Rejoignez-nous !
Commandez maintenant, livraison demain !

Quel coussin anti-escarres choisir ?

  • Temps de lecture : ~ 0 minutes
Quel coussin anti-escarres choisir ?
Les coussins anti-escarres participent à la prévention ainsi qu'au traitement des escarres chez les personnes qui restent en station assise ou allongée pendant une longue durée. Pharma GDD vous informe sur les différents coussins adaptés à chaque besoin et chaque zone du corps. Il existe plusieurs modèles de coussins anti-escarres se différenciant en coussins pour l’assise, en station allongée ou en décharge talonnière. Nous verrons la différence entre un coussin de positionnement et un coussin anti-escarre afin d’orienter convenablement votre choix et apporter un résultat escompté suivant le besoin. 
 

Qu’est-ce qu’une escarre ?

Les escarres sont des plaies chroniques qui se manifestent par une altération localisée de la peau et des tissus sous-cutanés. Ces plaies sont très souvent douloureuses, difficiles à soigner et à cicatriser, pouvant laisser des lésions irréversibles. Les escarres sont fréquentes chez les individus en fauteuil roulant ou celles qui présentent des difficultés de mobilité. Pour prévenir leur apparition et soulager les pressions, l'utilisation d'un coussin anti-escarres pour l'assise est recommandée. Les escarres peuvent apparaître en cas de période prolongée d’alitement lorsque la personne ne peut pas changer de position, ce qui crée des points d’appui. Sans coussins adaptés, sans matelas anti-escarres, ni changements de position effectués régulièrement dans la journée par un aidant, les tissus musculaires et la peau s’altèrent. C’est pour cela qu’il faut être vigilant et prévenir les escarres pour un confort et un maintien de la peau et des muscules chez les personnes à risque.  
Pour favoriser la guérison d’une escarre, il faut que 4 conditions soient remplies :
  • L’état général et l’âge de la personne sont deux facteurs importants car une personne âgée affaiblie aura plus de difficultés à apporter à son organisme les éléments pour régénérer les tissus. Le renouvellement et l’interaction cellulaire sont plus lents et moins performants avec l’âge et lorsque que le système immunitaire est faible.
  • La nutrition : Il faut savoir qu’une personne consomme 30 à 40% de protéines en plus pour apporter à l’organisme l’énergie nécessaire pour réparer les tissus. Il faudra adapter l’alimentation de la personne en lui proposant des encas hyperprotéinés.
  • Les soins, les pansements et l’hygiène sont primordiaux pour aider à préserver une peau saine sans risque d’infection.
  • Le changement de positions régulier et les massages permettent de favoriser la vascularisation des tissus et aider à la guérison.

Il existe 4 stades de sévérité d'escarre :
  • Stade 1 : érythème cutané bien conscrit ne disparaissant pas à la levée de la pression, peau intègre.
  • Stade 2 : perte de substance impliquant l'épiderme et en partie le derme, se présentant comme une bulle, une abrasion ou une ulcération superficielle.
  • Stade 3 : lésion touchant toutes les couches de la peau (épiderme, derme, tissu sous-cutané) allant éventuellement jusqu'à l'aponévrose sans endommager cette dernière. 
  • Stade 4 : perte cutanée sur toute son épaisseur, avec nécrose étendue et lésions dépassant le fascia (La membrane fibro-élastique qui enveloppe l'ensemble de la structure anatomique), pouvant impliquer os, articulation muscles et ou tendons.
Il existe différents coussins ayant un but particulier, il faut bien différencier les coussins de positionnement des coussins anti-escarres.  
 

Les coussins de positionnement en cas d’immobilisation

Les coussins de positionnement garantissent une position précise grâce aux microbilles qui permettent de prendre la forme du membre à immobiliser. Le changement de position permet la vascularisation et réduit les risques d’escarres.
Les coussins de positionnement tout comme les talonnières ont pour objectifs de corriger la posture ou d'assurer une décharge des pressions afin de prévenir les escarres et d’apporter du confort aux personnes immobilisées. Les coussins de positionnement viennent soulager les pressions sur les zones à risque en particulier chez les personnes alitées n'ayant pas la possibilité de changer de position seules. 
Les coussins de positionnement sont utilisés pour les personnes alitées et dépendantes de l'administration de soins, les personnes devant être alitées durant une longue période, suite à une opération ou un accident par exemple et les personnes âgées et celles à mobilité réduire. Le coussin de positionnement peut se placer entre les jambes, sous les bras, au niveau de l'os occipital. Ces différents coussins peuvent également être employés ensemble en fonction des besoins du patient. 
Le coussin de positionnement ne suffit pas, il est important de varier les points de pression en changeant régulièrement de position, environ toutes les 4 heures si la personne est allongée sur un matelas à air ou toutes les 2 heures sur un matelas ordinaire. 

