Rejoignez-nous !
Commandez maintenant, livraison demain !

Prévenir et soigner les ampoules

  • Temps de lecture : ~ 0 minutes
Prévenir et soigner les ampoules

De l’enfant à la personne âgée, l’ampoule est un phénomène très fréquent, sans gravité dans la majorité des cas. Elle survient suite à une pression continue ou un frottement répété, et constitue un mécanisme de défense de la peau. Les pieds, et plus particulièrement le talon et les orteils, sont la zone de prédilection des ampoules. Celles-ci peuvent aussi apparaître sur la paume des mains et les doigts en cas de sollicitation importante, par exemple lors de longs travaux de jardinage. Pharma GDD vous livre toutes ses recommandations pour éviter les ampoules et vous présente les gestes à effectuer pour bien les soigner, éviter les infections et favoriser la cicatrisation.
 

Qu’est-ce qu’une ampoule et comment apparaît-elle ?

L’ampoule se caractérise par une séparation de la couche superficielle de la peau (épiderme) des couches inférieures. Ce décollement entraîne la formation de ce que l’on appelle familièrement une cloque, c’est-à-dire une cavité remplie d’un liquide clair et aqueux, la lymphe. Cette cloque, lorsqu’elle reste intacte, fait office de coussinet amortisseur et contribue à protéger les couches profondes de la peau.


On distingue 3 stades dans le processus d’apparition d’une ampoule. Dans un premier temps, la peau présente une rougeur et un échauffement localisés, sans décollement visible de la couche supérieure. La zone est souvent sensible, voire légèrement douloureuse, surtout lorsque les pressions et frottements persistent. Ensuite, on observe la formation de l’ampoule en elle-même (cloque remplie de lymphe). Finalement, les pressions et frottements excessifs sur la zone touchée entraînent souvent la rupture de l’ampoule, laissant la peau à vif, avec un risque d’infection.
 

Les principales causes d’une ampoule

Plusieurs situations peuvent favoriser l’apparition d’une ampoule au pied en induisant des pressions ou des frottements qui mettent la peau à rude épreuve. Ainsi, le port de chaussures neuves, trop serrées, ou sans chaussettes est sans doute la principale cause d’ampoules. L’humidité, la chaleur ou une transpiration des pieds importante (hyperhidrose plantaire) créent également un environnement propice aux ampoules. Celles-ci peuvent aussi se développer au cours d’une activité physique intense, ou pendant un loisir pratiqué pendant une longue durée (jardinage, bricolage, randonnée, shopping…). Enfin, la présence d’éléments tels que du sable ou des gravillons est susceptible d’accentuer les frottements à l’origine des ampoules. La prévention repose essentiellement sur l’anticipation et l’éviction de ces situations.
 

Comment prévenir les ampoules ?

Il existe différentes méthodes pour empêcher l’apparition d’une ampoule. Tout d’abord, nous vous recommandons d’éviter de porter des chaussures neuves ou trop étroites si vous devez faire un effort physique intense ou une longue marche. Évitez les chaussettes en matière synthétique, et préférez le coton. Sachez qu’il existe des chaussettes, notamment pour la randonnée, dotées d’une surépaisseur sur les zones de frottements. Si vous prévoyez une activité susceptible de provoquer des ampoules, pensez à appliquer une crème anti-frottements au préalable, voire des pansements préventifs qui réduiront les pressions sur les zones sensibles. Pour éviter les ampoules aux mains, portez tout simplement des gants. Comme nous l’avons évoqué plus haut, la transpiration des pieds est un facteur favorisant. Si vous êtes concerné par cette problématique, n’hésitez pas à utiliser un spray déodorant ou un anti-transpirant pour les pieds. Cela réduira les risques d’ampoules, mais aussi de mycose des pieds. Enfin, veillez à bien hydrater votre peau au quotidien, en insistant sur les zones fragiles, et consultez régulièrement un podologue afin de préserver la santé de vos pieds.

Comment soigner une ampoule ?

Lorsque les mesures préventives n’ont pas permis d’éviter l’ampoule, il est indispensable de connaître les bons gestes pour la soigner et soutenir le processus de cicatrisation. Le traitement varie en fonction de l’état de l’ampoule. Dans certains cas particuliers, une consultation médicale est recommandée.
 

Faut-il percer une ampoule ?

Bien que ce soit un réflexe très répandu, percer une ampoule est un geste à éviter absolument. En effet, cela détruit la protection naturelle assurée par la cloque et laisse la peau à vif, exposée aux agressions extérieures, aux agents pathogènes et à un risque d’infection. La cicatrisation est également plus lente quand l’ampoule a été percée.
 

