Tout savoir sur la salmonellose

Tout savoir sur la salmonellose
La salmonellose est une maladie infectieuse présente dans l’alimentation, dans l’eau et dans les matières fécales animales et humaines. Elles se manifeste par différentes souches, la salmonellose typhique ou non typhique, provenant du réservoir humain, d’une précarité en termes d’hygiène ou bien d’un aliment. Pharma GDD vous explique et fait la lumière sur cette infection présente dans certains pays du monde mais également en France. Nous vous présentons les différents symptômes et nous vous conseillons sur les mesures afin de prévenir la salmonellose comme la vaccination et les règles d’hygiène alimentaire et corporelle au quotidien à adopter.

Qu’est-ce que la salmonellose ?

La salmonellose est une infection bactérienne due aux entérobactéries de type Salmonella. Ces bactéries provoquent une fièvre typhique ou paratyphique, une gastro-entérite et une toxi-infection alimentaire.

Les salmonelles peuvent être à l'origine de 2 types d'infections : les gastro-entérites représentant la forme la plus fréquente de la maladie et les fièvres typhoïdes et paratyphoïdes.

Il existe des salmonelloses typhiques et non typhiques.

La salmonellose typhique dont l'homme est le seul réservoir de ces bactéries, provient de personnes ayant contracté l'infection en zone d'endémie, en Afrique, en Amérique latine, en Asie et dans le sous-continent indien par exemple.

Les salmonelles non typhiques proviennent des animaux sauvages et domestiques dont la contamination est alimentaire ou interhumaine.
Parmi ces 2 types de salmonellose, on peut distinguer des symptômes différents.

Mode de contamination de la salmonellose

Contamination par l’alimentation

Le mode de contamination de la salmonellose se fait par voie digestive via l’ingestion d’eau ou par la consommation des aliments contaminés crus ou peu cuits comme le lait ou la viande, en particulier la viande hachée, la volaille et les coquillages. On la retrouve également dans les préparations à base d'œufs crus comme la mayonnaise et les pâtisseries telle que la mousse au chocolat. Elle se manifeste lorsque la chaîne du froid est brisée, comme un aliment décongelé puis recongelé ou bien laissé à température ambiante ou à la chaleur trop longtemps. Les fruits et légumes peuvent également être contaminés s'ils sont laissés sans réfrigération mais aussi lorsqu’ils sont nettoyés avec une eau souillée ou en contact direct avec de la viande crue.

Contamination par les animaux

Dans plus de 9 % des cas, la cause principale est liée à la contamination par les excréments d'animaux. Parmi les nombreuses infections on retrouve les salmonelloses aviaires, bovines, équines, humaines et porcines. Les symptômes et caractéristiques dépendent de l'espèce infectée. Il faut savoir que les reptiles sont des réservoirs à salmonelles. Il est préférable de ne pas manipuler d’animal en particulier par les enfants.

Contamination interhumaine

La contamination résulte de l'homme, par l'ingestion d'eau ou d'aliment ayant subi une contamination fécale par l'homme. Comme la plupart des maladies dont la transmission est féco-orale, ces fièvres sont présentes dans des milieux où l'hygiène est précaire. Cependant, la maladie très rare dans les pays industrialisés existe tout de même. Deux foyers contenant 7 et 10 cas ont été répertoriés en France entre 2003 et 2006 provenant d'un lieu de restauration à Paris. La contamination provenait de deux porteurs sains travaillant dans les cuisines.
La salmonellose ne disparaît pas du jour au lendemain. Pour les adultes et les personnes âgées, cet état reste constant en moyenne jusqu'à 12 semaines après l'infection et jusqu'à 1 an pour les enfants de 5 ans et moins.
Environ 1 % des individus ayant été contaminés deviennent des porteurs chroniques. Les porteurs asymptomatiques seraient encore contagieux mais le risque est relativement faible et on ignore la durée de la période de contagion.

Symptômes de la salmonelle

Pour de nombreux individus, la salmonellose est asymptomatique et passe quasiment inaperçue avec une légère diarrhée. Ce phénomène va engendrer une contamination chez les personnes plus fragiles qui vont manifester davantage de symptômes et peut-être connaître une forme plus grave de l’infection et des complications associées.

Chez l'humain, la salmonellose apparaît après une incubation de 12 à 48 heures provoquant des infections intestinales et toxi-infections comme des céphalées, une vision floue, des diarrhées sanguinolentes, des crampes, des douleurs abdominales, une fièvre, une entérocolite aiguë, une gastro-entérite, des nausées et des vomissements.

