Gingivite : symptômes causes et traitements

Gingivite : symptômes causes et traitements
Touchant 50% de la population adulte, La gingivite est une inflammation de la gencive qui se manifeste par des gencives rouges, irritées et enflées qui ont tendance à saigner au contact d’une brosse à dents ou d’aliments durs. Bien que fréquente et bénigne, la gingivite doit être soignée rapidement pour éviter les complications, comme la parodontite responsable au long cours du déchaussement des dents. La seule parade : une hygiène buccodentaire soignée associée à certains soins spécifiques. Pharma GDD vous conseille pour conserver une bouche saine, indispensable à votre bien-être et à votre santé.

Symptômes de la gingivite

La plupart du temps une gingivite n’est pas douloureuse. Il est important de reconnaître ses premiers symptômes afin de la prendre en charge rapidement pour éviter les complications.

Saignement des gencives

Le saignement est le premier signe précoce de la gingivite. Une gencive saine ne saigne pas, et tout saignement occasionnel doit alerter. Il se produit principalement au moment du brossage des dents, et peut être provoqué par un brossage trop énergique ou avec une brosse à dents inadaptée pouvant blesser la gencive. S’ils deviennent récurrents, les saignements des gencives doivent conduire à une consultation dentaire, afin de diagnostiquer une éventuelle gingivite. Rappelons que le brossage des dents doit s’accompagner de celui des gencives, notamment des parties situées autour de la dent.

La mauvaise haleine

La mauvaise haleine ou halitose est provoquée par les bactéries qui en dégradant les aliments vont produire des gaz malodorants responsables des odeurs. Très désagréable et gênante, l’halitose peut signer une atteinte gingivale.

Le déchaussement

Une dent se déchausse lorsque la gencive se rétracte exposant ainsi les racines sous-jacentes. Il s’ensuit une sensibilité dentaire accrue avec des douleurs au contact du chaud ou au froid. Vos dents vont vous sembler « plus longues ». Dans un premier temps la gencive va se désolidariser progressivement de la dent, créant des espaces où la plaque dentaire va se loger, aggravant davantage la situation. La dent va commencer à bouger et finir par tomber.
Une fois détruite, la gencive ne se régénère pas. Il faut donc intervenir le plus précocement possible afin d’enrayer le phénomène.

Rôle de la cavité buccale

La gingivite est la première manifestation de la maladie de la gencive. Elle se caractérise par une inflammation provoquée par l’accumulation de la plaque dentaire. Pour comprendre l’installation de la gingivite, nous allons évoquer le rôle des principaux acteurs impliqués.

La gencive

La gencive fait partie de plusieurs éléments dont la fonction essentielle est de soutenir notre dentition. La gencive est l’ensemble du tissu conjonctif qui entoure la base des dents et qui recouvre l’os alvéolaire. C’est une muqueuse très vascularisée, qui forme autour de la dent une petite collerette lisse et rosée. Elle est séparée des dents par le sillon gingival, et s’adapte à cet espace en prenant une forme triangulaire pour former la papille interdentaire.

La salive

La cavité buccale est baignée de salive, un liquide biologique essentiel à son équilibre. Nos glandes salivaires sécrètent environ 750 ml de salive par jour. Outre sa fonction digestive, la salive assure une fonction protectrice sur les muqueuses et les dents par une action de lubrification, mais également en participant à l’équilibre de la flore microbienne de la bouche, et en régulant le pH buccal. Un pH acide favorise la déminéralisation de l’émail des dents, tandis qu’un pH basique favorisera la formation du tartre.
Le fluide gingival est un exsudat d’origine plasmatique produit au niveau du tissu gingival qui nettoie les dents et la gencive et les protège des bactéries.

La cavité buccale héberge également une très grande variété de microorganismes : bactéries, champignons mycoplasmes, virus… Ce microbiote complexe vit en parfaite harmonie avec son hôte, et participe l’équilibre de la flore buccale, essentiel à la santé de la bouche.
Saine et équilibrée, cette flore bactérienne contribue à éloigner tous les germes pathogènes susceptibles de coloniser votre cavité buccale, à l’origine des pathologies des gencives.
Des produits sont disponibles afin de rétablir ou de rééquilibrer votre flore buccale.


Notre sélection :

Les causes de la gingivite

La plaque dentaire

La plaque dentaire est le résultat de l’accumulation de bactéries issues de la flore buccale et alimentaire, et des différents fluides salivaires et gingivaux. Il se présente sous forme d’un film blanc jaunâtre qui adhère à la surface des dents et des différents tissus de la cavité buccale. On parle de « biofilm ». Celui-ci se forme en 2 phases : tout d’abord, peu après un brossage des dents, un revêtement d’origine salivaire va recouvrir toutes les surfaces en formant une pellicule, sur laquelle les bactéries vont venir se fixer, et s’y multiplier ultérieurement.

