Prendre soin de la peau de bébé

Prendre soin de la peau de bébé
Beaucoup plus fragile et délicate que celle des adultes, la peau de bébé est vulnérable face aux agressions extérieures : conditions climatiques, pollution, poussière, frottements de la couche et des vêtements… D’une grande sensibilité, elle est sujette aux démangeaisons, aux irritations et aux rougeurs, des réactions cutanées qui génèrent de l’inconfort lorsqu’elles ne sont pas traitées ou lorsque les produits d’hygiène et de soin ne sont pas adaptés. Pour prendre soin de la peau de bébé au quotidien, plusieurs possibilités existent : lait nettoyant, savon liquide, gel lavant doux, eau micellaire, liniment, crème hydratante et crème pour le change, lingettes… Pharma GDD vous présente les principaux produits bébé et vous indique comment les utiliser pour éviter les désagréments cutanés les plus fréquents chez les nourrissons.

Les spécificités de la peau de bébé

Jusqu’à l’âge de trois ans, la peau d’un bébé nécessite le plus grand soin car elle ne possède pas les mêmes caractéristiques que celle des enfants plus âgés et des adultes. Son seuil de tolérance est beaucoup plus bas et son capital cellulaire est extrêmement fragile. Cinq fois plus fine qu’une peau adulte, la peau des nourrissons est immature et réagit très rapidement lorsqu’elle est exposée à des agressions. Elle est ainsi sujettes à des affections cutanées comme l’érythème fessier ou la dermatite atopique (eczéma). Elle s’assèche vite et est très perméable, c’est pourquoi il faut utiliser des produits adaptés à ses besoins pour la protéger et l’aider à se défendre jusqu’à ce que sa fonction barrière soit plus efficace et résistante.

Nous vous recommandons de ne pas utiliser trop de produits différents pour prendre soin de la peau de votre bébé, en particulier durant ses premiers mois de vie. Veillez à ce que l’hygiène ne soit pas excessive, au risque de favoriser le dessèchement cutané, les irritations et les tiraillements. Privilégiez les formules douces spécialement conçues pour l’épiderme des tout-petits, aux listes d’ingrédients (liste INCI) courtes. Évitez d’utiliser des produits contenant des composants irritants tels que du parfum, de l’alcool ou des huiles essentielles.

La toilette quotidienne

La toilette quotidienne est une étape essentielle pour prendre soin de la peau de bébé car elle permet d’éliminer les impuretés et les saletés qui s’y accumulent durant la journée. Il n’y a aucune raison médicale de donner un bain à un bébé tous les jours et la toilette peut se faire avec des produits très simples d’utilisation.

Le visage

Avec des zones sensibles comme les yeux et le nez, le nettoyage quotidien du visage doit être réalisé avec une grande douceur. En l’absence de saletés persistantes comme des restes de nourriture ou de la poussière, un coton doux imbibé d’eau tiède ou de sérum physiologique sont amplement suffisants. Tournez-vous vers une eau nettoyante si le visage est plus sale. Ce type de produit est généralement « sans rinçage » mais nous vous conseillons malgré tout de le faire suivre d’une brumisation d’eau thermale afin d’éliminer parfaitement les agents nettoyants qui pourraient irriter la peau de bébé. Pour nettoyer les yeux, utilisez une compresse de gaze pour chaque œil, préalablement imbibée de sérum physiologique, et passez-la délicatement de l’intérieur vers l’extérieur. Procédez de la même manière pour le nettoyage du nez et des oreilles. N’utilisez pas de coton-tige et ne nettoyez pas les oreilles de bébé au-delà du pavillon et du conduit auditif. Vous limiterez ainsi les risques qu’un bouchon de cérumen se forme.


Notre sélection :

Le corps

Pour la toilette quotidienne du corps, un simple lait de toilette appliqué à l’aide d’un coton suffit à nettoyer la peau de bébé. Composés le plus souvent de corps gras et d’agents hydratants, nourrissants et apaisants, les laits de toilette pour bébé éliminent en douceur les impuretés et garantissent un maximum de confort. Certaines formules ne nécessitent pas d’être rincées et laissent un film protecteur qui va isoler l’épiderme des agressions extérieures et le protéger durablement.