Il faut savoir que les personnes plus fragiles telles que les séniors, les enfants, les femmes enceintes et les individus atteints de maladies provoquant une immunodépression font partie de la population à risque de contracter la salmonellose.

Chez la femme enceinte, la salmonellose engendre une grande déshydratation. Chez le fœtus, l'infection peut également endommager les tissus autour du cerveau, de la moelle épinière avec une méningite, des os avec l'ostéomyélite et du cœur avec l'endocardite. Elle peut provoquer également des contractions voire un accouchement prématuré dans les cas les plus graves. La bactérie salmonella peut se loger dans le placenta et dans certains cas rares engendrer le décès du fœtus.

Gastro-entérite

Pour que la maladie soit déclenchée chez l'adulte sain, le germe doit être ingéré en très grand nombre car l'acide gastrique est responsable de la destruction en majeure partie des bactéries ingérées grâce à sa composition exceptionnelle capable de dissoudre les aliments.
La salmonellose provoque une diarrhée engendrant une déshydratation présentant un réel danger chez les enfants en bas âges et les personnes âgées.

La diarrhée est la conséquence d'une inflammation aiguë de la paroi intestinale. La majorité des bactéries de la salmonelle est détruite par l'acidité de l'estomac mais lorsqu'un nombre suffisant de bactéries y survit, elles parviennent éventuellement aux intestins et s'y multiplient.
Elles libèrent alors des toxines irritantes, les entérotoxines provoquant cette inflammation qui engendre une déshydratation.

Chez certaines personnes, la diarrhée peut développer des formes très graves entraînant une hospitalisation à cause de la déshydratation nécessitant une réhydratation par voie intraveineuse.

Les gastro-entérites causées par la Salmonella ont une durée d'incubation de 1 à 2 jours se traduisant par une fièvre, une diarrhée, des vomissements et des douleurs abdominales. Ces symptômes disparaissent spontanément dans les 3 à 5 jours qui suivent chez une personne ayant une immunitaire normale. Cette maladie persiste en général entre 4 et 7 jours et la plupart des personnes réussissent à se soigner sans traitement. Il est important de s'hydrater en buvant beaucoup d'eau pour en associant des solutions de réhydratation, en particulier les enfants et les personnes âgés qui ne ressentent pas l’envie de s’hydrater.

Fièvre typhoïde

La fièvre typhoïde est une maladie infectieuse causée par une bactérie de genre Salmonella. Cette infection possède une particularité épidémiologique. En effet, après la guérison d'une fièvre typhoïde chronique, 2 à 5 % des individus deviennent porteurs sains de ces bactéries et continuent à héberger des Salmonella typhi qui se placent essentiellement au niveau de la vésicule biliaire. Ces germes sont de temps en temps excrétés via les selles et peuvent donc engendrer des cas secondaires.

Une fièvre peut continuer entre 1 et 3 semaines suivant la contamination. Cette fièvre est associée à des maux de tête, une anorexie, une sensation d'abattement, des douleurs abdominales avec diarrhées ou constipation. En cas de formes bénignes, l'état du patient est stable pendant environ 15 jours. Cette infection nécessite une convalescence de plusieurs semaines due à la fatigue et aux défenses immunitaires affaiblies.

Lors de formes plus graves, des infections peuvent atteindre l'intestin, le cœur et la vésicule. Dans ce cas, nous avons à faire à la fièvre typhoïde potentiellement mortelle en l'absence de traitement.

La septicémie, infection du sang

Après avoir été ingérées, les bactéries traversent la paroi intestinale et atteignent les ganglions mésentériques pour ensuite détruire la membrane des cellules provoquant leur mort. Ce phénomène nommé lyse fait place à la libération d'endotoxines par les bactéries occasionnant une inflammation générale démesurée que l'on appelle syndrome de réponse inflammatoire systémique (SRIS), susceptible d'entraîner la mort. En d'autres termes, si l'endotoxine parvient à pénétrer la circulation sanguine, cela peut entraîner un choc septique.

Lorsque la circulation sanguine est touchée, les bactéries se disséminent dans tout l'organisme et se retrouvent également dans les selles, d'où la contamination d'humain à humain. Cette infection peut provoquer des complications sévères et entraîner la prolifération allant des intestins à la circulation sanguine aboutissant à une septicémie (infection du sang) en circulant vers d'autres sites du corps et ainsi entraîner la mort, sauf si un traitement antibiotique est administré à temps.