Soigner une ampoule intacte

Si vous constatez la présence d’une ampoule et qu’elle ne s’est pas rompue spontanément, évitez de la percer. Commencez par la nettoyer à l’eau et au savon, et laissez-la sécher à l’air libre. Appliquez ensuite un pansement spécial ampoule ou un pansement hydrocolloïde afin de protéger la zone, éviter la rupture de la cloque et soulager les éventuelles sensations douloureuses. Mis en place dès le premier stade de l’ampoule, le pansement crée une sorte de coussinet qui va absorber les chocs et maintenir des conditions favorables à une bonne cicatrisation. On considère que le pansement n’est plus utile dès lors qu’il se décolle de lui-même. Dans la mesure du possible, portez des chaussures ouvertes jusqu’à la guérison totale de l’ampoule. Si vous devez porter des chaussures fermées, choisissez un modèle qui n’exerce ni pressions ni frottements sur la zone concernée.

Soigner une ampoule percée

Quand les pressions et frottements ne cessent pas, ils peuvent être à l’origine d’une rupture de l’ampoule. Le traitement implique alors des précautions pour éviter l’entrée d’agents infectieux dans la plaie. La première étape consiste à nettoyer l’ampoule à l’eau savonneuse. Si la couche superficielle de la peau s’est arrachée, découpez-la délicatement à l’aide d’une paire de ciseaux désinfectée au préalable, puis laissez sécher. Ensuite, désinfectez la plaie avec un antiseptique, rincez et séchez en tamponnant avec un linge propre ou une compresse stérile. N’utilisez pas d’antiseptique coloré type éosine, car il empêche d’observer correctement le déroulement de la cicatrisation. Pour protéger une ampoule percée de manière optimale, appliquez un pansement hydrocolloïde. Celui-ci absorbera l’excès de liquide tout en favorisant la régénération de la peau.

L’aromathérapie pour soigner une ampoule

Dès l’apparition d’une rougeur et d’un échauffement pouvant donner lieu à une ampoule, l’aromathérapie est en mesure d’apporter un soulagement. Ainsi, l’huile essentielle de lavande vraie (lavande officinale) peut être appliquée pure sur la zone touchée à raison de quelques gouttes 3 à 6 fois par jour jusqu’à ressentir un apaisement. Il est aussi possible de réaliser un remède contre les ampoules en suivant la recette suivante :

  • 50 ml d’huile végétale de millepertuis ;
  • 120 gouttes d’huiles essentielle de lavande vraie ;
  • 60 gouttes d’huile essentielle de géranium rosat ;
  • 60 gouttes d’huile essentielle de lemongrass.

 

Dès que vous ressentez les premiers signes d’une ampoule, massez le mélange toutes les 15 minutes sur la zone, puis 3 à 6 fois par jour. L’application peut être renouvelée pendant 2 à 3 jours. Attention : l’huile végétale de millepertuis étant photosensibilisante, il ne faut pas exposer la zone massée au soleil dans les 3 heures (au moins) qui suivent l’application. En alternative, il est possible de la remplacer par de l’huile végétale de calophylle*.

Dans quels cas consulter ?

Bien qu’elle ne représente pas un danger pour la santé, l’ampoule peut faire l’objet d’une consultation médicale. C’est par exemple vivement conseillé si vous présentez une ampoule étendue dont la taille est supérieure à la moitié de la paume de votre main. Les personnes diabétiques, souffrant d’artériopathie ou immunodéprimées doivent également consulter un médecin en cas d’ampoule, car ces problèmes de santé les exposent davantage à des complications. Si l’ampoule s’accompagne de pus ou de fièvre, il est essentiel de consulter, car cela est le signe d’une infection. Enfin, nous vous recommandons de demander un avis médical auprès d’un pharmacien ou d’un médecin si vous rencontrez des problèmes de cicatrisation.
 

L’essentiel à retenir

Provoquée par des pressions et des frottements répétés, surtout au niveau des pieds, l’ampoule est un désagrément très commun, mais le plus souvent sans danger pour la santé. Elle peut être gênante pour les activités du quotidien, et entraîner des sensations douloureuses d’intensité variable. Pour prévenir les ampoules, il faut commencer par éviter toutes les situations qui favorisent les frottements et les pressions : port de chaussures neuves ou étroites, transpiration des pieds, longue marche, pratique sportive intensive, humidité, chaleur… Si une ampoule apparaît malgré tout, il faut la soigner correctement afin d’éviter une infection ou une mauvaise cicatrisation. La cloque exerçant un effet protecteur, l’idéal est de ne pas percer une ampoule. Cette recommandation n’est pas toujours respectée, et l’on se retrouve avec une plaie qui risque de s’infecter. Une désinfection soignée et l’application d’un pansement hydrocolloïde sont indispensables pour protéger la zone touchée et optimiser la guérison de l’ampoule.


*Dr Françoise Couic Marinier & Dr Anthony Touboul, Le guide Terre Vivante des huiles essentielles, Terre Vivante, 2017

expand_less