d'expression du lait maternel : une phase de stimulation puis une phase d'extraction. Dans certains cas, il peut également assurer un double pompage, une option très intéressante pour les mamans de jumeaux ou pour gagner du temps. Ce modèle de tire-lait est plus encombrant car il est plus imposant, plus bruyant et nécessite une source de courant.
De nombreuses situations peuvent encourager le recours à un tire-lait :
  • L'engorgement des seins dû à une grande production de lait maternel. Ce phénomène se produit généralement lorsqu'un bébé ne tète pas suffisamment souvent le sein. Il faut au moins huit tétées toutes les 24 heures. Lors d'un engorgement, il se crée une sensation de chaleur associé à une poitrine très dure et gonflée avec quelques fois une fièvre.
  • Les douleurs provoquées par les crevasses qui ont l'aspect de petites lignes rouges à la surface du mamelon ou même des fissures appelées gerçures. Un aspect rouge et abrasé peut également apparaître. Pour éviter ou réduire du moins ce phénomène, il est nécessaire d'optimiser une bonne prise du sein par le bébé dès le premier jour et s'assurer également qu'il n'a pas un problème de succion.
  • L'allaitement d'un bébé prématuré ou d’un bébé même né à terme qui ne réussit pas la mise au sein. Il est très important de stimuler la lactation grâce au tire-lait même si le nouveau-né n’est pas réceptif à l’allaitement. Cela permettra d’activer la montée de lait et de mettre en place l’allaitement.
  • Les mamelons ombiliqués ou plats qui nécessitent une succion afin de les faire ressortir. Les mamelons plats ne dépassent pas beaucoup de l'aréole même lorsqu'ils sont soumis à une stimulation. Les mamelons ombiliqués se creusent vers l'intérieur du mamelon et peuvent même s'enfoncer dans le tissu mammaire.
  • Le sevrage progressif, permet d’extraire le lait en quantité de plus en plus restreinte afin de réduire la production de lait jusqu’à l’arrêt.
  • Le stockage de lait maternel en vue d'une absence de la maman est pratique. Cela permet de prévoir suffisamment de lait et de passer le relais au papa ou à la nounou.
  • Le désir de poursuivre l'allaitement malgré la reprise du travail.

Le lactarium

Une très grande quantité de lait produite peut également servir au lactarium. En effet, certaines femmes produisent beaucoup de lait et l’offrent au lactarium qui sert à nourrir les bébés prématurés en néonatologie afin de leur apporter tous les bienfaits et les aider à se renforcer. Ses propriétés biologiques irremplaçables favorisent leur croissance et améliorent leur pronostic neuro-développemental. Ses vertus vont prévenir également certaines pathologies fréquentes comme l’entérocolite ulcéro-nécrosant. Le don de lait s’adresse en effet aux nourrissons les plus fragiles car il est parfaitement adapté à l’immaturité de leur intestin. Ce lait sert également aux bébés souffrant de pathologies gastro-entérologiques, d’insuffisance rénale et d’intolérance rebelle aux protéines de lait de vache. Le tire-lait s’avère être l’accessoire idéal pour ce genre de don.

Comment choisir son tire-lait ?

Tous les tire-lait ne sont pas conçus de la même façon et ne conviennent pas aux mêmes mamans. Certains sont plus ou moins légers, bruyants, volumineux, pratiques... Ainsi, pour choisir le tire-lait qui vous convient, il est important de tenir compte de quelques critères essentiels. Avant toute chose, le tire-lait doit être simple à utiliser, efficace, rapide et facilement transportable, surtout si vous souhaitez l'utiliser en-dehors de votre domicile. Ensuite, veillez à ce que le tire-lait (en particulier électrique) assure plusieurs niveaux d'aspiration.
Vous pourrez ainsi choisir celui qui vous convient le mieux et l'ajuster progressivement en fonction du rythme de succion de votre bébé, la succion étant rapide au début puis régulière par la suite.

Très souvent, les tire-lait sont proposés sous forme de kit et fournis avec des biberons, des coussinets d'allaitement, des pots ou des sachets de conservation pour stocker le lait maternel. Ces kits sont très complets et contribuent à un allaitement serein, autant pour la maman que pour son bébé. Le confort est un élément non négligeable lorsque l'on choisit un tire-lait. Le prélèvement du lait maternel ne doit pas être douloureux, surtout si vous l'utilisez souvent.

Le confort ne passe pas seulement par le tire-lait seul, mais par le choix de téterelles qui n'abîment pas les seins. Afin de préserver les seins et de limiter les risques de douleurs, il est conseillé d'utiliser des téterelles adaptées à la fois à la forme et à la taille du sein et du mamelon. Chaque femme étant différente, le tire-lait offre la possibilité de choisir la force d'aspiration. Certains modèles sont ainsi dotés d'alvéoles exerçant un léger massage et favorisant la montée de lait. Si les tire-lait utilisés par nos mères se distinguaient par un bruit plutôt désagréable, les fabricants proposent aujourd'hui des tire-lait plus silencieux et donc plus agréables à utiliser.

N'oubliez pas qu'un tire-lait doit être nettoyé après chaque utilisation ! Il est donc préférable de choisir un modèle composé d'un nombre réduit de pièces et d'éviter, si possible, les tire-lait qui incluent des tubulures, particulièrement difficiles à nettoyer après usage. Enfin, tenez compte également du mode d'alimentation pour choisir votre tire-lait : manuel, à brancher sur secteur, à piles ou à batterie rechargeable, choisissez l'option qui vous semble convenir le mieux à vos besoins.


Notre sélection :

Les accessoires pour tire-lait

Si vous choisissez d'utiliser un tire-lait pour allaiter votre bébé, certains accessoires complémentaires sont recommandés. C'est le cas par exemple des sachets de conservation pour lait maternel, indispensable si vous voulez stocker votre lait afin d'en avoir d'avance. Un sac de transport peut également vous être utile pour vous déplacer avec votre tire-lait en toute discrétion. Ensuite, il ne faut pas négliger le soin apporté aux mamelons, qui peuvent être fragilisés par l'allaitement et par l'utilisation fréquente du tire-lait. Pour cela, vous pouvez vous tourner vers les bouts de sein et les protège-mamelons. En complément, utilisez une crème spécialement formulée pour soigner, protéger et apaiser les mamelons sensibles. Cela vous permettra de poursuivre sereinement votre allaitement et de préserver votre poitrine.
Enfin, si vous sentez que votre production de lait maternel diminue, vous pouvez opter, pour un complément alimentaire allaitement ou une tisane favorisant la lactation et réduisant la fatigue. Des sous-vêtements sont spécialement conçus pour permettre de tirer son lait tout en ayant les mains libres.


Notre sélection :

Choisir le bon tire-lait n'est pas toujours simple et la multitude de choix ne facilite pas les choses. Pour choisir votre tire-lait, vous devez prendre en compte différents critères tels que le mode d'utilisation (manuel, électrique), le confort ou encore les fonctionnalités proposées. Bien souvent, l'ajout d'accessoires est nécessaire pour un allaitement serein comme les téterelles, les protège-mamelons, la crème protectrice, le sac de transport, ou les sachets de conservation. Dans tous les cas, n'hésitez pas à demander conseil à une sage-femme ou à une conseillère en lactation.