Ainsi la plaque dentaire est en perpétuelle formation au sein de la cavité buccale. Non contrôlée, des bactéries pathogènes peuvent s’y multiplier avec pour conséquence une destruction des tissus minéralisés des dents (carie), ou une inflammation des structures de soutien de la dent (gingivite).
Si cette plaque dentaire n’est pas éliminée correctement par un brossage soigné elle va provoquer une inflammation, notamment aux endroits ou elle a tendance à s’accumuler, à la jonction des dents et de la gencive, conduisant ainsi à l’installation d’une gingivite.

Le tartre

L’apparition du tartre est due à la calcification de la plaque dentaire par les phosphates de calcium issus de la salive. La production de tartre varie d’un individu à l’autre. Elle sera fonction du pH salivaire, de l’âge, la position des dents, la concentration salivaire en calcium, ou encore du régime alimentaire.
Pour prévenir la formation du tartre, il est donc primordial d’éliminer la plaque dentaire nécessaire à son développement.

La parodontite : complication de la gingivite

Une gingivite ne va toucher que les tissus gingivaux. Elle apparaît par accumulation de la plaque dentaire au sein de laquelle vont se développer des bactéries qui vont produire diverses toxines provoquant l’inflammation de la muqueuse gingivale. Si elle n’est pas traitée, elle peut évoluer et se transformer en une parodontite, le deuxième stade de la maladie des gencives. C’est une pathologie d’origine infectieuse provoquée par le développement de bactéries anaérobies, conduisant à la destruction des tissus de soutien de la dent, et à terme au déchaussement.
Toutes les gingivites ne vont pas évoluer vers une parodontite, mais elles vont toujours les précéder.

Traitement de la gingivite

Pour soigner une gingivite, il suffit d’avoir une hygiène dentaire rigoureuse, complétée par certains soins spécifiques tels que des dentifrices ou des bains de bouche antiseptiques. En effet, l’objectif est de contrôler la formation de la plaque par un brossage efficace et régulier, et surtout d’agir sur tous les facteurs favorisant son installation, notamment combattre et éliminer le tartre.

Un brossage doux mais efficace

Pour traiter et prévenir une gingivite, il faut prendre soin de ses dents et de ses gencives quotidiennement. Le brossage des dents a pour but de désorganiser la plaque au niveau de toutes les surfaces dentaires, afin de l’éliminer et d’en réduire sa charge en bactéries.
  • Se brosser les dents au minimum 2 fois par jour et pendant au moins 2 minutes.
  • Nettoyer toutes les faces dentaires, intérieures extérieures et masticatoires.
  • Le mouvement doit s’effectuer de la gencive vers la dent (du rose vers le blanc), afin d’évacuer tous les résidus.
  • Brosser séparément les deux mâchoires, en ouvrant bien la bouche pour ne pas transférer les parties éliminées d’une mâchoire sur l’autre.
  • Positionner la brosse à dents à 45°.
  • Choisir correctement une brosse à dent : pas trop dure afin de ne pas blesser la gencive et d’aggraver les saignements. Préférez les brosses à petites têtes et à brins fins.
  • Changer de brosse à dents très régulièrement : minimum tous les 2 à 3 mois.

Nettoyer les espaces interdentaires

La plaque dentaire se localise préférentiellement sur les zones plus difficiles d’accès, comme les régions interdentaires, le sillon gingivo dentaire et les fissures. Pour nettoyer ces espaces interdentaires plus difficiles d’accès, il est nécessaire d’utiliser du fil dentaire ou des brossettes interdentaires. Ces petits accessoires seront vos alliés indispensables pour évacuer les restes des aliments souvent coincés dans les petits interstices. Ils sont particulièrement indiqués en cas de port de prothèses dentaires et de bagues d’orthodontie. De nombreux modèles de brossettes interdentaires sont disponibles afin de s’adapter à tous les espaces.
Les jets dentaires en propulsant un petit jet d’eau sont également très efficaces pour évacuer tous les débris alimentaires.

Les révélateurs de plaque dentaire

La plaque dentaire est invisible, c’est toute la difficulté de son élimination ! Les révélateurs de plaque ont pour but de mettre en évidence les zones où la plaque et le tartre ont tendance à persister, malgré un brossage soigné. Il s’utilise après avoir brossé les dents et permet ainsi d’affiner la qualité du nettoyage, notamment avec les brossettes interdentaires.

