Quel matelas anti-escarres choisir ?

  • Par Myriam Gorzkowski, mis à jour le 29/10/2021 à 14h10, publié le 09/09/2019 à 13h09
  • Temps de lecture : ~ 0 minutes
Quel matelas anti-escarres choisir ?
Le matelas anti-escarres est un élément indispensable en matière de matériel médical. Il intervient dans la prévention et le traitement des escarres. Il existe différents modèles de matelas en fonction du risque ou de la gravité des escarres. Le matelas statique à plots, à mousse viscoélastique et le matelas à air apportent chacun leurs avantages en fonction du risque ou de la gravité des escarres. Parmi les différents modèles de matelas, particuliers comme professionnels de santé ont généralement du mal à choisir le matelas anti-escarres qui leur convient. Pour vous aider à y voir plus clair, les pharmaciens de Pharma GDD vous présente les différents critères à évaluer.

Qu'est-ce qu'une escarre ?

Une escarre est une plaie cutanée provoquée par une mauvaise irrigation sanguine liée à une pression prolongée associée à une friction, une humidité dans les régions osseuses servant d'appui comme le sacrum, des talons, les ischions, les os pointus des fesses, le trochanter au niveau de hanche, ainsi que l'occiput, c'est à dire la face arrière du crâne. Il existe 4 stades selon la gravité des lésions des tissus mous : 
  • Stade I : la peau est rouge ou rosée mais n'est pas déchirée.
  • Stade II : l'escarre est peu profonde avec une base rose à rouge. Il apparaît une perte de peau peu profonde, des abrasions, des ampoules.
  • Stade III : la peau qui recouvre l'escarre est usée. L'escarre devient profonde et atteint la couche de graisse.
  • Stade IV : la peau est usée, les muscles, tendons et os sous-jacents sont exposés.

Critères de choix d'un matelas anti-escarres

Un matelas anti-escarre est un matelas médical qui a pour rôle d'assurer une meilleure répartition de la masse d'une personne alitée pour prévenir et soigner les escarres. Il permet d'éviter les points de pression réduisant la vascularisation et sur la durée la survenue d’une escarre.

Évaluer le risque d’escarre

Certains critères sont importants pour bien choisir votre matelas anti-escarres parmi les modèles de matelas à air, matelas statique, matelas à air dynamique... Il faut tout d'abord évaluer l'état de santé général de la personne à qui est destiné le matelas, son poids, sa morphologie, sa capacité à bouger plus ou moins régulièrement et à participer à la prévention des escarres. Il faut ensuite établir le niveau de risque d'escarres, qui est lié à la fois à l'état du patient et au temps passé alité (journée complète ou quelques heures). 

Il est important d'évaluer le risque d'escarre avant de choisir son matelas. Pour cela, les professionnels de santé se reportent à deux échelles. 
  • L'échelle de Braden est une méthode d'évaluation du risque d'escarre validée qui prend en considération les facteurs tels que la perception sensorielle, l'humidité, l'activité, la mobilité, la nutrition, la friction et le cisaillement, responsables de la survenue d'une escarre. 
  • L'échelle de Norton est également une évaluation du risque d'escarre créée en 1962 par une infirmière en Grande-Bretagne, Nora Norton. Utilisée dans les services de gériatrie, elle permet aux professionnels soignants d'évaluer le risque que le patient développe une escarre à partir de la condition physique, la condition mentale, la mobilité, l'incontinence et l'activité. Plus le chiffre total est bas, plus le risque d'escarre est élevé.


Source : DocPlayer.fr

Identifier la classe des matelas

Il existe un logigramme établi en fonction des fabricants de matelas qui se catégorisent en 3 classes :
  • Le matelas classe 0 est conseillé pour les personnes dont le facteur d’altération de l’état général n’est pas présenté. Il sera utilisé pour une hospitalisation de quelques jours, ou pour les patients nécessitant une période d’alitement à la maison, avec un risque d’escarre de faible à nul. 
  • Le matelas classe 1 convient aux personnes ayant un risque d’escarre noté entre faible et moyen. Il est choisi pour tous ceux qui restent en moyenne entre 10 à 15 heures alités par jour (en plus de leur nuit). L’état du patient sera évalué alors de bon à moyen.
  • Le matelas de classe 2 est attribué aux personnes présentant un risque moyen à élevé de développer une ou plusieurs escarres. Il est également conseillé aux personnes dont l’état de santé n’est pas très bon, restant alité plus de 15 heures par jour.
  • Le matelas de classe 3 est indiquée aux patients étant à haut et très haut risque de présenter une escarre et constamment alités. 

Les différents types de matelas médicalisé anti-escarres

Les matelas statiques 

Les matelas statiques s'adaptent à la morphologie, au poids et aux mouvements de la personne. Ils sont surtout utilisés dans la prévention de l’escarre, avant donc qu’elle n’apparaisse et pour éviter justement qu’elle ne survienne. Ainsi, ils aident à mieux répartir la pression à chaque changement de position. La composition du matelas anti-escarres est également un critère important. En effet, il faut choisir un matelas anti-escarre en fonction de sa corpulence. Une personne en surpoids sera amenée à choisir un matelas à mémoire de forme plutôt qu’un matelas à plots car il apporte plus de confort et s’écrase moins sous le poids. 

Matelas anti-escarre ergonomique

Les matelas mousse classiques sont plutôt indiqués pour les risques faibles d'escarres. C'est également le cas des matelas gaufriers, efficaces en cas de risques moyens d'escarres, grâce à un système de plots qui favorisent la répartition du poids et évitent les effets de macération en laissant circuler l'air. Ce type de matelas à plots est élaboré sous forme de gaufre. Il est doté de rangées de plots carrés alignées sur la longueur totale. Le système de plots favorise la répartition du poids et évitent les effets de macération laissant circuler l'air. Il convient aux personnes dont la convalescence nécessite un maintien au lit temporaire et court. Ce matelas dit d'appoint assure une homogénéité structurelle malgré la pression exercée par le corps du patient. Souple et confortable, le matelas anti-escarre est doté d'une housse imperméable aux liquides au cas où le patient serait sujet à l'incontinence. Sa matière antiglisse assure une stabilité à la personne alitée. 