La zone délicate du siège demande une attention toute particulière. Au cours de ses premiers mois de vie, un bébé a besoin d’être changé régulièrement, jusqu’à huit fois par jour. Des rougeurs et des irritations peuvent apparaître, signes d’une inflammation cutanée très courante appelée érythème fessier. Ce phénomène est favorisé par l’humidité, le contact avec les selles et les urines et les frottements répétés de la couche. Pour prévenir l’érythème fessier, il est important de changer bébé aussi souvent que nécessaire et d’utiliser des produits d’hygiène et de soin spécifiques. Le liniment oléo-calcaire est particulièrement indiqué dans ce cas. Sa formule originelle à base d’eau de chaux (hydroxyde de calcium) et d’huile d’olive permet de neutraliser l’acidité des urines sans agresser la peau de bébé. La phase nourrissante protège, assouplit l’épiderme et prévient les sensations d’inconfort. Certains liniments contiennent d’autres ingrédients qui vont renforcer l’action protectrice et apaisante : glycérine, cire d’abeille, aloe vera, huile végétale (amande douce, tournesol), eau florale. Après l’avoir appliqué sur les fesses de bébé avec un coton, appliquez une crème pour le change destinée à apaiser les éventuelles rougeurs et irritations. Le talc n’est pas recommandé car il favorise la macération et diffuse des particules nocives pour les voies respiratoires. Pour en savoir plus, consultez notre fiche conseil : « Prévenir et soigner l’érythème fessier de bébé ».

Bien que très pratiques et faciles à utiliser lorsque l’on n’a pas accès à un point d’eau ou à un espace réservé pour changer bébé, les lingettes pré-imprégnées de produit nettoyant sont à réserver à des situations exceptionnelles comme les sorties ou les voyages. Elles peuvent en effet être irritantes pour la peau de bébé.


Notre sélection :

Le bain de bébé

Généralement très apprécié par bébé, le bain est un moment de détente qui lui permet de retrouver un environnement familier, proche de celui dans lequel il a vécu durant la grossesse. C’est aussi un instant privilégié synonyme de partage, de complicité et d’éveil. Dans les premiers mois, il n’est pas utile de donner un bain à bébé chaque jour, deux à trois par semaine suffisent. Pour le nouveau-né, les bains doivent de préférence être courts et ne pas durer plus de cinq minutes. A mesure que l’enfant grandit, la durée et la fréquence pourront être augmentées progressivement.

Quel produit pour laver bébé ?

Le choix du nettoyant utilisé pour le bain de bébé dépend essentiellement de son type de peau. S’il a la peau sèche ou à tendance atopique, privilégiez un pain surgras, une crème ou une huile lavante dont la formule est enrichie en agents nourrissants (beurre de karité, huiles végétales). Limitez au maximum les savons trop détergents et parfumés ainsi que les bains moussants. Si la peau de votre bébé ne présente pas de problématique particulière, vous pouvez utiliser un savon liquide surgras, un gel lavant ou un syndet au pH neutre. Avant de le plonger dans la baignoire, vous pouvez ajouter quelques gouttes d’une huile de bain dans l’eau afin de l’adoucir et d’éviter qu’elle ne dessèche la peau de bébé. Pour appliquer le nettoyant, servez-vous tout simplement de vos mains ou d’une éponge végétale plutôt que d’un gant de toilette, qui peut être rugueux, irriter l’épiderme et emprisonner les bactéries. Rincez soigneusement puis tamponnez doucement la peau avec une serviette, sans oublier les plis, pour absorber toute l’humidité et réduire les risques d’irritations.


Notre sélection :

Le cas du shampoing

En ce qui concerne le nettoyage des cheveux de bébé, ce geste peut être réalisé au moment du bain à raison d’une à deux fois par semaine. Utilisez un shampoing doux adapté à la chevelure des tout-petits, qui ne pique pas les yeux, et faîtes mousser délicatement en massant le cuir chevelu. Si bébé a des croûtes de lait, appliquez un soin spécifique et servez-vous ensuite d’une brosse très douce ou d’un peigne pour éliminer les squames. Notre fiche conseil « Croûtes de lait : causes et traitements » vous donnera plus d’informations sur ce sujet.


Notre sélection :

Hydratation et prévention des réactions cutanées

Chaque jour, hydrater la peau de bébé est une étape indispensable. Cela participe à sa protection contre les éléments extérieurs comme le vent, le froid, la poussière et la pollution. Tous les bébés n’ont pas les mêmes besoins en termes d’hydratation et certains sont plus sensibles.