Diagnostic et traitement de la salmonellose

Diagnostic

Le diagnostic bactériologique des fièvres typhoïdes peut se faire par isolement du germe sur un prélèvement biologique par prise de sang. Lorsque la diarrhée, la fièvre ou la déshydratation est importante, un test d'analyse de selles permettra de détecter la présence de la salmonelle et ainsi de connaître précisément la souche de bactérie présente dans l'organisme et adapter le traitement.

Traitements et recommandations en cas de salmonellose

Durant la phase symptomatique, il est fortement conseillé de d’hydrater en utilisant des solutions de réhydratation et d’effectuer une cure de probiotiques pour réensemencer la flore intestinale pour aider à lutter contre les salmonelles. De plus, il faudra éviter les aliments stimulant la diarrhée comme le produits laitiers, les jus d'agrumes, la viande, les plats épicés, les aliments gras, le pain blanc, les pâtes, la pizza. Le maïs et le son sont riches en fibres et donc laxatifs. Les fruits doivent être également évités mis à part la pomme cuite et la banane bénéfiques contre les diarrhées pour les adultes mais également pour les enfants à partir de 5 mois.

Notre sélection :

Il est fortement déconseillé d’utiliser des médicaments antidiarrhéiques de type Lopéramide qui auront pour effet de prolonger l’infection.

Les antibiotiques sont administrés en cas de bactérémie (présence de bactéries pathogènes dans le sang) présentant environ 8 % des cas.
Les enfants sont traités par ceftraxione et azithromycine. Les adultes reçoivent de la levofloxacine ou l'azithromycine pendant 5 à 7 jours. Les personnes ayant une déficience immunitaire auront un traitement d'une durée prolongée. Il faut savoir que certaines souches ont développé une résistance aux antibiotiques, c'est pour cela qu'il peut y avoir un second traitement. En effet, si les symptômes persistent et que la fièvre est toujours présente au-delà de 7 jours, il faudra consulter un médecin pour établir un nouveau diagnostic.

Prévenir la salmonellose

Le vaccin typhoïde pour prévenir la salmonellose

Enfin, la vaccination TAB (Salmonella typhi, Salmonella paratyphi A, Salmonella paratyphi B) est fortement conseillée pour les voyageurs allant en Afrique, en Amérique latine et en Asie, pour le personnel de santé de laboratoire, les militaires et l'entourage d'un porteur chronique.

Hygiène et traitement des eaux potables

Afin de prévenir les risques de contamination de la salmonellose, la distribution d'eau doit être contrôlée à l'aide d'études et de recherches bactériologiques par la compagnie des eaux de la commune tout en maintenant des règles strictes dans le domaine du traitement.

Hygiène avec les animaux

Il est conseillé de se laver les mains après un contact avec un animal sauvage ou même domestiqué tels que les reptiles ou tout animal de compagnie qui sont des réservoirs de salmonelle.

Prévention par l’hygiène alimentaire

Le contrôle de l'alimentation collective doit être effectué et signalé par un numéro de lot. La cuisson des aliments, tels que la viande à une température minimum de 65 °C et ce, pendant au moins 5 à 6 minutes, en particulier la viande hachée, est une règle d’hygiène alimentaire importante à respecter.

Éviter la consommation d'œufs crus ou peu cuits, de viandes crues et du lait cru lorsque l’on est une personne vulnérable comme les femmes enceintes.

Chaque année, 1 personne sur 10 est touchée par une intoxication alimentaire. Il est primordial de respecter des gestes d'hygiène au quotidien comme se laver les mains et respecter la chaîne du froid, une bonne hygiène de la préparation des aliments et d'apporter une cuisson suffisante des aliments car elle est le seul moyen de neutraliser la bactérie.

À retenir

Personne n’est à l’abri d’une contamination par la Salmonella, surtout les personnes ayant une immunité fragile. C’est pour cela qu’il est important d’avoir une excellente hygiène des mains, de préserver la chaîne du froid, de cuisiner les aliments frais et de respecter une température de cuisson pour neutraliser les bactéries. La vaccination contre la salmonellose est une solution à ne pas négliger lors d’un voyage à risque car malgré la rémission de la maladie, il existe des risques de contaminer les autres.