Matelas anti-escarre à mémoire de forme

Les matelas mousse viscoélastique sont utiles pour une prévention des risques d'escarres modérés, car ils réduisent la pression des zones de contact en améliorant la circulation sanguine. Le matelas en mousse viscoélastique également appelé matelas à mémoire de forme permet d'épouser parfaitement la morphologie du patient sans pour autant marquer les points de pression créés par l'appui du corps. En effet, la mousse viscoélastique ne subit pas de modification structurelle au moment de sa déformation induite par le poids du corps. Il a la particularité de retrouver sa forme d'origine.
 ​​​​​​

Les Matelas anti-escarre à air 

Les matelas avec compresseur à air sont indiqués pour les patients ayant un risque moyen à élevé d'escarres. Il convient aux patients victimes d'immobilisation longue propice aux escarres. Ce matelas à air est doté d'un compresseur d'air qui permet d'ajuster le gonflage de cellules qui sont dites indépendantes. Cela permet de bien répartir les divers niveaux de pression selon la morphologie et le positionnement du corps. Grâce ce dispositif, la vascularisation peut se faire sans encombre.

Les matelas à air dynamique sont les matelas les plus efficaces en ce qui concerne la prévention et le traitement des escarres, car ils permettent une décharge du poids sur tout le corps. Parmi les critères à prendre en compte, le compresseur est un élément essentiel : certains comportent plusieurs modes de fonctionnement, les rendant plus adaptés à l'utilisation du personnel soignant. Les matelas à air sont, de plus, munis d'une vanne CPR permettant de dégonfler le matelas rapidement pour procéder à un massage cardiaque. Ce type de matelas assure une prévention, permet de stopper le développement de l'escarre et même de la combattre lorsqu'elle est déjà présente. De nombreux modèles disposent d'un système de calcul automatique et continu de la pression de gonflage déterminé en fonction de la morphologie du patient. Le mode gonflage maximum permet quant à lui une meilleure stabilisation du patient pour les soins. Une fois le matelas installé, la pression se règle en fonction du poids et de la morphologie du patient. Le matelas à air anti-escarre est muni d'une motorisation silencieuse qui diffuse de l'air en continu ou par alternance.

Les matelas à air fonctionnent selon deux modes différents : un mode alternatif et le mode statique.
  • Le mode alternatif également appelé mode dynamique se caractérise par des cellules qui se gonflent alternativement de façon régulière. Le mode dynamique, thérapeutique permet l'alternance d'une cellule sur deux afin de réduire la pression exercée sur les tissus cutanés et sous cutanés, l'endroit où se forme l'escarre. Ce mode alternatif varie toutes les 5 minutes en moyenne. Ce type de matelas n’est pas destiné à apporter un confort aux patients mais à assurer une thérapie et permettre de soigner les escarres. 
  • Le mode statique permet de gonfler les cellules en fonction des mouvements de la personne. La basse pression (mode statique) est destinée à un mode d'utilisation temporaire et assure plus de confort au patient en prévention d'escarre avant donc qu’elle n’apparaisse et pour éviter justement qu’elle ne survienne. Les matelas statiques sont destinés au patient présentant un risque faible à moyen alité de 10 à 15 par jour. Il aide au traitement d'escarre de stade 1 à 2 associé à un système de décharge localisée ou de positionnement. Le mode soin (30 minutes) facilite la manutention du patient lors de soin ou de transfert.
 
 
Tableau récapitulatif des matelas
Type de matelas Classe du matelas État du patient Indication
Matelas Statique
ou 
Matelas Ergonomique
0
  • Alitement de quelques jours
  • Mobile, se déplace seul
  • S'alimente normalement
  • Risque d'escarre nul à faible
Prévention de l'ecarre
Matelas à mémoire de forme 1
  • Alitement 10 à 15 heures par jour
  • Difficultés pour se déplacer seul
  • S'alimente normalement
  • État général bon à moyen
  • Risque d'escarre faible à moyen
Prévention de l'escarre
Matelas à air statique
ou
Matelas à air dynamique
2
  • Patient alité + de 15 heures par jour
  • Difficulté pour s'alimenter
  • Ne se déplace pas seul
  • Perte de poids
  • Risque d'escarre moyen à élevé
Prévention de l'escarre
Matelas à air dynamique 3
  • Patient alité constamment
  • Dépendance avec trouble neurologique
  • Perte de poids
  • Rsique d'escarre élevé
Prévention et traitement de l'escarre

Les soins et solutions anti-escarres associés

Il existe également des matelas médicaux spéciaux, comme les matelas spécialement conçus pour les couples ayant un lit médicalisé à couchages séparés à leur domicile. En ce qui concerne l'assise, des coussins anti-escarres sont conçus spécialement à cet effet. Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre fiche conseil Les coussins anti-escarres pour l'assise . Enfin, il est important d’apporter un réel soin à la peau pour hydrater, protéger et renforcer l’épiderme.

À retenir

Un matelas anti-escarre nécessite de prendre en compte divers critères concernant l’état général du patient. Pour choisir entre la mousse classique, la forme gaufrier, la mousse viscoélastique ou le matelas à air, n'hésitez pas à demander conseil à une société spécialisée dans le matériel médical. Prenez aussi en considération la pression désirée et les dimensions du lit qui accueillera le matelas. 
contact_support expand_less