Peau sèche et normale

En cas de peau sèche, préférez les textures riches comme les baumes et les formules à base de cold cream. Les bébés à la peau normale se contenteront quant à eux d’une crème ou d’un lait hydratant. Comme pour les autres produits d’hygiène et de soin, choisissez un soin hydratant conçu pour répondre aux besoins de bébé. Appliquez-le une à deux fois par jour sur la peau propre du visage et du corps en massant délicatement. Attention à la zone située derrière les oreilles, sujette aux rougeurs et aux irritations, qui est souvent oubliée !


Notre sélection :

Peau atopique : un cas particulier

Plus d’un nourrisson sur dix est touché par la dermatite atopique (ou eczéma). Elle débute généralement vers l’âge de trois mois mais certains bébés sont touchés dès leurs premières semaines de vie. Elle est favorisée par un terrain atopique familial, un système immunitaire très réactif et une anomalie de la filaggrine. Cette molécule permet normalement à la couche cornée de s’organiser sous la forme d’un réseau très serré de filaments de kératine permettant la cohésion et l’imperméabilité de la peau.

La dermatite atopique se caractérise par une sécheresse cutanée souvent intense et différents types de lésions : rougeurs, démangeaisons, vésicules, croûtes. Des périodes de poussées alternent avec des phases d’accalmie. Chez le bébé, les démangeaisons peuvent être difficiles à reconnaître mais certains signes comme des troubles du sommeil sont révélateurs. L’eczéma du bébé est présent essentiellement sur le visage et plus précisément sur les parties bombées (front, joues, mentons). Certains nourrissons présentent des lésions sur la face externe des bras et des cuisses ou une atteinte plus diffuse sur la totalité de la surface corporelle.

Il n’y a pas d’âge prévisible de disparition de la dermatite atopique. L’état de la peau s’améliore avec le temps puis l’eczéma disparaît au cours de l’enfance. Il arrive qu’il persiste à l’âge adulte mais cela ne concerne qu’un faible nombre de cas. La peau atopique du bébé nécessite des soins particuliers, notamment au niveau de l’hydratation. Les dermatologues recommandent d’utiliser des soins émollients une à deux fois par jour pour prévenir les poussées, restaurer la fonction barrière de l’épiderme et limiter la déshydratation et le dessèchement.


Notre sélection :

Et la protection solaire ?

Pour les enfants de moins de trois ans, une seule règle prime : aucune exposition au soleil ! En effet, les mécanismes de défense de la peau face aux rayons UV ne sont pas encore en place. De plus, il a été démontré qu’une trop forte exposition dans l’enfance constitue un facteur de risque de mélanome à l’âge adulte. Si vous sortez et que votre bébé risque d’être exposé aux rayons, nous vous recommandons de lui faire porter des vêtements couvrants, un chapeau à larges bords, des lunettes de soleil et une protection solaire SPF 50+. Ces recommandations sont valables pour tous les phototypes et quel que soit l’indice UV. Choisissez une protection solaire spéciale bébé, contenant de préférence des filtres minéraux pour minimiser les risques de réaction allergique. Voici les principaux critères à prendre en compte pour choisir la protection solaire de bébé :
  • efficacité sur les UVA et les UVB ;
  • formule hypoallergénique et sans alcool ;
  • produit testé sous contrôle dermatologique et pédiatrique ;
  • résistant à l’eau et aux frottements.

Appliquez le produit au moins vingt à trente minutes avant la sortie et insistez sur les zones qui ne sont pas couvertes. Renouvelez l’application toutes les deux heures pour maintenir la protection, même si bébé reste à l’ombre ou s’il y a des nuages.


Notre sélection :

Ce qu’il faut retenir

Extrêmement fragile et réactive, la peau de bébé demande une attention particulière et l’utilisation de produits adaptés à ses besoins, que ce soit pour l’hygiène quotidienne ou les soins. Chaque jour, la toilette doit être réalisée avec douceur et simplicité. Le sérum physiologique ou une eau nettoyante sont particulièrement indiqués. Moment privilégié entre le bébé et ses parents, le bain permet de laver le corps et les cheveux au même moment. Deux à trois bains par semaine suffisent dans les premiers mois de vie. Selon le type de peau du nourrisson, plusieurs produits peuvent être utilisés : huile ou crème lavante, savon surgras, gel lavant, etc. L’hydratation permet ensuite de protéger efficacement la peau de bébé des agressions extérieures. Elle prévient également les désagréments cutanés tels que l’érythème fessier. Dans le cas de la peau atopique, des soins hydratants spécifiques sont conseillés. Enfin, la protection solaire est indispensable dès que vous sortez et que bébé risque d’être exposé aux rayons du soleil.