Le détartrage

Pratiquer un détartrage annuel par votre dentiste est indispensable à la prévention et au traitement de la gingivite. Celui-ci consiste à éliminer le tartre et la plaque dentaire accumulés au niveau des dents. Une séance est généralement suffisante, cependant, lorsque la plaque dentaire a infiltré les gencives, il est parfois nécessaire d’effectuer un détartrage plus profond.
Un détartrage doit être suivi de l’utilisation d’un dentifrice et d’un bain de bouche spécifique. Votre dentiste établira le rythme des détartrages à effectuer, et les différents soins à apporter en fonction de la santé de vos gencives et de vos dents.


Notre sélection :

Un dentifrice antigingivite

Les moyens mécaniques comme le brossage et le nettoyage des espaces interdentaires sont des étapes indispensables et obligatoires à l’élimination de la plaque dentaire. En cas de gingivite avérée, des soins supplémentaires sont nécessaires afin de détruire la plaque bactérienne.
De nombreux dentifrices pour gencives sensibles sont spécifiquement formulés afin de traiter la gingivite. Ils incluent différents actifs dont les objectifs seront de soulager les inflammations, calmer les douleurs, favoriser la cicatrisation, tonifier les gencives, et assainir la cavité buccale. On retrouve notamment des dentifrices à visée antiseptique, mais également des formules incluant des plantes comme l’échinacée, la camomille et la sauge, ou encore l’Aloe vera. Des dentifrices bicarbonatés quand eux participeront à l’élimination du tartre et à la régulation du pH.


Notre sélection :

Des bains de bouche antiseptiques

Les bains de bouche sont des solutions destinées à être utilisées en complément du brossage. Dans le traitement de la gingivite, ils ont une visée antiseptique afin d’éliminer la plaque bactérienne.
Les bains de bouche antiseptiques sont destinés à un usage thérapeutique afin de détruire les bactéries pathogènes de la cavité buccale. La difficulté est d’atteindre toutes les espèces. Certaines sont aérobies, et se développent qu’en présence d’oxygène, tandis que celles anaérobies croissent sans oxygène. Il existe également des bactéries qui se développeront en milieu basique ou en milieu acide.
C’est pour cette raison qu’en cas de gingivite, mais surtout dans les parodontites, les soins gingivaux vont alterner les bains de bouche avec de l’eau oxygénée, du bicarbonate et diverses solutions antiseptiques, afin de stopper le développement bactérien et diminuer la formation de la plaque dentaire.
Certains bains de bouche auront également des propriétés anti-inflammatoires pour soulager les douleurs et calmer les saignements.


Pour utiliser correctement un bain de bouche, vous devez effectuer un rinçage de la bouche pendant environ 30 secondes, en veillant à le faire circuler dans tous les espaces. Ne l’avalez pas, et ne rincez pas votre bouche afin que le principe actif puisse agir.
Il est préférable de le choisir sans alcool afin de ne pas assécher et irriter la bouche.
Un bain de bouche antiseptique ne doit pas s’utiliser de façon prolongée, sauf en cas d’avis médical contraire. En effet, au long cours il va endommager l’écosystème buccal et détruire l’équilibre de la flore.
Pour aller plus loin vous pouvez consulter notre fiche conseil. Elle vous aidera à choisir votre bain de bouche.


Notre sélection :

Facteurs de risques de la gingivite

Si la plaque dentaire est à l’origine de l’inflammation de la gencive de nombreux facteurs peuvent en augmenter les risques :
  • Une mauvaise hygiène dentaire n’incluant pas le lavage biquotidien des dents, le nettoyage minutieux des espaces interdentaires et l’utilisation de matériels de bonne qualité.
  • Le tabagisme : le tabac est l’un des principaux responsables de la gingivite. Les fumeurs ont plus de 70 % de chance de développer une maladie des gencives.
  • Le stress : impactant les défenses immunitaires, il favorisera le développement des bactéries au sein de la cavité buccale.
  • Une alimentation mal équilibrée, notamment trop riche en sucre.
  • Certains médicaments peuvent impacter la santé des gencives tout comme certaines pathologies.
  • Facteurs hormonaux : l’inflammation gingivale est plus présente lors de la grossesse, au moment de la ménopause, au cours des cycles menstruels, à la puberté et sous contraceptifs hormonaux.

Conclusion :

Pour prévenir et traiter la gingivite, une hygiène buccale soignée et quotidienne est indispensable. L’objectif est de contrôler et éliminer la plaque dentaire à l’origine de l’inflammation des gencives. En complément, des dentifrices et des bains de bouche contribueront à soulager les douleurs et les saignements. Une consultation dentaire régulière est nécessaire pour prendre en charge la santé de vos gencives.