Les coussins de positionnement se présentent sous différentes formes afin d'épouser la zone à soulager :
  • Le coussin de positionnement latéral, de demi-cale va aider à soulager le point de pression des hanches nommé Trochater (la partie proéminente de l’os du fémur) et du bassin.
  • D'autres coussins sont prévus pour réduire les pressions au niveau des talons et des coudes. Ils permettent une mise en décharge totale. Appelés coussins plot pied ou main, ils vont apporter du confort et prévenir les escarres notamment en cas de décubitus dorsal, c'est à dire un positionnement sur le dos. Le coussin de décubitus semi latéral se place derrière la colonne vertébrale ou entre les cuisses. 
  • Concernant la tête, il est important de protéger l'os occipital. Le coussin semi-circulaire va soulager la pression de la nuque, de l'os occipital et des cervicales. 
  • Le coussin de positionnement universel s'adapte à toutes les parties du corps, sous la nuque, entre les cuisses...
  • Le coussin de positionnement cylindrique et le coussin semi-bouée vont aider à maintenir les membres inférieurs en position dite "d'abduction" ce qui va protéger les points de contact des genoux.
  • Certains patients nécessitent un positionnement semi fowler pour réduire au maximum les pressions au niveau des zones de contact. Cela consiste à relever de 30 degrés la tête et le pied du lit.

Comment choisir un coussin anti-escarre ?

Un coussin anti-escarres peut être employé en milieu hospitalier, chez les patients qui sont immobilisés pendant une longue période et qui présentent des risques d'escarres plus ou moins élevés. Ils peuvent également être utiles dans le cadre du maintien à domicile des personnes âgées qui se déplacent peu et restent longtemps en position assise. En prévention, le coussin anti-escarres pour l'assise va soulager les ischions, atténuer les pressions, cisaillements et frictions qui favorisent l'apparition des plaies. Il s'agit de la principale mesure préventive, souvent associée à la surveillance régulière de la peau pour détecter les signes de rougeurs. En phase de traitement, le coussin anti-escarres complète l'action des soins locaux réalisés par les professionnels de santé.

Les coussins anti-escarres fessier pour l’assise

Les différents types de coussins anti-escarres pour l'assise sont classés en fonction de plusieurs critères, dont le principal est le niveau de risque d'escarre. Certains modèles visent essentiellement à réduire et soulager les zones de pression et d'autres coussins sont destinés à accompagner le traitement des plaies. Vous pourrez ainsi retrouver des modèles en mousse, des coussins viscoélastiques, à air dynamique, en gel ou à eau.

Les coussins anti-escarres à eau sont recommandés avant tout pour prévenir les escarres d’ischions. Les coussins élaborés avec une mousse viscoélastique, à mémoire de forme vont prendre la forme de la partie du corps et ainsi augmenter la surface de contact de ce membre tout en diminuant la pression. Les coussins viscoélastiques et les coussins en forme de gaufrier permettent de soulager les pressions au niveau de la peau et de prévenir les escarres de stade 1. Ils accompagnent les mouvements du corps grâce aux plots dont ils sont constitués. Les coussins munis d’une butée pelvienne préviennent tout glissement vers l’avant, ce qui pourrait engendrer des cisaillements et des frottements.

Les coussins anti-escarres en gel ont été conçus pour répondre aux risques faibles d'escarres. Ils agissent comme une couche protectrice qui réduit les pressions exercées sur les zones à risque. Certains coussins anti-escarres en gel sont percés et évidés au centre, afin de soulager et limiter les douleurs liées aux escarres. Enfin, il existe aussi des coussins pour l'assise composés à la fois de gel et de mousse, pour une action renforcée.

En cas de risque élevé d'escarre, les coussins à air sont les plus indiqués. Ils peuvent être mono ou bi-compartimentés et proposer plusieurs hauteurs de cellules. Les coussins à air permettent un confort d’assise. Ils sont branchés soit sur batterie, ce qui garantit une autonomie aux personnes en fauteuil roulant ou branché sur secteur pour celles qui sont assises dans un fauteuil fixe. Les coussins à air se gonflent en s’adaptant à la morphologie et au poids du patient. Ils soulagent les zones saillantes comme les ischions. Les coussins à bulles pneumatiques en caoutchouc Neoprene sont particulièrement recommandés en termes de protection et de traitement des escarres en raison de leur conception ergonomique et de leur texture fine qui les rend à la fois confortables et efficaces contre les escarres.

Les coussins de décharge talonnière 

Les coussins de décharge talonnière vont éviter l’escarre du pied qui se forme au talon à cause du point d’appui. Ils se présentent sous différents modèles, en chaussons, en talonnière fourré en peau de mouton pour apporter du confort et une chaleur. Les coussins conçus en fibres creuses siliconées sont munis de sangles élastiques assurant un confort et évitant tout risque de garrot et de réduction de la vascularité.

Les soins pour prévenir et traiter les escarres

La mobilité des membres et les soins effectués vont également aider les patients à prévenir et à soigner les escarres. L’hygiène corporelle s’effectue à l’aide de produit sans rinçage pour éviter de solliciter davantage la peau. Des huiles et des crèmes vont aider à traiter la sécheresse et restaurer la barrière cutanée. Il faudra effectuer seulement des effleurages ou vaporiser sur les zones trop fragiles si la peau est trop fine.

  

À retenir

En cas de station assise ou allongée de longue durée, il est conseillé de choisir des coussins de positionnement pour éviter tout risque d’escarres tout en changeant régulièrement de position et en apportant des soins à votre peau. Si cela n’est pas suffisant, il faudra opter pour les coussins anti-escarres adaptés à la zone touchée. Des soins lavants et nourrissants peuvent aider à éloigner les risques d’escarres tout comme le choix d’un matelas anti-escarres adapté pour assurer un confort et l’oxygénation musculaire, sans point de pression.
expand_less